AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rentrée "chez soi"

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rentrée "chez soi"   Lun 10 Sep - 23:47

Dante revenait du lac gaia déçu de ses rencontres, il était tourmenté par le fait que pour la première fois de sa vie il avait eu recourt à la fuite, mais la vie réelle lui manquait énormément et il ne voulait pas mourir si futilement, sur un idiot coup de tête. Il rentra alors, croisant avec lassitude les mêmes personnes, puis s'assit dans une chaise et sortit ses armes les claquant nerveusement sur la table. Il posa alors, tout aussi violemment, ses pieds sur la table, on pouvait encore apercevoir la neige sous ses chaussures qui se liquéfiait à vu d'oeil. Basculant la tête en arrière, Dante s'évada alors dans ses pensées comme il aimait le faire. Cela lui permettait même, pour de courts instants d'oublier ce temps passé à se battre pour sortir d'ici.

Que suis je devenue ? Un simple tueur ? Et de l'autre cotés des personnes pensent t'elles encore a moi ? . . . Encore des questions qui me hantent , si seulement la vie ne serait pas bercée par de telles phénoménes surnaturelles nous serions tous vivants ou mort mais pas ici prisonniers de cette neige éternelle . . . Un hiver de glace refroidissant chaque âme y tombant , un vraix puits des milles tourments . . . Mes pensée se focalisent encore sur des choses vraiment idiotes a quoi cela me servirait de me lamenter je vivrais et cela jusqu'au bout !

Un sourire d'apparence joyeux se laissa apparaitre sur le visage devenu si morne de Dante , puis il enleva ses pieds de la table comme pour signifier qu'il descendait du petit nuage sur lequelle il s'était posé ces quelques instants , puis il se mit frénétiquement a néttoyer ces deux armes , peut être même ces deux seuls vrais amis aprés tout , dans cette vallée apocaliptique a qui pouvait il avoir vraiment confiance ? Même s'il semblait confiant en chaque parole qu'on lui disait a l'intérieur les doutes et hésitation n'en étaient pas moindre , au point qu'il donna un nom pour chacun de ces pistolets cela montre vraiment ou il en est arrivé mentalement , il en est résolu a vouloir animé l'inanimé de ces deux noms ci futiles mais qui l'appréciait plus que tout : Ebony et Ivory .

Il leva alors la tête puis il vit un sourire si illuminé qu'il se demanda bien pourquoi d'ailleurs car les sourires se font trés rare , il lui dit alors :

Un sourire ?? T'as trouvé des substances illicites dans la vallée ou quoi ?

Dante fit un sourire moqueur attendant la réponse de son interlocuteur .
Revenir en haut Aller en bas
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Ven 14 Sep - 9:14

[Bon, je me lance!]

Depuis quelques temps déjà Soledad avait tendance à sourire sans trop de raisons en fait, mais face à la plupart de ses collègues survivants ce n'était pas vraiment dans ses habitudes. Elle en venait parfois à les detester, ces résistants qui ne faisaient rien que se contenter de survivre, assumant l'hiver comme si c'était naturel, niant de toute évidence qu'il y avait des détails à revoir sur le système qui régissait les humains à Hollow Dream. Enfin peu importe. La remarque de Dante lui fit l'effet d'une douche froide. Jamais sympa celui-là, décidément. Presqu'avec lassitude, elle se pencha en avant et déposa sur la table son butin avec un doux son métallique.

"Je me suis dit que ça pourrait te servir, mais si t'en veux pas, je garde le tout pour moi."

Elle enleva la main, révélant les six balles d'un calibre identique à celui des armes qu'il était en train de nettoyer. Soledad avait le chic pour ramener des trucs jugés souvent impossibles à trouver sur Hollow Dream, mais si comme elle on ne rechignait pas à fouiller les bois et détrousser les cadavres... Enfin elle se redressa et posa les mains sur les hanches.

"Ne dit pas merci, je sais que ça pourrait t'arracher la langue. Je ne voudrais pas que tu te blesse pour un seul mot."

Un autre sourire s'afficha, le genre ironique est atrocement mal poli. Mais elle n'était pas non plus connue pour avoir la langue dans sa poche. Se détournant, elle alla simplement se vautrer dans un fauteuil, sortant d'une poche un morceau de bois à moitié taillé et un petit couteau.


Dernière édition par le Ven 14 Sep - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Ven 14 Sep - 11:51

Dante sourit a sa réaction , toujours en train de frotter machinelement c'est instrument de mort , il pouvait même paraitre qu'il les caressait mais les apparences sont trompeuse surtout ici dans la vallée . Dante passant inlassablement sa main dans ses cheveux si blanc comme si il remuait les lassantes terres enneigées de cette vallée comme pour y trouver une imperceptible issue , puis se grattant légérement l'arriére du crâne , il prit de son autre main les balles que Soledad avait délicatement déposé sur cette table . Puis la regardant qui allait s'assoir il lui dit d'une voix enrouée :

Bon je vais prendre un trés grand risque mais merci quand même , je les prend bien sur !

Il fit alors une mimique horrible sortant sa langue tout en toussant éffroyeblement fort se pliant alors en deux puis restant ainsi pendant quelques inutiles secondes , il se redressa et fixant la jeune femme il repris alors :

Ou la , j'ai pris le rique mais sa va ma langue est heureusement encore intact , cela me compliquerais les choses si je me la blesserais . . . comment ferais je pour t'embrasser?

Il esquissa un sourire en coin qui laissa alors paraître un coté plus ou moin charmeur mais venant de sa part tout aussi ironique , son approche était du moin des plus pitoresque mais cela faisait a présent 3 ans 1 mois et 17 jours que Dante se trouvait enfermé sans jamais avoir approché une seule femme , la confiance lui posait probléme , mais il savait pertinement que Soledad allait l'envoyer sur les roses . Son caractére semblait le reflet du sien quand il lui parlait et malgrés les remarques deférlant par tout les moyens , elle avait donné une certaine joie de vivre a Dante qui se sentait a présent moin seul et en présence d'un personne réelle et non de deux flingues . Ses yeux se posérent alors sur elle attendant sa suivante réflexion .
Revenir en haut Aller en bas
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Ven 14 Sep - 19:52

Le remerciement avait tout de même un petit quelque chose de surprenant, même si en vérité elle aurait plutôt été surprise qu'il ignore la chance qu'il avait de récupérer des balles, et la chance surtout que Soledad avait eu de les trouver. Confortablement lovée dans son fauteuil, elle n'avait donné pour toute réponse qu'un faible "hm" négligeant. A vrai dire elle se fichait relativement pas mal d'être remerciée, c'était plutôt le concepte de politesse plus que la reconnaissance qui lui convenait. En revanche, elle releva les yeux sur Dante avec un haussement de sourcils face à la commédie. Tien, et s'il s'étouffait vraiment? Naaaan! C'est pas son genre. S'efforçant de rester stoïque, elle baissa les yeux sur le morceau de bois qu'elle était en train de tailler, même si ses lèvres trahissaient sans peine un sourire amusé.

"Pour commencer il te faudrait déjà m'attacher sous peine de te retrouver assommé par mes soins."

Condition sine qua non pour toute personne, homme ou femme, qui voudrait tripoter ou embrasser d'une quelconque manière une personne au caractère aussi enflammé que Soledad. Sa lame cessa de couper le morceau de bois qu'elle leva devant ses yeux plissés, mesurant l'exactitude métrique de son oeuvre... Quelque chose qui devait s'apparenter (de très loin visiblement) à un petit soleil. Visiblement insatisfaite, elle recommença à jouer du couteau sur l'objet.

"Et encore... Je doute que tu prenne ce genre de risque inutile. Quoique ça pourrait être amusant."

Que les deux en viennent aux mains dans une situation aussi grotesque avait effectivement de quoi lui donner envie de rire. D'ailleurs elle ne s'en priva pas, mais finalement elle revint bien vite à la réalité. Son attention quitta le morceau de bois qu'elle travaillait pour relever son regard sur son camarade d'infortune.

"Je sais que t'as pas l'air joyeux tout le temps, mais là, en rentrant, tu donnais l'impression que ça n'allait pas. Il s'est passé quelque chose?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Ven 14 Sep - 23:46

Dante la quitta des yeux puis balança sa tête en arriére , bien sur que sa demande ne serait pas fructueuse pensa t-il , puis il reposa alors ses pieds sur la table entrelaçant ses mains dans ses cheveux blanc . il ferma ses yeux quelques secondes se rémorant le passage prés du lac la personne qui l'avait agressé l'intriguait énormément puis réouvrant les yeux serainement il se dit :

Hum . . . A quoi bon m'inquiter juste une nouvelle proie a mon tableau de chasse !!

Il esquissa alors un sourire qui laissait comme transparente ses envies meurtriére puis se reconcentrant sur la conversation qui avait lieue avec cette Soledad il lui dit alors :

Essayer ? Pourquoi pas , cela pourrait être drôle mais connaissant mon caractére aurais tu peut-être justement dis sa pour que je le fasse ? Et puis même si je le faisais contre ton grés tu ne pourrais t'empécher de te laisser faire au moin l'intant d'un simple baiser , tout simplement parce que tout le monde cherche un peu de douceur dans ce monde infernal puis se baiser pourrait t'en apporté et tu ne me repousserais qu'aprés avoir savouré se doux moment de plaisir et de douceur . . .

Il balança sa tête sur le bord de la chaise comme pour s'imaginer cette scéne qui était pourtant inimaginable en temps normal alors pourquoi se surplus d'émotion ? IL réouvrit les yeux et réhaussa sa tête , puis d'une attitude qu'il n'avait qu'a lui il tapa violement sur la table qui par le choc fit voler ses armes et les balles il les attapa au vol , plaçant consciencieusement les balles dans les chargeurs , puis il releva la tête et lui fit un légers clin d'oeil tout en poursuivant :

Et pourquoi tu trouves que j'allais mal ? Tu t'inquiétes pour moi ? Avous tu craques ?

Il espouffa un rire et repris plus sérieusement :

Nan . . . Tout simplement le temps que j'ai passé ici commence a peser dans mon esprit , mes proches me manquent fortement ainsi que ma vie en temps que professeur . . . Et puis se qui me manque par dessus tout s'est . . . LES GLACES A LA FRAISEEEE !!!

Aprés se cri des moins perturbateur dans le calme de la bibliothéque , il finit de mettre les balles puis reposa délicatement ses deux armes , il remis sa tête en arriére et annonça :

Tu sais malgrés ma carrure , et mon allure de gros voyou sans politesse . . . J'ai quand même des sentiments comme tout être humain . . .

Son regard prit une tournure plus franche et sérieuse , s'était pourtant si rare de le voir ainsi , mais quelques choses de fort se dégagait a présent de lui comme si ses pensées étaient focalisées sur quelques choses ou bien quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Sam 15 Sep - 0:54

Moui, peut-être après tout. Il était fait du même bois qu'elle non? Dîtes que quelque chose est dangereux ou interdit et il est bien probable qu'elle aille vérifier. Dante aussi? Très certainement. Sauf que sur ce terrain, mieux valait ne pas s'aventurer trop loin. Qui sait, des fois que ça leur donnerait des idées douteuses. Mais avait-il raison sur ce point? Tout le monde avait-il besoin de tendresse? Soledad vivait sans déjà avant d'inhaler cette saleté de fumée qui lui a valu un train direct pour Hollow Dream. Et puis ensuite il y a eu Anthea. Certes, ce n'était pas la même douceur, mais l'enfance comportait certains apport que les adultes négligent trop souvent: l'innocence, l'espoir, la simplicité... Des choses qu'un baiser ne pourrait très certainement pas lui apporter, et pas avec quelqu'un qui comme elle joue sur la corde raide.

Et dire qu'elle allait s'inquiéter... Face à la remarque de Dantes, elle ne fit que se reporter sur son bout de bois qu'elle recommença à travaille, lui donnant un semblant de forme plus réussi du moins sur le commencement. Craquer? Cette perspective serait amusante, mais elle ne lui arracha qu'un sourire satisfait. Sa réponse montrait que finalement, il n'allait pas si mal que ça, puisqu'il avait encore la force de plaisanter. Mais elle ne l'arrêta pas pour autant, continuant de l'écouter. Après tout elle lui avait posé cette question dans le but d'obtenir une réponse claire et honnête, alors pourquoi chercherait-elle à l'interrompre?

Aaaaah les glaces à la fraise... En fait elle préférait celles au fruit de la passion, avec une pointe de chantilly. Mais tout n'était qu'une question de goût. Hormi ce dernier détail, Hollow Dream offrait déjà le bénéfice d'un congelateur. Certes un peu excessif, mais pratique, s'ils avaient eu de quoi faire des glaces. L'idée tant que le cri la fit éclater de rire, même si ce n'était qu'un instant. Elle releva à nouveau les yeux sur Dante, tandis qu'il poursuivait.


"Je sais, Dante. Sans ça tu ne serais plus ici en ce moment."

Mort ou pire, voilà cequi attendait les êtres sans sentiments, ou avec certains exacerbés. Triste sort, non? Soledad luttait contre ce genre de chose de toute ses forces.

"Qu'est-ce qui te donne envie de continuer à te battre? Tes proches?"

Généralement c'était la meilleure raison, mais tout le monde avait une excuse plus précise, du genre qu'ils préfèrent taire la plupart du temps, comme si préserver un secret les aidait à préserver la vie. Dante en avait un aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Sam 15 Sep - 2:00

Dante toujours plongeait dans cette pensée qui lui permettait une abstaction a la réalité enfin si on pouvait appeller sa la réalité ? Cette pensait enfouis au plus profond de son âme . . . Qu'elle est cette pensée ? Il cache fortement son jeu mais son secret mérite t-il d'être révélé surtout a Soledad ?

Dante redescenda de son abstraction temporaire qui le poussa a laisser s'échapper un vaste soupire , laissant s'échaper de sa bouche une nué blanche dût a se froid éternel qui les glace tous . Il se leva alors rangeant ses flingues dans l'intérieur de son manteau de cuir rouge , puis il se posa dans le fauteuil qui bordait celui de Soledad .

La question que cette derniére avait posé l'interpella "Qu'est-ce qui te donne envie de continuer à te battre? Tes proches?" . Puis aprés quelques secondes de mûres réflections il rétorqua :

Plein de choses tu sais , par exemple mon simple instinct de survie que chaque personne est censée posséder . Et une personne particuliére a qui je tiens une grande importance et a laquelle je dois manquer le plus en ces moments . .

Il laissa alors comme jamais il ne laissait paraître auparavent , mais Dante se sentait triste et cela pouvait se ressentir par ce simple dégagement qui se faisait de lui accentué par la tristesse de ses yeux et de sa voix . Il laissait planer les moments de calmes pour faire peser une certaine atmosphére tragique .

Il repris ses esprits et fit une même remarque a Soledad :

Ton prénom , Soledad me fait penser a solitude est se vraix ?
Je pourrais être celui qui la comble . . . moi je recherche également celui ou celle qui comblera la mienne .


Il était devenu beaucoup plus sérieux se n'était pas un vieux plan drague ou autre , se n'était plus le Dante de surface qui parlait mais s'était le vraix celui qui parle avec son coeur et rien d'autre . Il posa alors sa main doucement sur celle de Soledad pour arréter cette frénétique taillade de bout de bois il prit le couteau le posant sur la table puis il prit ses mains dans les siennes .
Revenir en haut Aller en bas
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Sam 15 Sep - 2:24

Avait-elle poussé les questions trop loin? A vrai dire elle ne s'inquiétait que peu de sa propre curiosité. S'il ne voulait pas répondre, il n'était pas obligé. Ce n'était pas comme si elle s'était levée et lui avait plaqué son couteau sous la gorge, non? Elle le suivit cependant des yeux tandis qu'il se déplaçait en soupirant avant de se laisser tomber dans le fauteuil à côté du sien. Etait-il aussi las qu'elle? Peut-être. Baissant les yeux sur son ouvrage, Soledad plantait la pointe de sa lame dans une extrêmité de sa sculpture encore trais archaïque, creusant un petit trou avec minutie.

L'instinct de survie, hein? C'était sans doute la première chose qui poussait tout être vivant à se battre pour garder son existence. Chimères et Ombres en étaient un bel exemple après tout. Mais c'était bien peu pour se justifier. En revanche la suite était plus prometteuse. Une personne? Peut-être une femme, ou un membre de sa famille. L'un dans l'autre elle réalisa que jamais elle ne l'avait interroger réellement sur son passé. D'où venait-il exactement? Elle aurait dû s'en soucier plus tôt non? En fait pas nécessairement. Chacun raconte sa vie comme il l'entend, ça fait aussi souvent partie des secrets, même si Soledad n'en avait pas beaucoup à cacher.

Elle ne releva pas les yeux sur le moment, mais un sourire amusé passa sur ses lèvres. Amusé mais étrangement mélancolique. Qu'avait-elle à opposer à ce genre d'argument? Rien. Et pour les accepter? Rien non plus d'ailleurs. Elle lâcha à son tour un léger soupir, pas vraiment d'ennui en fait.


"Solitude, c'est la traduction qu'on en fait, mais ça correspond assez mal, curieusement."

Et voilà qu'il lui pique son occupation première. Sans son couteau et son bout de bois, elle se retrouvait sans raison de fuir un quelconque regard. Un peu gênant, non? Pourtant c'est un air très sérieux qu'elle lui rendait, apparemment pas certaine de la manière idéale avec laquelle elle devait réagir.

"T'es certain de savoir ce que tu fais en ce moment? Qui est la personne qui t'attend dans le monde vivant?"

Elle haussa un sourcil perplexe. La perspective de servir d'amusement le temps d'un coma la réjouissait moyennement. Bon peut-être devrait-elle cesser sa morale et en profiter, après tout peut-être qu'elle ne se réveillerai jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Sam 15 Sep - 10:47

Le vrai Dante apparaissait pour la premiére fois devant une personne , mais pourquoi avait il était si différent et si anti-social ici ? Pourquoi s'être équipé d'une carapace vis a vis des autres humains se trouvant ici ? Il ne savait guére pourquoi il avait agis ainsi jusqu'a présent et de plus pourquoi il agissait comme cela dans ces instants présents . Ces deux personnes si différente qu'était les comportements de Dante pouvait il être finalement les mêmes ? Ou était il devenue fou et pourquoi pas skyzophrène ? . . .
Il ne pouvait être ni l'un ni l'autre parce qu'il était conscient de ses changements de comportements , mais pourquoi alors ?

Il releva alors la tête regardant alors Soledad dans les yeux aprés son élocante question , voyait elle deux personne en lui ou bien sentait elle juste le masque hautain de Dante tombait devant ses yeux , que pensait elle vraiment de lui ? Il fit une tête dépité exaspéré par autant de doutes et d'ignorance dans son esprit . Il continua dés lors la conversation remuant la tête comme pour se réveiller ou même en faite s'éveiller :

Moi certains ??, Je n'étais plus sûre de rien a partir de ce jour mais aprés tout , sommes nous vraiment sûre d'être ici ou bien même d'être encore en vie cela pourrait être l'intervention du divin voulant nous jouer des tours pour se venger de nous faibles humains qui causont tant de maux a nos semblables . Ne dit on pas que le pire ennemi de l'homme est lui même ? Et si notre subconscient avait été infiltré par le tout puissant nous créant ainsi un autre monde modifiant l'apparence et les attibuts des personnes qui ne méritait pas l'importance qu'il comptait a notre égard , et il aurait créé cette paralléle au monde pour voir si l'humain avait une quelconque chance de survivre ou peut-être même évoluer !!!!

Dans son grand débat philosophique il se mit a partir trop loin peut être même avait il dépassé ses limites de la conception du réel et de l'iréel qui avait éte sans aucun doutes violé , ses mains partirent en l'air fesant des virevoltes au son de ses paroles puis ayant finit de parler , il sentit qu'il était partit dans un délire des plus ridicules . . .
Il se sonda l'esprit quelques secondes puis il réponda a la question qui le préocupait .

La personne qui doit m'attendre chaque jour doit certainement être ma petite niéce Trish , elle me manque tant étant pourtant que ma niéce elle était comme ma fille et moi pour elle j'étais comme son deuxiéme pére . Elle me manque tellement a présent . . . Elle aura 18 ans dans deux petits mois et je ne serais point la pour voir sa . . .

Sa tête se rabaissa alors tristement sachant que le tout de l'histoire n'était pas la mais la suite seul lui le savait et pourquoi il lui dirait si simplement ? Il refixa alors Soledad le visage triste et repris alors s'est main les portant a son coeur comme pour faire fondre la glace qui s'y était insatallée depuis son arrivée ici , puis il ferma les yeux et posa sa tête contre son épaule attendant toute réaction de sa part .
Revenir en haut Aller en bas
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Sam 15 Sep - 12:37

Quelle subit poussée de réflexions philosophiques. Soledad préférerait tellement que tout ça ne soit qu'un mauvais rêve, que les médecins fassent le nécessaire pour qu'elle se réveille, qu'elle ouvre à nouveau les yeux et oublie tout ce qu'elle endure ici jour après jour comme un simple songe emporté par le temps, mais ce n'était pas le cas, où si ça l'était, elle en venait à y croire, plongée dans cet enfer. Mais le fait était qu'ici, elle avait aussi trouvé des raisons supplémentaires de vivre, et ce n'était très certainement pas le genre de choses qui se produit dans un simple rêve. Et si elle affrontait ses propres défaut, la vie à Hollow Dream ne serait pas un enfer de glace mais plutôt le contraire. Elle fixait Dante sans chercher à se détourne, à la fois étonnée et incertaine. Un autre visage s'apposait à lui, celui d'une personne aussi pâle qu'il l'était, mais avec une expression quelque peu différente.

Finalement elle détourna les yeux, ayant sa réponse. Une petite nièce? Et il restait deux mois seulement avant un événement auquel Dante aurait dû assister. Elle-même combien de temps lui restait-il pour pouvoir encore être présente à la naissance de son future filleul? Pas beaucoup plus de toute manière. Cette fichue vallée commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs. Même Dante semblait en perdre sa combativité.


"Il vaut mieux te dire que tu va faire ce qu'il faut pour être là quand ça arrivera, sinon tu risque de sombrer."

Rien que par crainte de devenir un monstre ou pire, Soledad préférait ne pas imaginer un seul instant manquer quelque chose chez les vivants. C'était la règle d'or pour ne pas en venir à se laisser mourir. Mais peut-être la recherche de compagnie qu'il faisait était un moyen comme un autre de ne pas se laisser aller non plus. Pourtant la situation avait un petit quelque chose de gênant.

"En fait, je ne pense pas vraiment être la personne qu'il te faut. Je n'aurais malheureusement pas beaucoup de temps à t'accorder, je dois veiller sur quelqu'un d'autre."

Elle retira simplement ses mains. C'était une fuite comme une autre, mais le fait était là, pour ce qu'elle avait pu en voir des hommes, ils avaient tendance à vouloir l'exclusivité de l'attention, et Soledad avait maintenant une petite fille qu'elle s'était jurée de protégé. Le genre d'activité qui laissait peu de place à un trop plein de solitude. D'ailleurs la fillette se reposait-elle toujours? Depuis qu'elle l'avait récupérer dans la neige, Soledad la surveillait peu-être un peu trop, mais elle craignait que le froid ne puisse avoir des retombées, comme une subite pneumonie, ou une grippe, ou... Bref, tout un tas de réjouissance qu'elle ne pourrait que difficilement soigner avec les moyens ici présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Sam 15 Sep - 16:44

Dante posa alors ses mains sur les bras du fauteuil un peu déçu mais il ne pensait pas que le temps qu'elle pourait lui accordé influrait sur le simple réconfort qu'il cherchait dans ces instants de grande solitude . Malgrés lui , il sombrait dans la débauche ses motivations le quittaient peu a peu mais il ne voulait pas devenir l'une de ces choses qu'il appréciait éxécuter . Il soupira légérement puis un léger mal de crâne se vint sentir , il posa alors sa main sur son front débrouissaillant ses cheveux en batailles qui s'y trouvés . Puis il mit alors ses coudes sur ses genoux y précipitant ainsi sa tête qui s'allourdissait rapidement . Il dit alors a Soledad :

Veiller sur moi ? Je n'ai t'es pas demander de veiller sur moi ou même de m'accorder un temps qui te semble si précieux , je désirais simplement un peu de réconfort , mais ma franchise t'a t-elle choqué ? Suis je ainsi dire condamné a avoir cette image de moi , celle ou je me contrefiche de tout sauf de vivre ? . . .

Il s'emballa légérement sur les dérniéres intonations de phrase , qui laissait paraître une légére once de colére . Pourquoi s'énérvait il pour si peu ? S'est vrai qu'il était assez irascible mais la s'était assez étonnant . Aurait elle déja fait fondre son coeur glacé par ces impitoyables et infames années qu'était celles passées a la vallée ?

Il ne savait plus que dire ou même que faire face a Soledad il avait l'impression de s'être ridiculisé a dire de tels choses ou même a les avoir pensé .
Il releva sa tête légérement ses yeux semblait si brillant une certaine fiévre le gagner certainement , il regarda alors Soledad profondemment dans les yeux qui illuminait son visage fatigué et peut être même malade , il fronça les sourcils et dit d'une voix cassée :

Excuse moi pour cette légére poussée de stress , mais en ce moment je perds un peu les pédales , mon manque de sommeil certainement . . . Et qui est cette personne a laquelle tu dois veiller ? Je pourrais m'y convier également cela me donnerais un but sur cette foutue vallée et puis , plus on est de fou plus on rit non ?

Il tenta un sourire assez bref vite arrété par une petite grimace de douleur , il reposa alors sa tête dans ses mains puis dis pour achever :

Je suppose que nous avons aucun médicament ici ? J'ai soudainement un mal de tête qui me ravage de l'intérieur !

Il tourna sa tête dans ses mains pour regarder cette jeune femme qui se dressait face lui , son regard cachait un certaine chose peut être de l'admiration ou bien . . .
Il remis alors sa tête entre ces deux mains fixant le sol avec douleur .
Revenir en haut Aller en bas
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Sam 15 Sep - 21:00

Ah, peut-être avait-elle été un peu trop directe et expéditive. Bon, Soledad n'était pas vraiment réputée pour sa finesse. C'était le genre de chose qu'elle avait la manie de considérer comme futile dans un environnement comme celui-ci. Mais quelque part elle l'admirait, lui qui osait parler franchement, comme ça, sans hésitation, et aussi sincèrement. Finalement elle ne le connaissait pas aussi bien qu'elle le devrait. C'était probablement là que se trouvait le problème. Sa colère finalement était justifiée, même si ce n'était pas vraiment dans ses habitudes de s'énerver pour ce genre de chose. Elle ne pu que se détourner, laissant l'orage passer. Ce ne serait que passager, il n'était pas du genre à péter un plomb aussi facilement après tout. Ou alors c'était que quelque chose n'allait vraiment pas. Quand il était entré elle avait eu une drôle d'impression. Peut-être ne s'était-elle pas trompée alors.

"Non, ne soit pas désolé, après tout je manque souvent de tact."

Ah ça, c'était le moins que l'on puisse dire. Son regard balaya la pièce avant de se reporter sur Dante. Pourquoi commençait-elle à s'en vouloir pour ses paroles précédentes? Elle avait été honnête. A moins qu'elle ait tout simplement eu peur de ne pas être à la hauteur. Le serait-elle seulement avec Anthea? Elle eut pourtant un sourire amusé à sa question. Participer à son occupation principale? Pourquoi pas! Encore fallait-il que l'idée de jouer les nounous ne le fasse pas fuir.

"Tu aimerait jouer les mamans de substitution? Elle s'appelle Anthea, c'est une fillette d'environ dix ans. Je ne lui ai pas encore demandé son âge exact."

Ah ben oui, le temps passait, elle avait la confiance totale d'une petite fille à laquelle elle n'avait même pas pensé à demander l'âge. Il lui faudrait rectifier ça dès qu'elle la reverrai. Mais ces considérations furent vite écarté par les dernières paroles de Dante. Pas bien? Ah ça elle s'en doutait, surtout avec le regard qu'il lui avait lancé. Mais peut-être n'était-ce qu'une migraine passagère, du moins ça vaudrait mieux pour lui.

"Je ne sais pas ce qu'il reste en stock, mais de toute manière il faudrait savoir si ce n'est qu'une migraine. Je peux?"

Soledad n'était pas médecin, mais heureusement elle avait quelques bases en matières de soins. Sa formation comptait également des compléments avec des ambulanciers. Peut-être pas de quoi poser un diagnostique compliqué, mais assez pour discerner une migraine d'un coup de froid. Sans attendre qu'il accepte, elle lui releva le visage et lui mit une main sur le front. Une méthode peu utile pour donner le degré exact de température, mais au moins elle saurait s'il avait de la fièvre ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Dim 16 Sep - 14:13

Dante souria légérement quand elle lui dit qu'il n'avait pas a être désolé , pourtant intérieurement un certains remord le gagnait il regrettait d'avoir même si se n'est que quelques secondes augmenter le son de sa voix sur une femme . Ses doigt serraient sa tête comme pour se les enfoncer , la douleur le parcourait intensément il commençait a avoir de légéres bouffées de chaleur qui montaient en lui , ce qu'il n'appréciait guére d'ailleur .
Ses mains se mirent a trembler ainsi que ses jambes , une certaine peur le gagnait , et il se mit a s'accabler de questions comme il savait le faire .

Que m'arrive t-il ? Depuis 3 ans passé ici s'est la premiére fois que je tombe aussi malade , vais je mourir ? Suis je en train de devenir une de ces choses ? . . . Il faut que je me calme cela ne fera qu'accentuer se qui m'arrive et il y a Soledad il ne faudrait que je lui tombe sur les bras . . .

Ses propres pensées avaient du mal a rester tellement ces maux de tête étaient violent si il aurait pû il s'aurait peut être sans hésiter tirer une balle dans la tête pour chasser cette douleur , mais il savait au fond de lui que cela n'aurait servi qu'a en finir avec lui même . . .

Puis toujours en écoutant Soledad , il se rendit compte que la personne qui l'occupait et en faite une jeune fille agée de 10 ans . Il releva la tête essayant de regarder Soledad mais sa vue se troublait également , mais il voulait paraître comme non malade , enfin juste faire passer sa comme une simple migraine pour ne pas inquiéter cette jeune femme , répétant ce certains regard qu'il avait pérpétué plus tot , il dit alors :

Même si je ne dois pas l'être je suis tout de même désolé je n'avais pas a me mettre en colére pour si peu . Puis pour se qui est question de la jeune fille , juste la rencontrer pourrais me faire plaisir . Elle me rappellerais peut être ma niéce étant jeune . . .

Puis soudain Soledad posa alors sur son front sa main lui paraissait gelée se froid se répandait sur son front se qui le rafraichissait légérement . Mais se n'était probablement pas sa main qui était froide mais tout simplement son front qui déferlait de chaleur , il dit alors d'une petite voix a cette femme qui lui touchait le front :

Oui , tu peux . Tant que tu ne m'apprends pas que tu dois m'emputer ou que je dois mourir tu peux te permettre !

Il tenta un sourire bien forcé pour rompre ne serait se qu'un instant cette infernale douleur , même dans de mauvaise situations il sait garder son sang froid . Il attendais donc dés lors le diagnostic de sa belle infirmiére .
Revenir en haut Aller en bas
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Dim 16 Sep - 16:41

Le mal de tête pouvait-il expliquer l'emportement? En théorie la douleur avait toujours des effets non négligeables sur le comportement humain. Mais ce n'était pas une simple migraine, malheureusement. Soledad fronça les sourcils, glissa sa main jusque sur le joue de Dante. Bon, certains maux de tête pouvaient provoquer de la fièvre mais pas une lassitude pareil. Pour un peu, elle aurait juré qu'il avait de la peine à rester droit. Au moins il gardait son sens de l'humour, c'était déjà ça.

"Bonne nouvelle, tu n'es pas en train de mourir pour le moment. Par contre pour l'amputation, je peux rien garantir."

Elle agrémenta le tout d'un sourire presque moqueur, mais pas méchant pout autant. Maintenant il fallait déterminer ce qu'il pouvait avoir et ça, c'était mal parti. Soledad était pompier, pas médecin.

"La lumière te fait mal au yeux?"

Sa main se retira et elle se releva, quittant le fauteuil. L'avantage dans une bibliothèque était la lecture, mais pour le moment elle n'avait trouvé de médical que de vieux machins aux théories un peu trop barbares. Depuis la médecine avait considérablement évolué. Elle n'attendit pas sa réponse pour commencer à fouiner dans quelques bouquins, sans grandes convictions hélas.

"Ah, et si tu es blessé, il faut le dire. Si c'est une infection il faut la traiter le plus vite possible."

Ou alors oui, la perspective de mourir serait un peu trop envisageable, à moins qu'elle ne trouve subitement un stock d'antibiotique ou même mieux, de la péniciline. En tous les cas la présentation à Anthea attendra. Si c'est une maladie contagieuse, elle ne pouvait pas prendr ele risque d'exposer une fillette qui a déjà dû faire face à une violente hypothermie. Elle s'éloigna quelques instants, le temps d'entrouvrir une fenêtre et de décrocher une stalactite qu'elle enroula dans un pan de tissu qu'elle tendit à Dante.

"En attendant qu'on sache ce que tu as, met ça sur ta tête, le froid devrait calmer un peu la douleur."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Dim 16 Sep - 23:32

Dante se sentait rassuré par la jeune femme qui s'occupait de lui mais ses maux ne s'amélioraient toujours pas , la douleur le gagnait a présent dans tout le corps . Son rythme cardiaque se mit alors a s'accélerer , accompagné encore par d'autre bouffées de chaleur , sa peau devenait moite , il commençait a tranpirer énormément et il commençait aussi a avoir une respiration plus saccadée . La peur grandissait plus rapidement en lui , cette peur de changeait ou bien même celle de mourir alors qu'enfin il s'était lié a quelqu'un . . . Il tenta de bouger pour parler a Soledad :

Pour te répondre . . . La lumiére me pique légérement au yeux me semble t-il ! Peux tu me faire quelque chose car la si sa continu je vais pas faire long feu !

Il se leva alors pour tenter d'aider Soledad a trouver un quelconque livre puis une énorme chaleur parcourant tout le corp lui fit perdre équilibre sa vue s'éclipsa alors , on en vit le blanc horrible des yeux retounés avant qu'il ne s'éffondre inerte au sol .



Dante se trouvait a New-York en mission spécial , il était sur une affaire de viol depuis 2mois et il finit par trouver le coupable en le suivant d'hotel en hotel et de quatier en quartier , il arriva alors a un domicile qu'il conaissait s'était celui de son frére Vergil , trés inquiété il sortit alors son arme et le suiva , il possédait les clés étrange . Entrant dans la maison il pointa son arme dans son dos et lui dit :

Police de New-York on ne bouge plus !!

L'homme se mit a courir sortant par la fenétre en l'explosant , Dante le suivit toujours dos a lui se dernier entra dans une ruelle sombre il se retourna et sortit quelque chose de brillant de sa poche , Dante n'eut pas le temps de penser quoi que se soit qu'il avait déja fait feu . Il s'approcha alors de sa victime qui murmurait :

Je suis désolé Dante . . . Arghh . . . Excuses moi . . . Je ne pouvais m'empécher d'agir ainsi j'ai même . . . eut l'intention de te tirer dessus . . . Je ne mérites pas de vivre . . .

VERGILLLL !!!! Pouquoi toi ? Non se n'est pas possible POURQUOIII !!!

Désolé . . . BEURRRGH . . . Fais moi au moin une promesse occupe toi de Trish comme ta propre fille et veille sur ma femme je t'en pris , ne leur raconte surtout pas mes méfaits . . .

Oui mon frére tes derniers voeux seront éxaucés je te le promets . . .

Vergil venait de rendre ses derniers soupirs , les larmes de Dante coulaient indéfiniment sur la dépouille de son frére dans un silence glacial . . . .



NONNNNNNN !!!!!

Dante se réveilla alors au milieu de la bibliotéque , Soledad a son chevet , la sueur coulant de son front les mains encore tremblante de ce cauchemar qui le hantait . Ces douleurs étaient encore la mais elle semblaient s'être atténuées légérement .

Que s'est il passé ? Avez vous fait quelque chose je me sens un petit peu mieux ?

Son visage était encore remplit d'une telle tristesse que cela du heurter Soledad .
Revenir en haut Aller en bas
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Lun 17 Sep - 14:59

Bon, au moins elle avait la réponse sur la lumière. La douleur à la tête n'était qu'une migraine, un simple symptôme et pas la cause principale. Au moins elle pouvait écarter en bonne parti les diagnostiques catastrophiques comme trauma crânien, tumeur avancé au cerveau et tout ce qui pouvait filer des sueurs froides.

"Dis voir, est-ce que tu...""BOUM!"

Soledad se retourna immédiatement avec une expression totalement interdite. Non mais pourquoi il s'était levé, hein? Elle ne mit pas plus d'une seconde pour se précipiter vers lui, maugréant une série de jurons à son encontre, signe plutôt qu'elle était bien plus qu'inquiète à présent. En douceur, elle commença par soulever sa tête, s'assurant qu'au moins il n'avait pas agravé son cas en heurtant trop brutalement le sol. Bon, au moins de ce côté là il ne semblait rien y avoir de grave. Une bonne bosse serait sa punition pour avoir voulu se lever dans son état.

"Ah t'as pas l'air malin maintenant. Mais quelle idée t'as eu de te lever franchement!"

Elle ne parlait qu'à mi-voix consciente que de toute manière il ne l'entendrait pas. Elle tâcha du mieux possible de le redresser, passant ses bras autour de la taille de Dante pour le tirer vers le plus grand canapé. Et ce n'était pas une mince affaire! Malgré son entraînement, Soledad tombait rarement sur des types avec la carrure de Dante. Elle le hissa tant bien que mal sur les coussins et retourna cercher la glace qu'elle avait préparé pour la lui poser sur le front. Puisqu'elle ne pouvait pas lui poser de question, elle allait devoir se débrouiller toute seule. Elle commença par lui prendre le pouls. Un peu rapide mais régulier. Il était brûlant, la seule chose qui était vraiment inquiétante. Dante ne lui avait pas dit s'il avait une quelconque blessure, mais mieux valait attendre qu'il reprenne ses esprits avant de le déshabiller dans la bibliothèque. Elle se contenta simplement de lui défaire un peu son haut, pour que la fraîcheur ambiante aide à faire baisser la fièvre. Celle-ci était la cause principale des douleurs à la tête. Dès que la température serait redescendue, la douleur devrait diminuer. Maintenant il restait à savoir si ça suffirait.

Dans son inconscience, Dante commençait sérieusement à remuer. elle aurait juré l'avoir entendu parler, mais elle n'en tirait que des mots trop éparpillés pour avoir un réel sens. Du moins jusqu'à-ce qu'il se réveille en sursaut. Les cauchemars étaient donc une habitude dans la vallée, même si Soledad n'en avait pas vu beaucoup qui laissent une telle expression sur le visage du dormeur. D'instinct, elle plaça ses mais sur les épaules de Dante, histoire de l'empêcher de se relever si la réaction suivante aurait été dans ce goût-là.


"J'ai juste fait baisser un peu la fièvre, mais Je te déconseil de te relever."

L'expression de surprise de Soledad laissa place à une autre nettement plus déterminée voir franchement autoritaire. Qu'il se redresse et elle ferait en sorte qu'il ne puisse plus se relever du tout avant un sacré bout de temps.

"Tu as fait un cauchemar. Qui est Vergil? Tu as prononcé ce prénom plusieurs fois dans ton sommeil."

C'était peut-être d'ailleurs la seule chose cohérente qu'elle a pu saisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Lun 17 Sep - 23:26

Dante légérement rassuré récupéra un rythme normal et une respiration plus souple et ahérée . IL se remémora alors son cauchemar , ce cauchemar qu'il faisait dés qu'il fermait les yeux , ce dernier le réhantait depuis sa venue ici , a hollow dream . Pourquoi ici ? Alors qu'il pensait s'en être acquitté depuis bien des années , mais non cela et revenu et n'a pas l'air de vouloir partir . Il avait donc pris l'habitude de dormir partiellement et trés peu certainement l'une des causes qui étaient responsable de cette infernale fiévre . Puis aprés avoir perdu son regard dans ses mains a se remémorer l'intégralité de son cauchemar , un nom le fit sortir de cette état second , s'était celui de Vergil . . .
Son frére aîné , ils avaient une forte ressemblance physique , mais de caractére ils étaient totalement opposés . Dante releva la tête regardant alors Soledad dans les yeux , les siens commençérent a briller puis un liquide salée en sortit coulant lentement sur ses joues laissant une trace claire et humide .

Il ouvrit alors sa bouche pour tenter de sortir des mots , mais en vain il rabaissa alors la tête puis se frottant les yeux avec ses mains il la releva et dit :

Vergil ? S'était mon frére . . . Mon seul et unique frére , le fameux pére de ma trés chére Trish . Ce frére que j'ai tué de mes propres mains . . . Lors d'une enquéte il s'est manifesté être le coupable et n'ayant pas apperçut son visage je l'ai poursuivit et il allait me tirer dessus mais malheuresement je fus le plus rapide . . . Je me suis alors rencontré que c'était mon frére . . . Il s'est éxcusé puis je lui ai promis de me charger de sa fille et de protéger sa femme sans qu'elles ne sache rien sur la vérité qui avait noircit l'âme de Vergil . . . . . Et pendant se temps il pourrait leurs arriver n'importe quoi et je ne serais même pas la pour les protéger . . . . . MAIS A QUOI AI-JE SERVI BON SANGGGG !!!

Tout en criant il fixait le vide les larmes coulant a flots sur ses joues a présent recouvertes d'une mer bleu de tristesse , mais une tristesse qui lui donnait cette force , cette force de revenir un jour pour finir la promesse qu'il avait faite a son frére . . .

Il se calma alors puis regardant Soledad le regard triste et vide de douleur , il lui dit alors tendrement :

Comprends tu pourquoi j'ai besoin ne serait se qu'un peu de réconfort et ton aide me serait importante , je ne veux pas que mon âme noircisse . . . Alors pour sa il me faut garder mon humanité donc j'ai besoin d'une personne en qui avoir vraiment confiance , acceptes tu d'être cette personne ?

Il lui pris les mains , mais cette fois si différemment que la premiére fois , avec plus de présence dans les yeux et dans les sentiments , son état psycologique commençait a s'aggraver depuis 3 ans dans la vallée , Soledad serait elle le reméde pour une amélioration de cet état ? Malgrés tout ses méandres intérieurs Dante voyait en Soledad une lumiére qui le raménerait a la surface , enfin il aimait le croire , comme on dit si communément "l'espoir fait vivre ! " s'est peut être aussi la seule chose qui prouve que Dante est encore la a cette heure .
Revenir en haut Aller en bas
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Jeu 20 Sep - 1:17

C'était mal parti. Soledad ne s'était jamais vraiment montrée brillante pour consoler les autres et face à la tristesse de Dante, elle ne pouvait que se sentir impuissante. Et c'était bien là tout ce qu'elle pouvait détester. Elle ne pouvait qu'à peine comprendre la douleur de l'ancien policier, elle qui n'avait jamais eu à tuer, du moins jamais lorsqu'elle appartenait pleinement au monde des vivants, alors abattre un membre de sa propre famille... Inconcevable.

Au moins elle savait ce que ça faisait de perdre un être cher, de faire une promesse que la malchance nous empêche de tenir. Sur ce point l'un comme l'autre étaient identiques, ce qui finalement n'était pas un mal. Au moins là-dessus ils étaient certains de pouvoir se soutenir.


"Je suis désolée, je n'aurais pas dû demander."

Sur le coup, elle avait fait une gaffe. Avouer un crime, même accidentel, était pénible à faire, et Dante venait de tout lui raconter. Lui faisait-il confiance tant que ça? Ou avait-il désespérément besoin de faire confiance à quelqu'un? C'était censé, surtout dans un endroit pareil. S'il fallait se méfier de tout le monde, qui pourrait tenir aussi longtemps sans devenir complètement fou? Et Soledad pourrait-elle aussi tenir longtemps en doutant de tous les autres survivants? Face au regard que lui lança Dante, elle avait la cruelle impression d'affronter un miroir, sauf que le reflet semblait avoir nettement plus souffert qu'elle. Incertaine, elle détacha ses mains de celles de Dante. Au lie de ça, elle se pencha pour le serrer dans ses bras. C'était peut-être futile, mais pour autant qu'elle sache, jamais elle n'avait connu de meilleur remède contre le doute et la tristesse.

"Bien sûr, tu peux avoir confiance en moi. C'est le moins que je puisse faire."

Au moins elle savait que la trahison ne faisait pas partie de ses préceptes. Sur ce point, Soledad était probablement l'une des personnes les plus fiables parmi les survivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Jeu 20 Sep - 13:57

Dante ne fut point étonné au moment ou Soledad détacha ses mains des siennes , puis dans un certains élan elle le serra se qui laissa sur son visage encore attristé par toute ces remémorations , une marque d'étonnement puis un sourire affectueux et bienfaiteur en naquit fermant lui même les yeux laissant tomber sa lourde tête encore assaillit une once par ce maux de tête . Il sentit comme une chaleur bienfaitrice l'envaillir une telle sensation qu'il ne pouvait s'empécher de manifester par la venue d'une larme , une larme de joie qui coula doucement sur sa joue comme pour chasser ses autres larmes qui avaient coulé quelques temps auparavent . Dante hésita quelques instants a passer ses bras autour de la taille de Soledad car peut être qu'un trop plein d'émotions pour cette dérniére la ferait reculer , mais Dante n'eut pas le choix malgrés sa réflection ses bras l'enlaçaient déja . Sa tête toujours posé sur son épaule se décala légérement pour en laisser sortir quelques mots :

Ne sois pas désolé se n'est pas grave , tu ne pouvait pas savoir se qui dans mon passé me hantait . Merci pour cette confiance que tu me laisses placer en toi , je me sens comme allégé par la perte de ce poids qui depuis mon arrivée dans cette valée m'attristé . . .

Malgrés sa pleine confiance en Soledad un légers doute vint a lui : est se que le fait que elle soit séparatiste et lui "loyaliste" pourrait les entraver ? Enfin le terme loyaliste pour Dante est un grand mot parce qu'il s'est un peu joint a la premiére chose qui se présentait a lui et il se fout royalement de ces querelles , il trouvait sa assez risible de voir que même dans une vallée des plus anarchique les hommes cherchait a imposer leurs lois .
IL repris alors d'une voix fatiguée :

Et vous avez vous quelque chose qui vous donne la motivation de repartir ?

Il se serra alors un peu plus fort a elle avant de se décoler et de la fixer dans les yeux .
Revenir en haut Aller en bas
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Mer 26 Sep - 20:37

[Désolée Dante, j'ai eu pas mal de boulot cette semaine... T_T]

C'était le moins qu'elle pouvait faire, même si elle avait la cruelle impression que c'était trop peu. Dans ce genre d'endroit, tout le monde devait se soutenir, alors pourquoi avait-elle tellement de peine à donner sa confiance? Peut-être parce qu'elle savait que sa parole était fiable et qu'elle préférait douter des autres. Au moins dans cet ordre d'idée, Dante n'aurait rien à redouter venant d'elle. Quant à Soledad... Pour le moment elle n'accordait qu'assez de confiance à l'ancien policier pour savoir qu'elle pourrait lui confier sa vie, mais pas ses espoirs. Pas encore du moins.
Peut-être était-ce pour cette raison qu'elle eut un instant d'hésitation quand il lui demanda les raisons qu'elle avait de lutter contre la mort? Oh, il n'y avait rien de bien risqué à partager ce genre d'information. Après tout elle se montrerait d'autant plus digne de confiance en disant simplement ce qui était vrai. Quand il s'écarta pour la fixer, elle n'eut plus la moindre hésitation.


"J'ai une amie qui doit accoucher dans quelques mois. Je lui ai promis d'être la marraine de l'enfant. Je ne voudrais pas râter sa naissance."

C'était l'une des raisons, la plus évidente, la plus vivante tout du moins. Elle marqua un temps de pause. Ce n'était pas la seule raison, il y en avait une autre. Non, en fait deux autres bien plus importantes encore, de celles qui méritaient d'être citées.

"J'ai aussi fait deux autre promesses. La première est de vivre longtemps, en hommage à une personne que j'aimais beaucoup et qui est morte. La seconde, c'est de permettre à Anthea de revoir sa maman."

C'était complet, tout y était. Trois raisons de se battres, trois raisons qui l'empêchaient d'immaginer un seul instant qu'elle se ferait tuer. Trois raisons aussi qui l'empêchaient de foncer tête baissée sans réfléchir, et qui faisaient qu'elle n'accordait plus la moindre confiance à Mary. Après tout celle-ci n'avait pas pris la peine de réfléchir vraiment avant de lancer l'incantation qui a fait apparaître l'hiver et avec lui les monstres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Ven 28 Sep - 0:51

La pleine confiance de Dante appartenait dés a présent a Soledad , le faite qu'elle lui dise tout cela a réconforter Dante en lui montrant une mutuelle confiance . Il se redressa alors encore un peu sur le canapé , un légers mal de tête l'assaillait encore , mais bien moins fort que ce dernier .
Il pensa alors a la réalité et surtout a sa niéce a laquelle il avait mentit pendant maintenant deux ans n'ayant jamais avoué être le tueur de son propre pére , son passé funeste semblait pourtant ne plus le géner en présence de Soledad . Qu'avait elle de si particulier qui le réconfortait tant ? Lui même ne savait pas non plus mais ce quelque chose qui l'empéchait de penser a ses profondes blessures , il l'appréciait . . .
Puis l'une des phrase de Soledad le pércuta , il l'a regarda d'un air assez morne puis dit d'une voix séche :

Le probléme des promesse . . . S'est que on ne sait jamais si on pourra réellement les réaliser . . . Je me suis fixer le but de jamais y faillir depuis ma jeunesse mais en me retrouvant j'ai l'impression de perdre mes propres repéres . C'est assez pértubant pour moi de voir le fil sur lequelle était basé mon éxitence me glisser entre le doigt comme un vulgaire savon humide !

Son ton semblait avoir repris de sa tristesse , puis il bascula ses jambes s'asseyant et laissant de la place pour Soledad .
Il fixe le sol quelques secondes et relevant sa tête il ne savait plus quoi penser . . . Mais depuis son arrivée ici il ne savait plus quoi penser se qui est peut être la cause de son comportement désinvolte du a sa perte de soi même , il a donc crée cette carapace pour couvrir sa personnalité , mais a présent il ne savait plus vraiment qu'elel étais sa réelle personnalité . . . Un grand flou s'installa dans son esprit et lachant un long soupire de déséspoir il repris avec Soledad :

Comment me vois tu réellement ? Agis tu pour ne pas me contrarier du a mon état de santé ou crois tu vraiment en moi ?

Il leva la tête la regardant des ses yeux céruléens marquand une pose dans les siens laissant une certaine sensibilité voir même une légére sensualité qui envahissait leur espace . . .

[ t'inquiéte moi aussi je suis surchargé en ce moment ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Mar 2 Oct - 21:42

Soledad fronça un instant les sourcils quand Dante se redressa. Etait-il suffisemment reposé pour le faire ou ferait-elle mieux de l'obliger à se recoucher? Au moins son geste ne semblait pas lui provoquer d'autre malaise, pour le moment du moins. Elle ne dit finalement rien, se contentant de l'observer, par prudence. Elle se redressa sensiblement, pour mieux s'assoir à côté de Dante, sans pour autant laisser son attention dévier. Il n'avait pas tort sur ce point, faire des promesses était dangereux, on était jamais certains de les tenir. Soledad avait toujours tenu les siennes, et la dernière l'vait envoyé ici. L'accident ne l'avait jamais démontée pourtant. Les promesses qu'elle avait fait depuis, elle comptait bien les tenir comme elle l'avait tujours fait. Au contraire de Dante, ça l'aidait à survivre, jamais ça ne l'avait perdu.

Elle s'enfonça un peu plus dans le dossier, croisant ses mains sur ses propres genoux. Dante soulevait une question importante. S'était-elle contentée d'accepter uniquement pour lui faire plaisir? A bien y réfléchir, non. Soledad n'était pas du genre à dire des choses uniquement parce que ça fait plaisir de les entendre. Elle était même plutôt totalement opposée à ce genre de méthode. Si elle ne tenait sincèrement pas à l'ancien policier, elle l'aurait envoyé promener. C'était aussi simple que ça. Ah, Soledad et son sale caractère...


"Je crois en chaque être humain de cette vallée, mais je peine juste à accorder ma confiance à certains d'entre eux. Dante, dans cet enfer, tu es l'une des personnes les plus fiables que je connaisse, quoique tu puisse en penser."

Elle hausse les épaules et dévie un instant les yeux sur le décor, peut-être pour ne pas avoir à affronter le regard de Dante. Curieusement elle pouvait lui accorder plus de confiance qu'elle n'en avait en la majorité des survivants. Pourquoi? Simplement parce que Dante n'avait jamais risqué la vie de quelqu'un d'autre sur un coup de tête. Pas à Hollow Dream en tout cas.

"Tout le monde doute, surtout ici, mais c'est en te laissant faire que tu finis par te perdre. Continue à te battre, c'est la meilleur chose que tu puisse faire, pour toi. Et surtout ne regrette rien de ton passé, c'est ce qui pourrait te détruire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Jeu 4 Oct - 22:29

Dante eut un léger frisson d'émotion a ces paroles si douces qui sortirent de l'angélique bouche accompagné de ses lévres si rougoyante et attrayante de Soledad , une énergie en lui refit surface prés a se battre et a ne jamais lacher , Dante était de nouveau sur pied , enfin pour le moment .

Un sentiment grandissait a l'égard de la jeune Soledad ses yeux le captivait intensément inquiété par ses moindres gestes il cernait peu à peu le personnage , puis quand soudain elle fuya son regard se qui lui parut étrange il lui prit alors la main et lui dit :

Je suis grandement rassuré de cette confiance que tu me portes , et je dirais même touché également , je me sens comme avant , nous dirions plus humain , cette discussion m'a permis de retrouver un certains côté sociable que j'avait perdu . . .

Il laissa une pose encore grandement inquiété par son regard qui se vadrouillait dans la piéce , il cherchait a se l'aproprier il voulait être la seule chose qu'elle voulait regarder , cela est peut être un peu égoiste de sa part mais . . .

Il reprit alors sous un tout autre ton , plus charmeur et plus doux :

Pourquoi fuis tu mon regard ? Mes yeux introduit dans les tiens te génent donc tant que sa ? Regarde moi et enflame mon coeur de ton oeil flamboyant !

Ah la la !! S'est quoi ces phrases de vieux gentleman que je lui sors ! Je vais encore me faire envoyer pêtre s'est sûr !! Enfin je n'éspére pas . . .

Dante sembait ravagé par une quelconque passion , . . . Peut on donc céder a la passion dans un tel Hiver démoniaque , la ou tout mal se cache ? Ces questions touche un point sensible et intéressant dans cette prison de glace , qui montre que malgrés le froid , la peur et la dureté de vivre , la chaleur d'un coeur ne s'éteindra jamais tant que la passion l'anime , et cela était a présent le cas pour Dante étonnait lui même d'une telle réaction .

Il se rendit compte également que se son mal de tête s'était grandement appaisé plus qu'une légére sensation nauséeuse le parcourait encore .

Il était la a côté d'elle crispé a l'attente d'une réponse pourtant l'espoir était la grandissant chaque secondes de plus .
Revenir en haut Aller en bas
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Lun 8 Oct - 3:29

Sans doute aurait-elle dû se sentir encore plus mal à l'aise, mais la remarque de Dante était... COmment dire... Surprenante. Tellement surprenante même qu'elle se surprit à le fixer de nouveau, peut-être avec de l'étonnement, ou de la perplexité, c'est selon. Elle resta quelques secondes silencieuse. Comme belles paroles c'était un peu bancal, mais curieusement touchant. Tellement même qu'elle en venait à douter de leur honnêteté. Elle releva un sourcil, ne sachant pas vraiment comment réagir. A vrai dire du romantisme aussi étrange, elle n'en avait pas connu. Et puis comment expliquer à Dante que ses expériences de couple avaient toujours été étranges? Entre les hommes incertains et hésitant, et... Oula... La dernière conquête de Soledad était plutôt du genre blonde et bien formées fémininement parlant. Ingrid... L'image de son ange tué dans un accident injuste vint s'imposer à elle.

Soledad se releva, quittant le fauteuil un peu trop brutalement. Non, elle n'avait rien contre lui, rien de bien valable pour expliquer sa fuite ou son hésitation. Pourtant il y avait des choses qui ne se faisaient pas en un instant. Combien de temps devrait-elle encore porter le dueil de son amour assassinée? Mieux valait couper court à toute conversation sur ce terrain un tout petit peu trop glissant.


"Tu as besoin de te reposer, il ne faudrait pas laisser ce coup de froid mal tourner. Tu as l'air d'aller mieux, alors profites-en pour dormir."

Il n'y avait pas la moindre agressivité dans sa voix, juste de la sympathie peut-être teintée de tendresse. Mais en tout cas elle n'avait pas tort sur ce point. Pendant qu'il n'avait plus mal à la tête, Dante devait en profiter pour s'endormit, chose qu'il lui serait plus difficile de faire avec la migraine. Et au moins il écarterai tout possibilité de retomber malade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   Mar 23 Oct - 20:30

Dante vu le visage de Soledad palir sous ses sordides paroles , il ne fut étonné de voir une telle expression dans ses yeux et sur son visage , peut être avait il était trop entreprenant dans la relation qu'il aurait peut être voulu entretenir avec Soledad mais il était certains d'une chose elle n'avait aucune agréssivité a son égard et cette chose le rassurait malgrés tout .

Puis soudain il leva les yeux au ciel regardant ce plafond , si souvent observé pendant des heures sans aucune raison , aucune sensation , aucun sentiment , . . . rien , un profond gouffre mais la une chose le forca a quittait ce vide cette chose , cette personne même était Soledad , et pour la remercier il n'avait qu'une chose a lui offrir en retour , son coeur .

Soudain une légére sensation de manque survint aprés l'arrivée d'une vague de poussiére , Soledad venait de quitter le fauteuil , Dante fut trés étonné de cette acte , mais il savait que le meilleur moyen de ne pas affronter les choses était bien évidemment de les fuir . Il en déduisit alors que si une peur survenait si soudainement aprés cette phrase s'était que ignorait une chose des plus triste de son passé , un chose qui soliciterait sa crainte des hommes ou non peut être pas des hommes mais plutot sa crainte de l'amour , une sensation anima le corps de Dante qui se mouva malgrés ses quelques génes physique et qui attrapa le poignet de Soledad . Il la retourna tout en écoutant ses hatives paroles puis il lui dit :

Je ne veux pas que tu es peur , ou que tu me crains moi ou mon regard , je ne veux pas non plus que tu me fuis car s'est grace a toi qu'a présent je me sens vivant , plus qu'hier ou même avant hier alors je veux pouvoir regarder la femme qui m'a aidé , la femme a qui je me suis confiée , la femme que . . .

Ses quelques secondes planérent dans l'esprit de Dante , il savait se qu'il allait dire mais ayant obsérvé sa précédente réaction cela auraité été idiot d'utiliser un tel mot il continua alors zappant volontairement le mot :

. . . Sans qu'elle me fuis . J'ai cherché se manque , se vide en moi depuis plusieur année et maintenant que je le trouve je ne veux pa me retrouver comme face a un rayon de soleil perçant a travers un ciel ombragé me réchauffant quelques instants pour redisparaitre a la suite . Je ne veux pas vivre sa , . . . Je sais que je n'ai probablement pas vécu se que tu as vécu mais je serais la pour toi , pour t'aider pour te soutenir .

Il s'approcha doucement encore plus prés de Soledad posant alors sa main sur le haut de sa poitrine sentant son coeur battre puis étant tout proche il murmura alors :

Je réchaufferais ton coeur , refroidis pas ces années . . .

Dante posa un regard doux et attentioné sur Soledad , quels serait sa réaction a présent ? Il ne pouvait guére le savoir mais il en espérait une bonne .

[hrp:désolé pour le retar j'ai changé d'internet la maintenant s'est mieux ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rentrée "chez soi"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rentrée "chez soi"
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Echanges "Chez Suki"
» HOWARD CHEZ "FLEUVE NOIR" ET "NEO"
» "Chez Florion Grillon", vendeur de fleurs
» [Terminé - Livre I]"Je veux juste rentrer chez moi..."
» Brezilyen fòme yon "Brigad Desalin" pou ede peyizan ayisyen plante.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: BROUILLON :: Archives :: Archives RP :: Saison 2-
Sauter vers: