AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ouvre les yeux... [Priorité Aven]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cleo Donovan
Créatrice d'Etoiles - fausse blonde vraiment rousse
avatar

Nombre de messages : 633
Age : 34
Temps passé à Hollow Dream : Nouvelle arrivante
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Ouvre les yeux... [Priorité Aven]   Lun 19 Mai - 10:25

Terre…
Sous ses mains, il y a la terre.
Elle le sent mais ne la voit pas et après un instant aigu de panique qui ne dure que quelques secondes elle réalise que c’est bien normal puisqu’elle a les yeux fermés.
Elle se sent bizarre… comme immatérielle mais sitôt cette pensée lui a-t-elle traversé l’esprit qu’elle sent enfin son corps peser contre le sol et la douleur l’envahir jusqu’à la faire grimacer.

C’est étrange… La douleur part de sa tête mais comme si elle devait ressentir sa souffrance jusqu’à l’extrémité de ses pieds, elle se diffuse le long de sa colonne vertébrale, lui vrillant les nerfs comme une sourde mais lancinante sonnette d’alarme qu’on ne peut stopper.

Elle a mal, c’est intolérable.

Et sous ses mains, il y a la terre.
Elle est meuble, humide et des relents de moisissure végétale emplissent ses narines.
Elle est quelque part au milieu de rien… au milieu d’arbre peut-être…
Elle a envie d’ouvrir les yeux mais la douleur a sa tête est si forte qu’elle décide de rester ainsi encore un petit moment…
Elle est tellement fatiguée.

Elle repose sur la terre humide et malgré la douleur, elle sent la froideur de cette terre sur son corps immobile.
C’est froid… Elle doit frissonner.

Automatiquement, son corps émet un petit tremblement incertain et elle note avec stupéfaction que son être n’a fait qu’obéir à un vague écho d’humanité qui lui a ordonné de réagir exactement comme n’importe quel corps humain réagirait face à cette froide humidité.

Que se passe-t-il…. Elle a dût se tromper.

Ses mains se crispent dans sa terre meuble, ses ongles court gratte cette texture molle qui se défragmente entre ses doigts et l’odeur l’envahit plus encore, troublante… Chimique.
C’est étrange… tout est étrange… Car la perception qu’elle reçoit du lieu inconnu qu’elle ne voit même pas ne semble pas provenir de l’extérieur mais d’elle-même…

Pourquoi ?

Il est impossible de ressentir quelque chose… de « l’intérieur ».
Penser les sensations c’est presque comme l’exercice du « Vous mangez un citron »…
Elle se rappelle ce qu’elle ressent… Elle se rappelle qu’elle est l’odeur d’une forêt après un jour de pluie. Elle se rappelle ce qu’est la douleur… Elle s’est rappelée la lourdeur de son corps allongé au sol…

Elle s’est rappelée les sensations alors qu’un être vivant ne se rappelle pas mais vit.

Que.
S’est.
Il.
Passé.

La douleur, même si elle s’en rappelle, doit bien provenir de quelque chose… Son existence est là parce qu’il y a eu un évènement dont elle doit se rappeler qui l’a causé.
Mais quoi ?

Il a plut sur la forêt… Il a plût sans cesse pendant toute une journée… Il a plut et au loin le tonnerre a grondé… Il a plût et au loin, en même temps que le tonnerre, /sa/ la terre a tremblé quand l’éclair s’est abattu.

…..

Mais le tonnerre arrive bien après l’éclair…
A moins qu’elle n’ait été proche du point de chute…
C’est la seule explication plausible…

Matthew.

Matthew devrait savoir ce qui c’est passé… Elle n’a qu’à sortir son portable et l’appeler, s’excuser de son retard au restaurant, qu’elle a dût appeler le comptable chez lui pour organiser deux ou trois choses au magasin et qu’elle s’est finalement promené dans Central Park avant de rentrer…
Non… Central Park est de l’autre côté de la ville…
Et il n’y a qu’un parc à proximité et la Mairie n’a certainement pas fait en sorte d’offrir aux enfants du coin un cadre idyllique avec des arbres et de la vraie terre…
Non…. Non il y a autre chose…

Elle est restée à la boutique pour appeler le comptable et la porte s’est ouverte.
Après seulement il y a eu l’orage… L’éclair aurait-il frappé le trottoir juste devant la boutique ?
Plausible… après tout, il n’y a aucun paratonnerre sur les toits des maisons alors que ce devrait être dans les normes de construction.
Encore un truc qu’ils ont oublié…

Matthew…

Elle doit appeler Matthew… Il doit être certainement plus de 20h00 et si elle n’appelle pas, il va s’inquiéter et appeler la police ou une ambulance tout en se rendant à la boutique… Mais elle n’est pas à la boutique…

Alors où est-elle ?

Pour savoir, elle doit ouvrir les yeux, obligatoirement… Les maigres informations renvoyées par sa perception des autres sens ne suffit pas… Et de toute façon son portable n’est pas dans la poche de son jean mais dans son petit sac à dos… Elle aurait dût prendre un sac à main pour le restaurant mais le sac à dos noir est plus pratique… et puis son dernier sac à main a une petite déchirure qu’elle doit repriser et elle a tellement peur qu’elle s’agrandisse et que son portefeuille chute ce qui ne serait pas prudent vu qu’ici ils…

Non… elle digresse.
Elle. Doit. Ouvrir. Les yeux.

Mais elle a si mal à la tête… ne peut-elle pas encore attendre ? Se reposer juste encore un peu… Après elle ouvrira les yeux…
Non… Non elle doit agir… C’est très important… Si elle attends Matthew va devenir fou d’inquiétude… Déjà qu’il est de nature anxieuse.

Et puis il s’est remit à pleuvoir.

Elle met un temps à s’en rendre compte car elle ne sent pas la pluie…
Elle ne sentait pas la pluie.
La pluie, goutte à goutte recouvre son corps et la terre entre ses mains glisse et se détache.
Loin d’elle, elle la quitte…
Froid…
La pluie est froide…

C’est étrange.

Elle doit ouvrir les yeux MAINTENANT !!!

Donc, elle ouvre les yeux.
Gris.
La pluie, elle l’aperçoit à peine…
Gris.
Les couleurs sont effacés mais vont finir par revenir, ce n’est qu’un contrecoup du choc qu’elle a reçu à la tête, ce qui explique la douleur…
Gris.
Forêt.
….. A part Central Park…

Peut-être… Peut-être l’a-t-on kidnappé ?
Peut-être l’a-t-on kidnappé, et violé et jeté dans Central Park ?
Non… Non elle ne ressent aucune douleur à son entrejambe et la froideur de la pluie et quand même atténuée par les vêtements qu’elle porte.
Les informations lui arrivent en vrac et elle grimace encore quand la douleur à la tête se fait plus présente… plus importante.

Pour une fois elle se permet d’émettre un juron entre ses dents et referme les yeux un instant.
Son sac à dos… Si on l’a assommé et jeté dans Central Park, nul doute que son attaquant a dût fouiller son sac à dos et prendre le peu de sous qu’elle avait…
Citation :


Il n’y a rien dans cette boutique…

Elle se fige.
L’écho disparaît aussi rapidement qu’il est apparu.
… Des voleurs…
Ils ont dût saccagé la boutique et de crainte qu’elle ne voit leur visage, l’ont assommé puis jeté dans Central Park.
Ils ont certainement dût prendre son sac à dos… peut-être l’ont-il balancé au loin… A un endroit où personne ne le retrouvera…

Oui, c’est certain…
Donc elle doit se lever…
Oh non elle a si MAL !
Pourquoi lui infliger ça alors que la douleur à sa tête lui donne l’impression d’avoir un trou la transperçant de part en part…

Étrange…

Assommer quelqu’un c’est en même temps lui occasionner une forte douleur à la nuque normalement…
Mais non… Pas de douleur à la nuque…
Par contre son crâne… Oh son crâne ! Oh le devant de son crâne !

Gris…
Rouvrir ses paupières ne lui apprends rien de nouveau.
Il fait sombre… Oh oui il est plus de 20h00 et Matthew doit être mort d’inquiétude.
Mais ce n’est pas de sa faute, elle a une excuse: Elle a été attaqué !
Elle n’a pas de sous pour payer le taxis…
Elle ne sait pas où est le commissariat le plus proche.
Et Central Park c’est si grand…

Avait-on prévu de la pluie pour ce soir ?
Elle ne se souvient pas…
Elle ne se souvient de rien…
Il n’y a que des échos qu’elle décrypte un part un machinalement…
Comme un policier essaie de comprendre un crime grâce à des indices…
A des petits bouts d’indice.
Policier.....

Il pleut toujours, elle a froid, elle a mal et son fiancé l’attends quelque part… Elle ne sait pas où.
Elle doit se lever… Même si elle a MAL tellement MAL elle doit se lever et trouver quelque chose, quelqu’un qui pourra l’aider…
Comment s’appelle ce restaurant déjà ?
… Mais devait-il l’emmener au restaurant ?
MAIS ON S’EN FOUT DU RESTAURANT !!! ELLE DOIT L’APPELER SUR SON PORTABLE !!!

Ah non pitié ne crie pas comme ça… Cela fait si MAL.

Elle cligne des paupières, tousse un peu et sent avec dégoût la terre qui s’est infiltrée à cause de la pluie sous ses vêtements et même dans sa bouche entrouverte alors qu’elle respirait faiblement au sol…
Respirer…
Son souffle est si court… Presque celui d’un endormit…
Contre-coup du choc, de l’attaque, oui c’est ça…

Mais normalement on halète….
Cela dépend des personnes voyons… Personne n’agit de la même manière….
Euh… Si… c’est humain…

Donc elle halète.
Et ce même automatisme des gestes lui fait peur.
Car tout est automatique…
Tout autour d’elle n’est que le reflet de ce qu’elle perçoit…
De ce qu’elle se souvient…
Souvenirs d’enfance qui comble un à un les lacunes de ce qu’elle perçoit: les sensations visuelles, tactiles, odorantes, auditives et… Le goût… Le goût de la terre est étrange.

Automatisme des gestes, correction comme une télé que l’on règle.

Le goût de la terre est normal.
Comme celui de la terre qu’elle a avalé sans faire exprès après sa chute de la balançoire car le siège était humide et oh comme elle vole oh comme elle chute et la douleur et la terre humide sous ses mains et les arbres autour et tout ceci lui rappelle vaguement quelque chose.

…. Ce n’est pas Central Park.

…. Bon… Je sais que ce n’est pas normal.
Je sais que ta réaction est très humaine mais qu’elle ne te correspond pas.
Cependant je t’autorise à réagir comme un être humain car ici tu ne feras que ça: « réagir comme un être humain ».
Ce qui comprends bien entendu le fait de ressentir.
Alors vas-y Cleo, hurle.


- MATTHEW !!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lapse.forumactif.org/index.htm?sid=15ecb8783a5ecfd5f35112
 
Ouvre les yeux... [Priorité Aven]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ouvre les yeux la vie est belle ...
» "Ouvre les yeux"
» EVERYTHING FALLS.
» La curiosité ouvre les yeux sur le monde
» Ouvre les yeux, par Merlin ! [Lily]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: BROUILLON :: Archives :: Archives RP :: Saison 3-
Sauter vers: