AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Wake Up Dead

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Wake Up Dead   Lun 5 Nov - 1:25

Il me semble parfois que mon sang coule à flots,
Ainsi qu'une fontaine aux rythmiques sanglots.


Je murmure dans les flammes quelques vers de ce vieux poème, mon corps n’est plus que le misérable pantin d’une douleur qui me dévore jusqu’à l’âme... Voici enfin l’heure de la sentence, pour tout ceux que j’ai meurtri. Je vois d’ici leur fantôme qui me regarde et qui me nargue, en même temps que le feu dévore ma chaire souillée par la douleur, au rythme de la sirène qui m’écrase les tympans, je ne résiste pas à l’envie d’hurler ma haine, ma douleur, mais tout ceci n’est que stérilité face à tout ces être corrompu par la délivrance, et je ne leur offrirait pas ce bonheur, qu’ils ailles au diable ! Le feu me dévore et me fait comprendre que je ne suis désormais plus rien, juste une âme perdu qui n’attend que la délivrance, alors j’attend... j’attend... j’attend...

Je l'entends bien qui coule avec un long murmure,
Mais je me tâte en vain pour trouver la blessure...


Le noir...

Ma peau déchiré par le feu semble se refroidir, mes blessures s’évanouissent pour laisser place à l’amertume, est-ce l’enfer qui m’ouvre enfin ses bras, que ce passe t’il ? Il me semble d’ici sentir le froid glacial d’un sol enneigé, Dieu aurait-il le sens de l’humour ? Sombre crétin des temps torturés, tout ceci n’est qu’un rêve ! J’ouvre enfin les yeux, la brume domine cet endroit, ou suis-je, que c’est-il passé ? Je ne sais pas, mais mon instinct me dit que quelque chose de terrible est arrivé.

A travers la cité, comme dans un champ clos,
Il s'en va, transformant les pavés en îlots,


Toujours les sombres paroles de ce vieux poème qui me hantent, je ne sais pas, je ne sais plus, mes bras se plongent dans la neige, mes genoux tremblent, j’essais de me relever difficilement mais mon esprit semble perdu, je suis perdu. Mes yeux se plissent pour scruter les alentours, je vois des arbres noyés dans la brume, lugubre environnement qu’il m’est donné d’appréhender, je n’aime pas ça. Instinctivement ma main vient glisser le long de ma anche pour aller chercher quelque chose, mon arme... où est mon arme ? Soudain, j’ai cette sensation bizarre qui me fait trembler comme une feuille morte, cette impression de soumission, d’être observer, telle une proie...

Désaltérant la soif de chaque créature,
Et partout colorant en rouge la nature...


Mon esprit me joue des tours, il est nul bon de rester ici, et il est nul bon de se laissé aller dans quelques rêveries que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Mirahil
Sa louve - Ouaf ! Ouaf !
avatar

Nombre de messages : 1893
Age : 28
Temps passé à Hollow Dream : Cet hiver là.
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Wake Up Dead   Lun 5 Nov - 12:44

Un nouveau venu, il tremble déjà …
Le pauvre s’il savait …
Son corps sait déjà …
Mirahil est là, elle avale ses peurs, bouffant de son âme à chacun de ses tremblements, en silence … Sas vouloir effrayer … La peur lui fait du bien même si ce n’est pas d’elle qu’il a peur, l’homme se torture lui-même.


« Bienvenue en enfer. »


Un bonjour, toujours intangible pourtant elle tourne autour de lui, elle laisse ses dames lui donner le ton de son pas. Cela la fait rire. Mais ce n’est qu’un jeu, un jeu sans fond car elle ne va pas le tuer, l’ombre grise se détend juste.

Mirahil est seule, solitaire, elle arpente la vallée depuis quelques heures déjà sans rien chercher … ou peut-être si. La clairière : c’est la que son pas l’emmenait sans faillir. La clairière … elle a promis qu’elle viendrais ici attendre une femme rousse … une si belle ombre.
Attendre, Mirahil ne comprend pas ce mot … alors autant jouer avec cet être d’espoir qui se tient là, sans comprendre qui il est, qui il sera et enfin où il est.


« Bienvenue sur Hollow Dream, la vallée du rêve, la vallée du coma. »

Expliquer encore une fois où il est à cet homme qui ne sait pas. Cela la fatigue, alors la grise attend les réponse …
Elle est toujours invisible.
Et soudain elle apparaît, femme de gris dans ses habits qui laisse tous voir de son corps, ses cheveux noirs déjà s’envolent et touchent la peau de celui qi se tient devant lui. Son visage pale parait presque sans expression, le bandeau qui cache ses yeux morts n’en semble que plus effrayant.
Immobile, elle semble statue de givre. La femme pose alors ses doigts sur le visage de l’homme puis murmure :



« Tu t’es perdu pauvre fou, tu t’es perdu au chemin de la mort sans en atteindre le but …
Mais qui donc vas-tu être maintenant ?
Qui donc ? »



La folle, éloigne sa main. Silencieuse elle semble attendre. Son ouie cherche le son vibrant d’une clarinette d’ébène, mais elle ne l’entend pas. Alors autant rester près de cette être vie, s’il a des questions ou s’il a des phrases à lui dire.
Et puis, il tremble encore l’homme, il a frôlé la mort et son empreinte est là encore. La dame la mort a essayer de le prendre, puis s’en est aller vaincu, elle attend. La dame noire lui a pris son bien, elle a choisis cet homme comme bien d’autre avant lui. Un homme de sang sûrement, quelqu’un qui a tuer encore et encore …
Enfin peut-être …
Ou un fou, un psychopathe…
Un être qui aurait la valeur du sang ou du désespoir …
Un être pour la nourrir encore et encore …


« Sans la connaître, tu risques la mort a chacun de tes pas dans la vallée … Je te propose don un pacte …
Je t’aiderai le temps de t’emmener dans un lieu sure mais à une seule condition : que tu répondes a chacune des questions que je te poserais … et je répondrais aux tiennes sur ce monde bien entendu … «


Sa voix c’est faite douce et agréable, son ton, conciliant et amicale.
La grise s’éloigne d’un pas du nouveau venu comme pour cesser de l’effrayer, amicale elle esquisse un sourire.

_________________
Que ce soit dans la nuit et dans la solitude,
Que ce soit dans la rue et dans la multitude,
Son fantôme dans l'air danse comme un flambeau


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wake Up Dead   Lun 5 Nov - 17:52

J’avance lentement vers je ne sais où, cet endroit n’est que ténèbre et désolation, et pour la première fois depuis je ne sais combien de temps, je suis comme pris d’une certaine panique qui serait presque palpable. À chacun de mes pas j’entend le souffle de ma respiration grelotter, à chacun de mes pas se sont tout mes sens qui me mettent en garde. Soudain j’entend une voix, une voix venu de nul par, une voix... une voix de femme... je me retourne subitement et essais de percer cette brume qui m’entoure, je ne vois personne, et pourtant cette voix semblait si proche qu’elle m’es parvenu tel un murmure dans le creux de l’oreille. Je suis terrifié, qui se joue de moi, qui se joue de ma terreur ? Et tel un vulgaire rat qu’on aurait mis en cage, je commence à tournoyer sur moi-même, espérant naïvement échapper à cette voix.

- Qu... qui est-ce ? Montre toi !

Hollow Dream, la vallée du rêve, la vallée du coma, qu’est-ce que c’est que ces conneries ! Puis mes tremblements de peur se mélangent peu à peu au rythme de la colère, il faut que je me reprenne, je divague, j’entend des voix, alors instinctivement je plonge ma main au fond de ma poche, à la recherche d’une cigarette qui pourrait peut être me requinquer un coup. Et soudain elle m’apparaît, la voix, une femme de gris dans ses habits qui laisse tous voir de son corps, ses cheveux noirs s’envolent au rythme du vent et me frôle légèrement le visage, je ne peu apercevoir ses yeux, qui est-ce ? Mon cœur s’emballe, je suis comme tétanisé devant cette apparition, devant cet ange des ténèbres. Ses doigts glissent le long de mon visage, je la laisse faire, je suis toujours en état de choc et ses quelques mots qu’elle me susurre me traverse l’esprit tel un pieux, je suis perdu, je ne suis pas mort, et d’une voix calme, légèrement étouffé par la peur, je laisse échapper un murmure.

- Qui es tu...

Puis cette femme éloigne sa main, laissant place au silence assourdissant, je ne peu empêcher mon cœur de battre, mais tout mes sens restent en éveils, mon esprit ne divaguait pas, tout ceci est bien réel, et face à une telle situation je n’ai plus d’autre choix que d’accepter. Le temps des lamentations et du désespoir n’a toujours été qu’accessoire, ma mémoire flanche et je ne me souvient de rien, mais maintenant je sais que quelque chose de terrible est arrivé...

J'ai demandé souvent à des vins captieux
D'endormir pour un jour la terreur qui me mine;
Le vin rend l'oeil plus clair et l'oreille plus fine...


Encore ses paroles qui me mine, et pourtant elles semblent si adéquat face à cette situation, douce ironie d’une parole impérieuse, Dieu se moque t’il de moi ? Je regarde cette femme, mon regard ne cache pas une certaine terreur il est évident, mais il témoigne aussi d’une détermination et d’un sang froid manifeste; si je suis ici c’est qu’il y a une raison, et quelque soit cette raison, qu’elle soit agréable ou mauvaise, je me dois d’y faire face. J’écoute cette femme attentivement, mon visage demeure désormais impassible, mes palpitations s'adoucissent, j’en oublierais presque le froid et les ténèbres qui m’entours. Cette femme prend volontairement un ton rassurant, mais ça m’est en réalité complètement égal, je n’ai pour le moment nul confiance en elle, et ce n’est pas de cette façon qu’elle se jouera de moi. Je plonge mon regard dans ce fin tissu qui lui recouvre les yeux, et je lui dis.

- Je n’ai pas besoin d’un quelconque sourire, ombre, dit moi comment suis-je arrivé ici, pourquoi es-tu nue sous ce fin vêtement alors qu’il fait un froid glacial dehors, et nom de dieu pourquoi étais-tu invisible ? En claire, j’aimerais que tu m’explique dans quel merdier je me retrouve et pourquoi ? Si tu n’en est pas capable, je te prierais de... enfin, d‘aller voir ailleurs.

Mon ton fut quelque peu incisif, je ne suis certes pas en position d’imposer quoi que ce soit, mais je ne suis pas stupide, et je ne répondrais à ses questions que si elle me démontre sa volonté de m’aider, et nul besoin d’un pacte, je me pose actuellement trop de question sur ce qui se passe pour accepter naïvement ce qui s’appel... un pacte.
Revenir en haut Aller en bas
Mirahil
Sa louve - Ouaf ! Ouaf !
avatar

Nombre de messages : 1893
Age : 28
Temps passé à Hollow Dream : Cet hiver là.
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Wake Up Dead   Mar 6 Nov - 19:57

« Tu as tord petit homme, dans cette vallée les sourires sont bien rares, ici tout le monde se bat impitoyablement ….
Même les morts vois-tu …
Car si je suis presque nue comme tu me le fait si bien remarqué, c’est par ce que mon être est de gel et de désespoir, morte depuis longtemps, je suis l’une de ses ombres qui te volera tes peurs, tes terreurs et te tortura peut-être jusqu’à ce que ton espoir brûle entre ses mains …
L’espoir …
C’est ta seule raison de vivre, petit être, sinon la mort te prendra et t’emmènera bien loin d’ici.
Tu es dans Hollow Dream, vallée du coma ta vie ne tien qu’à un fil, si tu veux revenir dans le monde originel, sur la terre il te faut espérer et peut-être qu’un jour tu te réveilleras bien loin d’ici, bien loin de la menace constante, de la neige glaciale et des bêtes monstrueuses, gardiennes de la vallée.
Tu es bien loin de chez toi, tu es bien loin de ta chaude maison.
Bienvenue en enfer petit tigre … »



Elle joue, silencieuse, elle se laisse porter énigmatique par le vent, légère elle en semble que plus éternelle, que plus mystérieuse….
Comment expliquer en quelques minutes la vallée ? Alors que des heures n’y suffiraient pas …
Juste expliquer les règles peut-être …



« Tu veux connaître les règles petit tigre... les voilà …
Ici le monde est une sorte de magnifique piège.
Tout humain est proie des bêtes, des ombres et des chimères.
Les chimères sont mortes par la rage, animal elles se repaîtront de ton corps.
Les ombres sont des êtres désespérés, fantômes de givre, c’est ton âme qui les intéresse.
Quand aux bêtes, ma fois, le jour où tu les verras, tu auras quelques secondes pour vivre ou alors une chance incroyable … »


Et puis brusquement elle se mit à rire. Un rire bien étrange, bien grave et bien incroyable dans le silence gelée de la vallée.


« Alors petit tigre on veut tous sans rien offrir …
Nul pacte au diable n’est-ce pas ?
Tu as raison, n’accordes ta confiance qu’aux êtres surs …
Les fous mènent la danse ici, mais l’on ne peut deviner le fond de leur âme …
Cependant je ne te demande pas ton âme …
Non pas ton âme …
Autre chose sûrement mais si tu n’as pas de confiance dans ce monde alors tu ne peux offrir de sûreté …
Vaut mieux que je garde mes questions alors, je ne voudrais pas les tacher. »



C’est un murmure déjà. La grise ne peux voir l’inconnu qui se dresse devant elle, mais déjà ses peurs et sa reprise de contrôle sont des détails qu’elle n’oubliera pas …
Ses doigts qui ont touchés son visage lui donne déjà une image de lui, une image bien sauvage déjà mais assez vague encore … Chacun de ces gestes, de ces mots seront les coups de pinceaux qui touche par touche, lui donnera une vraie image de lui …



« Dis petit tigre pourquoi donc tu demandes si tu n’offres pas …
Mon nom, tu veux mon nom …
Mais a quoi te servira-t-il ? Si c’est un nom non offert mais juste jeter.
A toi de choisir …
A toi d’offrir …
Car vraiment il aura de la valeur…
Et peut-être qu’un jour tu l’entendras sur les lèvres d’un autre … »



Sa voix grave résonne déjà, elle pense la grise, elle pense en parlant ….


*Dis comment je m’appelle ?
Suis-je ce nom que j’ai banni de mon âme ?
Suis-je Mirahil, Alhem, un ange ou une veuve ?
Suis-je la grise, la pétasse, ou la louve ?
Il y a tant de nom qui ont de réelle signification pour certaines personnes et aucunes pour d’autres …*



« Tu veux mon nom petit tigre, mais pour aussitôt l’oublier …
Tu me hais déjà sans t’en rendre compte …
Le prédateur effraie, et m’en aller voir ailleurs c’ets ce que tu souhaites déjà au plus profond de toi …
Seulement que vas-tu faire après ?
Que vas-tu faire une fois que je serais partie ?
Rien …
Mourir peut-être sauf si tu es quelqu’un de chanceux….
Dis est-ce que la chance te suis ?
Non …
Sinon tu ne serais pas là …
Que veux-tu que je te dise ?
Pourquoi tu es là ?
Parce que tu es un fou sûrement, ou que le sang ou la déprime t’attire tout particulièrement …
Un accident, un coma stade trois c’est pour cela que nous sommes tous là …
Sauf que moi cela fait longtemps qu’on a basardé mon corps …
C’est pour cela que je puis me rendre invisible, jeunes tigres, parce que je ne suis qu’un fantôme …
Un fantôme maudit comme toi qui a posé pour la première fois tes pieds sur la neige …
La malédiction du coma tu connais ?
Non …
Pourtant elle t’atteint déjà … »

_________________
Que ce soit dans la nuit et dans la solitude,
Que ce soit dans la rue et dans la multitude,
Son fantôme dans l'air danse comme un flambeau


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wake Up Dead   Mar 6 Nov - 21:38

J’écoute attentivement ce que me dit l’ombre, ses mots me parviennent comme un poème obscure, comme une sombre mélodie malsaine qui me narguerait de part mon ignorance. Toutes ces paroles ne sont que vérité, mais une vérité qu’il m’est encore difficile de comprendre. J’observe le moindre de ses mouvements, elle est belle, élégante et dangereuse, et même si mon cœur semble s’être apaisé au file de ses paroles, je reste méfiant; ici je ne suis qu’un pion perdu au milieu de nulle part, et la moindre erreur pourrait se retourner contre moi. Je prend le temps de l’observer longuement, laissant un silence glacial et un visage impassible avant de lui dire calmement.

- Tu n’est pas venu ici pour me tuer ombre, je le sais. Sinon pourquoi aurais-tu pris la peine de me compter tout ceci ?

C’est à ce moment là que je fis quelque chose d’inattendu, lentement et sûrement je m’avancis de deux pas envers sa direction, ne laissant entre nous plus qu’un souffle, je lui fait comprendre que je suis prêt à affronter n’importe quoi, ainsi qu’elle-même s‘il le faut.

- Sache que là ou les gens voient une fatalité, moi j’y vois une opportunité, mais je ne suis pas le seul fou ici n’est-ce pas ? Amène moi dans un endroit sûr, j’ai froid, et si j’en crois tes paroles, il serait nul bon pour moi de rencontrer une de ses créatures que tu a cité.

Je plonge ma mains au fond de ma poche et j’en ressors la cigarette que je voulais prendre tout à l’heure. Lentement je l’allume et je fais parcourir dans mes poumons la douce fumée qui me rappelle que je suis encore vivant, ou plutôt, conscient de certaines choses. Cette chaleur me fait du bien, toujours aussi lentement je recrache la fumée tout en observant cette... ombre. Je ne sais pas si elle peu me voir, mais je lui répond un léger sourire avant de lui dire.

- Peu importe si j’oubli ton nom ombre, me le donner pourrait au moins assouvir cette curiosité qui me dépasse. Je m’appel Zeke Tyler, et si je me présente ainsi c’est que j’estime bon te le donner, et maintenant que tu connaît le mien, la politesse veux que tu me rende la pareille.

La politesse, qu’est-ce que je peu bien en avoir à foutre, surtout dans ce monde, mais j’aimerais au moins connaître le nom de celle qui...

- À tu seulement un nom ombre ? Ou n’es-tu plus qu’une misérable, sans providence, sans interet, airant dans ce lieu inlassablement, telle une simple feuille morte qui subsisterait au gré du vent... Bien sur que non, je n’ai encore jamais vu une feuille morte capable de parler ainsi.

Je repense à ses mots, si j’ai bien tout compris, je serais tombé dans le coma, mon corps serait ailleurs, quelque part dans le monde des vivants, pendant que mon esprit perdurerait ici en attendant la délivrance, dans un monde ténébreux ou demeures certaines créatures, j’en ai froid dans le dos... tout ceci me dépasse... c’est fou... et je n’ai aucun souvenir de mon accident, que c’est il donc passé ? Je me souvient de mon Hôtel, des gens que j’ai assassiné... ombre a raison, je veux tous sans rien offrir, je suis attiré par le sang, mais je prend les choses comme elle sont, et l’effet de surprise étant passé, je me doit de rester calme.

- Tu veux que je réponde à certaines questions ? Mais je me demande bien qu’est-ce qui pourrait t’attirer curiosité envers un type comme moi ? Maintenant si tu le veux bien, commençons à marcher, j’ai froid et cet endroit ne m’inspire nullement confiance...

Toi aussi d’ailleurs... mais je n’ai pas vraiment le choix, et puis on a rien sans rien, le danger ne me connaît que trop bien, et apparement il m'a même brûlé les ailes, c'est pourquoi je suis ici d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Mirahil
Sa louve - Ouaf ! Ouaf !
avatar

Nombre de messages : 1893
Age : 28
Temps passé à Hollow Dream : Cet hiver là.
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Wake Up Dead   Mer 7 Nov - 12:35

Le silence …
Le silence glacial mais calme, Mirahil ne le brise pas, elle ne fait pas le moindre geste. L’homme en a besoin de cette immobilité elle sens ses yeux la parcourir cherchant une faille peut-être, cherchant un choix. Mais il devra le faire seul car la grise s’enferme dans ses rêveries, patiente l’ombre sait qu’il parlera bien un jour ….



« Tu as raison, je ne suis pas venu pour te tuer. »


Mirahil répond, elle préfère fixer les choses elle aussi …
L’homme s’approche, courageux son visage est a quelques centimètres de celui de la belle. Le souffle chaud de l’homme venait réchauffé le sien, gelé comme son corps de givre.



« Une opportunité ? Quel opportunité > ? Ne cherche ici ni pouvoir ni argent ….
Mais peut-être tu as raison, ici tu apprendras certaines choses …
Cela ne s’oublie pas, un apprentissage en enfer …. »



Mais il ne sert à rien de parler, c’est à l’homme de choisir comment voir la vallée … La si belle vallée … Il aurait plutôt raison le tigre aux dents de lait, dans la vallée Mirahil y vit une fatalité puis une opportunité …
Après sa mort bien sur …
Juste une maison, juste un lieu où errer …
La vallée lui permit tant de choses ….


« Zeke Tyler ne cherches-tu donc que le pouvoir ?
Je n’ai aucun pouvoir, sans intérêt j’erre dans ce monde ….
Il n’y a rien à gagner à connaître mon nom, certains le maudissent …
Je ne suis qu’une louve qui accord son pas avec ses rêves …
Mais puisque vraiment tu désires mon nom et même si la politesse n’est plus qu’un pale mirage ici, je vais te le donner, petit tigre … »



La grise sens la fumée sur son visage, enivrante elle lui rappelle sa vie d’autrefois, brûlante son odeur réveille bien des souvenirs mais aucun n’est très heureux alors la grise écarte la fumée avec sa main, prenant bien soin de ne pas toucher le jeune tigre …


« Mirahil, c’est ainsi que l’on m’appelle.
Tu l’oublieras sûrement …. »


Ce n’est qu’un murmure mais déjà l’ombre s’éloigne, elle prend la main d e l’homme pour le faire avancer puis elle la lache aussi simplement que la grise la prit. Déjà ses pas l’emmènent vers le refuge des hommes.


« Oui je veux des réponses a bien des questions.
Qui es-tu ?
Mais tu vas sûrement me mentir, en fait ce qui m’intéresse vraiment c’est ton dernier rêve ….
De quoi as-tu rêver jeune tigre avant de sombrer dans le coma ? »



Bien mystérieuse elle continue cependant de marcher se guidant avec son ouie et s connaissance parfaite de la vallée. Soudain elle lève le bras et effleure un arbre, comme pour lui offrir une caresse mais déjà elle est loin. La belle sauvage semble voler entre les arbres sombres tandis qu’elle s’engouffre dans la forêt.


« Pourquoi donc n’ecouterais-tu pas la feuille morte, elle sait pourtant bien plus de chose que tu ne le penses …
Dans la vallée du coma elle s’est faite une place dont tu ne peux la déloger bien plus confortable que la tienne.
C’est la fin des jugements ou le début c’est comme tu veux ….
Mais n’oublie jamais d’écouter la feuille morte son cri te sauveras la vie bien des fois ….
Elle a chuter elle aussi, mais laisse son fantôme t’aider avant qu’elle ne rejoigne la dame la mort.
Pauvre fou …
Tu ne peux avoir confiance qu’en la feuille morte ….»

_________________
Que ce soit dans la nuit et dans la solitude,
Que ce soit dans la rue et dans la multitude,
Son fantôme dans l'air danse comme un flambeau


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wake Up Dead   Mer 7 Nov - 18:41

L’ombre me dévoile enfin son nom, je prend le temps de tirer quelques lattes sur ma cigarette et d’apprécier la douce fumée qui se dégage lentement de mes narines avant de lui dire.

- Mirahil, ok, j’oublierais pas.

Puis elle m’attrape par la mains pour me faire comprendre de la suivre, alors sans plus tarder j’avance lentement dans les ténèbres, à travers la brume, limite aveuglément. Il fait toujours aussi froid, mais la marche, la cigarette, me réchauffe quelque peu. J’écoute attentivement ses paroles, quand soudain elle me demande qu’elle était mon dernier rêve ? Je m’arrête quelques secondes, je la regarde, je n’ai... aucun souvenir. Je me suis réveillé ici, le noir total, impossible de me souvenir de mon accident, de mon dernier rêve, juste du noir... et en y réfléchissant, c’est peut être mieux ainsi, parfois la souffrance est telle que notre inconscient préfère l’oublier... Je me fais des idées, je ne suis ici que depuis peu, tout me reviendra un jours ou l’autre... enfin j’espère...

- Je ne m’en souvient pas, pourquoi tu veux savoir, c’est important ?

Mon ton est légèrement ferme, si elle me demande une telle chose, c’est que forcément il y a quelque chose derrière, y’a-t-il quelque chose que je ne sais pas ? Puis je suis comme pris d’une vague de frisson, le froid m’envahis de plus en plus, ce fait de plus en plus intense, de plus en plus douloureux, et je sens lentement brûler mes pieds enfoui dans neige. J’accélère la marche, puis entre quelques claquements de dents je lui dis.

- Je n’écouterais pas une feuille morte pour la simple et bonne raison qu’une feuille morte ne parle pas... après libre à toi de te considérer comme telle, mais je t’ai déjà dis que tu n’étais pas une feuille morte. Ma place est certes moins confortable que la tienne comme tu dis, c’est normal, tu m’a vu ? Je ne suis que très peu vêtu et dehors il fait très froid.

Voila une bien belle ironie qu’elle interpréta comme elle veux... Mon visage impassible, je continue de la suivre, est-on bientôt arrivé ? Pourquoi ai-je cette sensation d’échec qui m’offre un goût d’amertume au fond du coeur, je réfléchi peut être trop...
Revenir en haut Aller en bas
Mirahil
Sa louve - Ouaf ! Ouaf !
avatar

Nombre de messages : 1893
Age : 28
Temps passé à Hollow Dream : Cet hiver là.
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Wake Up Dead   Ven 9 Nov - 21:29

« Non jeune tigre je parlais vraiment d’une feuille morte, et si tu ne sais l’entendre alors ta vie risque d’être bien courte.
Mais tu apprendras, c’est sur Hollow Dream qu’on comprend certaine chose quand le danger est là. »



Elle murmure, la grise sens la méfiance de l’homme devant elle. Une confiance forcé dans l’âme il a oublié. Oublié ! se rend il compte ce que vaut un rêve pour l’ombre grise ? Un simple rêve d’humain ? Le dernier rêve alors qu’il n’ets pas encore influencé par la vallée ?
Pour la grise sa vaut une vie ….
Pour la grise sa vaut une mort …
L’espoir, si beau espoir, que croyait-elle ? Mirahil est folle, et ses illusions la glacent à chaque fin. Il n’y aura pas de rêve, la chance est morte, finie, disparue : l’homme ne se souvient plus !
Elle en viendrais presque a le tuer pour sa, pourtant Mirahil a dit qu’elle l’accompagnerais jusqu’à un lieu sure alors elle ne reviendra pas sur sa parole.
Un lieu, quel lieu ?
L’église ?
Non pas l’église !
On n’accepte que ceux qui ont la confiance en l’alliance, et cet homme est bien trop « jeune ». Petit tigre, il attendra bien avant le choix, si choix on lui offre …


« Un rêve, jeune tigre, c’est bien plus qu’important.
Un rêve c’est plus beau qu’une existence … »



Sa voix gelée a parler sans le moindre sentiment, automate elle a répondu sans réfléchir et tandis ce qu’elle marche, la grise réfléchi déjà tout haut.


« Le repaire des humains, c’est là-bas que je vais t’emmener …
Le repaire des humains ou plutôt juste à côté …
Si j’entre je vais me faire canarder …
Ou peut-être pas …
Je ne sais pas …
De toute façon je n’ai aucune envie de voir Mary et d’avoir à lui parler. »



Sa voix était a peine méprisante, sans comprendre pourquoi la chef des humains ne lui plaisait pas ou plutôt en ne le sentant que trop, Mirahil lui reprochait bien des choses, alors que la plupart n’était pas de la faute de l’humaine. De plus ce n’étais pas ses gestes que l’ombre détestait mais plutôt ce qu’elle représentait …
Peut-être n’était-ce qu’une de ses rancunes que l’on ne comprend pas ? Qui n’a ni but … ni origine … ni sens …
Et ce n’était pas près de changer …..

Elle reprend normalement



« Je t’emmène au refuge des hommes, tu feras ce que tu voudras là-bas.
Avec ceux de ta race …
Tu auras un statut ou rien, tu verras la vallée, tu comprendras …
Et u deviendra peut-être un tigre, jeune tigre …
En espérant que tes griffes ne me harcèleront pas et que ton rêve te reviendras … »

_________________
Que ce soit dans la nuit et dans la solitude,
Que ce soit dans la rue et dans la multitude,
Son fantôme dans l'air danse comme un flambeau


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wake Up Dead   Dim 9 Déc - 23:36

Il faut croire que les douloureux tourments de la vie ont fini par me pourrir l’âme, à tel point que je suis devenu... ma propre crainte. Bien que mon sentiment intérieur se situe quelque part entre soulagement et un semblant de regret, je sais au fond de moi que tout ceci ne durera pas éternellement, et qu’un jours je devrais faire face à une toute autre réalité, l’enfer ? Ironique destin, affronter l’enfer de la vie pour se créer un semblant d’existence, alors que l’on sais pertinemment que tout ceci nous mènera droit devant les griffes de Satan, là ou la souffrance est éternelle, là où encore nul homme n’est revenu témoigner; mais pour le moment, je ni suis pas encore n’est-ce pas ? Alors j’écoute attentivement Mirahil, et c’est alors que me vient un nom "Mary", à en croire certains mimiques de cette ombre, je devine aisément qu’il règne entre ces deux personnes une certaine animosité, mais je ne veux pas en savoir d’avantage, cela ne me regardera seulement quand je l’aurais décidé, pour le moment le froid me glace les os, et me trouver un endroit chaud est d’une priorité que je qualifierais de survivance.

- Mène moi donc vers ce village, mais sache que je n‘apprécie guère être redevable. En claire, de ton aide je m’en passerais bien ombre, mais comme tu peu le constater, je n’ai pas vraiment le choix, c’est pourquoi mes griffes de jeune tigre comme tu dis Mirahil, ne te harcèleront pas, et ne te harcèleront pas jusqu’à ce que tu ne m’en donne raison.

Je la regarde quelques instants avant de porter ma douce cigarette contre les lèvres, mon regard froid témoigne malgré moi certaines choses, je suis méfiant, mais je suis un homme de parole.
Revenir en haut Aller en bas
Mirahil
Sa louve - Ouaf ! Ouaf !
avatar

Nombre de messages : 1893
Age : 28
Temps passé à Hollow Dream : Cet hiver là.
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Wake Up Dead   Dim 16 Déc - 13:01

Elle se rie de son impertinence, de ce cœur mauvais qui n’accepte pas la moindre aide, ou l’accepte en refusant de la vivre.



« On a toujours le choix, même quand on est proche de la mort, ici elle prend des proportions étranges, jeune tigre.
Tu auras bien des raisons, plus tard, tellement de raisons … »


*Et tu voudras ma mort ou pas, peut-être même ce sera moi qui voudra la tienne, il y a tellement de chose étrange en ce monde e fous, tellement de colère, tellement de désespoir, tu apprendras tout cela ; et comme nous tous tu te forgeras des griffes pour mieux tuer …*




Mirahil continue sa marche, déjà elle l’oublie, déjà elle se perd dans ses rêves, s’enfuie dans son monde de chimères. Ses pas la porte plus qu’elle ne les dirige, déjà elle pense à sa promesse à Chléa : est-ce le temps d’aller la chercher ? Non pas encore, pas alors que tout n’est pas installés, elle ne veut lui offrir ses rêves sans lui offrir protection. La petite sauvage ne mérite pas de chuter en même temps que la grise.

Elle marche en silence, se laissant aller à une marche entre la matérialité et l’invisibilité, allant jusqu’à pousser l’audace à n’être plus que du vent des fois qui se déplace. Balayée alors elle redevient bien matériel, dans ses tons de gris qui la caractérise. La belle vagabonde oubliant parfois l’être qui la suit. Soudain, déjà, elle est près du refuge. Alors elle s’approche de l’homme et murmure.


« C’est la, jeune tigre, c’est juste là devant toi.
Veille a bien affûter te griffes si tu veux survivre ici.
Veille a ton espoir … »



Puis elle lui sourit et disparaît, ne laissant qu’une vague impression derrière elle, oubliant jusqu’à même le pourquoi, s’offrant au vent qui souffle et aux arbres qui se tiennent, immobiles, gardien de son âme, souffrance d’autre.
La folle a envie de n’être qu’une avec la vallée, de devenir elle, d’être elle pour mieux se réveiller plus tard, quand elle croira que tout cela n’est qu’un rêve, quand elle cessera de s’amuser quand elle se mettra à la haïr, haïr cette vallée pour tout ce qu’elle, lui a offerte, pour tous ce qu’elle lui a pris.

Folle, elle est folle et libre …
Libre dans cette vallée qui veut l’anéantir au rang d’esclave, libre dans son cœur et dans son âme car elle est seule sans être solitaire, dans ce moment où personne n’est avec elle, elle reprend son souffle, se prépare à être forte, se prépare a juger, à mordre et à aimer …

Libre …

_________________
Que ce soit dans la nuit et dans la solitude,
Que ce soit dans la rue et dans la multitude,
Son fantôme dans l'air danse comme un flambeau


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wake Up Dead   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wake Up Dead
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Wake Up Dead Man] Présentation
» Road accident leaves at least 32 dead in Haiti. ANMWE!!!!!!!!!!
» Version N°15 : Bang bang you're dead !
» Segment Triple H , Undertaker , Dead Game !
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: BROUILLON :: Archives :: Archives RP :: Saison 2-
Sauter vers: