AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Occupation incongrue d'un nouveau...

Aller en bas 
AuteurMessage
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Occupation incongrue d'un nouveau...   Ven 31 Aoû - 19:24

Citation :
Il entra pleinement dans la lumière, le décor sombre avait entièrement disparu…

« - Quelle est cet endroit ?... »

Scott regardait en l’air… Il était couché sur un sol relativement meuble… En fait, il était enfoncé dedans… Reprenant le contrôle de son corps, il se releva d’un bond, et son regard, qui fixait le ciel, se posa sur le sol d’un blanc presque pur… De la neige… Il était couché dans la neige… Et il était en T-shirt… Il n’en fallu pas moins à son cerveau pour lui faire remarquer qu’il avait très froid ! Ses mains se repliant instinctivement autour de sa taille et frictionnant avec vigueur ses flancs à travers le tissu noir, il gigota sur place pendant quelques instants, histoire de se réchauffer un peu :

« - Oh bordel qu’il fait froid ici… Mais j’ai atterri où ? Québec ? Canada ? Pôle Nord ? »

Se calmant un peu, regarda tout autour de lui et vit qu’il était dans une sorte de clairière. Avec un peu moins de neige, plus de verdure, et surtout quelques degrés de plus, ce coin devait être franchement agréable… Puis, remarquant qu’il n’y avait personne, Scott se détendit. Il laissa tomber les bras le long du corps et s’installa en seiza. Ce n’était pas vraiment facile en jeans et avec les bottes renforcées, mais il devait se concentrer et se vider la tête… Ou sinon, il risquait de crever de froid et relativement vite en plus ! Qu’importe où il était et pourquoi, on ne pouvait pas répondre à ces questions une fois mort… Alors plutôt se vider la tête et se calmer, canaliser la chaleur de son corps pour réduire la morsure du froid sur ce dernier et sur son esprit, avant de se mettre à réfléchir…

Lentement le calme se faisait dans son esprit, d’ailleurs, il penserait à remercier son professeur d’Aîkido pour ces séances de concentration dans un dojo non chauffé en plein hiver… Ou pire… Les stages au Canada… Lui qui pensait que ça ne servirait jamais… Il avait eu tort… Mais alors que la morsure du froid se faisait moins forte sur son corps et moins imposante sur son esprit, un évènement imprévu se passa. En effet, dans sa précipitation pour se concentrer, Scott n’avait pas vu qu’il s’était placé sous la branche d’un arbre qui bordait la clairière… Je vous laisse imaginer la suite… La neige qui s’était déposé sur la branche étant devenue trop lourde… glisse… Et dans un bruit mat s’écroule sur les épaules, le sommet du crâne et le dos de Scott.

Je ne vous fais pas un dessin de la suite… Il n’en fallu pas plus pour briser la concentration de Scott qui d’un bond se releva pour enlever cette matière qu’il appréciait, mais seulement lorsqu’il était équipé pour l’affronter… Il n’était pas frileux, mais de là, à se vautrer dans la neige, il y avait des limites… Qu’il ne pouvait pas encore franchir… Laissant de côté la position seiza sous une branche alourdie en neige, il se mit à marcher vers le centre de la clairière… Ses bottes crissaient dans la neige fraiche, et le fait de marcher faisait du bien à Scott… Pourtant ses pensées étaient prises dans une sérieuse réflexion… Où était-il et comment avait-il fait pour y être ? Il ne se souvenait de pas grand-chose… Seules l’image de la voiture le percutant et du passage sous le semi-remorque lui revenaient en tête lorsqu’il essayait de se souvenir de quelque chose de récent… Il se souvenait aussi de Mary Donnovan… Se rappeler son visage le fit sourire et lui donna la motivation nécessaire pour essayer de trouver un moyen de sortir d’ici… De toute façon, où qu’il était, il y avait forcément un moyen de rentrer…

Il y avait un petit monticule au centre de la clairière et Scott décida d’y grimper pour essayer de voir un peu plus si c’était possible, mais hélas, à part du blanc et les troncs des arbres, il n’y avait pas grand-chose à voir… Qui plus est, il ne semblait même pas y avoir une trace quelconque de vie par ici… Etait-il seul ? Y’avait-il du monde ? Si oui, mais où ? Par la droite, par la gauche… Tout droit ? En arrière ? Peut-être y’avait-il un endroit où il ne devait pas aller. Comment savoir quelle direction prendre lorsqu’on n’a absolument aucune idée de l’endroit où on est, et où l’on veut aller ? Trop de paramètres inconnus… Même la logique n’avait de solution plus intéressante que celle de rester sur place pour éviter de se retrouver quelque part où il n’aurait pas du mettre les pieds… Soupirant allègrement, son cerveau essayait toujours de trouver une solution… Ce phénomène, il le devait à son métier… En effet, souvent, son travail de cryptologue le confrontait à un problème complexe dont la solution était impossible à trouver en un clin d’œil… Alors, des fois, il sortait en moto. Certains penseraient qu’il voulait simplement se changer les idées, mais non… En fait, son cerveau réfléchissait toujours au problème, mais d’une manière un peu moins soutenue. Cet état de fait faisait qu’il trouvait souvent des solutions au milieu de l’autoroute ou à un feu rouge… Il rentrait alors en vitesse à la maison pour vérifier qu’il ne s’était pas trompé…

Espérant ainsi avoir une idée lumineuse, il se retourna… Hélas, son pied ripa sur une plaque de verglas logée insidieusement sous la neige et il s’étala de tout son long, dans la neige, la visage dans la masse blanche et fraiche… Relevant la tête pour prendre une bouffée d’air, il explosa de rire devant l’étendue de sa connerie aujourd’hui… Comment pouvait-on être aussi con et maladroit ? Finalement résigné, pensant que le monde ferait tout pour qu’il soit recouvert de la tête au pied, il agita les pieds et les jambes pour faire une forme d’ange sur le manteau neigeux qui recouvrait le sol. Puis, se relevant en prenant garde de ne pas trop abimer l’immense empreinte qu’il venait de laisser, il regarda autour de lui… Il avait l’étrange impression d’être observé… Enfin qu’importe… Un sourire sur ses lèvres… Il fallait relativiser… Lui qui pensait être mort… Il se sentait plutôt bien vivant… Enfin ce n’était peut-être que des apparences mais autant en profiter…

Laissant de côté les interrogations qui le rongeaient, tout en sachant qu’il y penserait inconsciemment, il se mit à faire un bonhomme de neige… Il fit une petite boule de neige qu’il poussa allègrement en sifflant un air connu sous le nom de « Vive le vent d’hiver » pour en faire une gigantesque boule… il recommença pour faire deux boules tour à tour plus petites que la précédente et fit ainsi le corps du bonhomme. Il chercha ensuite deux branches, et des cailloux pour terminer son œuvre. Il y plaça ainsi deux bras, des boutons de chemises, une bouche, un nez, des yeux et même quelques touffes de cheveux. Son œuvre terminée, il recula de quelques pas, le sourire aux lèvres, pour la contempler. Frottant ses mains à son jeans pour les réchauffer un peu, il entendit soudain quelqu’un s’approcher derrière lui. Il se retourna alors…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cali Sherman
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 214
Temps passé à Hollow Dream : Quelques jours
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Ven 31 Aoû - 21:12

[Je peux ? Very Happy ]

Cali courrait. Plus vite qu’elle n’avait jamais courut. Sans vraiment savoir où elle allait, mais l’essentiel pour l’irlandaise était de s’éloigner le plus rapidement possible de cette église, de ce lieu qui lui avait ouvert ses portes, lui avait procuré un asile, l’avait accueillit comme une mère qui entoure de ses bras son enfant apeuré et mort de froid avant de le vendre au plus offrant. Dans l’édifice elle n’y avait trouvé que l’effroi, la monstruosité, le cauchemar. Le refuge sacré, celui en qui elle avait eu pleine confiance, celui qui lui avait promis de ne jamais la trahir, l’avait sans aucun regret sacrifié à la mort elle-même, au diable.
La créature. La plus horrible apparition qui lui avait été donné de rencontrer.


*N’y pense plus! Ce n’est qu’un rêve!*. Cali secoua violemment la tête pour repousser les images qui lui brouillaient les yeux.
Ce regard. Froid. Vide de toute humanité. Celui d’un monstre.


La jeune femme courait comme une dératée, son souffle était court, le vent et les flocons frappaient son visage comme de minuscules lames lui griffant le visage, mais elle se sentait pousser des ailes, elle sentait l’horreur s’éloigner, la boule d’angoisse qui lui compressait la poitrine commençait à disparaître.

Elle se surprit à sourire. Pas de ces sourires communicatifs qui réchauffent le cœur et rappellent les soirées en famille autour d’un bon feu de cheminée éclaboussé d’éclats de rire et de ce bonheur qu’on ne connaît qu’en de trop rares occasions ; mais un sourire gelé, aussi glacial que ce monde verglacé, un sourire étranger qui n’était pas celui de Cali
.

Sans savoir où ses pieds la conduisaient, elle avançait bravant le froid, le souffle infernal d’un hiver sans scrupule, traversant l’halène pétrifiante d’un univers de glace qui lui jettait au visage toutes les peurs et l’épouvante que l’humanité cache au plus profond d’elle-même.

Un de ses pieds s’enfonça soudain dans la poudreuse, elle manqua s’étaler mais se retint avec les mains juste avant que son visage ne s’enfouisse dans la neige. Elle se releva doucement comme si elle faisait des pompes.

* Pas vraiment l’endroit idéal pour faire ça, tu crois pas ? * pensa-t-elle.

Comme elle reprenait de la hauteur elle leva les yeux et se retrouva face à face avec cet étrange personnage, certainement la dernière chose à laquelle elle s’attendait dans ce cauchemar. En même temps les songes ne sont pas réputés pour être d’une logique implacable. Elle le dévisagea de bas en haut. La chose la fixait d’un air étonné et enchanté.

« Ouai c’est ça moque toi! », lui dit-elle en se redressant.

Elle s’étonna presque que le bonhomme de neige ne lui réponde pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Sam 1 Sep - 0:33

[ Mais bien sûr ! Tout le plaisir est pour moi Very Happy ]

Lorsque Scott se retourna pour voir d’où venait les bruits de pas crissant dans la neige, il vit une jeune femme, surement légèrement plus âgée que lui, mais il n’aurait su dire de combien, mais pas trop non plus… Ses cheveux noirs contrastaient avec la blancheur des lieux. Mais alors qu’il la voyait par-dessus le bonhomme de neige, elle disparut soudainement de sa vue… Un bruit mat indiqua à son esprit qu’elle venait de chuter, mais pas comme lui… S’approchant lentement, sous couvert de la masse de neige à la forme semi-humaine, il allait passer sa tête au dessus de l’épaule de sa création quand il entendit la jeune femme pester contre le bonhomme de neige. Scott eut un léger sourire et passa la tête au-dessus de l’épaule de sa grande création.

« - Ce ne serait pas très galant pour un homme que de se moquer, et je me garderai bien de le faire. »

Il contourna le bonhomme de neige et s’approcha de la jeune femme. Il était plus grand qu’elle mais, il n’était pas un géant non plus. De toute façon, elle ne semblait pas être le genre de femme qui se laisse faire sans se battre… Une lueur s’était allumée dans ses yeux, non pas moqueuse, ni rieuse, peut-être de la surprise de voir quelqu’un comme lui dans cet endroit qu’il ne reconnaissait pas… Il était visiblement possible qu’elle puisse lui apporter certaines réponses aux interrogations qu’il se posait encore, mais pour l’instant, il fallait faire connaissance. Alors faisant quelques pas vers elle en lui tendant une main amicale, il dit :

« - Surtout que ça pourrait arriver à tout le mooooooooooonnnnnnnnnnn… »


*SBAM*

Un nouveau bruit mat… Un bruit pas si inconnu que ça à Scott vu qu’il l’avait déjà entendu juste avant… En effet, lui aussi venait de marcher sur une nouvelle plaque de verglas qui s’était glissé sous la neige… Mais lui, il s’était de nouveau étalé, tête la première, dans la neige… Et ce aux pieds de la jeune femme qui venait d’arriver. Se mettant à genoux, il se releva et en s’époussetant, il eut un sourire franc et rajouta :


« - Qu’est ce que je ne disais pas… Hum… Où en étais-je ? »

Il eut une seconde d’hésitation, puis poussa un « Ah oui ! » qui voulait tout dire… Tendant à nouveau la main sans s’étaler de tout son long, il dit, son sourire franc toujours sur les lèvres :

« - Scott Hawkins, ravi de vous rencontrer, vous ne vous êtes pas fait mal au moins ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cali Sherman
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 214
Temps passé à Hollow Dream : Quelques jours
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Sam 1 Sep - 2:37

Cali se redressa et frotta ses cuisses pour en faire tomber la neige, la tête baissée à son occupation, les sourcils froncés, et une petite moue qui montraient son mécontentement de s’être étalée au sol. Elle n’avait pas du tout remarqué le jeune homme qui se tenait derrière le personnage de glace lorsqu’il s’adressa à elle :

« - Ce ne serait pas très galant pour un homme que de se moquer, et je me garderai bien de le faire. »

La jeune femme sursauta, puis leva les yeux brusquement vers le bonhomme de neige qui la regardait toujours avec ses yeux écarquillés. Un instant elle pencha la tête sur le côté, l’air ahuri, et se dit qu’elle devenait complètement folle. Puis elle aperçut un visage humain par-dessus l’épaule de neige. Elle secoua doucement la tête à la fois pour se sortir de cette image de bonhomme de neige parlant et pour s’assurer que le jeune homme qui se dressait devant elle n’était pas un mirage et était bien réel.
Elle recula un peu. Prête à détaler à nouveau. Mais elle n’avait pas réellement peur, ce garçon avait l’air tout à fait normal et son regard ne semblait laisser transparaître aucune hostilité. Mais il valait mieux rester tout de même sur ses gardes. Apparemment les choses n’étaient pas toujours ce qu’elles semblaient être dans ce monde glacé.


Il s’approcha de l’irlandaise en tendant la main comme pour faire connaissance, et …..glissa violemment sur le sol enneigé. Cali l’observa les yeux grands ouverts pendant qu’il était affalé dans la poudreuse et qu’il se relevait tranquillement souriant et avenant.
Alors les nerfs de Cali lâchèrent et elle éclata de rire. Un rire doux et léger qui flottait parmi les flocons, qui depuis quelques minutes paraissaient nettement moins agressifs. Elle en eut les larmes aux yeux. Cela faisait si longtemps qu’elle ne s’était pas laissée aller à rire aussi spontanément, comme une enfant l’aurait fait, il lui semblait qu’une éternité s’était écoulée depuis la dernière fois. Ou du moins plus d’une décennie.


Le jeune homme lui tendit à nouveau la main et se présenta.
Elle avança de quelques pas et attrapa la main tendue pour la lui serrer et faire mine de l’aider à se lever.


« Non, ça va, je vous remercie. Et vous rien de cassé ? », elle ne put s’empêcher de sourire en lui posant la question. « Au fait je m’appelle Cali, Cali Sherman. »

Son rire s’essouffla doucement pendant qu’il se mettait sur ses pieds. Lorsqu’il la regarda à nouveau elle murmura :
« Je vous en prie dites moi que vous êtes réel. »

La supplique s’échappa de ses lèvres, elle ne pensait pas le lui dire à haute voix, mais les mots en avaient décidés autrement. Il allait certainement la prendre pour une dingue. Mais elle avait la sensation de devenir vraiment dingue depuis quelques heures.
Elle repensa qu’à peine quelques minutes auparavant elle se faisait pourchassé par une créature aux yeux de renard. Un animal à l’apparence humaine qui lui voulait du mal.
A cette pensée, les yeux de l’irlandaise s’obscurcirent. Il fallait qu’elle se réveille.


Elle ne put s’empêcher de se retourner, espérant que la bête ne l’avait pas suivi, mais en courant elle avait senti que ce n’était pas le cas. Enfin on n’était jamais trop prudent!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Sam 1 Sep - 3:13

Amusé par le rire de la jeune femme, le regard de Scott s’était allumé d’une étincelle pétillante de joie… Apparemment, on pouvait s’amuser ici aussi ! Agenouillé dans la neige, il accueillit les quelques pas de la jeune femme avec un sourire et accepta la main tendue en l’enserrant de la sienne légèrement. En se relevant, il fut ravi de la voir sourire à son tour en lui demandant s’il ne s’était rien cassé lui aussi. Il eut un autre sourire lorsqu’elle se présenta… Cali… C’était un bien joli prénom… Il se releva alors complètement un sourire de gamin sur le visage et, les yeux pétillants de malice, il répondit, tout en essayant d’enlever la neige qui maculait son jean et son T-shirt noir :

« - Enchanté Cali. Tout va bien merci, mis à part peut-être ma crédibilité qui vient de prendre un petit coup, mais bon, j’avais déjà expérimenté la chute quelques mètres derrière notre ami, d’ailleurs… »

Il se retourna vers sa création, et fit d’un air faussement courroucé :

« - Tu n’aurais pas pu m’aider hein ? Bah non forcément… Tu préfères rester de glace… Mal élevé ! »

Il se retourna, amusé. Il ne se moquait pas de Cali, pas le moins du monde, mais il voulait détendre l’atmosphère. Car il sentait que la jeune femme était préoccupée par quelque chose… Quoi il ne savait pas trop… Il fut surpris par ce que lui murmura alors la jeune femme… S’il était réel… Et bien… Il ne savait pas trop quoi répondre… Prenant un air étonné et se tâtant avec ses mains, il eut un sourire :

« - Euh… Je crois bien oui… Je crois qu’il n’y a qu’un maladroit réel pour s’étaler comme ça devant vous, non ? Vous avez même le droit de vérifier par vous-même ! Essayez de me lancer une boule de neige, vous verrez qu’elle s’écrasera sur moi, j’en suis sûr ! »

Un sourire franc… Encore un... Mais ils l'étaient tous... Il voyait qu’elle semblait apeurée par quelque chose qui semblait lui vouloir du mal… Scott essayait donc de la détendre… Il la vit d’ailleurs se retourner… Courrait-elle pour échapper à quelqu’un ? Quelque chose ? Il était relativement difficile de le savoir… Peut-être qu’en demandant… Instinctivement, il posa sa main droite sur l’épaule de la jeune femme et plongea un regard apaisant dans le sien. Là, c’était ses côtés impulsif et ouvert qui étaient ressortis…

« - Vous semblez préoccupée, quelque chose ne va pas Cali ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cali Sherman
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 214
Temps passé à Hollow Dream : Quelques jours
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Sam 1 Sep - 17:42

Scott était tout à fait charmant et drôle, il contrastait fortement avec l’atmosphère lourde et effrayante qui avait accueilli Cali à son réveil. Quand il se mit à parler au bonhomme de neige elle le trouva un tantinet étrange, mais elle appréciait qu’il tente d’égayer leur échange.
Malgré tout, la tension dans ses épaules restait tangible, en plus elle mourait de froid, trempée jusqu’aux os, le vent lui mordait la peau. Elle se dit qu’elle devait faire peur à voir.


Il répondit à sa question insolite avec humour lui soumettant même l’idée de vérifier par elle-même sa matérialité….avec des boules de neige! Un instant l’image de son visage plein de poudreuse la fit légèrement sourire, ce serait amusant.
Mais les pensées noires de Cali reprirent le dessus. Le jeune homme dut le lire dans ses yeux puisqu’il s’approcha et eut un geste rassurant, qui la fit imperceptiblement sursauter. Elle n’avait pas peur de lui, mais qu’il s’inquiète pour elle était presque nouveau pour l’irlandaise, cela faisait bien longtemps qu’elle était responsable d’elle-même, et les personnes qui avaient veillé un jour sur elle ne le pouvait plus à présent. Encore moins si elle restait dans le coin.


Si quelque chose n’allait pas, quel euphémisme!
En même temps elle n’était pas sure de vraiment comprendre ce qui se passait par ici.


« Non ça va, je…je crois que j’ai froid », sa voix n’était pas aussi assurée qu’elle l’aurait souhaité. Elle avait froid, ça au moins c’était sûr.

Elle regarda autour d’elle, la clairière ressemblait étrangement à l’endroit où elle s’était réveillée, enfin si elle ne dormait pas encore, bien qu’imaginer tout ceci comme un simple cauchemar ne la convainquait pas du tout.
Il fallait qu’ils trouvent un abri où ils allaient mourir de froid, Scott ne portait qu’un t-shirt, ce qui n’était pas beaucoup mieux qu’elle. Elle se demanda alors ce qu’il faisait là
.

« D’où venez-vous ? Vous êtes d’ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Sam 1 Sep - 18:16

Scott n’était pas le trublion de service, mais il savait que l’humour permettait souvent aux gens de se détendre, et le rire était quelque chose d’universel… Quelque soit la langue, le pays, les couleurs, tout le monde était sensible au rire et l’avantage c’est qu’il était contagieux… Et puis quel intérêt de se morfondre lorsque l’on peut rire ? Attendant avec sérieux, cette fois, la réponse de la jeune femme concernant ses préoccupations, il fut surpris par la réponse… D’abord par son ton hésitant, qu’il mit sur le compte du froid, ce qu’il pouvait comprendre, mais aussi par la réponse elle-même… Pouvait-on vraiment être si anxieuse pour le froid ? Il est vrai qu’ils étaient tous les deux trempés et que s’ils ne trouvaient pas d’abri, ils seraient vite finis… Il ne se posa donc plus de questions, de toute façon, il n’allait pas douter de la jeune femme, si elle ne voulait pas s’ouvrir à lui, il pouvait comprendre, après tout elle ne le connaissait pas. Il enleva alors la main de l’épaule de Cali, ne voulant pas passer pour un mec qui profitait de la situation, et regarda son T-shirt tout aussi trempé et répondit :

« - Je vous aurais bien donné mon T-shirt pour vous protéger du froid, mais il est aussi mouillé, et je doute que cela vous aide… »

Il jeta lui aussi un coup d’œil à la clairière, bien qu’il l’avait déjà mémorisé et savait qu’il n’y avait pas d’abri à portée de vue… Il eut le dos tourné lorsqu’elle lui demanda d’où il venait, et s’il était d’ici… Une question légitime… Tournant sur lui-même, comme s’il cherchait quelque chose, il pointa une empreinte de forme humaine dans le sol neigeux.

« - Je viens de là, la marque dans le sol, c’est moi ! J’étais couché là quand je me suis réveillé… »

Il s’était retourné vers Cali avec un sourire. Non décidément, il n’aimait pas voir les autres sujets à l’angoisse ou à la tristesse. Puis, gardant son sourire, il rajouta :

« - Sérieusement, je viens de Boston… Mais je ne sais pas du tout où on est ici… Et vous ? Vous êtes d’où si ce n’est pas indiscret ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cali Sherman
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 214
Temps passé à Hollow Dream : Quelques jours
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Dim 2 Sep - 13:31

Le jeune homme ne parut pas convaincu par la tirade de Cali sur le froid, mais il n’en dit rien et n’insista pas. Elle appréciait vraiment sa délicatesse, de toute façon qu’aurait-elle pu lui dire ? Qu’elle avait rencontré une créature monstrueuse qui avait essayé de s’en prendre à elle ? Tout ceci était complètement insensé! Elle l’avait vécu et n’y croyait pas, alors Scott n’y comprendrait rien du tout.

Il fit preuve de courtoisie en lui proposant son t-shirt, décidément il semblait être quelqu’un de bien. Mais il est sûr que cela n’aurait servi qu’à pétrifier encore plus de froid le grand brun.


Puis il lui désigna une trace dans la neige en précisant qu’il venait de là. Sur l’instant Cali ne comprit pas, que voulait-il dire ? Puis tout lui devint évident, il était exactement dans la même situation qu’elle. Apparemment cela ne semblait pas perturber le jeune homme plus que ça. Il était américain, et s’était lui aussi réveillé dans la neige sans savoir où il se trouvait, mais il restait souriant et ne s’inquiétait pas, ou du moins ne le laissait-il pas transparaître.
A côté Cali faisait une bien piètre comédienne.


« Je suis irlandaise, de Dublin. »

Ses mots sonnèrent faux. Pourtant toute sa vie avait clamé cette identité, mais ici, elle avait la sensation que ça n’avait plus d’importance, et ils lui laissèrent un goût amer, une impression pâteuse sur la langue.

Elle voulait lui expliquer qu’elle non plus ne connaissait pas l’endroit où ils se trouvaient, et qu’elle avait atterri endormie dans la neige sans trop savoir de quelle façon, mais elle n’en n’eut pas le temps. Son corps se crispa, une énorme boule se forma dans sa poitrine. Ils n’étaient plus seuls. Elle le sentait.

Depuis sa plus tendre enfance elle pouvait percevoir certaines présences, elle n’aurait pas su expliquer comment cela fonctionnait, c’était inné semblait-il. Elle était « sensible », comme le lui disait souvent son père, par là il ne voulait pas sous-entendre qu’elle était fragile ou émotive, mais qu’elle pouvait sentir des choses que personnes d’autre ne discernait. Pas les hommes bien sur, mais ce qu’on désigne en général par le terme de fantôme.
S’il y avait bien quelque chose qu’elle avait nié et évité toute sa vie, c’était bien ce « don ». Il lui avait toujours empoisonné l’existence, lui faisant bien souvent penser qu’elle devrait être enfermée.

A cet instant il lui revint en pleine figure si on pouvait dire. Elle n’aurait pas pu expliquer comment, mais elle savait que quelque chose approchait, et ce quelque chose ne venait pas pour les aider.


« Il faut partir. Nous ne sommes plus seuls! »

Elle regarda Scott droit dans les yeux avec sévérité et insistance pour qu’il comprenne qu’elle ne blaguait pas. Avec un peu de chance il ne poserait même pas de question, mais l’irlandaise n’y comptait pas vraiment. Les humains ne sont pas doués pour se taire au moment opportun. Elle la première.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Jeu 6 Sep - 1:54

Et c'est alors qu'ils entendirent. Le rugissement innommable qui ébranla la vallée. Et le cri de douleur déchirant qui suivit. Les arbres tremblèrent et perdirent leur cargaison de neige. Le vent sembla se taire soudain, et un silence de mort et de plomb tomba. Et Cali en fut sûre...quelqu'un, quelque chose approchait...quelque chose allait entrer dans la clairière d'une seconde à l'autre...

Et au moment même ils croyaient que la situation ne pouvait plus empirer...quelqu'un entra en valsant. Un échalas si grand et famélique que ça en devient absurde, l'air nonchalant et les mouvements surjoués, qui a l'air de sortir d'une comédie muette en noir et blanc entra en valsant. La réalité venait juste de sauter par la fenêtre en fredonnant "My Way" de Sinatra.

Puis le type, qui ressemblait à s'y méprendre à une araignée en costume cravate, sembla s'apercevoir de quelque chose. Mais quoi que ce soit, ça ne parut pas être eux. A vrai, ça parut tant être autre chose qu'eux, que cette indifférence si surjouée en devenait difficile à croire. Et tout en regardant son poignet nu, il délcarait à haute voix, sur un ton exagérément paniqué.

Je suis en retard, en retard, terriblement en retard...

Soudain, il tourna deux fois sur lui-même et se retrouva face aux deux Humains. Les regardant d'un air ahuri, mais qui n'était pas dépourvu d'une sorte d'élégance nonchalante, il les interpella d'une voix posée, lente, polie et surtout, comique.
Trois questions : êtes-vous à l'heure, êtes-vous réels, et surtout, êtes-vous nouveaux ?
Revenir en haut Aller en bas
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Jeu 6 Sep - 3:42

Le sourire était une chose dont les mérites et les vertus étaient oubliés par beaucoup de personnes sur Terre, ou ailleurs… En effet, peut-on vraiment affirmer que sourire demande tellement d’efforts ? Est-ce si difficile de sourire aux gens, même à ceux que l’on ne connait pas, que l’on ne croisera peut-être plus jamais ? Est-ce que tendre ses zygomatiques un instant demande un véritable effort pour ne pas être réalisé à chaque fois ? Surtout lorsque l’on regarde le bonheur, ne serait-ce qu’une once de ce dernier, qu’un sourire peut apporter aux gens, même ceux que l’on ne connait pas. Et Scott était de ceux qui préféraient sourire aux gens, mêmes aux inconnus, à leur dire « bonjour » en les croisant dans la rue. Ainsi, c’était sa manière d’apporter un peu de bonheur et de réconfort… Certaines personnes n’avaient besoin que de cela, rien de plus, rien de moins… Montrer qu’on leur portait une attention, qu’on appréciait leur présence.

Son sourire cachait bien sûr une réflexion souterraine sur les raisons pour lesquelles il avait atterri ici, mais ce n’était pas sa préoccupation première… En effet, Scott s’occupait toujours des autres en premier lieu, et apparemment Cali semblait avoir quelques frayeurs, surement justifiées. Lorsqu’elle lui avoua venir de Dublin, il eut un sourire comme il en arborait toujours un et répondit :

« - Je n’ai jamais eu l’occasion de me rendre en Irlande, pourtant j’ai toujours voulu visiter l’île d’émeraude… J’avais prévu de m’y rendre pour la fête de la St Patrick cette année, avec Mary… »

Soudain, un flash, une sorte de trouble dans son regard. Quelque chose d’à peine perceptible mais qui pourtant ne peux échapper à un œil exercé ou qui, simplement, le regardait dans les yeux. Son sourire avait légèrement décliné lui aussi, mais Scott se reprit bien vite. Ses yeux redevinrent comme avant, brillant d’un léger éclat malicieux et parfait reflet de sa franchise. Son sourire était revenu.

« - Si vous avez froid, on peut toujours tenter de se fabriquez un igloo vous savez. »

La plaisanterie était de mise mais au fond ce n’était pas une si mauvaise idée que ça, après tout, ce n’était pas pour rien que certains peuples des contrées nordiques habitaient dans ce genre d’habitations… Puis, alors qu’il s’attendait à tout sauf à ça, elle lui somma qu’ils devaient partir, qu’ils n’étaient plus seuls… Scott n’était pas du genre à discuter ce genre de pressentiments, car il pensait bien que c’était cela, mais alors qu’il s’apprêtait à prendre la jeune femme par la main pour déguerpir, un rugissement à glacer le sang sur place de quiconque pouvait l’entendre retentit dans la vallée… Elle devait vraiment avoir raison…. Le pire vint avec le cri de douleur qu’ils entendirent après… Mais que pouvait-il donc bien se passer non loin d’ici… Apparemment rien d’enviable… Scott avait perdu son sourire, et son regard reflétait de l’inquiétude, mais il restait calme, ce n’était vraiment pas le moment de paniquer…

Surtout qu’à présent quelque chose s’approchait d’eux en tournoyant sur elle-même… Une sorte de valse sur l’air sifflé d’une célèbre musique de Sinatra… Il l’entendit se dire qu’il était en retard, et cela lui rappela un vieux souvenir d’enfance… Puis, l’homme s’adressa à eux… Trois questions ? Et bien… En voila un qui ne perdait pas de temps dans de vaines présentations. Scott s’arrêta un instant sur ses yeux aux pupilles extrêmement fines, mais cela ne lui fit rien de particulier…. Se plaçant légèrement en avant de Cali, par pur réflexe, il répondit :

« - Trois réponses. D’une, rien ne vous interdit de tester notre réalité par une boule de neige. De deux, je n’ai point de rendez-vous ou d’impératif, je ne peux donc pas être en retard… Trois, effectivement je suis nouveau… Je n’ai pas eu le temps de me construire un igloo… »

Il avait dit tout cela d’une voix posée, calme, avec une pointe de malice. Scott n’éprouvait aucune peur, ni appréhension et ne portait aucun jugement sur l’inconnu… Mis à part sur son étrangeté, et sur sa politesse… La moindre des choses aurait été de se présenter…. D’ailleurs, il rajouta, sans aucune ironie, avec un sourire franc qui plus est :

« - Ah… j’oubliais, avant que vous ne vous décidiez pour la boule de neige… Puis-je connaître celle de l’homme qui se prend pour le lapin blanc d’Alice ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cali Sherman
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 214
Temps passé à Hollow Dream : Quelques jours
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Lun 10 Sep - 0:05

Lorsque le rugissement déchira le silence glacé de la clairière, Cali se figea sur place. Elle le savait, quelque chose rodait. Elle l’avait senti dès son réveil, comme une intuition, ou une pensée lointaine, même si elle n’en avait pas vraiment eu conscience avant de l’entendre. Non pas qu’elle aurait pu identifier ce sentiment, mais cela ressemblait plutôt à une rengaine qui trotte dans la tête sans qu’on arrive à se rappeler du titre ou du compositeur.
Le son lui sembla presque familier, comme si elle l’avait attendu. Pourtant il la pétrifia par sa monstruosité, un tel son ne pouvait exister que dans les pires cauchemars.
Le cri qui suivit, violent, lacéré, écorché ne lui fit pas du tout le même effet. Il lui fit mal. Au plus profond de son être, comme une lame que l’on enfoncerait doucement avec cruauté dans le flan. Sous la douleur Cali se plia en deux, une main sur son ventre. La souffrance n’était pas réelle, et elle disparut presque aussitôt, mais il l’avait pourtant blessée, même si elle n’en garderait aucune trace.


Avec ce hurlement l’irlandaise en avait oublié son pressentiment. Jusqu’à ce qu’il surgisse.
Un homme. Ou peut être pas... C’était lui qu’elle avait senti venir.
Elle jeta un œil sur le visage inquiet de Scott, il le voyait lui aussi. Elle ne perdait pas la tête. En tout cas pas encore.

Il leur parla, leur lançant des phrases qui n’avaient pas vraiment de sens et qui lui semblaient inappropriées à la suite des deux cris terribles qui l’avaient précédé.
Il était en retard.

* Comme le lapin blanc.*
Sa démarche ressemblait à des pas de danse, une sorte de valse tourbillonnante qui embrouillait les yeux de la jeune femme. Si Scott n’avait pas réagit à l’entrée de ce personnage, tout droit sorti d’un cartoon, elle aurait pensé que son esprit lui jouait des tours.
Il posa la même question que Cali avait murmurée au jeune homme quelques minutes auparavant. S’ils étaient réels. Pourquoi cette question semblait si importante dans ce monde perdu?

Scott se plaça légèrement devant elle, comme pour la protéger, ce geste ne paraissait pas prémédité, c’était plutôt un réflexe tout à fait charmant, et qui rassura la jeune irlandaise. Si le protagoniste qui venait de faire irruption leur voulait du mal, et Cali en était persuadé, ce serait le jeune homme qui prendrait le premier.

Pour cela elle lui en fut reconnaissante, elle ne se sentait pas d’affronter à nouveau seule une agression. Mais l’américain était là et il ne semblait pas avoir l’intention de l’abandonner à son propre sort.

Tandis que le grand brun répondait avec humour à la silhouette qui se balançait devant eux, Cali agrippa inconsciemment le bras de Scott. Le contact avec les étrangers n’était pas quelque chose que l’irlandaise appréciait, ni ne pratiquait. Mais elle se sentait en confiance auprès de lui. Quand elle s’en rendit compte son cœur se souleva légèrement, depuis combien de temps n’avait-elle pas touché un homme? Sa peau était froide, mais elle vibrait sous ses doigts. Elle voulait le lâcher mais elle ne put s’y résigner.
Son regard était braqué sur l’échalas, elle attendait impatiemment qu’il se présente.


Dernière édition par le Lun 10 Sep - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Lun 10 Sep - 12:15

Trois questions, trois réponses, et trois réactions à ces réponses. Mais dans le désordre. Yorick commença par inspirer en haussant les épaules, avec une moue mi-gênée mi-résignée.
Ah oui...l'igloo. Je vous avouerai que j'y ai moi-même songé à mon arrivée...puis je me suis rendu compte qu'il n'y avait pas de neige. Et lorsque j'ai voulu souligner des évidences, on m'a dit que je ne pouvais plus m'amuser et on m'a défendu bien des choses...

Sa tirade terminée, il tira la langue en plissant les yeux, comme s'il était engagé dans une intense réflexion, puis son visage s'illumina.
Ah oui...
Regardant de nouveau son poignet gauche, qui ne comportait toujours pas de montre, il approuva du chef.
En effet, difficile de vous juger à l'heure...mais je suis sûr que vous trouverez bien des gens qui voudront vous fixer des impératifs...Comme Mademoiselle, qui vous impérativait de partir il y a quelques instants...

Adressant une révérence à Cali, il profita de ce qu'il s'était baissé pour ramasser un peu de neige. Modelant une boule, comme si la température glacée n'incommodait nullement ses mains, il prit un air songeur.
Que voilà une solution digne de vous...mais après tout, pourquoi pas ? Peut-être qu'une boule de neige suffit pour distinguer le réel du rêve...

Lançant la boule de neige en l'air, juste au-dessus de lui, il attendit, les bras ouverts, comme si on avait croisé Groucho Marx avec le Christ. Mais lorsque le projectile froid retomba, il ne s'écrasa pas sur ses cheveux de jais, mais bien sur le sol. Pendant un très court instant, la silhouette de l'homme malingre était devenue translucide, comme si elle avait clignoté. Mais cela c'était passé si rapidement qu'on aurait aisément pu croire avoir rêvé.

Hmmm...tant pis : vous n'avez qu'à vous dire que je ne suis pas réel. Rien ne vous empêche de discuter avec moi donc : quel mal pourrait bien vous faire quelque chose qui n'est pas réel ?

S'avançant vers eux à grands pas, il leur tendit la main avec un sourire. Sa peau comme ses yeux avaient l'air aussi froid que la neige à ses pieds...
Et pour répondre à votre dernière question, vous pouvez m'appeler Yorick. Vous avez dû entendre parler de moi, je faisais le crâne dans Hamlet.
Revenir en haut Aller en bas
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Jeu 13 Sep - 15:03

Une fois ses questions posées, Scott fixait l’inconnu, qui ne le serait peut-être plus pour bientôt d’un regard plutôt observateur… En fait, il ne voulait perdre aucune information sur cette personne au combien étrange qui venait d’apparaître dans la clairière… Puis, avant que ce drôle d’individu ne réponde, Scott sentit que Cali venait d’agripper son bras. Jetant un regard en biais à la jeune femme, il ne comprit pas pourquoi elle venait de faire ça, mais ne bougea pas. Au contraire, il se détendit un peu, pour éviter qu’elle ne ressente qu’il était un peu tendu et par la-même occasion, se calme elle aussi… Apparemment, il n’y avait pas grand-chose à craindre pour l’instant, ce n’était donc pas le moment de paniquer…

Pourtant, cette façon de tenir son bras rappela à Scott le douloureux souvenir de Mary… Oh… Qu’est-ce qu’il donnerait pour la revoir ne serait-ce qu’un moment… Où était-elle ? Allait-elle bien ? Beaucoup de question qui resteraient surement sans réponses avant un petit bout de temps… Comme les fameuses questions qu’ils se posaient encore : Où était-il, lui ? Et comment était-il arrivé là ? Mais, il n’eut pas loisir de penser plus longtemps à ces questions lorsque l’homme aux yeux de serpent se mit à répondre… Laissant alors de côté ses interrogations, il écouta, avec ses deux oreilles ce que son interlocuteur avait à lui dire.

Les réponses qui vinrent une à une ne déstabilisèrent pas vraiment Scott, mais une note étrange se fixa dans son esprit… Cet homme, parlait un peu comme lui à ceci près que si Scott essayait toujours de tourner le tout vers un humour rassurant, celui là essayait de tout tourner au drame… C’était une chose que Scott n’avait jamais pu faire… Etait-ce là une manière de les déstabiliser ? Ou alors peut-être une manière de les faire désespérer sur leur sort ? Pourquoi pas, mais il en fallait beaucoup plus pour Scott pour tomber dans le négationnisme absolu. Il jugea préférable de ne pas interrompre cet individu, même s’il voulait le contredire à certains moments. Il le regarda se baisser d’une révérence pour Cali, au moins, il connaissait certaines bonnes manières, puis ramasser de la neige et en faire une boule. La mise en scène théâtrale du lancé fit sourire Scott, un sourire qui s’effaça rapidement pour laisser entrevoir une mine perplexe… Devait-il croire ce qu’il avait vu ? Ou était-ce un tour digne des plus grands illusionnistes que le monde ait porté ?

Il fallut bien dire que la phrase qu’ajouta l’inconnu en rajouta encore une couche sur le mystère, mais le « choc » de l’instant passé, Scott se confirma que ce n’était qu’une chose « bizarre » de plus qu’il aurait vu aujourd’hui et que le futur éclairerait de son explication, rationnelle ou non. Il jeta un regard à Cali pour voir si elle avait été marquée par cette expérience plutôt incongrue… Puis alors qu’il reposait son regard sur … Yorick ? Drôle de prénom, mais effectivement, c’était pour lui un vague souvenir… Hamlet ? Ah…Les années de collège… Oui c’est bien possible que ce soit ça…. Et alors que ce Yorick c’était avancé vers eux tendant une main, Scott tendit celle qui n’était pas retenue par Cali et d’une voix chaleureuse, comme elle l’était toujours il répondit :

« - Scott. Et effectivement, j’ai ce souvenir de vous avoir vu dans Hamlet, mais je ne me souvenais pas que le crâne fût si bien vêtu… »

Toujours ce sourire, presque de défi, mais non, c’était le sourire habituel de Scott, celui qui faisait de lui ce qu’il était. Mais aussi cette petite lueur de malice au fond des yeux… Car si ce Yorick voulait tout tourner au dramatique, nul doute que Scott lui continuerait de faire dans la comédie, et celle qui fait rire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cali Sherman
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 214
Temps passé à Hollow Dream : Quelques jours
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Mar 18 Sep - 0:44

La sensation de se trouver profondément enlisée dans un cauchemar sans fin ne faisait que grandir à mesure que l’étrange personnage qui se dressait devant eux parlait et agissait.
Il fit une révérence à destination de Cali, ce qui lui fit froncer les sourcils, à quelle époque se croyait-il donc ? Le geste trop théâtral et surjoué n’avait rien de naturel et la jeune irlandaise avait plutôt la sensation d’une manipulation. Un charmeur, mais dans le mauvais sens du terme.

Face à lui Scott restait calme, même si Cali sentit un léger frissonnement quand elle avait posé ses mains sur son bras. Elle devait certainement le gêner. Pourquoi agissait-elle de manière aussi inhabituelle ? Peut être que la situation, la neige, et toutes les choses qu’elle avait vécu après son réveil, et qui lui semblaient imaginaires maintenant que les minutes étaient passées, la perturbaient plus que son esprit ne voulait l’admettre.

La bête dans l’église avait inventé des histoires pour lui faire peur ! Cali secoua la tête, il ne fallait pas y penser.

Les paroles de l’homme n’avaient aucun sens, et malgré la boule qui s’était formée dans la gorge de la jeune femme face à cette présence, elle n’avait plus vraiment peur. Il ne semblait pas aussi monstrueux que ce qui l’avait attaqué dans le sanctuaire où elle s’était réfugiée.
Jusqu’au moment où il fit son tour de passe-passe ! La boule de neige qu’il lançât le traversa de part en part sans jamais le toucher. C’était impossible !

Scott l’avait vu aussi, puisqu’il se tourna légèrement vers Cali cherchant la confirmation qu’il n’avait pas rêvé.

L’homme affirma qu’il ne devait pas être réel, comme s’il pouvait lire dans les pensées, cherchant à faire de l’humour qui n’atteignait pas Cali dans ce sens, elle le trouvait plutôt inquiétant.
Il s’approcha, se présentant comme le crâne d’Hamlet et tendant une main en guise de salutation.
Scott s’avança pour lui rendre sa poignée de main, mais avant même que le contact de leurs doigts ne se fut, Cali lâcha brutalement le jeune homme comme si elle avait reçut une décharge électrique. Un instant elle regarda sa main, ne comprenant pas ce qui avait bien pu se passer, puis elle regarda ce « Yorick » droit dans les yeux persuadée que cela venait de lui, inconsciemment ou pas. Son regard était sévère, ce n’était plus de la peur mais de la méfiance!


Le contraste avec l’attitude de l’américain était frappant. Cali n’était pas de celles à faire traîner les choses, elle admirait le sang froid et la bonne humeur de Scott, mais elle n’avait pas été élevée de cette façon.

Inconsciemment elle adopta sa position d’avocate, le dos droit, la tête levée, un regard dur et légèrement hautain, un aplomb qui faisait douter la majorité de ses ennemis du Barreau.


« Je ne vous fait pas confiance, ne vous approchez pas! »

L’irlandaise était consciente que ses paroles pouvaient paraître injustifiées et exagérées, mais elle avait toujours pu compter sur son instinct, et face à cet être tous ces sens étaient en alerte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Lun 24 Sep - 18:59

L'araignée blanche qui lui tenait lieu de main se referma sur celle de Scott, et Yorick eut un large sourire, plus tout à fait poli. Difficile de savoir s'il savourait la sensation de froid que devait éprouver l'Humain au contact de sa peau, ou s'il se délectait de voir que le jeune homme était lui aussi amateur d'humour et de légèreté. Probablement beaucoup des deux. Et il poursuivit d'un signe de tête, remerciant Scott pour le commentaire sur ses vêtements. Profitant de ce geste, il se pencha sur lui, toujours avec cette grâce dégingandée légèrement cocasse, voire grotesque et presque malsaine, d'autant que son regard félin était presque vorace de fascination.

Inspirant profondément, il sembla savourer une senteur que lui seul percevait, une fragrance qui éveillait dans son sourire et dans ses yeux une lueur de contentement, à la fois joviale et cruelle. Sa tête se tourna lentement vers Cali, comme si c'était d'elle que provenait le parfum dont il se délectait, et le regard d'une courtoisie affectée qu'il lui adressa fut interrompu par un clin d'oeil. Mais alors qu'il semblait vouloir revenir à Scott, et qu'il ouvrait la bouche pour se mettre à parler, la jeune femme prit la parole, ramenant la situation à un niveau plus terre-à-terre.

Se redressant et lâchant la main de Scott, il pivota lentement sur ses talons et s'avança vers elle à pas mesurés, très étroits vue la longueur de ses jambes, hochant presque de la tête comme un grotesque échassier.

Pas confiance ?
Il observa un temps de pause, et étendit les bras tout en laissant échapper un rire faux.
Mais bien sûr que vous ne me faites pas confiance ! Ici, une fois les pieds dans la neige, il ne faut faire confiance à rien ni personne...
Passant les mains dans son dos, il reprit sa marche, avec d'autant plus de légèreté que son ton devenait plus pesant, toujours aussi amusé. C'était un mélange étrange, et assez dérangeant, d'insouciance espiègle et de malice équivoque.
...Surtout pas à soi-même.
Avec une petite moue de compassion surfaite, il sembla enfin prendre en compte la mise en garde de Cali.
Et si je m'approche quand même ? Qu'est-ce que vous ferez ?

Soudain, il franchit la distance qui les séparait avec une rapidité surprenante. Et cette fois-ci, lorsque sa silhouette prit cet aspect translucide, elle le garda, et Yorick en fit usage avec très large sourire. Toujours intangible, il vint se placer exactement à l'endroit où Cali se tenait, droite et raide, de sorte qu'aux yeux de Scott, leurs silhouettes se superposaient. La grande asperge pencha la tête vers le bas et eu un petit ricanement malicieux.
Qu'est-ce que vous me ferez, puisque je ne suis pas réel ?

Mais son rire et ses paroles étaient bien réels, les deux humains les entendaient bien, et leur effet sur eux était terriblement réel lui aussi. Le spectacle était surnaturel, mais il était maintenant difficile de croire qu'il s'agissait d'une hallucination. Et l'être dégingandé s'en amusait beaucoup. Faisant un pas sur le côté, il traversa de sa propre tête la poitrine de Cali et on entendit son soupir se réverbérer.
Aahh, comme dirait Alice : "J'ai déjà vu un crâne sans sourire, mais un sourire sans crâne ! Voilà bien la chose la plus curieuse que j'ai vue de toute ma vie !" Mais un crâne sourit toujours, paraît-il...Pauvre, pauvre Alice, perdue dans la Vallée aux démons sans merveilles, et qui ne sait s'y amuser...enfin.

Retirant sa tête, il s'écarta de la jeune femme, et vint se placer entre ses deux interlocuteurs, un peu en retrait, les mains dans les poches et un sourire plus modéré et plus poli aux lèvres, avant de reprendre une consistance solide. Inspirant encore une fois cette fragrance qui n'existait que pour lui, il s'adressa à eux d'un ton moins enjoué, moins cruel aussi.
Soyons un peu moins psychotique, voulez-vous ? Peut-être avez-vous quelques questions ? Je serais heureux de vous servir de guide dans Hollow Dream.
Revenir en haut Aller en bas
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Mer 26 Sep - 19:12

Alors que Scott avait tendu sa main en s’avançant légèrement vers Yorick, le jeune homme avait senti que Cali avait subitement lâché son bras, juste avant qu’ils ne se serrent, par pure politesse, la main. Dardant un regard vers la jeune femme, qui, elle, fusillait littéralement l’Ombre du regard. Etrangement, il sentit une petite sensation de froid envahir sa main, mais après tout, Yorick venait de manipuler de la neige et il était normal que sa main ne soit plus si chaude, en tout cas, cela ne dérangea pas plus que ça notre jeune ami qui de toute façon supportait assez bien le froid, enfin, il n’y avait pas de quoi escalader l’Everest nu tout de même ! Pourtant, si la température de sa main le laissait indifférent, son attitude eut le mérite d’étonner Scott… En effet, ce dernier regarda d’un air surpris Yorick se pencher vers lui et inspirer profondément…Son regard aussi semblait fasciné par quelque chose qui échappait à Scott. Quelqu’un se serait peut-être fait peur à s’imaginer toutes les solutions possibles, mais le jeune homme se contenta de regarder… Regarder ce Yorick se pencher ensuite vers Cali. Se demandant ce qu’il pouvait bien sentir là, Scott se contenta d’un brin d’humour comme à son habitude :

« - Serait-ce l’odeur de mon après-rasage qui sublime votre odorat ? »

Toujours ce sourire… Il attendait d’ailleurs une réponse, qui allait surement venir alors que Yorick retournait la tête vers lui. Pourtant Cali intervint avant… Il n’avait pas fait attention, mais elle avait adoptée une posture bien défensive… Déclarant ouvertement qu’elle ne lui faisait pas confiance, lui demandant également de ne pas approcher. Surpris, Scott s’était tourné vers elle, et jetait un regard sur Yorick, qui avait alors lâché sa main, pour voir sa réaction. Car si lui aussi se méfiait du nouveau venu, sa mentalité avait toujours été de mettre ses doutes au second plan pour voir quelle patte montrait la nouvelle rencontre. Après tout, on ne peut juger sur des faux-semblants… L’ombre s’avança vers Cali. Inconsciemment, Scott s’était mis sur ses gardes. Les paroles de Yorick, et ses gestes étaient pourtant bien étranges… Puis il esquissa de nouveau des pas vers elle, mais trop rapidement pour que Scott n’ait eu le temps de faire quoique ce soit… Redevant translucide, Yorick avait disparu en elle. Très surpris, il resta interdit un instant, puis aux paroles de l’Ombre, il commença à se demander si cet homme ne voulait pas leur faire peur… En tout cas, Scott n’était pas de ce genre là… Paniquer ne servait à rien… Quelque soit la situation… Il fallait rester calme, analyser et réagir en conséquence, la peur n’amenait que précipitation et erreurs. Il ne broncha pas en entendant le rire et eut un soupir de soulagement en le voyant ressortir du corps de la jeune femme. Conscient qu’elle avait du connaitre une sensation qu’il n’avait pas eu le déplaisir de connaitre. Il suivit Yorick du regard qui vint se placer entre eux deux, légèrement en retrait en leur demandant s’ils avaient des questions, visiblement ravi de s’improviser en guide… Scott se retourna vers lui et d’un sourire entendu lui demanda :

« - Une question ? Oui, j’en ai bien une. Vous jouez souvent le fantôme de service dans les parages ? »

Une façon « humoristique » de lui faire comprendre qu’il n’avait pas trop apprécié son tour de passe-passe à l’insu de la jeune femme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cali Sherman
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 214
Temps passé à Hollow Dream : Quelques jours
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   Lun 12 Nov - 2:45

[Vraiment désolée les gars!! Milles excuses pour ce retard!! ]

Cali était de celle que l’on qualifie souvent de grande gueule, toujours à dire ce qu’elle pensait, ce qu’elle ressentait. Pour l’irlandaise la franchise était essentielle, nécessaire, surtout dans le milieu dans lequel elle avait grandi. Malheureusement, bien souvent les gens n’appréciaient pas, et par moment il lui était arrivé de se dire qu’elle ferait mieux de garder pour elle ses sentiments. Mais elle n’y parvenait que rarement, lorsque cela s’avérait indispensable. Aujourd’hui était de ces jours, mais elle ne l’avait compris que trop tard.

« Et si je m’approche quand même ? Qu’est-ce que vous ferez ? »

Lorsque l’échalas prononça ces mots, elle en pris conscience…elle aurait mieux fait de la fermer cette fois-ci. Derrière ses allures de clown et son humour affiché, l’homme qui se dressait devant elle avait des arrières pensées. Il était facile de le deviner. Une telle provocation n’inspirait rien de bon.

Soudain il bougea. Et le temps d’un souffle il disparut presque et elle le sentit « entrer » en elle.
Bizarrement il n’était pas là, mais elle pouvait deviner sa présence, il se superposa à elle. Plaça son corps à l’endroit même où se tenait celui de la jeune femme.

Elle fut prise d’un vertige.
Ses ricanements résonnaient dans son crâne. Elle pouvait l’entendre parler, respirer, s’enorgueillir de son viol.

Son corps perdait consistance, elle le sentait, ses jambes commençaient à trembler. Elle était pétrifiée sur place, elle ne pouvait plus bouger, clouée dans la glace qui transperçait ses pieds et remontait le long de ses veines.
Elle eut la sensation de ne plus pouvoir inspirer, que sa poitrine se compressait et que les battements de son cœur cessaient.

Elle voulait crier, mais toutes ses forces l’avaient quitté. Le temps s’était arrêté. L’agression de l’échalas ne dura pourtant que quelques secondes, mais cela lui sembla une éternité.

Enfin il se retira.

La laissant là, face à cet affront. Retournant nonchalamment à sa discussion avec Scott.

Ses yeux s’emplirent de larmes.
Maryam avait raison.

Elle aurait voulu lui sauter dessus, attraper de ses mains délicates son cou d’asperge, et serrer comme elle ne l’avait jamais fait. Elle sentit une haine monter en elle.
Comment avait-il pu oser?
Elle qui avait déjà tant de mal à accepter qu’on la touche.

Son regard se fit glacial, et elle le fixa droit dans les yeux d’un air de défi.

Mais soudain tout se brouilla. S’en était trop.
Son corps s’affaissa doucement, comme aidé d’un support invisible et abandonné avec délicatesse dans les bras molletonnés de la neige vierge qui s’était déposée autour d’elle depuis les dernières minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Occupation incongrue d'un nouveau...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Occupation incongrue d'un nouveau...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: BROUILLON :: Archives :: Archives RP :: Saison 2-
Sauter vers: