AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Lun 29 Oct - 19:17

Des pas qui crissent dans la neige fraiche, lentement, une silhouette s’avance dans l’immensité blanche immaculée. Elle ne semble pas savoir où aller, en fait, elle réfléchit…. Elle essaye de déposer sur l’incohérence de ce lieu un résonnement cartésien… Décidément cette vallée renfermait bien des choses bizarres en son sein… Il y avait eu cette jeune fille si … Mâture ? Oui peut-être… C’était peut-être ça, il n’avait pas eu l’occasion d’en savoir plus… Tout s’était vite enclenché… Une autre personne qui arrive, qu’il ne voit pas tout de suite… Puis une autre. Tels des prédateurs, ils s’étaient approchés en silence… Puis était arrivée cette jeune femme aux cheveux rouges… Elle était arrivée d’un pas décidé mais avait semblé perdre son assurance quand elle avait posé les yeux sur lui… Pourtant, elle s’était ensuite débrouillée pour sortir Scott et la petite Julia d’un mauvais pas… Nul doute que sans elle, ils n’auraient pas passé la fin de la journée vivants… Après avoir échappé à leurs poursuivants non sans un peu de mal, elle les avait menés vers un village désertique, dans un bâtiment semblant avoir été épargné par les flammes qui avaient jadis rongé ce lieu. Scott avait vu là un rassemblement d’humains… Pourtant, malgré la chaleur et le réconfort qui se dégageait de ce lieu, il n’avait pas eu envie d’y rester… Peut-être y retournerait-il mais pas pour le moment… Il y avait déposé Julia, non sans s’assurer qu’elle était avec une personne de confiance et lui avait assuré qu’il reviendrait prendre de ses nouvelles.

Il n’était pourtant pas reparti sans demander quelques bandages à poser sur les égratignures qu’il avait récoltées lors de la poursuite. Scott ne s’était pas fait prié pour servir de bouclier à la jeune fille et à la jeune femme. Il avait beau dire, elle lui avait marqué l’esprit… Il ne savait pas pourquoi mais contrairement à ce qu’elle lui avait dit, il ne la trouvait pas « bizarre ». Il avait peur de ce que cela pouvait signifier, mais pour un moment, il se trouvait vraiment loin de Mary et cette jeune femme aux cheveux rouges s’était faite une place dans son esprit. Pourtant, il ne comprenait pas pourquoi il avait cette sensation de ne plus faire partie du monde réel et de vivre dans un endroit coupé de tout… Il regretta un instant de ne pas avoir demandé des explications mais se ravisa, après tout, il pourrait toujours y revenir.

Scott s’arrêta et leva la tête un instant. Ses pas l’avaient mené aux abords d’un pont. Ce dernier avait l’avantage d’être couvert… Ce qui évitait de marcher dans la neige et pouvait permettre de s’installer quelque part sans avoir à craindre de maculer ses vêtements de neige et donc de les tremper… Il continua donc sa route sur le pont… Sans se douter qu’on le suivait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarha
La Reine Rouge - PNK: pyromane, nymphomane, kleptomane
avatar

Nombre de messages : 838
Temps passé à Hollow Dream : Assez pour que vous ayez appris à m'aimer.
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Lun 29 Oct - 22:37

Pourquoi le suivait-elle ? Elle ne connaissait pas la réponse. Rien de plus, rien de moins que cette lourde tentation qui entrave le cœur.
Des questions sans réponses et des tours de conscience qui n’amènent plus rien. On n’obtient pas toujours grand-chose, et Xarha obtenait toujours moins que les autres, c’était une habitude à prendre.

Elle avait regardé sous tous les angles, exploré toutes les coutures, mathématicienne et couturière d’un Destin qui lui échappait : l’avenir sombre qui lui été promis n’était plus là, son noir fiancé aux allures de diable était partie, remplacé par ce type qui prenait trop de place maintenant, ce type insouciant que le Hasard avait mis entre ses mains.

Cruel hasard, si moqueur et si dangereux ! Il connaissait Xarha, il connaissait sa cliente adulée, celle qui tous les jours venait le voir et lui demandait quelque chose, celle qui tous les soirs venait pleurer entre ses bras ou rire de ses tentatives ridicules pour amuser sa vie.

Le Hasard qui avait amené Xarha à le rencontrer.

Mais était-ce vraiment une coïncidence ?

Qu’est-ce que la Vallée voulait qu’elle fasse cette fois ? Elle était prête à tout, à aimer et à détruire, ravager et reconstruire, elle avait la force pour ça, elle était prête à tout de la part de cette vieille ennemie, prête à y répondre…

Non, Xarha n’était plus folle. Elle comprenait maintenant : oui, elle savait que cette putain de Vallée de merde cherchait juste à l’attirer dans sa toile, à l’enrouler dans ses mensonges, et à faire s’agenouiller devant elle.

Plie-toi comme un arbre, baisse le dos comme l’esclave, et quand enfin tu te relèveras, tu seras ce que tu as toujours été voué à être : une créature indigne de vie, une respiration de trop dans un monde aux poumons pourris.
Pas de rédemption, pas de corruption. Juste un long, très long chemin à faire.


Deviens maître. Cours et vole, va et crève, assume ton âme et lie tes mains sur le sort du monde, accroche tes bras autour des pierres tombales, embrasse-la cette pierre, cette pierre qui sera ton amie quand les vers pourriront ta chair ; garde en toi cet Espoir, ténu et chétif, une maladie qui te finira à l’usure, pour te faire renaître dans toute ta beauté et ta flamme, dans ton lit de cendres tu ouvriras tes yeux plus clairs que la lumière…
Deviens maître.

Ses pas de silence s’étaient imbriqués aux siens, sa silhouette incandescente s’était faite neigeuse et sombre derrière lui ; le feu roulait doucement, ronronnait à peine dans le moteur, prêt à exploser, mais pour l’instant à peine une étincelle.

Est-ce qu’il savait le risque qu’il prenait ?

Elle ne pouvait pas le laisser mourir, pas lui ; il était parti si vite, elle avait à peine remarqué son absence, elle avait voulu lui parler, le prévenir, lui qui était si étrange dans cet endroit, et à travers son regard difforme elle le voyait impensable, inconscient, souriant et chaleureux, et soudain à côté elle ressentait la gêne de ne pas être une égale de lumière, de ne pas être une égale de sentiments…la peur de le perdre trop vite.

Avait-elle des sentiments ?

Des vagues entières, un océan d’émotion où se noyer, elle était la sirène abîmée dans le fond des mers, se mouvant dans le sable vaseux, distinguant la surface de l’eau houleuse et les reflets du soleil, et le ciel si grand, reflet volant, reflet blessé de sa maison.

Un ciel qu’elle ne pouvait même pas effleurer, mais qu’elle voulait voir de plus près, qu’elle voulait admirer, elle voulait voir le soleil et la lune, les étoiles et les nuages sans ce prisme déformant de l’océan, s’abreuver d’alizés et d’espace….

Elle voyait en lui tout cela, et plus encore que l’imagination peut décrire : il était Homme, il était Là, c’était déjà assez, déjà assez pour la satisfaire, tant qu’il était vivant, tant qu’elle pouvait l’atteindre et le tordre, parce que ça sera ce qu’elle finira par faire de toute manière, elle n’est pas douce…

Mais pour l’instant elle veut bien y croire, elle veut bien croire au ciel et à la mer, croire aux montagnes qu’elle déplacera, croire à sa chance…elle voulait bien avoir cet Espoir, elle voulait bien le réchauffer contre elle.


Sa silhouette se stoppa, en douceur, à la vue du pont : un pont qui unissait, un pont qui séparait, qui rapprochait…Une bouche béante dans le paysage blanchâtre, une bouche pour avaler et mordre, pour embrasser et aimer.
Endroit idéal, endroit parfait…

Elle se glissa dans le dos du jeune homme, redevenue femme et non plus espionne, redevenue matérielle et non plus chasseuse aveugle, elle se surprit à jouer, elle se surprit à se hisser sur la pointe de ses pieds, à enrouler ses bras autour de lui, à glisser la main sur le visage doux, à rejoindre les deux paumes sur les yeux, à confondre sa chevelure avec le sienne, à serrer sa maigre silhouette contre son torse ; et dans son dos elle murmura, joueuse, taquine, intimidée :


- Devine qui est là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Lun 29 Oct - 23:23

Arrêté devant le pont, Scott ne s’était même pas imaginé suivi. Il ne connaissait personne et nul doute que la plupart des personnes ici présentes pensaient plus à elles qu’aux autres, bien que certaines se seraient les coudes, c’était souvent juste pour mieux s’assurer d’être soutenu plus tard… Non Scott n’était pas comme ça… Il était plutôt du genre seul, à aider les autres, même s’il ne les connaissait pas. Les gens ne comprenaient souvent pas que l’ouverture d’esprit est quelque chose de fondamental, et qu’il n’est pas nécessaire de rester fermer aux autres sous prétexte que nous ne les connaissons pas… Les seules personnes qu’il connaissait pouvait se compter sur les doigts d’une main et encore, il n’avait beaucoup taillé causette et ne se vantait pas de savoir ne serait-ce qu’une once de leur vie ou de leurs passions. Il y avait Cali, cette jeune femme qu’il avait rencontré le premier jour… Puis il y avait eu Julia, la petite fille et aussi cette jeune femme aux cheveux de braise… Il n’avait pas osé lui parler… Pourquoi ? Il ne le savait pas vraiment… Il y avait quelque chose chez elle qui lui accélérait les battements de son cœur… Il ne comprenait pas, il aimait pourtant Mary… Mais quelque chose dans son esprit lui intimait qu’il ne la reverrait peut-être plus…

Ses pensées étaient tournées vers celle qui lui avait ouvert son cœur mais au fond de lui il se demandait si tout ce qu’il vivait avait encore un sens… Cette vallée ne semblait en avoir aucun… Tout lui semblait bizarre… Déjà le temps ne coïncidait pas, rien ne coïncidait. Et puis il y avait eu aussi ces gens plutôt bizarres comme ce Yorick ou ceux qui avaient voulu les attraper et quelque chose avait intimé à Scott que ce n’était pas pour jouer aux dames… Non… Cet endroit n’avait ni queue ni tête… Il ne comprenait rien, mais ça ne se voyait pas… Le jeune homme n’aimait pas qu’on voit qu’il doute, qu’il pouvait avoir peur… Il préférait montrer cette insouciance de la vie, cette ouverture d’esprit, cette attitude chaleureuse envers les autres…

Puis alors qu’il regardait le pont, ses pensées vagabondant, une présence se fit dans son dos, et avant qu’il n’ait eu le temps de se retourner, des bras s’enlaçaient autour de lui, un corps se collait contre son dos, des mains délicates se posaient sur ses yeux, ses cheveux se mêlaient à ceux d’une autre… Puis doucement, une voix qui murmure, timide, joueuse, taquine… « Devine qui c’est… »… Scott eut un sourire, cette voix il la reconnaissait… Il n’en connaissait pas une quantité faramineuse et sa mémoire immédiate plaqua sur son esprit cette silhouette fine, presque frêle de la jeune femme aux cheveux de braises. Doucement, ses mains allèrent saisirent doucement celle qui l’avait suivit, à sa grande surprise et avant de les relever, il répondit doucement, avec un sourire :

« Hum… Laisse-moi réfléchir… Je dirais la belle inconnue de tout à l’heure à qui je dois ma vie et celle d’une petite fille, une jeune femme dont j’ignore encore le nom… »

Puis doucement, il retira les mains de ses yeux, et se retourna. Tenant les mains de la jeune femme dans les siennes, leurs visages si proches… Son regard si chaleureux posé sur elle… Elle était si troublante…

« Puis-je connaitre le nom de celle envers qui j’ai une dette dont je ne pourrai peut-être jamais m’acquitter ? »

Une voix douce, un murmure…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarha
La Reine Rouge - PNK: pyromane, nymphomane, kleptomane
avatar

Nombre de messages : 838
Temps passé à Hollow Dream : Assez pour que vous ayez appris à m'aimer.
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Mar 30 Oct - 0:06


Un rictus défigura le visage de Xarha, le temps de quelques secondes, avant que l’homme devant elle se retourne.
Une fracture pleine de peur. Elle n’aimait pas ça, finalement, elle voulait partir, mais il était trop tard…
Une grimace de torture plaquée sur la face blême. Un air à peine humain, des yeux écarquillés.
Et puis la grimace se transforme en sourire sous le regard de l’homme, comme s’il avait façonné sous ses yeux cette expression malicieuse, comme s’il avait crée de ses mains le sourire taquin de la jeune femme.

Une pression sur ses mains, un être qui se retourne, qui parle, elle presse son front contre le sien, brûlante, comme pour chercher un réconfort quelconque, ses yeux se plantent dans les siens, des yeux polis et courtois qui restent vides, pourtant sa voix est chaude et rauque, lourde et pesante comme de l’encens brûlé, une voix qui craquait à tous les mots, un souffle chaud sur le visage, un contact de feu dangereux…


- Ne soyons plus si longtemps inconnus…Je suis Xarha, mais ici rare sont ceux qui m’appellent encore comme ça…tu trouveras difficilement des personnes qui n’ont qu’un seul prénom, qu’une seule façon d’être…


Elle pousse un soupir, la Rouge, la Mésange, la Brûlante, la Gamine, combien pourrait-elle en citer, quels seront les nouveaux demain…
Quand oubliera-t-elle son vrai nom, quand n’aura-t-elle plus, comme les Chimères et les Ombres, seulement un surnom, un pseudo humain tout au plus…
Quel jeu de mot pourra-t-elle faire de son nom, de son identité, de l’unique cadeau éternel que ses parents lui avaient offert ?

Et lui ? Comment s’appelle-t-il ? Comment va-t-il s’appeler à ses yeux ?
Elle détaille son visage, elle examine les grains de sa peau, la longueur de ses cils, remarque les yeux, et comme un serpent elle trouve le moyen de se rapprocher encore, alors que pourtant ça semblait impossible, sa jambe se glisse entre celles de l’homme, ses mains lâchent les siennes et glissent sur le visage, sous le menton, descendent le long du cou et alors lentement elle passe le pousse autour d’une égratignure malheureuse, pressant la plaie douloureusement, les yeux attirés par la vulgaire goutte de sang qui en dépasse…

Elle y dépose ses lèvres, recueille la larme rouge sur sa langue et s’en abreuve, goûtant la senteur métallique et le goût amer qui fond dans son palais…

- Tu es nouveau n’est-ce pas ? « Ici » les autres appellent ça Hollow Dream…c’est sombre, c’est froid, c’est dangereux, ça te dépouille petit à petit, et si tu perds espoir de revenir, tu deviens une autre sorte de créature, ni morte ni vivante, c’est un triste destin…
Qu’est-ce qui te fait garder espoir dis-moi ?...


*Toi qui parmi tant d’autres n’a aucune raison d’en avoir…*

Et puis un frisson parcourt son corps élastique, et elle se dégage, froide maintenant, distante et inconnue.
Trop près, trop près, c’est ce que lui murmurent tous ses sens, c’est ce que lui crient les alertes dans sa tête, l’intime ce n’est pas bon, le rapprochement amène toujours des ennuis…
Elle éteint la lumière, élimine le contact, détourne le regard et pose les mains sur la rambarde du pont gelé, un hiver qui ne finit pas, même à l’intérieur…



- …Dis-moi, où te crois-tu ? Comment vois-tu ce qui s’est passé ? Ne nous trouve-tu pas….bizarre ?
Je ne me rappelle plus de ce que moi j’ai pu penser avant…
Et toi qu’est-ce que tu penses ? Qu’est-ce qui te fait vivre ? Qu’est-ce qui fait que tu me fais confiance ?
Comment c’est, la vie sur Terre ? Quel goût ça a, le tabac, le shit, la vodka ? Je ne m’en rappelle plus…


Elle est troublée de perdre la mémoire aussi vite, alors elle veut la rattraper, prendre celle de l’autre et donner à son cœur un semblant de vie, pour rester humaine sans doute, pour que le sang qui soit charrié dans son corps reste coulant et fluide, qu’il ne soit plus engourdi et crasseux, que chaque battement de sa poitrine nettoie ses artères, retourner en arrière…

Elle ne retrouve plus le son de la vitesse à ses oreilles lorsqu’elle se rappelle difficilement les autoroutes qui défilaient devant ses yeux à 200 km/h, elle a perdu le goût sur ses lèvres du sucré et du salé, appréciant plus celui du sang et de la neige que celui de lèvres amis ; qu’est-ce que c’était, sa vie ?
Comment en est-elle arrivée là ?
Qu’est-ce qui l’a fait devenir comme ça, qu’est-ce qui l’a poussé à tomber toujours plus bas, elle qui pensait ça impossible ?

Le Moulin, elle s’en rappelle, elle revoit tout, elle revoit l’homme et la petite fille dans la Clairière, mais elle ne se revoit plus, et soudain elle a peur de disparaître…

Alors elle tourne son regard vers lui, en espérant comme une petite fille que le Père Noël existe encore…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Mar 30 Oct - 3:08

Scott ne pouvait pas vraiment dire s’il s’agissait de l’ivresse d’un quelconque contact humain ou le fait que la jeune femme était pour lui plus qu’une simple personne, plus qu’une simple rencontre que l’on croise dans la rue sans se retourner, plus que la personne que l’on voit et que l’on suit du regard jusqu’à la perdre, peut-être la personne pour laquelle on arrête tout ce que l’on fait et après qui on court pour la rattraper et essayer de lier connaissance, qui faisait qu’il se sentait bien contre elle. En y réfléchissant un peu, il dut admettre qu’il devait surement s’agir des deux… Il s’était retourné doucement, veillant à ne faire aucun gestes brusques, seulement se retrouver face à celle qu’il désirait connaitre, plonger son regard dans le sien, s’y perdre si cela était possible… Voir son sourire taquin fit émerger une petite lueur au fond de ses yeux… Mais il ne se doutait pas de ce qui préoccupait la jeune femme… Comment aurait-il pu pour l’instant ?

Elle pressa ensuite son front contre le sien, doucement, il lui avait rendu la pareille. Leurs regards étaient plongés dans celui de l’autre, et malgré cela, Scott à la mauvaise impression que les yeux de la personne serrée contre lui renvoient un vide latent… Puis, elle parle, un murmure chaud, rauque, sa voix émet un souffle chaud qui caresse doucement la peau de son visage… Xarha… C’est un beau prénom… Le sens de la suite lui est un peu obscur, il cherche à comprendre mais n’arrive pas vraiment à trouver un réel sens à ces paroles… Peut-être le sens viendrait plus tard s’imposant de lui-même ?

Alors il murmure lui aussi, doucement, ne rompant rien à l’instant présent :

« - Xarha… J’aime ce prénom… Je m’appelle Scott. Je dois avoir quelques sobriquets ridicules qu’utilisent mes amis, mais pour toi ce sera celui que tu veux, ou mon prénom simplement. »

Il la sent qui l’examine. Ca ne le gêne qu’un peu. Il la laisse le détailler, son visage. Elle se sert encore plus contre lui, leurs corps sont tellement proches qu’elle doit sentir son cœur battre… Ses mains glissent des siennes, viennent se poser sur son visage, glisse le long du dessous de son menton, caressent sa gorge… Ses mains sont douces… Puis elle parcourt une égratignure, la presse douloureusement mais il ne le montre pas, le sang perle, il le sent. Alors les lèvres de Xarha se posent délicatement sur sa peau, saisissent la perle pourpre, s’en emparent… Il ne comprend pas, mais ne dit rien, ne montre rien. Il observe, elle l’intrigue, elle le fascine… Il sait qu’elle se fait une place de son cœur, de plus en plus grande, et il ne peut rien y faire… Elle reprend la parole, elle sait qu’il est nouveau… Elle nomme la vallée…Hollow Dream ? Il ne connait pas ce nom… Il écoute… Elle décrit… Apparemment cet endroit n’a rien de charmant, pourtant elle est là… Et c’est ce qui change tout… Elle dit que perdre espoir c’est perdre son humanité… Elle lui demande quel est son espoir… Celui de revenir ? S'il a bien comprit, c'est chose bien délicate car la jeune femme semble être ici depuis bien longtemps... Mary peut-être ? Non, plus maintenant, elle s'efface lentement au profit de cette silhouette feminine serrée contre lui... Il ne sait pas pourquoi, mais son coeur vibre maintenant pour une autre personne...

Puis soudain, elle se détache, froidement, elle semble si différente d’il y a quelques instants, distante, comme si elle ne s’était jamais présentée à lui… Elle se détourne de lui, va poser ses mains sur la rambarde du pont, et finit par lui poser des questions… Des questions dont il ne sait pas s’il possède vraiment de réponse… Mais il ne dit rien, il la laisse parler. Elle lui demande de lui décrire des saveurs qu’il ne connait même pas… Il sourit doucement… Elle semble perdue, elle semble désorientée… Lui aussi l’est mais elle ne le regarde pas, elle ne sait pas… Puis, enfin, elle tourne le regard vers lui, ses yeux exprimant le besoin de croire en quelque chose…

Scott s’avança alors lentement vers elle, vers cette personne si mystérieuse, si fascinante, si troublante… Elle avait le don d’accélérer son cœur, à lui qui était si calme… Il n’aurait jamais cru cela possible… Jamais… Alors qu’il s’avançait, son regard ne quittait pas celui de la jeune femme, dans son regard plusieurs lueurs, dont il n’aurait sans doute pas pu donner de sens s’il s’était vu dans un miroir… Elles reflétaient seulement ce qu’il éprouvait pour la jeune femme… Il s’arrêta un ou deux pas derrière elle, et se mit enfin à parler. Une voix douce, calme, sûre d’elle.

« - Tu m’as apporté une réponse à l’une de mes interrogations. Pour être franc je ne savais pas où j’étais, cette vallée enneigée ne correspondait à rien de ma mémoire. Je sais maintenant où je suis. Je concède que ce n’est pas rassurant, mais pourquoi devrais-je perdre espoir ? L’espoir de revenir d’où je viens ? Malheureux est celui qui se penche sur son passé. Je ne dis pas qu’il faut renier, je dis qu’il faut vivre ce qu’il nous est donné de vivre. Non je ne te trouve pas bizarre… Je crois cependant comprendre que tu es ici depuis bien longtemps, et peut-être que je resterai moi aussi pendant longtemps… Peut-être que cet endroit n’est pas accueillant, froid, dangereux, mais j’ai confiance en toi car tu m’as guidée, tu m’as sauvé la vie, et n’est-il pas juste que je te confie au minimum ma confiance en retour ? »

Il marqua une pause, se rapprocha un peu. Il déposa une main douce sur l’épaule de la jeune femme.

« - Je ne peux pas te dire quels goûts ont la vodka, le shit ou le tabac, je n’ai pas eu le loisir d’y goûter. Par contre, je peux t’assurer que ce qui me fait vivre, ce qui me fait garder espoir, en ce moment, c’est ta présence… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarha
La Reine Rouge - PNK: pyromane, nymphomane, kleptomane
avatar

Nombre de messages : 838
Temps passé à Hollow Dream : Assez pour que vous ayez appris à m'aimer.
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Mer 31 Oct - 20:23

Alors apparut sur son visage un très beau sourire. Un sourire clair et radieux, très joyeux.

-Tu me fais confiance.
Tu es fou. Mais j'aime ça.
Tu me fais confiance.



Elle répéta la phrase, non plus comme une question, c’était une affirmation, elle goûtait à la prononciation des mots avec un plaisir suave et malsain.
Il lui faisait confiance ?
D’ordinaire elle se serait empressée de le détromper, mais elle aimait tellement ce sentiment. Depuis quand la souris faisait-elle confiance au chat ?

C’était assez extraordinaire pour être fêté. On la croyait, pire : on pensait qu’elle avait raison, qu’elle valait plus que ce qu’elle voulait bien montrer.
C’était un terrible sentiment d’orgueil et de luxure qui fit frissonner le corps glacé de Xarha. Elle tenait les fils de sa marionnette entre ses doigts et s’interdisaient d’y jouer.

Elle se punissait à la tentation qui grandissait en elle, tout en sachant qu’elle finirait par y céder de plein gré, mais pour l’instant la marionnette était sage, et la Vallée de sa maison de givre ne lui demandait encore rien en retour de ce qu’elle lui avait offert.

Non, la Vallée laisse faire, au plaisir de la joueuse qui peut s’adonner à la liberté d’abattre les cartes ou de le les laisser dans sa poche.
La marionnette est à elle, elle n’appartient pas aux autres, personne n’a encore tiré les ficelles à part elle.
Elle goûte à ce plaisir sensuel, à cette chaleur réconfortante.

La diablesse se réjouit de ses péchés qu’elle laisse filer entre ses doigts blancs et purs. Le chérubin l’aimait déjà, le chérubin était charmé par la vision de l’abyme monstrueux qui brûlait, désireux de se réchauffer en Enfer.
Elle ne pouvait que l’inviter à y entrer, que faire une place pour lui dans sa maison. C’était la base même de la politesse.

Effleure, caresse. Ces mots l’enivrent, ces mots la tentent. Elle est avide.
Elle se tourne vers lui. Son visage laisse couler la lumière, son visage laisse filer un semblant de joie.
Oui, elle est heureuse. Elle est même très heureuse.

La petite fille sait maintenant que le Père Noël existe. Et qu’elle compte lui piquer sa hotte.


- Tu n’y as pas goûté, à tout ça ?

Ça lui paraît presque inimaginable. Pourtant elle accepte cette réalité, n’y prête pas vraiment attention.

- Et au goût d’un baiser ?

Toujours ce ton un peu malicieux. Elle ne s’en dépare pas, il est si touchant. Cet instant, elle le vit pour une fois, elle ne le subit pas.
Là tient toute la différence. Là est expliqué tout ce qui s’ensuit, et tout ce qui va s’ensuivre.
Pour comprendre bien sûr il faudrait voir les choses comme Xarha le fait : beaucoup ont essayé. A travers son regard ils ont vu le désert blanc qui brûle, ils ont vu les orages et les tempêtes, mais aussi la brise et la fumée d’une cigarette.
Et à l’horizon le mur qui fermait le paysage.

Un mur. C’est à cause de ce putain de film qu’elle pense à ça.

Mais là, elle n’a plus envie de penser. Plus besoin de réfléchir. Ses neurones ne demandent que cette paix artificielle qu’elle peut difficilement leur offrir.
La paix amène toujours dans son ombre les carnages les plus sanglants, pour une raison inconnue.
La paix ne plaît pas aux gens. Elle est si lisse.
Ils préfèrent la guerre, ils préfèrent la mort. Parce que ça leur donne une raison d’avoir envie de prairies vertes, parce que ça leur donne l’impression de pouvoir être juste et vertueux dans un monde qui ne l’est pas.

Xarha est ce monde. Elle amène tout et découvre au fur et à mesure. Au rythme de ses compagnons. Elle connaissait si peu d’elle il y a encore quelque mois. Maintenant elle commence à comprendre, à prendre de l’envergure. A effleurer l’ampleur de la catastrophe.

Et lui, il est quelque part. C’est peut être pour ça qu’elle est si troublée, pour ça qu’elle perd ses repères.
C’est dur à dire. Mais elle a l’impression de croiser devant elle un rayon de soleil. Un soleil dans la nuit dans laquelle elle vivait.
Est-ce que ça change quelque chose ? Est-ce que ça va la changer ? Elle ne sait pas.

Elle approche ses mains de la lumière. On n’attrape pas la lumière si facilement. Elle n’est pas matérielle.
Elle lève les yeux, lentement. Des yeux qui brillent, des yeux qui sourient.
Les choses ne sont-elles pas bien comme ça ?


- Dis, si tu me fais confiance…tu es prêt à faire quelque chose pour moi ?
« Je voudrais que tu fermes les yeux. Juste quelques secondes. Alors…tu joues ou pas ?


L’ombre s’enroule autour de la lumière, câline. L’ombre n’est jamais loin du soleil.
Il y aura le gris entre les deux.
La grise.
Xarha ne l’oublie pas. Au contraire, son image est trop présente. Son image la hante. Et maintenant elle se prépare à l’effacer.
On peut effacer n’importe quoi, avec une bonne gomme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Jeu 1 Nov - 15:12

Des paroles sincères, franches, l’expression vocale d’une vérité qui s’imposait à son esprit… Inconsciemment, et il ne savait pas pourquoi, la jeune femme qui se tenait devant lui avait supplanté celle qui gouvernait alors son cœur… Scott ne pouvait pas vraiment expliquer pourquoi… C’était une sensation nouvelle, car si Mary et lui s’étaient rapprochés, il y avait d’abord eu une complicité amicale avant d’engager une relation encore neuve. Mais avec Xarha c’était différent… Tout de suite son cœur s’était affolé lorsqu’il l’avait vu dans la clairière… La présence des agresseurs ? Ou sa présence à elle… Elle qui sortait de l’ordinaire, elle qui l’avait sauvé, elle qui était si belle… Il n’aurait su dire pourquoi… Pourquoi elle et pas une autre. Mais après tout ce genre de choses ne se commandait pas et il n’en avait rien à faire… Un instant il pensa à Mary… Si Xarha avait raison et elle devait avoir raison, il était peu probable qu’il revoie la jeune femme avant un temps extrêmement long… Non pas qu’il n’aurait pas pu attendre tout ce temps – car Scott n’était pas du genre à changer de petite amie comme de chemise – mais plus il restait avec Xarha plus il se rendait compte que Mary n’était peut-être pas celle qu’il attendait… C’était un duel entre sa conscience et son cœur, ce dernier ne doutait pas, il avait fait son choix, c’était la jeune femme qui se dressait devant lui qu’il avait choisie. Sa conscience ne voulait que l’approuver mais quelque chose l’en empêchait… Exhortant que Mary l’attendait peut-être et que s’il revenait que ferait-il ?

Mais la réponse fut vite donnée… En fait, lorsque la jeune femme lui fait face, il comprend que c’est elle et pas une autre, que s’il doit partir de cet endroit, revenir parmi les siens, alors si elle ne revient pas avec lui, s’ils ne se retrouvent pas alors il mourra de chagrin… Il expliquera à Mary, si elle ne s’est pas envolée de ses propres ailes, elle comprendra et sinon tant pis, elle devra vivre sans lui, car il ne pourrait supporter de vivre avec quelqu’un alors que son cœur est destinée à une autre personne…

Il fut sortit de ses pensées lorsque la jeune femme eut un beau, un radieux sourire. Elle se répéta alors qu’il lui faisait confiance, qu’il était fou, mais qu’elle aimait ça. La voir sourire était quelque chose de merveilleux… Autour de ce paysage blanc, vierge de toute beauté si ce n’est celle de la pureté immaculée que cette vallée avait perdue depuis longtemps, il n’y avait qu’elle qui semblait à nouveau rayonner comme une étoile… Puis elle se tourne entièrement vers lui. Elle a l’air heureuse, elle est encore plus belle quand elle est heureuse. Elle lui demande encore s’il n’a pas goûté à la vodka, au shit, ou au tabac. Doucement il hoche la tête négativement, il ne veut pas l’interrompre, c’est un instant presque magique. Elle lui demande alors s’il a déjà goûté au goût d’un baiser… La question le surprend un peu, mais sa surprise par bien vite. Il sourit lui aussi, et répond doucement :


« - Il me semble oui, mais je crois que j’en ai oublié la saveur si particulière…. »

Une façon d’avouer qu’il n’avait pas été célibataire toute sa vie, tout en disant la vérité, cela faisait plusieurs jours qu’il n’avait pas vu Mary… Pourtant cette pensée s’envola aussi vite qu’elle était arrivée, il ne voyait plus que Xarha… Il la voit elle, son sourire, son air heureux… Lui aussi est heureux… Puis il voit les yeux de la jeune femme se reposer dans son regard, elle lui demande alors s’il veut bien fermer les yeux quelques secondes, puisqu’il lui fait confiance. Sans hésiter, il le fait, ses paupières masquent ses yeux et il attend. Il sent la jeune femme qui s’approche et l’enlace câlinement. Sans ouvrir les yeux, les bras de Scott s’enroulent doucement autour de la taille de Xarha… Mais que veux-t-elle donc faire ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarha
La Reine Rouge - PNK: pyromane, nymphomane, kleptomane
avatar

Nombre de messages : 838
Temps passé à Hollow Dream : Assez pour que vous ayez appris à m'aimer.
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Sam 3 Nov - 22:42



C’est ça, fais-lui confiance, invente-toi un monde de douceur et de rose, ferme les yeux comme tu le fais.
Pour qui la prends-tu ?

La Rouge s’approche. Près. Trop près.


*Putain de merde, pourquoi tu t’es pas cassé avant Scott ? Tu vas le regretter. Vous allez tous le regretter.*


Il faut comprendre. Xarha n’est pas faite pour être aimée. Elle est ce qui est le plus détestable, elle est l’éternel point d’interrogation. Qu’est-ce qui se passera demain ? Elle n’en a rien à foutre. Les conséquences ? C’est pas important.
Rien n’est important. Tout est éphémère. Surtout elle.
Un point qu’il fallait comprendre tout de suite, on souffrait moins après. Xarha ne voulait pas lui faire du mal bien sûr, elle ne saisissait plus depuis longtemps le sens du mot mal ou bien. Elle était plongée dedans…

Et les autres ils ne comprennent rien, pourtant ça s’explique très facilement.
Nous allons vous le montrer.

Ça se résume comme ça.
On peut faire beaucoup plus court.
Ça.

Alors maudite Xarha s’agace et grogne. La bête à l’intérieur – cherchez un peu, vous aussi vous l’avez cette petite créature qui vous rogne lentement le crâne – griffe sur les parois de la cage, broie les os qui l’entourent, arrache à pleine gueule ce que beaucoup appelle « la Raison. »
Elle n’aime pas partager, qu’on se le dise.

Xarha est faite pour la passion, pour l’ardeur, pas pour aimer. Ce mot la répugne, ce mot l’écorche vive, et tout brûle et flambe autour, les branches mortes qui craquent et les feuilles qui s’arrachent et s’écrasent sur le sol provoquant à l’intérieur du tympan des réactions incontrôlées et les feuilles qui tombent meurent et se dessèchent le désert s’empiffre de leurs âmes damnées et abîment dans ses dunes ce qui vit et respire et le désert est soufflé par le vent qui s’abat en tempêtes et en grêle, grêle qui transperce la tête et les mains et fond sur les pavés lancés en mai 68 rébellion contre l’autorité rébellion contre l’oppresseur il faut se libérer et se débattre démarque ta présence décalque ton ombre du lot des usines humains et fais en toi une tente pour la nuit, la nuit mordante qui avale dans son ventre tous ces réfugiés amers d’avoir perdu la bataille la rébellion est morte la rébellion c’est finie ils baissent les bras et elle continue de dire « Non ! » bombe nucléaire dans la tête et dans les os le nuage se répand et tue et empoisonne et ils meurent tous sous leurs pierres tombales et les vers mangent dans sa tête et demandent à sortir…

Elle sent sa main qui se secoue et ses dents qui claquent et ses yeux qui se retournent à l’intérieur et elle voit sa tête et ce qu’il y a dedans les araignées collées au plafond avec leurs yeux rouges et leurs pattes velues qui rétament la poussière et les vers qui se frayent des passages entiers et la bête qui les suit invisible aux yeux de tous…
Elle la voit…



Scott, personne ne peut rien faire pour « m’arranger »…
Ils ont essayé avant toi…
Ils ont abandonné avant toi…
Là où tu vas-tu vas te perdre, si tu me suis tu erreras dans le noir aveugle à tout…
Normalement je ne fais pas attention à ce genre de détails. Je m’intéresse à moi, c’est déjà assez dur.
Pour toi je peux faire un effort…comme je l’ai fait avec tous les autres…je ne sais plus pourquoi…

Elle s’approche encore, pose ses mains sur la taille de Scott, lève la tête, les yeux grand ouvert, regarde la lumière qui lui fait face et dépose un très, très léger baiser sur sa joue. Sa poigne se fait plus forte, et elle profite, elle le pousse loin, très loin, elle l’attire contre le bord du Pont, et rit malicieusement, lui crie :


- Rouvre les yeux Scotty chéri ! Y a des gens qui t’attendent en bas !
Je n’ai pas besoin de présence autour de moi. Je n’ai pas besoin de me calmer. Ne t’en fais pas chéri, je vais bien.
C’est toi qui ne va pas aller bien très longtemps.
Ils t’attendent ceux qui t’aiment ! Ils t’appellent ! En bas…


Elle ne lui laisse aucun choix, aucune issue. Elle est violence et passion dans le même corps, elle n’est pas la même qu’au début.
Ses mains repoussent, ses jambes s’enfuient, son visage disparaît.
Qu’il tombe ! Qu’il tombe en bas du Pont et retourne à la mort qui l’a vu naître !
Et s’il ne tombe pas ?
Ce n’est pas grave, Xarha est déjà partie, elle ne regarde pas en arrière, ses cheveux de braise

On ne fait pas confiance aux gens ici.
Par-dessus tout, on ne fait pas confiance à Xarha. On ne fait pas confiance au chaos, on range sa chambre et ses émotions.
Désolée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Dim 4 Nov - 19:47

Scott avait fermé les yeux en connaissance de cause, en fait, il avait quelques doutes… Il ne connaissait pas Xarha, mais quelque chose lui disait qu’elle avait besoin d’aide. Pourquoi ? Simplement la réaction qu’il avait pu entrevoir quelques instants plus tôt… Pourtant il n’avait pas peur, il pensait, peut-être à tort, qu’il y avait moyen de l’aider, et, quand le petit Hawkins avait pris une décision, il était impossible de l’en faire changer d’avis. On ne contrôle pas ses sentiments en particulier ceux qui vous ligotent le cœur à un autre et vous dit que c’est elle et pas une autre. Que pouvez-vous y faire ? Pas grand-chose si ce n’est essayer… Scott savait que son cœur s’était lié à Xarha. Pourquoi ? Il n’en savait rien et ne voulait pas le savoir, c’était son choix et malgré la tristesse qu’il éprouvait pour Mary, il n’y avait pas à tergiverser plus de trente-six heures…

Il ne sait pas ce qui se passe dans la tête de la jeune femme, et s’il l’avait su il aurait tenté de l’aider. Comment il ne savait pas, mais il y avait toujours moyen d’aider les gens, il le savait… Et puis, on ne peut pas aller bien lorsqu’on voit la personne qu’on aime qui ne va pas bien… Il ne voit rien, il ne fait que ressentir, elle mais un léger temps à se rapprocher de lui… Des doutes ? Oui, il commence à en avoir, pourquoi ? Il ne sait pas… Peut-être ce qu’on appelle l’intuition… Mais il ne bronche pas, il se laisse faire tout en restant à l’affut. Puis doucement, elle pose ses mains sur sa taille, elle dépose un très léger baiser sur sa joue… L’étreinte se resserre… Elle le guide vers un endroit qu’il sait près du bord du pont. Sa mémoire ne le trompe pas, il sent la rambarde devant lui… Que fait-elle ?

Puis soudain, elle crie… Elle lui dit d’ouvrir les yeux. Qu’elle n’a besoin de personne, qu’elle n’a pas à se calmer, qu’elle va bien… Mais que lui ne va plus aller bien d’ici quelques temps… Il ouvre les yeux, il voit le bord du pont… Elle lui dit que ceux qui l’aiment sont en bas, qu’ils l’attendent… Il comprend… Il s’agrippe à la rambarde gelée, elle le pousse avec force. S’il n’avait pas été agrippé, il serait tombé… Pourquoi ? Il ne sait pas… Elle fuit… Il se retourne, ses cheveux de braise volent dans la neige… Il court, la rattrape, lui attrape le poignet avec douceur mais une pointe de fermeté et l’oblige à se retourner vers lui. Son regard n’a pas une once de colère, c’est un regard amoureux, avec ses lueurs brillantes… Sa voix est douce mais ferme, il attend d’elle qu’elle l’écoute jusqu’au bout…


« - T’ais-je dis que tu avais besoin à tes côtés ? T’ais-je dis que tu devais te calmer ? Ais-je ne serait-ce que sous-entendu que tu n’allais pas bien ? Je ne cherche pas à comprendre ce que tu voulais faire à l’instant. Je ne t’en tiens pas rigueur non plus. Pourquoi ? Je n’en sais rien moi-même. Ce que je sais, c’est qu’à l’instant où je t’ai vu dans la clairière, j’ai compris que pour toi je ferai n’importe quoi. Tu trouveras peut-être ça con, mais je n’en ai rien à faire. Il y a quelqu’un ici qui te fais confiance, qui te trouve belle, qui t’aime. »


Voila, c’était dit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarha
La Reine Rouge - PNK: pyromane, nymphomane, kleptomane
avatar

Nombre de messages : 838
Temps passé à Hollow Dream : Assez pour que vous ayez appris à m'aimer.
Date d'inscription : 24/07/2007

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Dim 4 Nov - 22:57


Elle se fige, complètement. Abasourdie. Ahurie.
Ses lèvres s’entrouvrent, son regard est surpris. Et puis elle éclate de rire, un rire nerveux, un rire grinçant, un rire aux arrière-goûts de folie.
Elle se penche vers lui, se cambre difficilement, un sourire horrible sur le visage. Ses yeux sont vitreux. Brillants.


- Scott, Scott….parle-moi quand je ne serais plus que moi, quand je serais guérie…s’il te plaît, laisse tomber…Laisse-moi partir maintenant…
Regarde, je ne suis pas lucide, je fais mal et tu n’as pas l’air de comprendre : je ne regrette pas le sang, je ne regrette pas les souffrances que je donne…
Et toi tu dis que tu m’aimes…
Comment tu…
Connard, comment tu peux oser dire ça ! Personne, tu entends, personne ne mérite une once d’amour ici !

Attends… ! Ce n’est pas ce que je voulais dire. Je voulais que…
Tu m’aimes et me fais confiance, même quand j’essaie de me débarrasser de toi ?
Tu m’aimes ?
Pas moi.


Pleure, pleure pour mon plaisir. Les larmes font des jolis bruits de grelots quand elles résonnent.
Les gosses qui chialent finissent toujours par attendrir les grands.


Ses mains s’agrippent fermement autour des siennes, sa voix prend des notes aiguës, elle laisse son visage s’approcher du sien jusqu’à son front se retrouve en contact avec celui de Scott.
Comme au début.
Ses yeux sont toujours vides. Ailleurs.


- Je ne suis pas une de ces poupées que tu peux voir dans les magazines. Tout m’indiffère, ou alors je déteste. Et quand j’aime c’est encore pire.
Je ne partage rien pour toi, Scott. Pas assez de place dans mon cœur pour ça, la drogue a depuis longtemps défoncé mon système nerveux et…
Et ça me plaît…
Je voulais une vie différente, j’ai fait de cette vie un film d’horreur où je tiens le rôle le plus important : celui du bad guy. C’est toujours lui qui mène l’histoire, c’est lui qui inspire les autres.
L’anti-héroïne.
Mais toi Scott regarde-toi ! Tu as tout pour devenir autre chose ! Tout a tout pour atteindre le ciel là où moi je me dresse en enfer !

Ce n’est pas que je ne veux pas t’aimer. Je ne peux pas. Plus maintenant.
Mon visage n’est plus fait pour embrasser, mes mains sont cassées quand il faut donner de « l’amour. »
Je déteste ce mot.
Si l’amour mène à la haine, alors j’ai toujours été amoureux, maintenant je suis haineuse et aigrie.
Scott, je ne suis pas quelqu’un d’entier. Je suis handicapée. Découpée. Divisée.
Et tu n’es pas la moitié qui me correspond. Tu es le cœur qui pourrait battre avec moi.
Dans le monde des humains, dans le monde d’avant.


Elle pousse un lourd soupir. Elle est si amère.

- Je ne suis pas conne tu sais. Je vois bien qu’un jour ou l’autre je finirai par devenir une créature. Une Ombre, une Chimère…
Ça me rendra plus forte pour ce que je veux faire.
Et ce que je veux faire, je suis prête à tout pour le réussir.

Espoir, espoir… garde-le bien au chaud Scott, il est volage le petit. Plus que moi.
Le mien traîne encore quelque part.
Ils veulent bien le laisser en vie, pour l’instant. Et quand ils ne voudront plus…


Elle hausse les épaules pour ponctuer la déclaration. Ferme les yeux, éteint le regard, se détache et pousse gentiment Scott en arrière.
Elle n’envisage pas d’être la fantoche de quelqu’un d’autre. Elle est déjà sa propre esclave, dépendante d’elle-même, aux ordres du moins de ses caprices.
C’est bien comme ça.
Tout va bien.
Tout.


- Scott, écoute-moi bien. Il y a le Refuge où tu peux aller. Mary en est le chef, c’est une femme merveilleuse, je n’en ai jamais vu des si brillantes ! A côté on se sent un peu petit, un peu mal à l’aise, elle est très belle et très intelligente, elle est comme un soleil et…
Enfin bref on s’en tape.
Là-bas il y a Maxime aussi. Un brin frigide, mais fidèle et heureux.
Samuel. Qui doit me détester maintenant, mais il est de la famille.
Et beaucoup d’autres. Soledad et Anthea, et puis…


Elle s’arrête. Elle se rend compte qu’elle ne se souvient plus. Qu’elle ne se rappelle plus vraiment avoir été avec eux.
Elle serre les dents et poursuit, luttant contre son envie de crier et de frapper l’homme qui lui faisait face.


- Il faut faire le ménage là-bas. Bourré de toiles d’araignées.
Si tu vois Mary passe-lui mon salut s’il te plaît. Dis-lui que je l’aime beaucoup et que même si je ne suis jamais d’accord avec elle, je la respecte.
Et Samuel, dis-lui que je suis une menteuse mais que je l’aime bien quand même.
Et Maxime, que son couple est merveilleux et que j’espère qu’eux deux se supportent bien. Contente que la Bête les ait pas transformé en hashich kebab, ça aurait été dommage.
Tu me le promets hein ?

Et je voudrais dire quelque chose. Pour toi, Scott.
Je suis désolée si je te fais mal. Mais je voulais être sincère.
Je t’aime beaucoup tu sais. J’aurais pu t’aimer plus que ça sûrement. Ce n’est pas ce que je désire.
Les histoires de couples, je n’arrête pas d’en faire en ce moment, disons que je fais un break.
Mais si tu pouvais…faire attention à toi.
Simplement.


Un faible sourire l’éclaire. Elle se relève. Elle ne doit plus rester.
Ses dernières paroles prennent une allure de testament.
Elle pense à l’Eglise. Elle a des amis là-bas, aussi fous qu’elles.
Elle a la Vallée pour dormir. La neige pour mourir.
Elle a tout ce qu’il lui faut.
Elle s’en va rapidement, ne jetant aucun regard en arrière. Elle préfère partir le visage serein.
Hallejujah.


[ Fin du topic pour moi. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Mar 13 Nov - 18:48

[ Trés beau RP ça m'a fait plaisir ]

Il ne sait pas s’il a bien fait… Peut-être aurait-il du tout garder pour lui… Pour la première fois, il pensait sincèrement qu’il n’aurait du rien faire… Sa main tenant doucement son poignet, il la voit se figer, il ne voit pas sa surprise, il ne voit que ses cheveux… Soudain, son rire… Nerveux… Il n’a rien d’un rire joyeux et cristallin qu’elle aurait pu pousser en dehors de cette vallée, sur terre… Il en a presque froid dans le dos, mais il n’est pas certain que le froid n’y est pour rien… Elle se retourne, un sourire mauvais sur le visage, ses yeux brillent mais semblent ailleurs… Résonne alors sa voix dans son esprit, elle lui demande de laisser tomber, que ce n’est pas le moment, qu’il faut qu’il attende qu’elle soit guérie… Il ne comprend pas… Mais il ne dit rien, il la regarde, il l’écoute… Il sait qu’elle n’a pas fini… Elle lui dit qu’elle ne regrette pas les souffrances qu’elle inflige… Elle l’insulte… Elle s’emporte… Elle se calme… Elle dit ce qu’il savait d’avance… Elle ne l’aime pas… Elle lui parle alors de pleurer mais il n’en a pas la force ni l’envie… Pleurer ? A quoi bon ? Cela ne rimerait à rien même s’il aurait pu le faire…

Elle se saisit de ses poignets, pose son front contre le sien, comme au début… Elle lui dit alors qu’elle n’est pas une poupée… Quand a-t-il dit qu’elle serait une poupée ? Pourquoi devrait-elle en devenir une ? Mais il se tut… Elle n’avait pas de place pour lui, elle ne pouvait plus l’aimer… A vrai dire il ne la comprenait pas, mais si elle ne voulait pas de lui, il ne dirait rien, ne ferait rien contre. Elle était libre de son choix et lui vivrait avec cela… Elle lui explique encore pourquoi… Elle étale des multitudes de raisons, il aurait voulu les contredire les unes après les autres mais il sent qu’il valait mieux qu’il se taise. Insister ne ferait que mettre de l’huile sur le feu… Elle ne l’aimait pas, il n’y avait pas à en dire plus…

Elle lui parla ensuite du Refuge, de ceux qui s’y trouvaient… Qu’en avait-il à faire ? Il n’en savait rien… Il écoutait mais les mots ne rencontraient pas grand écho dans l’esprit de Scott… Pour l’une des premières fois dans cette vallée, il devait avoir perdu son sourire… Apparemment il y a beaucoup de monde au refuge mais pour être totalement il s’en contrefiche royalement… Elle s’est séparée de lui, elle lui demande de saluer Mary pour elle, de dire à Samuel qu’elle l’aimait bien quand même, et d’autres choses encore… Elle lui demande de promettre, doucement alors il hoche la tête… Il le fera oui, il ferait tout pour elle…

Finalement, elle parle pour lui… Elle est désolée de lui faire mal… Elle lui demande de faire attention à lui… Son regard se plonge dans le sien, il voit son faible sourire puis elle se retourne et s’en va… Ses pas crissent dans la neige fraiche et il ne trouve aucun mot pour la retenir… Il aurait tant voulu le faire, lui expliquer qu’il se fichait bien de tout, que ce qu’elle avait dit ne changeait rien… Lentement, il la regarda s’éloigner… Il lui semblait qu’elle emmenait avec lui son cœur… A jamais il serait sien, même si elle ne le savait pas… Lentement, il s’effondre à genoux dans la neige… Il n’est pas désespéré mais il a mal… Vraiment mal… Il sait que ça passera avec le temps, beaucoup de temps mais sur le moment présent il souffre…

A genoux dans la neige, il ne regarde pas la silhouette qui s’éloigne, il a fermé les yeux, il se laisse envahir par le froid… Oh qu’il aurait voulu mourir foudroyé, oh qu’il aurait voulu mourir dans cette clairière déchiqueté par ces créatures… Mais il devait vivre avec cela… Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort… Plusieurs minutes plus tard, lentement, il se relève, difficilement, il regarde l’horizon, elle a disparue… Il s’adosse à la balustrade du pont, il se rend compte que quelqu’un et là et l’observe…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valandra
Guerrière d'élite -brise-machin blanchâtre
avatar

Nombre de messages : 646
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : 30 ans
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Mer 14 Nov - 1:47

Que faire lorsque l’on n’est pas chassée comme du gibier par les Bêtes ? Que faire lorsque l’on nous interdit de s’approcher de ces créatures de la Vallée pour les observer ? On s’ennui, on se balade car on a rien d’autre à faire, mais on garde les sens en alerte, au cas où l’on se ferait prendre par surprise, que ce soit une Ombre, un Humain ou encore les Bêtes. Mais où était donc passé Saedroth ? Le jour J de la réunion était passé, il n’était pas présent et donc la réunion ne s’était pas faite. La Chimère repensait à son entrevue avec le renégat dans les champs de maïs. Dire qu’elle avait été prête à « trahir » Cold pour le suivre dans son entreprise quasi utopique et suicidaire. Mais tôt ou tard si elle le recroisait, il lui paierait cet acte de fuite.

Tout en pensant à cela, la jeune femme à la chevelure de neige s’était dirigée vers le pont couvert où il n’y avait pas de neige, donc les Bêtes ne pouvaient pas s’en approcher. Enveloppée dans sa longue cape blanche, elle pouvait se fondre dans le décor. Le capuchon relevé, on ne pouvait voir son visage distinctement. On ne pouvait voir que son menton et ses lèvres fines. Elle ne serait donc pas renégate elle aussi, elle resterait avec Cold et les Chimères. En entrant sur le pont couvert, la Chimère arrêta sa progression. Ses yeux cristallins dissimulés sous son capuchon à la vue d’une quelconque personne, se posèrent sur une silhouette adossée à la balustrade du pont. A le voir comme ça, il semblait effondré. Etait-ce à cause de la jeune femme à la chevelure flamboyante qu’elle avait aperçue quelques minutes plus tôt ? Oui, simplement aperçu. Car elle avait soigneusement contournée, ne voulant, pour une fois, aucune altercation.

La Chimère d’Elite reprit lentement sa marche, se disant que dans l’état émotionnel qu’il était, jamais il ne pourrait tenter quoi que ce soit contre elle. Si tant est qu’il sache d’un premier coup d’œil qu’elle est une Chimère. Lui, il était humain, cela se voyait comme le nez au milieu de la figure. Arrêtée devant lui, en laissant quelques mètres entre eux, Valandra resta silencieuse quelques instants, et laissa quelques mots sortirent de sa bouche.


"Vous avez l’air…abattu, faible et sans défense…et si une Ombre ou une Chimère venait à passer par là, seriez-vous en mesure de vous défendre ? Ou pire encore…une de ces bêtes…" lâcha t-elle d’une voix cristalline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erianis.skyrock.com
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Jeu 15 Nov - 14:35

C’était assez amusant de voir comment la vie pouvait vous jouer des tours cruels quand elle le voulait… A vrai dire, il était peut-être un peu faux-jeu sur ce coup là… En effet, il ne pouvait pas vraiment dire que la vie avait été cruelle avec lui jusqu’à maintenant… Une famille paisible, des parents qui ne lui avaient cherché pas ou peu de poux, des amis, bref une vie d’adolescent puis de jeune homme bien remplie. Pourtant, en cet instant, il ne voyait que cette situation là… Oh, il savait que la vie n’était pas simple mais l’espace de quelques instants il avait pensé qu’elle ressentait ne serait-ce que qu’un infime quelque chose pour lui… Comme quoi tout le monde pouvait se tromper… Et en particulier lui… Son cœur était unanime, c’était pour Xarha qu’il battait et pour personne d’autre. Et il devait se l’avouer, malgré le refus qu’il venait d’essuyer, il savait que cela ne changeait rien à ce qu’il éprouvait pour elle… Il attendrait leur prochaine rencontre… A ce moment, il lui expliquerait tout ce qu’il avait voulu lui dire, tout ce qu’il n’avait pas pu dire aujourd’hui… Mais est-ce que ce moment lui serait donné ? Peut-être même que non….

En effet, quelqu’un s’était approché alors que Xarha partait et qu’il s’adossait contre la rambarde du pont pour réfléchir… Cette personne s’était approchée lentement, Scott l’avait à peine entraperçue du fait qu’elle portait une longue cape blanche se fondant à merveille avec la neige environnante. Peut-être même que si elle ne s’était pas aventurée sous le pont couvert, dépourvu de neige, il ne l’aurait pas vue… Relevant la tête à son approche, il ne put que voir son menton et ses lèvres. Pourquoi se cachait-elle ? Bonne question… Puis elle parla… Une phrase qui prenait tout son sens dans la situation actuelle… Comment savait-elle ? Cela se voyait donc autant que cela ? Surement… Après tout il n’était pas doué pour cacher ses sentiments… Chimère, Ombre, Bête ? Qu’en avait-il à faire ? Pourquoi devrait-il se défendre ? Quelle question… Pour sauver sa vie et avoir une chance de retrouver Xarha… Mais voulait-elle vraiment le revoir ? Rien n’était moins sûr… Mais pourquoi cette question ? Même lui n’aurait pas eu ce genre de pensées, il aurait plutôt demandé ce qui n’allait pas… Peut-être n’était-elle pas comme lui, peut-être même qu’elle voulait savoir s’il se défendrait contre quelqu’un comme elle… Les choses pouvaient donc s’envenimer vite… Se redressant, il fixa l’inconnue en face de lui, un léger sourire sur le visage :


« - Voila une question qui ne m’était pas venu à l’esprit… Je n’ai peut-être pas l’air de pouvoir me défendre mais il faut toujours se méfiez de l’eau qui dort. Mais pourquoi une telle question ? »

Une voix douce, tranquille. A peine voilée par la tristesse de l’évènement passée. Il n’avait pas peur de son interlocutrice, il avait peur de perdre l’élue de son cœur s’il venait à mourir… Pourtant il était curieux… Qui était cette personne en face de lui…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valandra
Guerrière d'élite -brise-machin blanchâtre
avatar

Nombre de messages : 646
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : 30 ans
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Ven 23 Nov - 20:28

L’espace de quelques minutes, le temps d’atteindre le pont couvert, la Chimère d’élite s’était fondue dans le décor tel un caméléon. Utile lorsqu’elle devait chasser pour se nourrir non ? En fait, elle ne cherchait pas vraiment à se cacher, enfin, simplement son identité, bien que le jeune humain ne puisse pas voir du premier coup d’œil qu’elle n’est plus tout à fait…humaine… elle n’en conserve que l’apparence tout au plus. Elle l’observait, il releva la tête, la fixant comme pour tenter de voir son visage, mais il ne pouvait qu’en apercevoir le menton et les fines lèvres claires. Certes elle avait posé une question, qui n’était pas anodine, mais cette question reflétait ce qu’elle avait observé depuis le point où elle s’était trouvée quelques minutes auparavant.

Mais peut-être qu’avec cet homme, tout le monde pouvait lire en lui comme dans un livre, c’était si facile avec une personne expressive. Si on ne peut lire sur son visage, alors on peut lire dans ses yeux. Chez certaines personnes, il est plus difficile de déchiffrer la moindre émotion, car un masque d’impassibilité prend place. Il semblait surprit par la question qu’elle lui avait posé, ce qui fit sourire la demoiselle de blanc vêtu. Il s’était relevé, bien. Elle ne voulait pas à avoir à se baisser pour…discuter ? La tête légèrement penchée sur le côté, elle observait le jeune homme qui lui parla avec un petit sourire. Se méfier de l’eau qui dort…bien sûr, elle le savait, mais ce n’était qu’une question en l’air après tout.


"Cette question m’est venue en vous observant…mais apparemment cela va un peu mieux on dirait, non ? Du moins en apparence…" dit-elle d’une voix douce.

"Ne croyez pas que je vous veuille du mal non non, c’est tout à fait par hasard que je suis arrivée ici…" continua t-elle.

Tout à fait par hasard…hum… peut-être que oui, peut-être que non. En fait, elle voulait rejoindre le Cardinal’s Jail, histoire de se reposer. Elle venait de la forêt et il lui fallait donc passer par le pont couvert. Enfin, c’est ce qu’elle lui dirait s’il lui posait la question, et encore, elle parlerait d’un autre lieu que le Cardinal’s Jail, histoire d’entretenir encore quelques minutes les soupçons. Quelques minutes oui, car s’il était attentif, peut-être serait-il en mesure d’identifier sa nature profonde…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erianis.skyrock.com
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Sam 24 Nov - 19:30

Ses pensées encore tournées vers Xarha, Scott n’avait pour ainsi dire pas beaucoup envie de parler avec quelqu’un mais la jeune femme était arrivée à son insu et intérieurement, il se maudissait d’avoir pu être ainsi surpris … Cela lui arrivait rarement et même s’il savait qu’avant personne ne pouvait en vouloir à sa vie, il était fort probable qu’en ces lieux, ce ne soit pas le cas… Heureusement pour lui, si cette jeune femme lui voulait du mal, elle n’avait pas profité de son désarroi pour bondir sur lui et se repaître de ses chairs… Il ne savait pas pourquoi mais il lui semblait que s’il devait craindre quelque chose c’était bien celle de finir comme repas pour une quelconque créature… Ecartant de son esprit les pensées sanguinolentes que représentaient ses entrailles jonchant le sol, il se concentra sur la jeune femme debout devant lui. Dans son manteau blanc, qui contrastait maintenant avec le gris du pont couvert, il n’apercevait pas grand-chose d’elle, si ce n’était ses lèvres qui exhalaient de temps en temps un filet de vapeur, marquant ainsi le contraste entre leur chaleur interne et le froid extérieur.

Scott savait qu’il était un véritable livre ouvert pour ceux qui savaient lire dans ses yeux mais il n’arrivait jamais à cacher ce qu’il pensait… Ne pas le dire était simple, mais son regard laissait toujours transparaitre ses pensées… Il ne savait que penser de cette jeune femme… Etait-elle passée par là et était juste venue le mettre en garde où était-ce un prédateur qui jouait avec sa proie ? Posant des questions détournées pour jauger sa réaction et peut-être sa capacité à se défendre… Il avait alors répondu simplement qu’il fallait se méfier de l’eau qui dort… Un bien beau mensonge… Ou alors il n’était pas de l’eau qui dort… En fait, il était balloté par l’envie de lutter et l’incapacité à le faire… Oui, il était abattu et s’il ne se reprenait pas vite, ça risquait de mal tourner… Mais après tout à quoi bon rester en vie si c’est pour ressasser toutes les peines du monde ?

Les lèvres s’animèrent alors, répondant à sa question… Ainsi elle l’observait et avait s’était donc « inquiétée » pour lui… Scott était vraiment sceptique de ce point de vue… Mais bon… Il connaissait quelque chose qui était important pour lui, le bénéfice du doute, même si cela pourrait finir par le perdre un jour ou l’autre… Elle ne lui voulait pas de mal ? Ca seul l’avenir pourrait le confirmer… Ses yeux fixèrent un instant la direction de laquelle semblait être venue la jeune femme. Puis reposant son regard sur elle, il répondit :


« - Les apparences sont parfois trompeuses comme vous devez le savoir, mais parfois elles ne le sont pas… Se fier à ce que l’on voit est souvent une bien belle bêtise… »

Une manière de semer le doute, d’éviter d’avouer qu’il n’allait pas bien, malgré ce qu’il montrait…

« - J’adore comme le hasard semble bien faire les choses… Je doute que vous soyez arrivée ici par hasard mais je ne vous demanderais pas d’où vous venez puisque vous ne semblez pas vouloir le dire. Je m’appelle Scott, Scott Hawkins… Puis-je connaitre le nom de la personne que j’ai en face de moi ? »

Sa voix était encore un peu secouée par les récents évènements mais n’avait pas perdue de son assurance et de sa douceur….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valandra
Guerrière d'élite -brise-machin blanchâtre
avatar

Nombre de messages : 646
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : 30 ans
Date d'inscription : 03/11/2006

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Ven 30 Nov - 0:32

La Chimère observait, silencieuse, calme, aucune trace d’animosité en elle, chose rare devant un humain non ? Faim ? Non. Elle avait chassé avant d’arriver par hasard sur le pont en même temps que le jeune homme. Seules ses lèvres s’animaient pour questionner ou répondre à l’inconnu. Elle pouvait paraître énigmatique en cet instant non ? Posant d’étranges questions, dissimulant son identité par une cape blanche, on pouvait se poser bon nombre de questions. Rester statique, elle n’aimait pas tellement ça. C’est pourquoi elle fit quelques pas, passant devant l’humain, lui tournant un instant le dos et lui fit face de nouveau, le sourire aux lèvres.

Des questions innocentes, voilà ce qu’étaient les questions qu’elle posait à cet humain. Elle pouvait être de nature curieuse par moment, bien que la curiosité était dans certains cas un très vilain défaut. Il tourna le regard dans la direction d’où elle était venue, sans doute cherchait-il le pourquoi de son arrivée devant lui. Le jeune homme reposa ensuite son regard sur elle. Valandra l’observa un instant, et il fit entendre sa voix.


"Se fier à ce que l’on voit peut nous sauver la vie parfois également…jusqu’à maintenant, tout ce que j’ai vu, j’ai pu m’y fier. Bien sur, il peut y avoir des failles par moment, personne n’est infaillible…" lâcha t-elle de sa voix cristalline.

"Le hasard fait bien les choses en effet, vous ne me demandez pas, mais je vais vous le dire tout de même, histoire de faire taire les soupçons. Je reviens de la forêt où je me suis promenée le temps d’une ou deux heures histoire de réfléchir à certaines choses. Pour rejoindre la bibliothèque, on doit passer par le pont couvert. D’où ma venue par ici…" dit-elle calmement.

Cela sonnait si vrai dans sa voix qu’elle se demandait s’il allait mordre à l’hameçon ou non. Elle lui fit un sourire lorsqu’il se présenta comme Scott Hawkins, et qu’il lui demanda son nom.

"Enchantée monsieur Hawkins. Je me nomme, Valandra…" dit-elle simplement.

A ce moment-là, elle daigna abaisser son capuchon, révélant son visage à l’humain. Ses cheveux d’un blanc neigeux tombèrent alors en cascade sur ses épaules, son regard cristallin comme de l’eau de roche, souligné d’un trait noir, fixés sur le visage de Scott, et son éternel sourire inscrit sur ses fines lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erianis.skyrock.com
Scott Hawkins
Cryptologue de la route - eh, zavez vu ma grosse rame?
avatar

Nombre de messages : 333
Age : 31
Temps passé à Hollow Dream : Un petit moment maintenant...
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   Lun 10 Déc - 13:15

Installé contre un des piliers qui parsemait la rambarde glacée et qui servait à maintenir le toit du pont, Scott ne quittait pas du regard la jeune …femme ? qu’il avait devant lui. Les apparences le lui indiquaient comme telle, mais Xarha ne l’avait-elle pas mis en garde contre cette vallée ? N’y avait-il pas ici bas, comme elle le lui avait fait sous-entendre, des créatures prêtes à lui bondir dessus ? Difficile de se dire qu’une personne qui garde le visage à découvert puisse être une personne de confiance. Pourtant, il doutait… Elle pouvait être tout aussi bien quelqu’un de son côté et ses soupçons étaient alors infondés, et il était alors inutile de hisser tant de barrières entre eux… Pour la première fois, il était vraiment incertain de ses pensées et ne savait vraiment pas à quoi se fier… Il regarda son interlocutrice faire quelques pas puis se retourner vers lui, toujours ce sourire aux lèvres… Elle ne semblait pas avoir peur, pourtant elle ne savait pas si lui-même n’était pas un danger pour elle, non ? Ou alors elle était bel et bien un prédateur devant sa proie, expliquant de ce fait, qu’elle soit si tranquille… Puisqu’elle était sûre d’avoir le dessus… Il se décida finalement à lui parler, mentionnant les apparences, le hasard… Oui ce hasard qui lui avait fait découvrir Xarha et qui maintenant se jouait peut-être de lui…

Elle rétorqua que se fier à ce que l’on voyait pouvait parfois sauver la vie. Elle rajouta son expérience personnelle, qu’à elle, cela lui avait servie. Puis elle poursuivit en jugeant utile de lui préciser d’où elle venait et ce qu’elle faisait ici… A en croire ce qu’elle disait, si elle voulait aller à la Bibliothèque, elle devait être une humaine, mais quel humain irait faire un tour seul alors que, même lui, qui vient à peine d’arriver, sait maintenant que c’est dangereux ? Lui disait-elle vraiment la vérité ? Elle pouvait tout aussi bien lui mentir…

Petit à petit les douloureux instants passés avec Xarha s’effaçaient au détriment d’une réflexion rapide et efficace, ou du moins, voulue comme telle. En réalité, il n’arrivait pas tellement à réfléchir efficacement… Toujours entrain de penser à celle qui avait bouleversé son être et ses yeux braqués sur cette inconnue, il n’arrivait plus à avoir les idées claires… Finalement, il l’entendit se présenter, Valandra… Un prénom original… Puis elle baissa enfin son capuchon… Il regarda d’un air absent les cheveux d’un blanc pur comme la neige cascader sur ses épaules…Son regard était d’une jolie couleur cristalline, mais le danger pouvait souvent revêtir la plus belle des formes…


« - Vous êtes bien téméraire pour vous aventurer seule en forêt… N’avez-vous donc pas peur des prédateurs ? »

*Ou peut-être est ce parce que vous êtes vous-même un prédateur ?*

Scott ne savait pas encore s’il devait croire ou non… La suspicion, il n’aimait pas ça, mais quand votre vie en dépendait, il était rarement donné de pouvoir choisir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frissons, Rencontre et beaucoup de questions... [ Xarha ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Five Questions About Haiti and the Coup Attempt
» Questions / Réponses
» Calypso || Aime la vie, même si elle te réclame beaucoup d'effort ?
» Ylo: grain de folie, un peu , beaucoup... passionément...bien casse cou
» "Je t'apprécie beaucoup tu sais...."(with EMY!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: BROUILLON :: Archives :: Archives RP :: Saison 2-
Sauter vers: