AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]

Aller en bas 
AuteurMessage
Valandra
Guerrière d'élite -brise-machin blanchâtre
avatar

Nombre de messages : 646
Age : 30
Temps passé à Hollow Dream : 30 ans
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Jeu 29 Mai - 13:49

Il pleut, il pleut sur Hollow Dream. Une silhouette avance lentement, très lentement. Son esprit est embrumé, sa mémoire défaille, elle oublie petit à petit ce qui s’est passé depuis trente longues années. Elle oublie son goût pour la chair humaine, elle oublie son agressivité. Que se passe t-il ? Pourquoi tout s’en va dans les méandres brumeux ? Un grognement de mécontentement se fit entendre. La tête lui tourne, tourne, tourne. Elle perd l’équilibre et tombe, inconsciente. La pluie continue de tomber, de ruisseler sur le sol. Elle semble dans un profond sommeil, ses souvenirs s’envolent petit à petit, jusqu’à ce qu’il ne subsiste rien de la Chimère d’Elite.

La silhouette vêtue de blanc et de noir est étendue sur le sol, elle semble dormir. Sa longue chevelure de neige devient petit à petit aussi noire que l’ébène, elle semble tout de même soyeuse, alors que la pluie tombe sur elle. Sa peau reprend une belle couleur, elle n’est plus aussi pâle que lorsqu’elle était Chimère. Un froncement de sourcil, des yeux s’ouvrent. Des yeux bleus très clairs avaient prit la place de la couleur grise si claire comme de l’eau de roche. Elle se relève petit à petit, regardant autour d’elle. Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Comment cela se faisait-il qu’elle était dehors, sur le sol et sous la pluie. Ses vêtements sont trempés, depuis combien de temps elle avait dormis sous la pluie ?

Trou noir, absence de souvenirs. Aven, c’est le seul nom qui lui revient à l’esprit. Elle regarde autour d’elle, où se trouve t-elle ? En forêt, elle est dans la forêt, mais pourquoi ? Tant de questions se bousculaient dans son esprit. Elle se mit à courir, évitant de se prendre les pieds dans les racines. Elle courut comme cela pendant quelques minutes et se sentit essoufflée. Elle s’arrêta donc sous un arbre, à l’abri. Son cœur battait la chamade, elle avait mal à la gorge à cause de l’air frais, cela lui faisait mal aux bronches. Elle toussa deux ou trois fois et ferma les yeux. Elle avait mal à la tête, et se demandait si elle arriverait à trouver quelqu’un qui pourrait l’aider. La Chimère d’Elite n’est plus depuis qu’elle avait ouvert les yeux. Elle n’avait aucune idée de ce qu’elle avait été durant trente longues années. Pour elle, cela faisait que deux mois qu’elle était ici, mais en réalité, cela faisait bien trente ans, voire un peu plus…


[Comme je n'avais pas encore pu jouer en version humaine, je le fais maintenant Smiiile ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erianis.skyrock.com
Samuel
Lucky Luke?...Il tire. Ouais. Il tire.
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 34
Temps passé à Hollow Dream : 3 ans deja
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Ven 30 Mai - 11:57

La pluie… encore et toujours la pluie…lui qui n’avait connu la neige que quelques jours…Il avait pourtant eut le temps de la trouver tellement froide…si désagréable, s’insinuant sous ses vêtements, se liquéfiant sur sa peau brûlante…

mais la pluie elle, était bien pire…

En Californie les plages de sable blanc s’étendaient à perte de vue, le soleil à peine levé réchauffait déjà ses enfants de ses rayons bienveillants, et faisait danser mille et uns reflets dans les yeux de Samuel, du moins lorsqu’il parvenait à les supporter sur ses prunelles trop clairs.

Tout était si simple…Tout était si beau…et aujourd’hui ce n’était plus qu’une image rémanente qui s’effaçait peu à peu…et avec elle c’était tous ce qui avait fait sa joie de vivre qui semblait s’estomper. Il avait encore des milliers de raisons de survivre pourtant…et malgré tout il se sentait comme un automate, obligé d’exécuter inlassablement les mêmes mouvements depuis que l’humidité avait enveloppé sa chair et glacé jusqu’à son âme. Il se sentait comme obligé de survivre, juste parce qu’il le fallait, parce qu’il ne pouvait pas en être autrement… parce qu’il ne voulait pas abandonner les siens…

La fatigue marquait ses traits, la fièvre rougissait ses joues…

Il effleura du bout des doigts le pansement que lui avait fait Mary, il n’y avait pas touché depuis, il ne l’avait pas enlevé et le sang transperçait au travers de son Sweat à présent. Mais c’était bien le dernier de ses soucis en cet instant…

Il avait besoin de solitude, de remettre de l’ordre dans ses pensées plus que confuses, de donner un sens aux événements récents. Mais à quoi bon puisqu’il n’y en avait visiblement aucun. Il avait l’impression de partir dans toutes les directions sauf dans la bonne…

Il marchait lentement, le son de ses pas sur le tapis de feuille détrempées se noyait sous le fracas des larmes que le ciel si terne semblait lui-même déverser. Puis il s’arrêta, brusquement interrompu par un son étrangement suspect. L’oreille aux aguets, il scruta les environs mais rien ne vint troubler son champ de vision. Le manque de sommeil, la vallée toute entière le rendait nerveux, très nerveux même. Il reprit sa marche d’autant plus lente et l’arme au poing cette fois…

Une silhouette apparut, se dessina peu à peu, féminine mais qui restait malgré tout inconnue. Il ne lui en fallut pas plus pour le décider.

Il appuya doucement le canon sur sa tempe. Son arme restait toujours la seule sur laquelle il était certain de pouvoir compter à tous moments. Le contact du métal sur sa peau le rassurait plus que tout autre chose. Elle était armée et prête à obéir à son maître à la moindre pression de ses doigts.


-Qui es-tu ?

Il se moquait bien qu’elle soit nouvelle venue ou autre chose, de heurter sa sensibilité ou non…Il pensait qu'il valait mieux pour elle, être jetée dans le bain dès le départ...

En espérant qu'elle soit capable de maintenir sa tête hors de l'eau dans cet enfer.





[J'espère que t'avais pas l'intention de rester humaine longtemps Smiiile ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://divine-comedy.bbactif.com/
Valandra
Guerrière d'élite -brise-machin blanchâtre
avatar

Nombre de messages : 646
Age : 30
Temps passé à Hollow Dream : 30 ans
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Ven 30 Mai - 18:24

De l’air, elle a besoin d’air, toujours plus d’air, mais ça fait mal, l’air frais fait mal aux bronches. Elle a l’impression que son thorax est comme compressé. Mais se rappelle-t-elle de l’accident qu’elle avait eut ? De tout ce qui avait été fracturé, mis en pièce dans tout son corps ? L’assistance respiratoire… Cela t’a fragilisé sans que tu t’en souviennes réellement. Tu es assises sous un arbre, tu n’as vu ni entendu l’individu en approche. Tu penses être seul ici, tu aimerais avoir de l’aide, seulement la personne en approche, tu ne peux savoir si elle te veut du bien, ou du mal.

Un sursaut de surprise te prend aux tripes alors qu’à ce même moment, quelque chose est appuyé contre ta tempe. Quelque chose de froid, de métallique peut-être ? Tu reste figée sur place, la respiration coupée par la stupeur. Tu tourne ton regard de côté dans l’espoir de savoir qui, te braque une arme sur la tempe. Une voix masculine se fait entendre. La jeune femme ferme les yeux un instant pour tenter de se contrôler, le temps de pouvoir répondre à la question.


"Je… je suis… je suis Rebecca…" dit-elle alors essoufflée.

Sa poitrine augmente et baisse de volume au fur et à mesure où il inspire et expire de l’air. Ses bronches lui font moins mal petit à petit, mais le stress s’insinue en elle, car elle ignore ce que lui veut le jeune homme. Avoir une arme braquée sur vous, de si près, personne ne peut rester de marbre. On ne peut qu’être nerveux et stressé, se demandant ce qu’on allait faire de nous.

"Les… les armes me rendent affreusement nerveuse…" se risqua t-elle à dire dans un souffle, espérant qu’il l’abaisse.


[Jveux recouvrir ma forme chimérique avec Saedroth en fait Smiiile s'il ne joue pas, bah ce sera avec toi dommage Smiiile ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erianis.skyrock.com
Samuel
Lucky Luke?...Il tire. Ouais. Il tire.
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 34
Temps passé à Hollow Dream : 3 ans deja
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Ven 30 Mai - 21:05

Le destin semblait prendre un malin plaisir à jouer avec ses nerfs. Voila à présent, qu’il allait devoir accueillir une nouvelle arrivante alors qu’il n’était franchement pas d’humeur à offrir des sourires rassurants ou encore de belles paroles de circonstances… Le genre que l’on pourrait retrouver dans un dialogue de film à petit budget. Il n’avait pas besoin de ça et elle non plus, pour le peu qu’il pouvait en juger, du moins. Elle avait l’air d’avoir trop couru ou d’étouffer peut être, pour ce que ça changeait de toute façon. Il ne serait pas d'un grand secours en quoi que ce soit, de cela au moins il en était certain.

De cela et aussi du fait qu'il ne l'ait jamais vu de sa vie et surtout de sa non-vie, il ne pouvait même pas imaginer qu’elle puisse avoir passé plus de temps que lui sur ces terres.

Il s’accroupit pour porter le regard à sa hauteur, alors qu’il laissait son bras armé reposer négligemment sur son genoux. Il sentit soudain comme une pression lui enserrer les entrailles, comme une responsabilité qu’il savait au-dessus de ses moyens. La voix monocorde, le regard froid et presque vide d’expression, il lança subitement :


-Félicitations Rebecca tu viens de mettre les deux pieds en enfer ! Les armes te rendent nerveuse ?! Pourtant ici, tu devras t’y habituer sinon tu mourras ! Tu ne pourras compter que sur toi-même pour survivre dorénavant !

Il baissa la tête lentement, il fuyait son regard, il ne voulait pas voir les émotions qu’il avait du si maladroitement déclenché. Ses cheveux humides se collèrent sur son visage, il soupira en les repoussant vers l’arrière de sa main encore libre.

Puis contre toute attente il enchaîna dans sa description de l’horreur…


-Tu sais tous les monstres qui effraient tant les enfants ?! Et bien c’est ici qu’ils vivent ! Dans la vallée du coma ! Peut être que l’un d’eux nous guète en ce moment même…qui sait ?! T’as déjà vu une chimère Rebecca ? Tu sais ce qu’elles font aux jeunes filles dans ton genre ?

Il ignorait pourquoi il lui disait tout cela…Il ne savait pas vraiment ce qui le poussait à effrayer ainsi cette pauvre fille…peut être était-il resté trop longtemps dans le mutisme…elle était devenue son exutoire bien malgré lui…

Brusquement il releva le menton. Ses yeux s’illuminèrent d’une lueur étrange, comme une pensée aussi soudaine qu’évidente.


-Attend une minute ! T’es arrivée il y a combien de temps ?

L’image de Vincent et de Selene, humains et amnésiques ! Et si jamais elle aussi…Il n’aurait jamais cru cela possible, mais il se prenait maintenant à espérer qu’elle soit déjà morte mais qu’elle ne s’en souvienne simplement pas.

Il pourrait alors effacer de sa conscience déjà surchargée, des paroles trop brutales pour les sens d’une jeune fille visiblement déjà suffisamment mis à mal.


Dernière édition par Samuel Parker le Sam 31 Mai - 9:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://divine-comedy.bbactif.com/
Valandra
Guerrière d'élite -brise-machin blanchâtre
avatar

Nombre de messages : 646
Age : 30
Temps passé à Hollow Dream : 30 ans
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Ven 30 Mai - 21:52

Se calmer, rester calme serait le plus sûr moyen de pouvoir respirer normalement, d’avoir un semblant d’idées claires. Mais pour le moment, elle avait encore le canon d’une arme braqué sur sa tempe. Trop d’émotions pour elle d’un coup. Heureusement qu’elle n’était pas cardiaque, et qu’elle était déjà morte, sinon elle aurait pu faire un arrêt. Elle sentit le métal froid de l’arme quitter sa tempe, et pu mettre un visage sur la voix qui avait parlé tantôt. C’était un jeune homme au regard glacial. Rebecca porta alors son regard sur lui, le regard d’une jeune femme perdue et qui ne savait pas ce qui se passait. Le jeune homme se montrait froid en lui souhaitant la bienvenue, lui disant ensuite que si les armes la rendait nerveuse, il fallait qu’elle s’y fasse ou sinon elle mourrait. Il avait ajouté qu’elle ne pouvait compter que sur elle-même pour survivre.

Il baissa ensuite la tête, comme s’il ne voulait pas soutenir le regard de Rebecca. Il fallait dire que la jeune femme avait l’air agar et perdue. Elle avait l’impression de savoir des choses, sans pour autant être sûre de leur authenticité. Il lui dit ensuite que des monstres vivaient ici, dans la vallée du coma. Avait-elle déjà vu une Chimère ? Elle ne savait pas, ou elle ne s’en rappelait plus qui sait. Rebecca se prit la tête entre les mains, comme si une violente migraine lui pourfendait le crâne. La question que lui posa le jeune homme l’interpella. Quand est-ce qu’elle était arrivée ? Relevant la tête lentement, elle posa ensuite son regard sur Samuel, et mit du temps avant de répondre. Des flashes lui revenaient en mémoire, mais pas de sa vie de Chimère non, elle se rappelait qu’elle avait vécu ici pendant deux ans avec d’autres personnes, et qu’ensuite, c’était le trou noir, elle ne se rappelait plus de rien.


"Deux… deux ans je crois…" dit-elle alors en le regardant.

"Je ne…sais plus…j'ai du mal à me souvenir..." ajouta t-elle à mi-voix, en fixant cette fois-ci un point dans le décor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erianis.skyrock.com
Samuel
Lucky Luke?...Il tire. Ouais. Il tire.
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 34
Temps passé à Hollow Dream : 3 ans deja
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Lun 2 Juin - 14:55

C’était donc ainsi ! Samuel avait visé juste ! Ses doutes s’étaient estompés avec cette unique phrase qu’elle avait prononcé. L’air pensif et le regard dans le vague, un rictus vint doucement s’inscrire au coin de ses lèvres pâles, à mi-chemin entre le soulagement et l’ironie.

-Tu dois connaître tout cela mieux que moi alors !

Il reporta son regard sur le siens. Qu’était-il sensé faire à présent ? Lui annoncer comme si de rien n’était, qu’elle était tranquillement en train de se faire ronger par les vers, quelque part, six pieds sous terre dans un monde qu’elle ne reverrait plus jamais ! Comment est-ce qu’on annonce à quelqu’un qu’il est mort ? Surtout lorsque cette personne bouge, parle, respire ou presque. Jamais il n’aurait pu ne serait-ce qu’imaginer qu’il doive se poser cette question un jour et il n’avait aucune réponse à y apporter de toute façon…

Il la regardait intensément, c’était quand même pas si souvent qu’il pouvait approcher de si près un enfant de la vallée sans que cette garce n’en profite pour l’emporter aussitôt ou presque. Une multitude de questions lui venait spontanément en tête mais aucune ne méritait réellement d’être posée.

Était-elle ombre ou chimère ? ou peut être autre chose qui pouvait le savoir ? Pas elle à première vue, elle semblait complètement perdue dans les méandres de sa mémoire. Le regard de Samuel s’adoucit alors de lui-même sans qu’il n’en ait vraiment conscience. Il espérait ne jamais avoir à vivre ça, ses propres souvenirs étaient l’une des choses à laquelle il tenait le plus… et qui l’aidait à tenir aussi…Mais elle, elle n’en avait plus besoin.

Il posa une main rassurante sur son avant bras puis il parla sur un ton tout aussi calme.


-Ne soit pas si inquiète ! Est-ce que j’ai l’air inquiet moi ? Alors que pourtant j’aurais plus de raison de l’être que toi, tu peux me croire !

Que pouvait-il lui arriver à elle ? A part mourir une autre fois évidemment. Mais ce ne devait pas être aussi effrayant que la première ou alors c’était peut être tout l’inverse. Quoi qu’il en soit il ne tenait pas vraiment à le savoir.

Il se releva lentement, il posa les yeux sur son arme à la manière de quelqu’un qui hésite. Il n’avait jamais tué personne et il se demandait combien de temps encore il allait pouvoir y réchapper…

Le temps qu’il lui faudrait pour oublier ses dernières réticences…


Dernière édition par Samuel Parker le Jeu 5 Juin - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://divine-comedy.bbactif.com/
Valandra
Guerrière d'élite -brise-machin blanchâtre
avatar

Nombre de messages : 646
Age : 30
Temps passé à Hollow Dream : 30 ans
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Lun 2 Juin - 15:46

S’adossant complètement au tronc d’arbre qui se trouvait derrière elle, la jeune femme ferma les yeux un instant tout en portant une main à son front. Elle faisait des efforts pour se souvenir de tout, mais cela était tellement difficile que cela lui faisait mal à la tête. La pluie continuait à tomber, tomber et tomber encore. Mais l’épais feuillage de l’arbre, laissant difficilement l’eau s’insinuer entre ses feuilles. La chevelure ébène de la jeune femme commençait à sécher par endroit. Elle semblait fatiguée, cependant elle ne savait pas vraiment pourquoi. Sa main quitta son front, ouvrant ses yeux doux cerclés de noir et d’ombres violacées accentuant la couleur de ses yeux si clairs.

En la voyant, qui pouvait croire qu’au fond d’elle, tapie dans l’ombre, sommeillait une Chimère glaciale et agressive ? Connaître tout mieux que lui ? Sur l’instant elle n’avait pas compris ce qu’il avait dit. Puis d’un signe de tête, elle lui signala qu’elle voyait ce qu’il disait. C’est vrai, cela faisait deux ans pour elle qu’elle se trouvait ici, et le visage du jeune homme ne lui disait rien, donc il était arrivé, mais il y a peu de temps apparemment. Leurs regards se croisèrent un instant, Rebecca pu voir qu’il n’était plus aussi glacial que tout à l’heure, ce qui la rassura en quelques sorte. Elle semblait si perdue que cela ? Trouvait-il cela étrange ? Il la fixait tellement qu’elle se demandait ce qu’il avait en tête, peut-être pleins de questions qu’il ne voulait pas lui poser.

"J’aimerai tant me souvenir…" dit-elle dans un murmure tout en regardant dans le vide.

Son attention fut captée de nouveau lorsque le jeune homme posa une main sur son avant-bras. Ses yeux clairs se posèrent sur cette main qui se voulait peut-être amicale et rassurante, et reportant ensuite son attention sur le visage du jeune homme, une expression d’incompréhension sur ce geste. Ne pas être aussi inquiète, c’est ce qu’il lui disait. Seulement c’était plus facile à dire qu’à faire. Et pourquoi avait-il plus de raisons d’être plus inquiet qu’elle ? Que voulait-il dire par là ?

"Pourquoi devrais-tu être plus inquiet que moi ?" demanda t-elle au jeune homme.

Il s’était lentement relever, elle l’avait suivit du regard. Puis elle regarda droit devant elle, tendant le bras, paume vers le ciel, comme si elle espérait capturer quelques gouttes de pluie au creux de sa main. Puis elle se leva doucement et reporta une fois de plus son attention sur le jeune homme. Ses yeux se posèrent sur le corps de Samuel au niveau de son abdomen. Son sweat, du sang le tâchait. Etait-il blessé en ce moment, ou cela n’était que des résidus.

"Du sang…" dit-elle sans quitter la tâche des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erianis.skyrock.com
Samuel
Lucky Luke?...Il tire. Ouais. Il tire.
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 34
Temps passé à Hollow Dream : 3 ans deja
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Lun 2 Juin - 17:26

-Et moi j’aimerais que tu ne te souvienne jamais ! Mais hélas on obtient rarement ce que l’on voudrait…

Il se détourna brusquement, la frustration agitait la corde sensible qui maintenait encore la cohérence de ses réactions, pour lui du moins. Mais il réalisa que pour elle ses mots n’avaient aucuns sens ou si peu et pourtant ça ne l’atteignait pas, il n’était pas disposé à l’aider à recouvrer la mémoire ni même à la traiter en humaine ordinaire. Cela revenait pour lui à signer lui-même son arrêt de mort. Il n’avait même pas dénié se présenter c’est pour dire…

-Tu sais que tu me pose un sérieux cas de conscience là ?!

Effectivement, le même qu’il avait eu face à Vincent… sauf que cette fois, Mary n’était plus là pour jouer avec ses nerfs. Sauf qu’il n’y avait personne d’autre qu’elle, lui et la gueule d’acier impatiente de cracher la destruction au travers du métal de ses balles. Il secoua la tête comme en signe d’opposition aux pensées parasites qui venaient troubler la sérénité de son inconscient. Puis il leva les yeux au ciel comme s’il cherchait à y déceler une quelconque présence supérieur.

-Il doit y avoir quelqu’un ou quelque chose qui doit bien se marrer en ce moment !

Il n’était pas spécialement croyant en général et pourtant, il devait bien y avoir un sens à toute cette tragédie…et il sentait qu’il n’était pas en mesure de le comprendre comme il le faudrait.

-Tu ne dois rien piger à tout cela nan ? Moi non plus à vrai dire ! Tu veux savoir pourquoi je devrais être plus inquiet que toi ? Parce que tu vas bientôt devenir dangereuse pour moi et les autres habitants de la vallée ! D’ailleurs je devrais sûrement d’abattre sur le champ…

Il se retourna pour de nouveau faire face à la jeune femme amnésique…Il prit sa main tendue dans la sienne pour l’aider à se relever, ses réflexes restaient ce qu’ils étaient. Mais il la lâcha presque aussitôt qu’il remarqua le regard étrange qu’elle posait sur lui.

-Du sang ?!

Répéta-t-il, l’air dubitatif. Il n’avait pas compris immédiatement sa réaction, puis il suivit l’insistance de son regard pour en déterminer la cause. Il découvrit une auréole de sang qui avait du apparaître lorsqu’il avait appuyé son bras blessé dessus. Puis il releva la tête lentement lorsque enfin l’information fit le chemin jusqu’à son cerveau.

Il recula d’un pas, puis d’un deuxième…là par contre il commençait serieusement d'être inquiet...il n’aimait pas du tout la tournure que prenaient les événements…la façon qu'elle avait de le fixer et cette expression... tout cela ne lui inspirait rien de bon...


-Ne t’approche pas de moi !

Lança-t-il en braquant de nouveau son flingue en direction de sa tête.

-Pas de gestes brusques et tout se passera bien !

Il n’était pas assez naïf pour croire qu’elle allait obéir mais il avait toujours rêver de dire cette phrase un jour…autant liquider ses regrets inutiles avant de mourir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://divine-comedy.bbactif.com/
Valandra
Guerrière d'élite -brise-machin blanchâtre
avatar

Nombre de messages : 646
Age : 30
Temps passé à Hollow Dream : 30 ans
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Lun 2 Juin - 18:32

Il ne voulait pas qu’elle se souvienne, pourquoi ? Avait-elle fait quelque chose de mal ? Elle ne comprenait pas pourquoi il avait dit cela. Mais elle, elle voulait savoir, elle voulait savoir ce qui s’était passé, avant qu’elle ne se réveille, elle voulait savoir pourquoi elle avait des blancs. Il s’était détourné, il ne la regardait plus. Mais que se passait-il ? Elle continuait cependant à le fixer, même s’il lui tournait le dos. Elle cherchait encore le sens des mots du jeune homme. Elle lui posait un sérieux cas de conscience disait-il. Mais pourquoi ? Elle ne comprenait rien et cela l’agaçait.

"Mais pourquoi dis-tu toutes ces choses ? A croire que tu penses que je ne suis pas humaine !" dit-elle en haussant la voix.

Elle voulait savoir pourquoi maintenant il réagissait comme cela. Elle n’avait fait que poser des questions en rapport avec ce qu’il avait dit. Rebecca le vit lever les yeux au ciel, en disant que quelque chose ou quelqu’un devait se rire d’eux en ce moment. Mais qui ou quoi cela pourrait-il bien être ? Il est vrai en n’ayant été que seulement deux ans ici en tant qu’humaine, elle ignorait tout de la Vallée, et des Bêtes.
« Non, c’est vrai » dit-elle calmement.


"Je ne comprends à rien à tout cela. J’ai l’impression qu’il s’est passé plus de temps que je ne l’aurais cru. Cela fait deux ans que je suis ici, mais toi, toi je ne t’avais jamais vu auparavant, et je ne sais même pas comment tu t’appelle, où sont les autres ? les autres qui étaient là avant et avec moi ?! Je veux qu’ils me disent ce qu’il se passe ! Je veux savoir !" continua t-elle, mais en élevant encore la voix.

"Et pourquoi je deviendrais dangereuse ? Je n’ai jamais fais de mal à qui que ce soit !"

Elle commençait à s’énerver car le jeune homme l’encourageait sans le vouloir vraiment, avec son comportement. Il disait des choses, elle posa des questions et il s’énervait aussi, mais ne voulait pas lui répondre, pourquoi ? L’abattre sur le champ ? Rebecca s’immobilisa, l’air incrédule. Le jeune homme se retourna ensuite pour lui faire face, lui saisissant le bras pour l’aider à se relever et la relâcher aussitôt. Elle avait ensuite focalisé son attention sur la tâche de sang. Elle ne savait pas pourquoi elle fixait tant cette tâche.

"Oui, du sang, tu dois êtr…"

Mais elle ne pu terminer sa phrase, car Samuel s’était reculé de deux pas et lui braquait l’arme dessus en lui disant de ne pas bouger. Rebecca le regarda avec un air apeuré. Mais qu’est-ce qu’il lui prenait tout d’un coup ?! Rebecca ramena ses bras devant elle et eut un mouvement de recul. Un sentiment de peur s’était installé, puis un cliquetis se fit entendre. Une chaîne métallique sortis de sous la cape de la jeune femme, allant frapper la main qui tenait l’arme pour faire choir cette dernière au sol.

Rebecca se demanda ce que c’était. Elle ne savait pas que c’était son arme de prédilection, l’arme de Valandra la Chimère d’Elite. Une chaîne douée de sa propre initiative et pouvant se déployer tel une hydre. Peut-être que Samuel avait entendu parler de cette arme et qu’il saurait qui se cachait derrière le visage si doux de Rebecca qu’on aurait peine à croire que c’était l’une des sbires de Cold le chef des Chimères. La chaîne se scinda en deux, l’air menaçant devant l’humain. Elle s’avançait dangereusement de ce dernier. Rebecca tenta de l’arrêter, même si elle ne savait comment s’y prendre.


"Non !" avait-elle crié.

La chaîne se stoppa et revint près de la jeune femme, allant de nouveau se cacher sous sa cape blanche. Rebecca semblait paniquée, son rythme cardiaque s’était de nouveau accéléré, elle se prit la tête entre les mains, une douleur lancinante se répandait dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erianis.skyrock.com
Samuel
Lucky Luke?...Il tire. Ouais. Il tire.
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 34
Temps passé à Hollow Dream : 3 ans deja
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Mar 3 Juin - 18:08

Ah ! Cette fois c’est sûr, il était vraiment en train de rêver ! Sinon comment expliquer qu’il se soit fait attaquer par une chaîne qui se déplacait toute seule. A moins qu’il ait abusé des mangas, il était forcement dans une phase hallucinatoire chronique ou un machin du même genre ! Il était bien trop cartésien pour croire une seule seconde qu’elle puisse réellement agir de sa propre initiative…

Il aurait presque pu en être soulagé si la douleur lancinante de sa main ne le ramenait pas définitivement vers une amer et brutale réalité. Cette arme était redoutable à n’en pas douter et il cherchait déjà un moyen de la neutraliser ou au moins de l’esquiver. Il réfléchissait à toute allure. Il savait déjà qu’il était loin d’être assez rapide, il en avait fait les frais à ses dépends.

Ne sous-estimez jamais vos ennemis même lorsqu’ils paraissent affaiblies ! Telle était la leçon qu’au moins il récolterait. Mais pour l’heure il devait trouver une solution…

Le reptile de métal se dressait menacent devant Samuel. C’était irréaliste, et d’autant plus lorsqu’une deuxième apparue du corps même de sa jumelle. Il resta un instant immobile, il semblait fasciné, ce qui n’était pas totalement faux d’ailleurs. Il voulait la voir de nouveau en action, la disséquer pièce par pièce pour découvrir l’envers du décors, le "truc " qui lui donnait des airs de tour de prestidigitation. Ce n’était pas encore aujourd’hui qu’il allait se mettre à avaler sans broncher toutes les absurdités que ses yeux voulaient bien lui montrer.

Puis la menace se dissipa d’elle-même, temporairement du moins, mais suffisamment pour permettre à Samuel de faire quelque chose…

Il avança prudemment, profitant que son attention soit focalisée sur autre chose. Une céphalée peut être…ses états d’âme lui importait si peu de toute façon. Il était persuadé que la chaîne n’agirait pas si elle ne le lui commandait pas et il allait faire en sorte qu’il soit trop tard lorsque cela arriverait. Il tendit lentement la main vers le sol, où son arme gisait seule et abandonnée. Il s’accroupit doucement et il s’en saisit sans un bruit et l’agrippa si fort que ses phalanges en blanchirent sous la pression. Il ne voulait surtout pas risquer de la perdre à nouveau. Sans elle il se sentait mis à nu, démuni, impuissant et d’autant plus dans ce genre de situation. Il se releva brusquement, tendit le bras à la verticale sans la moindre hésitation.


-Rebecca ! Tu veux savoir ce qui se passe ?! Ce qui t’arrive ?! Je vais te le dire, tu es morte, certainement depuis des années en plus… tes amis ne sont plus, tu les as peut être même tué toi-même qui sait ? Tu es un monstre et tu ne t’en souviens plus…pas encore en tout cas…

Le mépris…la haine…la désolation…une multitude d'émotions transparaissait dans sa voix qu’il serait bien impossible de décrire avec de simples mots. Le regard braqué droit sur sa cible dans lequel brillait une étincelle d'excitation. La main sure et habile appuya subitement sur la détente et la détonation fatidique se répercuta à l’infinie à travers la pseudo sérénité de la foret.

Un seul et unique coup… mais d'une précision infaillible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://divine-comedy.bbactif.com/
Valandra
Guerrière d'élite -brise-machin blanchâtre
avatar

Nombre de messages : 646
Age : 30
Temps passé à Hollow Dream : 30 ans
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Mar 3 Juin - 19:32

Qu’est-ce que c’était que cette chaîne qui était sortie de sous sa cape ? En tout cas, elle lui avait sauvé la vie. Rebecca fixait le jeune homme avec un air de totale incompréhension. Là, tout lui échappait complètement. La chaîne avait désarmé le jeune homme avec une facilité et une vitesse déconcertante. La jeune femme restait de marbre, comme figée sur place, ne comprenant vraiment rien. Elle hésitait à aller vers le jeune homme, puisqu’il lui avait dit de ne pas s’approcher de lui. La chaîne vit une autre tête se voir ajoutée, dédoublée. Samuel avait semblé impressionné qu’il en resta immobile. Elle était menaçante et Rebecca du crier pour qu’elle se stoppe et qu’elle reprenne sa place sous sa cape.

Puis une migraine l’avait fait mettre genou à terre en prenant sa tête entre ses mains. Elle ne voyait donc pas ce que le jeune homme faisait, s’il allait chercher son arme ou non. Et c’est ce qu’il fit pendant qu’elle était incapable de faire attention à tout ce qui l’entourait. L’arme enfin en main, il s’était relevé très vite et s’était mit à tout déballer à la jeune femme. Il lui dit de but en blanc qu’elle était morte, depuis un long moment peut-être, que ses amis n’étaient plus et qu’elle était peut-être à l’origine de leur disparition et qu’elle était un monstre. Non, non ! Il mentait ! Elle n’était pas un monstre ! Elle se releva, la douleur dans sa tête s’accentuait. Il braqua son arme sur elle et tira.

Rebecca eut juste le temps de faire un pas sur le côté pour tenter d’éviter la balle, mais elle se la prit en plein dans le plexus brachial. Elle hurla au contact du métal brûlant avec ses chairs. Une main crispée sur la blessure, serrant les yeux, le regard humide de larmes, elle regardait Samuel. Pourquoi…. Pourquoi avait-il tiré sur elle ? La jeune femme se recula pour tenter de lui échapper et passa derrière le tronc d’arbre, tombant à genoux. Non, ça faisait trop mal, ça la lançait, elle aimerait hurler sa douleur, mais la colère et la rancune prenaient le dessus sur tout. La transformation s’opérait. Ses cheveux d’un noir d’ébène laissaient lentement place à une chevelure de neige. Sa peau au teint de pêche, laissa place à un teint d’albâtre. Ses yeux déjà si clairs, s’éclaircirent encore plus, passant alors au gris limpide comme de l’eau de roche. Le jeune homme n’avait aucune idées de se qui se passait, car le trop d’arbre était assez épais pour la dissimuler complètement.

La jeune femme se releva, toujours une main sur son épaule blessée, mais la main ne semblait plus aussi crispée. Elle avança, sortant de sa cachette, faisant face au jeune homme, le dardant de son regard clair si inquiétant, un sourire dont il fallait se méfier par-dessous tout. Rebecca n’est plus, Valandra est de retour. Se redressant de toute sa hauteur, elle fixait le jeune homme. Ainsi dont il avait osé lui tirer dessus ? Il ne perdait rien pour attendre
.

"Tien, tien, tien… un humain ayant réussi à me toucher, et avec une seule balle tirée en plus… chapeau. Si je ne m’étais pas décalée d’un pas sur le côté, c’est mon cœur que tu aurais eus… " dit-elle avec un sourire narquois.

"Seulement tu vas le regretter" lança t-elle d’une voix rauque et sans sourire.

Un tintement métallique, et voilà la chaîne de nouveau de sortie, plus menaçante encore que la précédente fois. Se scindant comme la dernière fois, les « têtes » dodelinaient comme un cobra charmé par la musique. Valandra semblait amusée par la situation. Elle laissait du temps au jeune homme pour voir ce qu’il allait faire. Allait-il prendre ses jambes à son coup pour tenter de sauver sa vie ? Ou allait-il tenter de tirer encore sur elle ou sur sa chaîne ? En ce qui concernait sa chaîne, cela était peine perdue, rien ne pouvait la briser, ou presque. Et pour avoir une chance, il fallait sans doute être une de ces Bêtes qui hantent la Vallée…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erianis.skyrock.com
Samuel
Lucky Luke?...Il tire. Ouais. Il tire.
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 34
Temps passé à Hollow Dream : 3 ans deja
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Mar 3 Juin - 23:58

S'il y avait bien une chose qu'il détestait au-dessus de toutes les autres ce serait bien de louper sa cible. Il l’avait touché malgré tout mais pas comme il l’aurait voulu. Pourtant cette fois, Il était décidé à éliminer une bonne fois pour toute, au moins une des menaces qui pesaient sur lui et les siens. Mais au lieu de cela il ne l’avait que blessé et il y avait fort à parier que les conséquences allaient en être désastreuses.

Elle était rapide…tellement qu’il n’avait pas eu le temps de réagir en la voyant se dérober à ses yeux, sous couvert de l’arbre. Elle avait laissé derrière elle une trace de sang sur le tapis de feuilles qui recouvrait le sol. Il posa ses yeux sur les taches ecarlates et il réprima un léger courant électrique parcourant sa colonne vertébrale…il n’arriverait jamais à s’y faire…et pourtant il avança sans un bruit, comme un inconscient.

Pourquoi n’avait-il pas mis les voiles alors que ce serait peut être sa seule et unique chance ? La curiosité, tout simplement…oui, il voulait savoir ce qu’elle était, si elle allait mourir de sa blessure et le risque que lui aussi en décède passait accessoirement au second plan…

Il effleura le tronc d’arbre de la main alors qu’il s’apprêtait à le contourner. Mais il stoppa net, face à une blonde au regard plus qu'angoissant, le genre que ces femmes n'étaient pas sensé avoir. Elle avait apparement encore bien des surprises en stock et s’il elle n’était pas apparue à l’endroit même ou il avait perdu de vu la brune Rebecca, il aurait presque pu croire que ce n’était pas la même jeune femme qui lui faisait face à présent. Quelque part c’était un peu ça et il le compris très vite alors qu’elle prit la parole d’un ton qui n’avait plus rien à voir avec l’ancien.

Il sentait la sueur perler sur son front et il l'essuya d'une main tremblante. Son cœur accélérait considérablement la cadence de ses battements, encore un peu et il allait carrement s'arreter. Mais malgré cela il gardait une attitude digne, il soutenait son regard du mieux qu'il pouvait. S'il avait pu lui cracher à la gueule il l'aurait fait mais déjà il reculait devant le métal vivant qui faisait son come back offensif.


-Tu aime jouer de la chaîne hein ?! Ça pourrait presque devenir intéressant ! Surtout si ton adresse égale la mienne !

Un demi-sourire narquois apparut au coin de ses lèvres.

L'affolement ne le mènerait nulle part, c’était foutu pour lui, il le savait…autant en rire nan ? Quelle alternative lui restait-il ?

Tirer de nouveau ? Même en partant du principe qu'il parvienne à la toucher, cela ne servirait qu'à l’énerver encore plus qu‘elle ne l‘était déjà, pour peu que ce soit possible…

Détaler comme un vulgaire gibier ? Même s’il en avait tout l’air en ce moment, il n’allait pas non plus lui donner cette satisfaction, sans compter que son joujou serait sans aucun doute beaucoup plus rapide qu'il ne le sera jamais…

L’angoisse altérait peut être son jugement, mais aucune des possibilités envisagées n’aboutissaient à une fin concluante, pas de son point de vu en tout cas. Alors il resta fierement dressé devant elle, la jaugant d'un air de défit...de provocation...


-Allez laisse-moi t'attacher et je te promets qu'on va se marrer !

A quoi tu joue Samuel ? Il était le premier à l'ignorer ! Cela n'avait plus tellement d'importance de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://divine-comedy.bbactif.com/
Valandra
Guerrière d'élite -brise-machin blanchâtre
avatar

Nombre de messages : 646
Age : 30
Temps passé à Hollow Dream : 30 ans
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Mer 4 Juin - 3:15

La balle toujours dans son épaule, Valandra grimaçait et grognait pas moment. Il était rare de voir un simple humain être capable de toucher une Chimère d’Elite comme cela. Enfin, un coup de chance pour lui, car à ce moment-là, elle était humaine. Elle avait été une cible trop facile, maintenant elle serait plus difficile à toucher. Elle s’était réfugiée derrière l’arbre, pour lui laisser le temps de se retransformer définitivement en Chimère. Cette fois-ci, elle ne pourrait pas faire machine arrière. Il s’était approché, petit à petit de l’arbre derrière lequel elle s’était dissimulée. La curiosité est un vilain défaut petit humain, tu pourrais l’apprendre à tes dépends, prends garde…

Elle avait réapparut juste devant son nez, un sourire cynique sur les lèvres, un regard inquiétant.il suait, sûrement était-ce de la peur en la voyant. Oh oui, tremble, tremble petit humain, recule aussi si tu le souhaite, mais rien n’empêchera la Chimère de s’en prendre à toi si elle le souhaite, pour exercer sa vengeance. Il soutenait son regard cristallin, mais Valandra pouvait entrevoir sa difficulté. Sa chaîne était menaçante, dodelinant de ses deux têtes. Valandra sourit en entendant la réplique du jeune homme.

"Elle est mon arme, comme ton pistolet est la tienne. Seulement, ton arme contre la mienne, cela ne vaut rien. Je n’aurai de cesse que de te désarmer…" dit-elle avec une voix assez froide et amusée à la fois.

Il tentait de faire le vaillant, celui qui n’a pas peut de la Chimère en se cachant derrière un sourire narquois, mais cela amusait de plus en plus la Chimère. Cela lui donnait envie de jouer… qu’il essai de tirer une nouvelle fois s’il le souhaite, la chaîne dévierait alors la balle. Sur elle ? Hum il y avait des chances pour que sa chaîne fasse bouclier. Non décidément, s’il tenait à la vie, il valait mieux qu’il s’en aille en courant, peut-être qu’elle serait assez clémente pour ne pas le poursuivre. Une proie angoissée, que c’était alléchant. Le sourire de Valandra s’élargit encore à l’entente de la provocation du l’humain. Un bras tendu devant, et la chaîne fonda droit sur le jeune homme, ne lui laissant aucune chance de pouvoir s’enfuit ou d’éviter d’être prit.

L’humain était prit au piège dans la spirale de la chaîne qui se comportait comme un boa constricteur, resserrant son étreinte à chaque mouvement du jeune homme qui tenterait de se dégager. Les chaînes approchèrent le jeune homme de la Chimère, elle pu donc observer de prêt le visage de ce dernier. Passant une main glacée sur son visage, et un sourire doux sur les lèvres, un sourire dont il fallait se méfier parfois.

"Tu sais, tu aurais dû me laisser t’aider tout à l’heure, humaine j’étais totalement inoffensive, qui plus est, j’avais des notions de médecine, ayant été interne dans un hôpital, j’aurais pu te refaire le bandage… mais maintenant c’est trop tard et je pense que tu t’en contrefiche, mais ce n’est pas grave, je peux abréger tes souffrances maintenant si tu veux…" lança t-elle d’une voix doucereuse.

"Mais au fait, nous ne nous sommes pas réellement présentés. Tu as pu voir mon moi humain, Rebecca, mais moi, tu ne dois pas me connaître… Je vais te faire une fleur et te la décliner… " dit-elle en s’approchant un peu plus, histoire de le lui susurrer à l’oreille.

"Je suis Valandra, Chimère d’Elite et proche de Cold, dirigeant des Chimères…" dit-elle dans un murmure, avant de s’éloigner de lui.

Elle se mit à rire tout en continuant de le fixer. Puis les liens que créaient les chaînes se desserrèrent, laissant l’humain libre.


"Tu vois, je ne suis pas un monstre que je le veux, tu es encore en vie. Blessé peut-être, mais cela ne vient pas de moi" dit-elle avec un large sourire.


Maintenant, restait à savoir si il allait à présent prendre ses jambes à son cou pour sauver sa peau, ou tenter une énième fois de lui tirer dessus ou encore de la menacer. En ce moment elle serait plus enclin à discuter, mais elle doutait que l'humain accepte. Oui, il fallait dire qu'elle était dans son "bon" jour si l'on pouvait dire cela chez une Chimère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erianis.skyrock.com
Samuel
Lucky Luke?...Il tire. Ouais. Il tire.
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 34
Temps passé à Hollow Dream : 3 ans deja
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Ven 6 Juin - 0:34

Bizarrement le jeu avait rapidement tourné à son désavantage. La partie était loin d’être équilibrée et elle lui avait d’ailleurs fait remarquer sur un ton qui ne lui plaisait guère. Samuel avait depuis cessé de sourire, lentement il coinça son arme dans sa ceinture, ce n’était pas de la reddition et encore moins de la soumission, mais une simple protection contre les menaces qu’elle avait formulé de le désarmer…les seules qui aient un réel impact sur sa fragile inconscience…tant qu’il l’avait avec lui, il se sentait en état de rivaliser avec la chimère, ou du moins celle qu’il avait identifié comme telle et pourtant…

La chaîne revint de nouveau à la charge, il n’avait pas le temps de réfléchir, il se sentait dépassé par les événements. Comme un animal sur le point d’être capturé, un sentiment de faiblesse le prit aux tripes, attisant le feu de la haine qui consumait déjà ses notions de moralité…de bien et de mal…de danger…de sensé…tout cela n’avait plus la moindre importance…

Les anneaux de métal resserraient leur intolérable étreinte sur son corps meurtri. Pas une seule seconde il n’a cessé la lutte pourtant perdue d’avance contre cette arme dont il découvrait l’atroce efficacité. Pas même lorsqu’il sentit chacun des points de suture sur son bras, céder les uns après les autres sous la pression, arrachant par la même occasion la chair à laquelle ils étaient si bien reliés.

La douleur indicible… la rage incontrôlable…tout cela déformait son visage, remplissait d’ombres ses prunelles de glace, crispait tous les muscles de son corps.
Ne pas crier…résister jusqu‘au bout…


…qu’il crève là sur le champ d’un geste impulsif plutôt que de fuir face à cette salope de première catégorie, la pute du boss de surcroît, d‘après les mots qu‘elle lui susurrait tel un serpent à son oreille.

-Enchanté…moi c’est Samuel et tu n’es pas prête de l’oublier…

Parvint-il à articuler le souffle pourtant court.

Il braqua son regard sur le siens, le genre qui tuerait s’il le pouvait. L’angoisse…les risques…le bon sens…il était loin de tout cela à présent, il ne rêvait que de lui arracher les yeux et de la regarder se vider de son sang jusqu’à la dernière goutte, se noyer dedans même, si cela ne suffisait pas…

Elle relâcha enfin son étau, laissant Samuel retomber lourdement sur le sol, un genoux s’enfonçant dans l’humidité de la foret et une main plaquée sur sa blessure qui saignait même plus qu’à l’origine. Il se releva lentement, malgré les brûlures qui parsemaient sa peau devenue blême et accablante de souffrance.

Puis sans que rien ne le laisse présager, il se jeta sur la chimère, il plaqua une main sur sa gorge la rejetant violement contre le tronc d’arbre, sans pour autant la lâcher. Ses yeux ne décollait plus de la plaie qu’il lui avait lui-même infligé. Il agrippa son épaule de sa main libre, il enfonça son pouce dans le trou encore chaud que sa balle avait laissé derrière elle. Il détourna son regard sur le siens en esquissant une grimace de dégoût, alors que le sang enveloppait peu à peu sa main.


-Tu es un monstre ! Que tu le veuille ou non ! Tu dis avoir des notions de médecine ?! Tu dois savoir alors qu’une artère passe justement à cette endroit…

D’une lenteur insoutenable, il repousse le métal un peu plus loin, il élargie le diamètre de la blessure jusqu’à ce qu’il ne puisse plus…et il sent la chaleur répugnante qui ne demande qu’à être libérée. Il en vient même à souhaiter pouvoir mettre lui-même un terme à tout cela.

-Tu sais ce qui va arriver quand je retirerais ma main ?! On va le découvrir tout de suite…

Il recule presque aussi subitement qu’il avait avancé et il parle en ayant de cesse que de mettre un maximum de distance entre lui et tout ce sang qui se répand. Il est persuadé qu’elle sait exactement de quoi il parle…

-Je vais partir maintenant et je te conseille de ne pas me suivre…d’aller te soigner tant que tu le peux encore…

A moins qu’elle ne préfère qu’ils meurent tous les deux…


[Sans rancune Angel ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://divine-comedy.bbactif.com/
Valandra
Guerrière d'élite -brise-machin blanchâtre
avatar

Nombre de messages : 646
Age : 30
Temps passé à Hollow Dream : 30 ans
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Ven 6 Juin - 2:14

Tel un boa constricteur, la chaîne avait resserré son étreinte autour du corps de l’humain à chaque fois qu’il tentait de se débattre. Seulement, ses blessures se rouvrirent, ses points de suture cédèrent, et un peu de sang se mit à couler. Il était en colère, oh oui il développait une rage folle. Qu’il était jouissif de le voir ainsi, elle aurait pu en jubiler, si elle n’avait pas une main plaquée sur son épaule pour empêcher le sang de trop couler. Il n’y avait pas encore d’hémorragie, c’était là un bon signe. Le jeune homme tentait de faire celui qui n’allait pas crier. Dommage, les cries étaient de si douces mélodies à ses oreilles expertes. Il avait enfin décliné son identité. Bien, ce n’est pas trop tôt, il avait tout de même fallut l’enchaîner pour ne serait-ce qu’avoir son prénom.

Le regard qu’il posa sur elle était sauvage, haineux, ce qui arracha un sourire à la jeune femme. La chaîne relâcha son étreinte, libérant de ce fait l’humain. Seulement, était-ce une erreur ou non ? Elle ne tarderait pas à le savoir, et dès maintenant même. Car le jeune homme lui sauta dessus sans crier gare, plaquant une main sur sa gorge, l’obliger à s’appuyer contre le tronc de l’arbre derrière elle. Ainsi maîtrisée temporairement, Valandra laissa un sourire s’esquisser sur ses lèvres. La poigne de l’humain, n’avait absolument rien à voir avec celle que Vincent avait exercé sur elle avec sa cravate.

Samuel n’était pas assez fort pour rivaliser. Il regardait la blessure qu’il lui avait occasionnée, elle se dit qu’il s’en servirait contre elle, et c’est ce qu’il fit en appuyant dessus, enfonçant son pouce profondément dans la plaie béante. Le sang commençait légèrement à augmenter de débit, Samuel la regardait avec dégoût, Valandra grognait les dents serrées, mais toujours un fin sourire sur les lèvres. Non elle ne crierait pas, elle ne lui ferait pas ce petit plaisir.

"Je suis un monstre ? Laisse-moi rire" lâcha t-elle en élargissant son sourire, même si cela lui en coûtait.

"Oui, je sais qu’une artère passe ici, ainsi… qu’un paquet de nerfs..." dit-elle à mi-voix.

Et il appuya encore, très lentement, repoussant encore un peu plus loin la balle, agrandissant alors la blessure, ce qui fait que Valandra serra de plus belle les dents sous le coup de la douleur. Ce qui va se passer lorsqu’il retirera sa main ? Oui elle le sait. Le sang coulera de plus belle jusqu’à ce qu’elle se vide assez rapidement de son sang. Elle faiblira et tombera sans doute inconsciente sur le sol avant de mourir sans doute. Samuel se recula vivement, prenant alors ses distances avec la Chimère qui tomba à terre. Son front suait, il lui en avait coûté de ne pas se laisser aller à hurler. Le sang coulait, coulait, coulait. La Chimère porta une main à son épaule, espérant ralentir quelque peu le débit de sang qui se répandait sur le tapis de feuilles juste en dessous d’elle. Elle se mit à rire en entendant les conseils de l’humain.

"Tes conseils, tu sais où tu peux te les mettre ?" dit-elle en le regardant froidement, avec un sourire en coin.

"J’ai vu pire que ça tu sais,… je m’en remettrais, sois en sûr,… Samuel…" continua t-elle, alors que les chaînes se relevaient d’elles-mêmes prêtes à s’en prendre encore au jeune homme.

"Je pourrais… te transpercer de toutes parts. Mais…"

Elle ne termina pas sa phrase et une des têtes de la chaîne fusa vers le jeune homme et s’attaqua à sa jambe, se planta assez profondément dans ses chairs, jusqu’à l’artère fémorale. Certes elle ne la sectionna pas, mais l’endommagea de façon à ce qu’elle s’ouvre, faisant alors une hémorragie.

"Là nous sommes… quitte niveau hémorragie…" dit-elle dans un souffle.

"Tu sais, avec la colère et la rage dont tu as fais preuve, on aurait dit une vraie Chimère, comme moi..." lui lança t-elle avec un grand sourire.

"Fais attention, tu pourrais bien me rejoindre sur cette voie..." avait-elle ajouté, amusée malgré la douleur.


Elle eut du mal à se relever, elle était affaiblie, et le sang continuait de couler, passant alors entre ses doigts. C’est en titubant qu’elle s’éloigna, s’appuyant sur chaque tronc d’arbre, laissant le jeune homme à terre, mais vivant. Il pourrait rentrer sans trop de problèmes, la chaîne n’avait pas occasionné de sévères dommages à sa jambe. Il pourrait donc s’en remettre, elle n’avait pas été allée aussi loin que lui l’avait été avec elle. Qu’il prenne cela comme il veut, Valandra lui faisait une fleur. La prochaine fois elle serait moins clémente et le mettrait au tapis dès le début…


[Ailleurs] (si j'en ais fais trop tu mle dis hein, et je modifie Razz)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erianis.skyrock.com
Samuel
Lucky Luke?...Il tire. Ouais. Il tire.
avatar

Nombre de messages : 700
Age : 34
Temps passé à Hollow Dream : 3 ans deja
Date d'inscription : 19/09/2007

MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   Mar 10 Juin - 23:07

La douleur, par vagues, le submergeait...

Un océan d'afflictions, de ténèbres, dans lequel il se perdait lentement alors que le sol se dérobait sous ses pieds...

Que s'était-il passé ? Il l'ignorait, il n'avait rien vu venir et à présent seul le résultat lui importait... Cette souffrance qui le délestait de ses forces pour ne laisser que le néant, jubilant déjà de sa future victime prête à être dévorée... Il sentait le souffle glacé de la grande faucheuse parcourir son échine et son cœur qui accélérait en dernier recours contre son sang qui lui échappait...pour mieux ralentir lorsqu'il serait épuisé...

Lorsque les moulins à vent auront fini par avoir raison de sa volonté...

Il heurta le sol humide...amer...glaciale...la pluie brûlait ses blessures...les mots de la chimère volaient lentement jusqu'à son esprit...

"la rejoindre sur cette voie" ...pour mieux la détruire dans ce cas...la haine était la seule à encore parvenir à émerger derrière ses yeux fermés et il s'y raccrochait désespérément pour ne pas sombrer...

Subitement le gris de ses yeux se dévoila à nouveau, si lumineux qu'il en contrastait avec le terne du ciel sur lequel il se posa...


-Va te faire foutre Valandra ! C'que je t'ai fait en étant humain n'est qu'un avant goût de ce qui t'attend si je deviens une chimère...

Mais Samuel n'abandonnera jamais la lutte, fusse-t-elle sans fin...il entendait déjà la peine de Xarha...les rires de Vincent...et les grands yeux verts de Mary qui sonnaient comme un ultime regret...il se relèverait autant de fois qu'il le faudrait...

Il s'arracha à la moiteur du tapis de feuilles, non sans quelques grimaces. La solitude semblait être plus pesante qu'à l'ordinaire et le silence inquiétant le transperça de part en part. Valandra avait laissé la trace sanglante de la fuite et il n'était pas assez naïf pour croire qu'elle ne survivrait pas à ses blessures. Ils allaient se revoir tôt ou tard et qui sait ce qu'il adviendrait alors. Mais cela arriverait trop vite s'il ne pensait lui aussi à sa retraite.

Il se traîna tant que bien que mal jusqu'à appuyer son dos sur un tronc d'arbre. Il déchira un morceau de son T-shirt, sous son sweat pour venir le nouer solidement sur sa cuisse, lui arrachant un râle plaintif qui s'échappa malgré lui de ses dents serrées. Il laissa ensuite sa tête reposer contre l’écorce. La façon dont le décors semblait se mouvoir lui donnait un air presque surnaturel...

La bibliothèque lui paraissait si loin et Mary encore plus. Il avait l'impression d'être dans une impasse...que sa survie se trouvait hors d'atteinte de ses dernières forces...

Puis lentement il se leva... et titubant...il avança...


=> Le moulin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://divine-comedy.bbactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et les souvenirs s'envolent sous la pluie [Samuel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Voir Nice Sous la Pluie
» Une balade sous la pluie
» Sur le sol, sous la pluie... ? [PV Yasushi]
» Sous la pluie, tous les Cruenturs sont gris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: BROUILLON :: Archives :: Archives RP :: Saison 3-
Sauter vers: