AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le sommeil d'un ange

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Ven 24 Aoû - 14:03

[merci infiniement, Chahîd. Anthea, toutes mes excuses. J'ai terminé mon contrat de travail ce mois, je serai donc pleinement opérationnel comme lors de nos tout premiers posts.]

Combien de temps était-elle partie? Oh, pas si longtemps que ça, mais sans doute une éternité aux yeux de la fillette si elle ne dormait pas. Forte de quelques mots offerts par une fillette et d'une peluche accomagnatrice, Soledad ignora royalement les regards en coin quelques peu surpris de voir la latine si... Ouais enfin pas du tout assortie à une peluche. Elle n'avait ni de raison de se justifier ni de temps à perdre. les marches furent vites dévalées jusqu'à la remise, là où traînait diverses frusques de diverses époques, la plupart ayant habillé des personnes qui ne viendraient pas râler si on leur emprunte leur garde-robe. Combien de personnes étaient mortes à Hollow Dream? Trop de toute manière. Soledad posa Griffin dans un coin, considérant la peluche comme si celle-ci allait pousser un cri de se voir ainsi abandonné quelques instants. Non mais ce n'était qu'uzne peluche, hein!

Retroussants es manches, elle commença à fouiner minutieusement entre les différentes couches de tissu. Quelqu'un avait donc prit la peine de classer un minimum cette caverne d'ali baba pour styliste en herbe? Tirant une jacquette du haut, Soledad eu comme l'impression de recevoir un coup en plein coeur. Il y avait donc eu des enfants dans cet endroit maudit, des enfants plus jeunes même qu'Anthea vu la taille menue du vêtement. Chassant toute idée sombre, elle replia la relique et continua sa fouille. Difficile d'estimer exactement la taille de la petite demoiselle, mais il y avait bien quelques vêtements qui pouvaient lui aller. Plutôt que dfe faire un tri détaillé, elle empila tous ceux qui pouvaient aller à Anthea avant de sélectionner avec plus de soin des vêtements plus chauds de taille plus grande. Avoir des choses ajustées étaient une chose, mais il fallait surtout de quoi pouvoir affronter le froid. En toute honnêteté, Soledad ne se faisait pas d'illusion. Garder Anthea totalement enfermée était impossible. Et sortir prendre l'air ne pourrait lui faire que du bien, du moins s'il n'y avait pas de saleté de monstre dans les parages. Mais Sol était là pour ça, non?

Ses choix, faits, Soledad entreprit de tout prendre dans les bras, posant Griffin au sommet de la pyramide de tissu. Un peu grande cette pyramide d'ailleurs. Voyant difficilement où elle mettait les pieds, Sol se fiait surtout à ce qu'elle connaissait du refuge pour avancer, manquant de buter contre les premières marches des escaliers. Anthea dormait-elle paisiblement? Elle l'espérait. La petite avait besoin de repos. Mais une part d'elle espérait aussi qu'elle ne dormait pas. Pourquoi? C'était une excellente question! Quelques pas de plus...
Oups!
Soledad revint en arrière, elle avait dépasser la porte qui l'intéressait. Se penchant sur le côté, tout en maintenant un semblant d'équilibre, elle pressa du bras sur la poignée pour ouvrir la porte. Les bras pleins, elle ne vit pas si la fillette était éveillée mais elle fit tout de même un effort considérable pour ne pas faire trop de bruits, le temps de marcher, ou plutôt d'évoluer à l'aveuglette jusqu'à une autre couche de fortune pour y déposer son imposant trésor, lâchant par la même occasion un soupir de soulagement. Et hop! La voici qui récupère la peluche avant de se retourner vers Anthea et de s'approcher. Dormait-elle encore?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Dim 2 Sep - 14:48

[*Regarde Sol les yeux larmoyants de bonheur* Sad ‘’Sol... Enfin...'' *Se précipite dans ses bras et la serre tout fort ! fort ! et lui fait un gros calinou tout tendre* (comment cela, elle est déjà reparti.. ? *pleure* Crying or Very sad )]

Un soupir, voilà ce qui échappa des lèvres de la petite fille tandis que ses yeux s’ouvrirent de nouveau après qu’elle les ai clos l’espace de quelques instants. Son dernier rêve avait été effrayant... Mais en même temps, elle savait que ce n’était pas une peur habituelle, comme celle qu’elle pouvait ressentir dans ses autres rêves... Non... C’était un peu le même genre de peur que celle qu’elle avait ressenti lorsqu’elle avait vu le corps de Ingrid ensanglanté. Une peur terriblement réelle, qui la faisait encore frissonner. En silence, elle jeta un oeil timide à la pièce... Sol n’était toujours pas revenue, et Anthea espérait intérieurement que la jeune femme réapparaisse très rapidement. Un doute affreux s’empara alors de cette dernière... Le genre de doute insidieux, qui vous faisait vous imaginer mille et une choses des plus folles... Et si Sol ne revenait pas.. ? Et si elle s’était fait attaquer par un monstre qui avait réussi à entrer dans la maison.. ? Car pour la fillette, ce lieu en était forcément une, qu’est-ce que cela pouvait-il bien être d’autre.. ? Mais non, cela n’était pas possible... Soledad avait Griffin avec elle, alors forcément elle ne risquait rien... Absolument rien songea Anthea tandis qu’elle remontait quelque peu le chaud manteau de la sud américaine sur son menton.

Ce dernier avait l’odeur de la jeune femme... Un odeur forte, rassurante... Comme celle qui en était la propriétaire. Un sourire se dessina alors sur le visage de la fillette qui était partagée entre deux volontés : Elle voulu se lever et partir courageusement à la recherche de Sol, mais en même temps elle appréciait ce cocon rassurant qui la faisait baigner dans un sentiment de bien-être délicieusement savoureux à ses sens encore quelque peu émoussés. Mais toutefois, et en dépit de son dernier rêve des plus déplaisant, Anthea se sentait mieux... Elle se sentait même bien mieux à vrai dire, même si elle ne sut trop comment l’expliquer. De nouveau, un soupir brisa le silence de la pièce. Sous le couvert de ses couvertures, Anthea s’étira doucement. Ses membres lui étaient encore un peu douloureux, mais elle était une petite fille courageuse et elle lutta contre cette douleur lancinante, bien que peu effective, afin de détendre ses muscles encore endoloris par le froid cruel qui lui aurait sans aucun doute possible coûter la vie sans l’intervention de celle qui ignorait encore qu’elle allait devenir la maman d’adoption de la fillette à un point dont elle était sûrement bien loin de s’imaginer...

C’est alors que la porte de la chambre s’ouvrit doucement... Anthea se figea quelques seconde, puis finalement elle ferma de nouveau les yeux en s’immobilisant afin de faire croire à l’intrus qu’elle dormait encore. Avec un peu de chance, celui-ci repartirait sans se soucier de sa personne, ou bien encore Sol reviendrait-elle juste avant qu’il ne s’intéresse à son cas d’un peu trop près. Mais visiblement l’intrus n’avait pas l’intention de quitter les lieux si Anthea se fiait au bruit qui lui parvenait au oreilles... Elle ne savait pas ce que ce dernier était venu faire ici, et finalement elle s’en moquait bien. Tout ce que voulait Anthea, c’était qu’il s’en aille et que Sol revienne auprès d’elle. La fillette avait peur, mais elle avait promis à la sud américaine d’être courageuse en son absence, alors elle décida de ne pas bouger, de ne pas crier, de ne pas... Le coeur de Anthea s’emballa soudain... L’inconnu, loin de quitter les lieux, était en train de s’approcher d’elle. La fillette ne savait pas trop comment réagir... Fuir.. ? Mais avec le poids qu’elle avait sur le corps, l’inconnu la rattraperait avant même qu’elle n’ai quittée le lit... Crier.. ? Qui sait alors si Sol l’entendrait et reviendrait à temps pour la protéger... Non, Anthea jugea plus sage de continuer de faire semblant de dormir...

Après un moment, le bruit s’arrêta les pas étouffés de l’intrus avaient cessé depuis plusieurs secondes maintenant, et le silence était retombé sur la pièce telle une chape de plomb. La fillette resta dubitative un long moment. Ne rien savoir lui était quelque peu embarrassant, mais en même temps elle ne voulait pas risquer d’attirer trop l’attention de l’intrus qui n’avait toujours pas quitter la pièce. Anthea osa alors une folie... Dans un geste qu’elle espéra discret, elle ouvrit légèrement un oeil afin de se rendre compte de la personne, ou de la chose, qui se trouvait auprès d’elle... Et la, elle la vit... Elle les vit plutôt... Les deux seules personnes qui prenait soin d’elle dans cet endroit étrange... Anthea ouvrit alors grand les deux yeux, et s’écria d’une petite voix éclairée d’un sourire lumineux :

‘’Sol... Tu es enfin revenue...’’

Les yeux de la fillette scintillèrent alors d’un bonheur immense et non contenue... Ou bien était-ce le début de larmes de joie qui perlaient u coin des yeux de la fillette qui rendait ce dernier si joliment étincelant.. ? Quoi qu’il en soit, Sol et Griffin étaient enfin de retour et Anthea ne pouvait désirer meilleure chose en cet instant présent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Sam 8 Sep - 21:57

[*Revient* J'aime les calinous! Huhu! ^^]

Revenue, oui. La longue expédition, ou quête, n'ayons pas peur des mots, avait enlevé la sud américaine dans une fouille préhistorique vestimentaire, ou presque. Penchée sur la petite, elle n'osait à vrai dire voir si la petit bout de jeune fille était éveillée ou pas. A la rigueur, une main se tendit, dans l'idée de base de toucher l'épaule enfantine, d'en éprouver le degré de repos, quand...

Deux yeux mouillés s'ouvrirent brusquement. Soledad frémit à peine, mais son coeur, lui, avait fait un bond considérable. Quelle frayeur! Les enfants s'éveillaient-ils toujours de cette même manière surprenante ou Anthea n'avait-elle eu qu'un sommeil léger? La jeune femme n'en avait pas la moindre idée en vérité. Mais les palpitations cardiaques étaient bien présentes pendant plusieurs secondes. Un large sourire fendi le visage chaleureux de la sud américaine.


"Bonjour belle au bois dormant! Tu as fait de beaux rêves?"

Le repos fut sans doute court, mais Anthea avait probablement repris assez de forces pour se lever et faire quelques pas, le nécessaire pour remettre ses muscles en route et affronter le monde. S'asseyant sur le bord du lit, la jeune femme déposa la peluche à côté du pseudo-oreiller d'Anthea. Après tout la bestiole inanimée avait fait son office de protecteur poilu, il était donc temps qu'elle revienne à sa maîtresse légitime. Sur la couche d'à côté, une montagne de vêtements n'attendait plus que d'être essayé et adopté, ou écartés, c'était selon.

"J'ai été un peu longue, mais je suis revenue avec une énorme garde-robe! Tu n'auras plus qu'à choisir ce qui te plait comme ça."

Et le reste sera renvoyé dans les réserves, pour de prochains utilisateurs qu'elle espérait peu nombreux. Et dire qu'elle ne s'était pas reposée depuis l'arrivée d'Anthea! Curieusement elle ne ressentait aucune fatigue, du moins pour le moment. Il lui faudrait prendre le temps également de trouver des activités distrayantes pour la petite pour les jours où elle devrait aider à remplir le garde-manger, mais en ce moment, Soledad avait quelques réticences à envisager de confier la petite demoiselle à qui que ce soit d'autre dans le refuge humain. Une méfiance sans doute injustifiée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Lun 10 Sep - 15:04

Même si elle n’en dit mot, revoir l’animal pelucheux auprès d’elle procura à Anthea un plaisir certain. Elle passa une main encore tremblotante sur son soyeux visage sympathique, puis elle reporta de nouveau son regard vers Soledad... Une Soledad, qui n’avait sans doute jamais aussi bien porté son prénom qu’à cet instant présent, tant sa présence auprès de la fillette ravivait délicieusement les traits encore quelque peu tirés de celle-ci. Sans doute, lui faudrait-il encore une ou deux nuits complète avant de retrouver son parfait petit visage enfantin... Mais déjà, la sud-américaine en avait un parfait avant-goût sous les yeux...

Lorsque celle-ci lui demanda si elle avait fait de beaux rêves, Anthea fit une petite moue et lui agrippa doucement la main...

‘’Pas vraiment Sol... J’ai rêvé d’un monstre affreux, avec des dents pointus et des yeux affreux... Il me parlait, mais je n’entendais rien... Au début je croyais que c’était un homme, mais quand il s’est retourné j’ai vu que c’était un monstre. Quand je lui ai demander son nom, il a articulé mais je n’entendais toujours rien... Mais je crois que j’ai réussi à comprendre son nom en lisant sur ses lèvres... Il s’appelait Saïd... C’est un drôle de nom pour un monstre, tu ne trouves pas Sol.. ?’’

Tout en ponctuant sa réponse par une interrogation, Anthea ne put dissimuler une certaine fierté à avoir ainsi pu lire le nom du monstre sur ses lèvres. Certes, son interprétation était quelque peu erronée, mais qui était en mesure de le lui dire.. ? Personne de présent en tout cas... Puis, la fillette reprit...

‘’Il m’a fait peur, mais je lui ai crié ‘’va-t-en le monstre !’’, et puis j’ai eu l’impression de reculer à tout vitesse, et je me suis réveillée... Heureusement que ce n’était qu’un rêve, parce que cela faisait vraiment peur je trouve...’’

Un rêve, oui... Un rêve... Mais était-ce réellement un rêve, ou bien tout comme cette réalité, était-ce quelque chose de plus réel qu’un simple songe venu tourmenter le sommeil décidément bien troublé de la fillette.. ? Quoi qu’il en soit, celle-ci s’en désintéressa presque aussitôt en voyant la pile de vêtements sur le lit voisin.

‘’Tout ça.. ?’’ s’écria-t-elle en écarquillant légèrement les yeux ‘’Je comprends pourquoi tu as mis tout ce temps...’’ conclu-t-elle en tournant la tête sur le côté en direction de la pile de vêtements.

Anthea regarda la montagne de tissu, puis elle s’interrogea... Tant de vêtements, cela signifiait qu’il devait y avoir énormément de monde ici... Ne pouvant réfréner a curiosité naturelle, Anthea regarda de nouveau Sol dont elle n’avait pas lâcher la main, et lui dit tout en se calant confortablement la tête contre son oreiller...

‘’C’était à qui tous ces vêtements Sol.. ? C’était à des enfants qui on grandit.. ? Vous devez être beaucoup alors, non.. ?’’

Nombreux, oui... Vivants... Malheureusement pas vraiment... Mais cette pensée n’effleura même pas la fillette qui n’en était pas encore à ce stade de compréhension du monde dans lequel elle avait tristement atterrit. A ses yeux encore innocents, du monde signifiait obligatoirement des personnes vivantes, des personnes qu’elle rencontrerait sans doute au fil des jours... Mais comment dire à une petite fille de douze ans, que les vêtements qu’elle allait porter étaient ceux de personnes décédées.. ?

Assurément, Sol se trouvait là de nouveau devant un épineux sujet à aborder avec sa petite protégée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mer 12 Sep - 12:09

Bien installée sur le rebord du lit, Soledad considérait avec un certain amusement le geste de la fillette pour sa peluche. Que d'affection! Mais pour un objet inanimé... Sa maman n'avait-elle jamais pensé à lui confier un compagnon plus actif? Un chien ou un chat aurait sans doute été mieux qu'une peluche, surtout pour une demoiselle de l'âge d'Anthea (ou du moins de l'âge que Soledad supposait être celui d'Anthea). Au moins la petite semblait avoir repris un début de forces, mais pour ce qui était de la santé, ça resterai encore à voir sur pluseurs jours. Bon, au moins elle ne paraissait plus avoir de fièvre, c'était un point excellent.

Elle resta cependant silencieuse à l'explication du cauchemars. Saïd? Ce nom lui était inconnu à Hollow Dream. Un nom pourtant humain, non? Mais pour un monstre apparu dans un cauchemar... Bon, avec ce que Soledad avait raconté sur les créatures qui hantaient la vallée, la petite aurait très bien pu avoir l'imagination nécessaire pour en faire un mauvais rêve. L'ennui, c'était que le rêve précédent n'était pas si chimérique que ça. Peut-être celui-ci était-il pareil? Soledad fronça légèrement les sourcils avant de répondre, sur un ton rassurant. Inutile d'ajouter inutilement de la peur.


"Oui, heureusement que ce n'était qu'un vilain cauchemar. C'est un drôle de nom en effet, mais les rêves sont souvent bizarres, non?"

Au moins l'attention était vite détournée par la colonne vestimentaire rapportée par la sud américaine. Oui, tout ça. Mais elle n'avait pas vraiment de réponse concluante ou positive à ce qu'Anthea demandait.

"Nous ne sommes pas très très nombreux, mais certains de ces vêtements appartenaient à des gens que je n'ai pas connu. Ils sont sûrement partis, mais je ne sais pas exactement où. Peut-être que certains se sont réveillés pour retourner dans leur famille et nous ont laissé les vêtements."

Ouh le vilain mensonge! Mais comment pouvait-elle dire décemment à une petite fille que les propriétaires légitimes de ces vêtements étaient devenus soit des monstres soit de la chaire à paté? Ce genre de détails se devaient de rester encore un tout petit peu inconnu pour Anthea.

"Dis-moi ceux que tu préfère et je vais t'aider à les essayer! certains sont peut-être un peu grands mais ce n'est pas grave, il faut surtout que ça te tienne chaud."

Fuyant certainement une autre question sur les personnes qui auraient pu porter les vêtements, Soledad se leva pour se diriger vers la pile de pulls, pentalons, jupes en tout genre pour les répartir un peu mieux, et permettre à Anthea d'avoir une meilleure vue d'ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mer 12 Sep - 17:45

‘’Huhu...’’

Exprima positivement Anthea au propos de Soledad sur les rêves, tandis que la fillette observait avec attention les vêtements que la jeune femme déployait du mieux qu’elle pouvait afin d’offrir à cette dernière une bonne vision d’ensemble... Il était vrai que les rêves étaient des choses bizarres...On pouvait tout à la fois y défier les règles de physique les plus élémentaire, et en même temps se trouver dans des situation des plus tristement banales... D’un geste légèrement empâté, la fillette se mit assise dans le lit tout en faisant regagner à Griffin la douceur de ses petits bras aimants. Elle releva un peu plus encore le manteau de Sol jusqu’à sa taille, recouvrant du mieux qu’elle le pouvait ses hanches de sa chaleur. Puis, elle reporta de nouveau son attention sur les vêtements...

De la façon dont Sol avait dispersé les différents éléments vestimentaires, Anthea avait le sentiment d’être la cliente privilégiée d’une grande boutique de luxe, comme ces femmes qu’elles avait parfois vu dans les reportages. Certaines d’entres elles avaient tellement d’argent, que la boutique pouvait même fermer afin que ladite cliente ne soit pas importunée par d’autres clientes... C’était comme l’une de ces dernières, que la fillette se sentait à ce moment présent... Voulant s’amuser quelque peu, Anthea dit à Sol :

‘’Vous avez beaucoup de choix mademoiselle, je ne sais que choisir...’’

Le ton était certes exagéré, la voix fortement aggravée comme la fillette pensait que pouvait l’être la voix d’une femme entièrement adulte et distingué, et la comédie était assurément sur jouée... Mais qu’importe, Anthea s’amusait tout de même, ce qui vu l’endroit était quasiment un luxe aussi précieux que le moindre bout de métal doré... Son regard se promena tout d’abord sur les pulls... La fillette en remarqua rapidement un très joli en laine à col roulé de couleur grise, presque semblable à celle de son haut actuel. Mais un détail interpella la fillette. Le gris uniforme du pull était subitement troublé par une sorte de traînée discontinue sèche et marron, qui allait du col jusqu’à la poitrine. Anthea se pencha un peu plus en avant afin de voir ce que pouvait bien être cette trace, et très rapidement elle compris...

‘’Tu as vu Sol... La pauvre fille à du saigner du nez...’’

Si il y avait bien une chose que Anthea connaissait, c’était bien la couleur du sang. Après tout, combien de litre en avait-elle perdu lors de ses tentatives désespérées et terriblement dangereuse, d’attirer l’attention de sa mère sur sa seule et unique petite personne.. ? Bien trop pour une enfant, assurément. Heureusement, le corps humain était une véritable merveille de technologie biologique... Alors loin de se voir rebuter, Anthea enchaîna en souriant à la sud-américaine :

‘’C’est pas grave Sol, je le trouve très joli ce pull... Et en plus il à l’air bien chaud non.. ? Qu’est-ce que tu en pense.. ?’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Ven 14 Sep - 9:03

Bon, elle manquait peut-être un peu de conviction dans son accord sur le pseudo-cauchemar, mais en toute honnêteté, Soledad préférait éviter de dire qu'elle avait déjà vu quelques bestioles avec des crocs monstrueux. Bien qu'en vérité le nom de "Saïd" ne lui disait absolument rien, si le songe de la fillette était du même genre que celui auquel elle avait participé, il y avait fort à parier pour qu'un truc genre chimère soit en train de se dire qu'il n'avait pas rêvé d'enfants depuis longtemps. D'ailleurs les monstres pouvaient-ils réellement rêver? C'était une excellente question.

Mais celle-ci ne se posa pas quand, muée sans doute par une envie de s'amuser toute naturelle, Anthea prit la voix d'une donzelle de snob famille. Le genre de ton qui fit rire Soledad tandis que, jouant le jeu, elle fit une révérence en présentant le butin de son escapade précédente. Mais son rire de même que tout sourire disparu quand Anthea lui fit porter attention sur un pull tâché de sang. Mauvais calcul... Elle aurait dû faire plus attention en prenant les vêtements.


"Ah oui, très certainement..."

Saigné du nez pou pire... La petite personne qui portait autrefois ce pull avait-elle encore la tête sur les épaules ou un coup quelconque lui avait-il brisé le nez? Mieux valait s'appuyer sur la pensée enfantine nettement moins... Morbide.

"S'il te plait, j'irai essayer de le laver au mieux! Après tout ça devrait partir en bonne partie je pense."

Au fait Soledad n'avait pas vraiment de grandes connaissances en matière de lessive. Sans doute pourrait-elle au moins diminuer la tâche, ce serait un bon début.

"Et qu'est-ce que tu pense de ça?"

Du bout des doigts, elle attrappa un pentalon en velour cottelé d'une époque très certainement dépassée niveau mode, mais qui avait au moins l'avantage de paraître plus chaud que la jupe que portait Anthea.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Sam 15 Sep - 19:33

(J’ai cru voir quelqu’un draguer honteusement ma Sol à moi... Cogne *non mais, quel culot ce sale petit voleur de maman !*)

Le regard perplexe de Anthea se porta sur le pantalon choisi par Soledad en une contemplation des plus interrogative. Mais contrairement à ce que aurait pu penser la jeune femme devant cette moue expectative, la fillette ne jugeait pas de la nature ou bien encore du degré de mode du dit vêtement. Non, ce qui préoccupait la fillette était un sujet tout autre. Pour tout dire, c’était même une chose des plus embarrassantes à avouer à la sud-américaine qui allait sans doute finir par trouver Anthea vraiment étrange... Mais ce n’était pas sa faute à elle après tout, c’était sa mère qui avait décidé de cela sans lui demander son avis... Anthea n’avait pu que prendre l’habitude en fin de compte, une habitude qui la mettait toutefois dans une situation que la fillette jugeait véritablement embarrassante pour elle. Finalement elle reporta son regard gêné sur Soledad et, tout en resserrant son étreinte sur Griffin, une autre habitude qui témoignait cette fois-ci d’un manque d’assurance certain, elle s’adressa à cette dernière d’une petite voix timide...

‘’Tu sais Sol... Je... Je n’ai jamais porter de pantalon... Ma maman dit toujours que je suis plus jolie avec une robe et qu’une demoiselle ne devrait jamais s’habiller comme un garçon...’’

Légèrement honteuse de ce qu’elle venait de dire à Soledad, Anthea baissa doucement son regard, mal à l’aise. Mal à l’aise, car elle venait de se rendre compte que la jeune femme, elle, portait un pantalon et des vêtements qui aurait très bien pu aller à un homme. Peut-être, la jeune femme avait-elle mal pris les paroles sans malice de Anthea, pour elle-même... La fillette voulu alors prévenir le moindre doute possible, et elle s’exprima vivement en souriant timidement à la sud-américaine qu’elle osa de nouveau regarder légèrement en biais...

‘’Mais à toi cela va bien tu sais Sol... Je te trouve très jolie comme ça... Tu es une vraie femme !’’

S’il y avait un oscar de la maladresse, alors nul doute que Anthea aurait fait partie des nominés... Et peut-être même, aurait-elle eu le douteux honneur de le recevoir loin devant tout autre... Pourtant, c’était vrai qu’elle trouvait Soledad très jolie, même vêtue comme un homme selon l’avis qui aurait été celui de sa mère. La fillette avait le sentiment de s’enfoncer de plus en plus profondément dans son marasme d’embarras, et pour changer de sujet elle dit en regardant de nouveau le pantalon élu :

‘’C’est un beau pantalon, je vais l’essayer... *Mais ça va me faire tout bizarre* ne put-elle s’empêcher de songer...

Pensez donc, plus de douze ans à ne porter que robes et jupes en tous genres... Difficiles de s’habituer à autre chose en quelques secondes seulement. Mais Soledad avait été chercher tous ces vêtement rien que pour elle, alors Anthea ne voulait surtout pas la vexer.

‘’Je suis sur qu’il ira parfaitement avec le pull gris Sol... La tâche ne me gêne pas tu sais, ce n’est pas grave’’

Anthea appuya cette dernière parole par un sourire légèrement plus osé à l’encontre de la jeune femme, afin de minimiser au plus bas le malheureux effet de ses paroles malheureuse qui pourrait laisser penser à la sud-américaine qu’elle avait affaire à une petite fille bien difficile... Ce que, assurément, Anthea n’était pas en dépit des apparences...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Sam 15 Sep - 20:05

[Je me laisse pas voler comme ça, qu'est-ce que tu crois!]

Pendant un moment, Soledad cru sincèrement avoir dit quelque chose qui fallait pas. Le pull avec sa tâche de sang ferait-il un peu trop cogiter la fillette? Ou alors peut-être qu'elle ne se sentait pas bien avec la tête qu'elle faisait... Interrogative, les mains de la sud américaines retombèrent lentement, reposant le pentalon, pensant avec conviction qu'Anthea allait peut-être subitement dire que quelque chose n'allait pas... Ou bien il y avait aussi une tâche douteuse sur le velours cottelé? Reprenant 'objet entre ses mains, Soledad l'examina. Hormi une légère décoloration, il ne devait pas y avoir quelque chose de bien grave, non? A moins que le regard qu'Anthea levait maintenant sur elle soit plutôt gêné. Pourquoi en fait?

la révélation qui s'en suivit provoqua un hoquet de surprise à Soledad. Comment, sa mère ne lui avait jamais fait porter de pentalon? Celle de Soledad lui avait toujours laissé porter ce qu'elle voulait au risque d'être ridicule. La loi maternelle chez les Ramirez onstituait en une seule chose, laisser les enfants faire leurs propres expériences et en tirer les leçons qui s'impose. Ainsi Soledad avait apprit que non, un t-shirt rose fluo n'allait aps avec un pentalon bleu à rayures rouges. Mais de là à ne pas porter de pentalon du tout... La mère d'Anthea vivait à l'âge de pierre?

C'en était trop... Avec la remarque suivante, Soledad commença à pouffer de rire. Pauvre Anthea! Sa maman ne lui avait pas rendu service en ne la laissant porter que des tenues strictement féminines. Voilà qu'elle ne savait plus où se mettre. A son réveil, il lui faudra faire les kilomètres nécessaires pour donner quelques leçons à la maman en question. C'était quoi son système d'éducation? Si en plus Anthea lui sort qu'elles allaient tous les dimanches à l'église, elle n'arriverait plus à arrêter de rire. Heureusement ce ne fut pas le cas. Reposant le pentalon, elle se rapprocha de la fillette et s'accroupi devant le lit, reprenant consistance le temps de chasser son éclat de rire.


"Hem... Tu sais, tu n'es pas obligée. Disons que c'est plus pratique et plus chaud, pour ça je voudrais juste au moins que tu essaie. Mais si ça ne te plait pas ce n'est pas grave, on trouvera forcément des jupes et des collants en laine, tu sais."

Au moins elle ne riait plus, mais elle gardait un sourire incontrôlable, même quand elle passa son indexe contre le bord d'un oeil pour y essuyer une larme de rire.

"Le plus important, c'est que tu sois à l'aise. D'accord?"

Au mins ça, c'était certain. Si elle devait courire, se cacher, se faufiler quelque part, mieux valait qu'elle ne se sente pas entrâvée. Ce genre de détail pouvait être décisif, surtout s'il y avait un monstre dans la donnée du problème. C'était bien pour ça que Soledad, malgré son sourire, avait une expression tout à fait sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Dim 16 Sep - 0:27

[Que tu es une super maman, qui ne se laissera pas séparer de son adorable petite Anthea !]

Au fou rire dissimulée de Soledad, Anthea se sentit vraiment bête de lui avoir avouer cette stupide chose... Maintenant elle allait sûrement passer pour une petite cruche à ses yeux, et cette pensée attrista fortement la fillette qui ne put que baisser les yeux de honte... Pourtant, Elle le savait bien qu’il n’y avait que elle qui ne portait jamais de pantalon. Toutes ses camarades de classes en portaient assez régulièrement, et parfois Anthea aurait bien aimer ne pas être aussi... Différente... Lorsque la jeune femme s’agenouilla auprès d’elle tout en faisant disparaître ce rire douloureux au coeur de la fillette, Anthea lui dit en une sorte de justification absurde de sa petite voix :

‘’Tu sais Sol... J’ai déjà demandé à ma maman de me laisser porter des pantalons, mais elle m’a toujours dit que j’étais jolie comme une petite poupée et que une poupée était toujours habillée avec une belle robe...

Il était vraie que Anthea était bien jolie... Tout comme il était vraie qu’elle ressemblait à une de ces merveilleuses poupées de porcelaine, à mi chemin entre l’innocence de l’enfance et la sensualité de l’âge adulte. C’était la un paradoxe assez rare chez une enfant de douze ans, et qui finalement constituait sans doute la plus grande partie de son charme inconscient. Une petite poupée... Cette idée maintes fois répété par sa mère, aux intentions certes des plus louables, avait-elle contribué, même de manière infime, à la dépendance dont la fillette faisait preuve vis-à-vis de celle-ci et, maintenant aussi, de Soledad.. ? Qui pouvait le dire finalement... Mais une chose était certaine pour la fillette ceci dit... Tant qu’elle porterait uniquement des robes, sa mère serait contente et l’aimerait toujours autant.

Mais sa maman n’était pas là, et Sol... Sol voulait que Anthea porte un pantalon. Bien sur, la sud-américaine ne la forçait pas comme elle le lui souligna si justement en lui disant qu’elles pourraient toujours trouver des jupes et des collant en laines afin qu'elle n'ai pas froid... Mais le fait était que la jeune femme voulait tout d’abord que la fillette essaye un pantalon. Outre le fait que ses arguments était désarmant de logique, Soledad avait la chance que Anthea avait toujours voulu en porter afin d’être comme toutes les autres filles de son âge... Mais surtout, cela plaisait à la jeune femme et, en faisant ce qui lui plaisait, Anthea savait qu’elle s’assurerait son intérêt et son attention. Ne jamais décevoir Sol, c’était la son tout premier but tant que la sud-américaine s’occuperait de sa petite personne... Mais Anthea n’était en aucun cas fourbe et calculatrice. Tout ce qui lui importait était certes d’être aimé, mais en contrepartie elle rendait cet amour sans compter et sans malice aucune... La fillette était véritablement une petite bombe d’amour prête à éclater...

Ne voulant plus que Soledad se moque d’elle, du moins était-ce ainsi que Anthea le ressentait cruellement, elle repoussa les lourdes couvertures et le manteau de la jeune femme, avant de se précipiter d’un bond au sol. Mais une fois sorti du cocon protecteur confectionné avec tendresse par la sud-américaine, un violent frisson s’empara de Anthea qui grelota alors avant de perdre quelque peu l’équilibre. Heureusement, elle put se rattraper en en s’agrippant aux puissantes et chaudes épaules de Soledad. Elle regarda alors celle-ci en souriant faiblement, et lui dit :

‘’Désolée Sol... Je crois que j’ai été trop vite...’’

Excuse pathétique, mais ô combien vrai. Anthea allait mieux, mais elle n’allait certes pas bien... Elle était encore bien faible, et sa précipitation à vouloir se rehausser au plus vite aux yeux de la jeune femme lui avait fait présumer de ses quelques forces revenues.

‘’Tu veux bien tenir Griffin pendant que je me change Sol.. ?’’ demanda-t-elle à la jeune femme en lui déposant la soyeuse peluche dans les bras.

Avec cette fois-ci des mouvement plus lent et mesurés, Anthea commença à se dévêtir. Elle ôta tout d’abord ses souliers vernis qu’elle déposa de manière ordonné un peu à l’écart, puis elle poursuivi en retirant sa ceinture, suivi par son maillot sans manche. Enfin elle fit glisser sa jupe plissée au sol avant de s’en dégager d’un adroit jeu de jambes. Elle plia ensuite chacun de ses vêtement avec soin, et les déposa sur le lit voisin ou se trouvait les vêtement rapportés par Soledad. Hormis sa culotte bleu ciel à petite dentelle et son soutien gorge de même nature qui soutenait une poitrine déjà bien généreuse pour son âge, Anthea se retrouva nue devant la jeune femme. Mais cela ne la dérangea pas le moins du monde car après tout ce n’était pas n’importe qui... C’était Sol... Et puis, sa mère lui avait toujours dit qu’une jolie fille n’avait pas a avoir honte de son corps, alors... La fillette n’avait pas vraiment compris ce que sa mère avait voulu dire, mais elle devait avoir raison puisque c’était sa mère...

Peu à peu, le corps de la fillette s’acclimata à la température ambiante de la pièce. Une température plutôt douce, bien qu’elle ne fut pas extrêmement chaude. Mais Anthea grelotait toujours un peu, et elle s’empressa de se glisser dans le pantalon de velours côtelé proposé par Sol. Etrange, fut la sensation de ce contact si proche... Ce n’était pas aussi moulant que un collant, mais en même temps ce n’était pas aussi large qu’une robe... Elle ferma le bouton, fit glisser la fermeture vers le haut, et ne put s’empêcher de tirer sur l’entrejambe qui lui sembla terriblement serré. Une simple illusion, car comme en témoignait le bas du pantalon qui lui retombait sur ses pieds nues, celui-ci était légèrement trop grand pour elle.

‘Ca fait tout bizarre...’’ dit-elle à Sol en lui faisant un petit sourire...

Voilà, le fameux pantalon était mit, et la sud-américaine en serait sûrement des plus ravie, ce qui ravirait à son tour Anthea. Comme quoi, chacun y trouverait son compte finalement... Anthea attrapa ensuite le pull en laine gris et, faisant fit de la tâche de sang qui le traversait discrètement mais allègrement, elle s’y engouffra rapidement. Elle y glissa tout d’abord ses deux bras, puis elle s’attela ensuite à faire glisser sa tête et sa chevelure abondante dans l’étroit et long goulot du col roulé. Mais à un moment donné, la tête de Anthea stoppa net. Elle demeura immobile quelques instants, puis après de multiples contorsions se révélant inefficace, elle s’adressa à Sol...

‘’Sol... Tu peux m’aider s’il te plait, je crois que je suis bloquée...’’

La situation de la fillette n’était pas vraiment amusante, mais il fallait bien avouer que de voir Anthea sans tête et avec un pantalon trop grand pour elle était un spectacle des plus désopilant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Dim 16 Sep - 12:32

[priorité aux enfants! Aux petites filles sages surtout.Wink]

Il aurait mieux valu peut-être que Soledad ne se mette pas à rigoler, mais ça avait été plus fort qu'elle. Son écart aurait donc été perçu comme de la moquerie? Bon, il devait y en avoir en partie, mais de celle douce et amusée, tendre sans chercher le moins du monde à blesser. La justification de la fillette lui paraissait être comme une tentative de se défendre de ce simple détail vestimentaire. Hors avait-elle de raison de se défendre? Soledad avait encore été un peu trop franche, c'était décidément une tare à laquelle il lui faudrait remédier. A moins qu'elle ne puisse faire comprendre à Anthea le comique de la situation et l'absence de honte qu'il devrait en résulter? Comment expliquer ça à une fillette même très intelligente? Les sentiments laissaient des empreintes bien plus marquées que de futiles explications. Face à ce cul-de-sac, Soledad ne pu que hausser les épaules, un peu navrée de n'avoir finalement pas pu se faire comprendre. Mais tout ceci pourrait être rectifié avec le temps, non?

Peut-être que sa mère ne l'avait pas forcée, du moins pas directement. Peut-être qu'elle voulait tout simplement lui faire plaisir, comme elle faisait tout ce qu'elle pouvait pour éviter qu'on la prenne pour une charge dérangeante. Pauvre Anthea, décidément trop prompte à vouloir faire plaisir autour d'elle. Ce devait être aussi pour ça qu'elle n'avait probablement jamais porté de pentalon avant ce jour. Il aurait été préférable qu'elle fasse ce genre d'expérience dans un autre contexte.


"Ce n'est pas grave, tu sais! Les gens portent ce qu'ils veulent et heureusement d'ailleurs. Ce serait ennuyant si on devait tous être s'habiller pareil, non?"

Imaginez donc un monde où toutes les femmes ne porteraient que des robes et tous les hommes que des pentalons... Ah oui, c'était effectivement comme ça à une époque. Le genre humaine est décidément complètement farfelu, non? Enfin au moins elle n'avait pas l'intention de s'opposer totalement à la volonté de Soledad. Oh loin d'elle l'idée de la convaincre, elle voulait juste qu'elle teste ce qu'elle n'avait encore jamais essayé. Après elle en tirerait les conclusions qui lui conviendrait. Pour rien au monde elle ne cherchait à l'inciter à accepter un autre style que celui qu'elle avait toujours.

En tous les cas elle semblait bien volontaire, cette petite demoiselle, sortant rapidement, trop d'ailleurs, du lit improvisé. Par réflexe Soledad tâcha de la rattrapper au mieux, posant ses mains sur les hanches de la fillette pour l'aider et s'assurer qu'elle récupère son équilibre. Si ça n'avait pas été le cas, Anthea aurait reprit un aller simple pour le lit, et qu'elle soit d'accord ou non. Heureusement elle tint bon, même si Soledad garda encore quelques secondes une main vers le dos de celle-ci au cas où quelques pas supplémentaires la feraient à nouveau chanceler.


"Ne te presse pas, d'accord? Si jamais tu ne te sens pas bien, il vaut mieux que tu te recouche. Les vêtements peuvent toujours attendre."

Mais contre toute attente, Anthea reprenait du poil de la bête, et de façon surprenante d'ailleurs. Ecartant les bras, elle hocha la tête et prit le truc en peluche. Elle avait beau chercher, elle ne lui trouvait qu'une ressemblance vraiment très vague avec un chat, mais peut-être n'en était-ce pas un du tout. Ce machin était décidément étrange, mais il avait le mérite d'être doux. Son accessoire pelucheux en main, elle se reporta sur la fillette. C'est fou le soin qu'elle donnait à replier ses vêtements. Etait-ce la situation ou l'éducation qui produisait ce genre d'effet sur les enfants? Bonne question! Mais surtout, Soledad fut plutôt surprise de constater les formes déjà bien présentes de la demoiselle. Elle s'attarda un instant sur le soutient-gorge, perplexe. Au même âge (du moins selon l'âge qu'elle estimait être celui d'Anthea), Soledad était plate comme une planche à repasser! Qu'est-ce que les parents pouvaient mettre dans la soupe des fillettes d'aujourd'hui pour les faire grandir aussi vite?

Un sourire amusé repassa sur les lèvres de la sud-américaine quand elle vit la fillette tirer sur l'entre-jambe du pentalon. Assurément ça devait faire bizarre quand on n'était pas habitué. Mais cette fois-ci elle fit ce qu'il faut pour ne pas rire. Continuant sur sa lancée, elle s'arma du pull gris et l'enfila mais... Soledad remarqua qu'elle ne bougea plus pendant quelques secondes. Un problème? Elle déposa Griffin sur le lit à côté d'elle et s'agenouilla devant Anthea en entendant la petite voix étouffée par la laine. Cette fois encore, Soledad fit des prouesses pour ne pas éclater de rire mais sa voix un peu tremblante par l'amusement ne cachait que très difficilement son hilarité.


"Attend, je vais te dégager la tête."

Ses mains se posèrent sur le col, là où la tête d'Anthea était bloquée et elle écarta les doigts pour détendre la fibre, tirant en douceur le tout vers le bas pour faire émerger la tête de la fillette. Dans son geste, elle glissa également les mains dans la nuque de celle-ci, dégageant aussi les cheveux sombres du col roulé.

"Voilà. Comment tu te sens là-dedans?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Lun 17 Sep - 1:11

[*va être très sage avec sa jolie maman gentille comme un petit cœur*]

‘’Pop !’’

Tel est le bruit qui aurait pu retentir, lorsque la tête de Anthea émergea finalement du col roulé grâce à l’aide de Soledad, tel une bouée profondément plongé dans l’océan. La fillette aimait beaucoup les pulls en laine avec un tel col... La sensation douce de la laine, bien que parfois légèrement irritante sur la peau nue, lui procurait une chaleur rassurante, et le col roulé lui offrait comme une sorte d’armure vis-à-vis du monde extérieur. C’était certes là une vision un peu naïve de la réalité, et Anthea le savait parfaitement bien. Mais même si elle ne savait trop comment l’exprimer, c’était surtout la symbolique de la chose qui la rassurait... Tout comme bien des choses qui remplissait ce rôles d’ailleurs... Lorsque la jeune femme lui demanda comment elle se sentait, Anthea lui sourit doucement. Un sourire lumineux, bien que toujours empreint d’une certaine lassitude du à son dernier réveil quelque peu prématuré par la faute de ce vilain cauchemar.

‘’Je me sens toute bizarre, je n’ai pas l’habitude...’’

lui répondit-elle d’une petite voix caressante et timidement grelottante, mais empli d’une certaine joie de vivre indéniable. Anthea se regarda alors sous tous les angles possibles que sa tête lui permettait, et durant plusieurs secondes elle s’admira... Ou elle se jaugea elle-même.. ? Allez savoir... Toujours est-il, que la fillette ne put réprimer un niveau geste à l’encontre de son entrejambe emprisonné dans ce carcan nullement serrant, mais psychologiquement très privatif. En effet, fini le souffle du vent léger sur ses jambes fines et délicatement dessinés... Fini ce sentiment de liberté, à la fois aérien et pourtant si pesant lorsque les regards de certain garçons se promenaient sur les courbes délicieusement généreuses de ses membres inférieurs... Mais peu à peu, la sensation dérangeante qui s’était emparée de la fillette lorsqu’elle avait enfilé le pantalon s’estompait déjà. La sensation d’étouffement se dissipait à mesure que la jeune demoiselle pivotait sur elle-même afin de contempler le résultat, et finalement elle se serra ses bras tout contre sa poitrine en plissant les yeux de plaisir...

‘’J’ai bien chaud maintenant Sol, merci...’’

Ajouta-t-elle, Avant de se retourner en direction du lit ou restait encore toutes les autres affaires que Soledad avait ramené. Anthea voulait-elle encore ajouter quelque chose sur sa petite personne.. ? Bien sur, un manteau aurait été le bienvenu pour les moments ou la fillette aurait voulu sortir prendre l’air, mais ce n’était pas là le sujet qui la préoccupait. En réalité, son regard se reporta sur ses pieds nu, avant de se diriger vers l’endroit ou reposait ses vêtements originels soigneusement plié comme sa mère le lui avait appris, ainsi que l’objet de sa convoitise... Ses adorables petits souliers vernis à mi chemin entre le rouge et le rosé. En effet, Anthea n’allait pas se déplacer à pieds nus, et elle ne voyait pas de bottes ou de souliers dans les affaires apporté par Soledad. Mais il fallait dire qu’il y en avait tellement... Anthea s’assis alors sur le lit ou elle avait dormi après avoir repris ses souliers vernis, puis elle chaussa de nouveau ces derniers. Ils ne lui tiendrait pas très chaud, mais certainement bien plus que si elle se déplaçait à pieds nus dans cette étrange endroit... Et puis dehors, il faisait froid et il neigeait, alors pas question de rester sans rien aux pieds.

De plus, elle ne voulait plus se montrer aussi fragile devant la sud-américaine, que ce qu’elle lui avait déjà montrer depuis qu’elle l’avait sauvé de la glaciale morsure de la mort traîtreusement douce...

Ses souliers vernis de nouveau aux pieds, Anthea se remit debout et sourit de contentement. C’était parfait, le bas de son pantalon tombait presque entièrement sur la surface dénudé de ses pieds, ce qui lui offrait ainsi une certaine protection contre le froid ambiant. Bien sur, la fillette savait que cela ne valait pas une bonne paire de bottes fourrées montantes jusqu’aux genoux, mais en l’absence de mieux elle devrait s’en contenter et faire en sore de ne pas aller trop profondément dans la neige afin de ne pas voir cette dernière lui recouvrir le dessus de ses pieds. La fillette ne savait que trop bien l’effet que pouvait faire des membres meurtris par la morsure du froid ; car de cela aussi elle y avait goûter afin d’attirer l’attention de sa mère lorsque cela s’était avéré nécessaire....

Finalement assez contente de sa toute nouvelle apparence qui de plus, et cela était un fait plus qu’appréciable pour la fillette, plaisait sûrement à Soledad, elle se tourna finalement de nouveau vers sa protectrice attitrée et la regarda avec un bien joli et très tendre sourire qui illumina son visage encore marqué par ses quelques épreuves passées.

‘’Voilà Sol, je suis prête maintenant, merci beaucoup...’’

lui dit-elle en faisant un pas vers la sud-américaine afin de lui offrir un gros câlin en remerciement de tous ses efforts à son égard... Un pas étroit, mais qui suffit amplement pour que Anthea se prenne les pieds dans le bas de son pantalon trop grand pour elle. Ne trouvant nulle prise ou s’agripper, la fillette ne put alors que chuter dans un magnifique vol plané en avant, avant d’atterrir dans les bras de Soledad prompte à rattraper la fillette décidément bien maladroite.... Du moins, Anthea l’espérait t-elle dans les quelques secondes que durèrent sa lamentable chute...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Lun 17 Sep - 14:34

[Cette gamine est parfaite. Suspect C'est louche...]

Tout était en place au moins, Anthea avait de nouveau pleinement accès à l'air libre hors du pull. Pourquoi tous les cols roulés possédaient-il une sortie aussi étroite? Une lubie de la personne qui avait eu la bone idée d'inventer ce genre de vêtement, très certainement, C'était même plutôt douteux comme lubie, mais enfin... Soledad réprima un nouveau sourire face au geste supplémentaire de la fillette vers l'entrejambe. Non en effet, elle n'avait pas l'habitude. Mais après ce qu'elle lui avait raconté sur ses habitudes vestimentaires, c'était normal. Restait à savoir si ce "je n'ai pas l'habitude" enfantin signifiait "j'en veux pas" ou " c'est marrant comme sensation, j'aime bien". Et avec Anthea, lui était-il possible de savoir si la réponse qu'elle pourrait y donner sera effectivement celle qui lui correspondait le mieux?

La sud-américaine hocha la tête d'un air entendu. Au moins les vêtements avaient leur effet, Anthea n'avait plus froid, ce qui n'était de loin pas un mal avec les températures présentes. Même dans le refuge il ne faisait pas vraiment assez bon pour se promenet sans pull, même si quelques petits malins comme Soledad pouvaient sebalader les bras complétement à l'air. Pour le moment elle ne ressentait pas encore le froid, pas donc l'utilité de se couvrir. Et puis de toute manière, elle avait son manteau à portée de main. Plongée un court instant dans ses pensées, Soledad suivit les gestes de la fillette. Des chaussures!! C'était le genre de chose à laquelle elle n'avait pas pensé. Il devait très certainement y en avoir, mais la question restait celle de la taille. Enfin au moins avec ses chaussure Anthea pourrait crapahuter en toute liberté dans le refuge. Et pour dehors? Ah, un manteau serait aussi une bonne idée. Soledad pourrait toujours en confectionner un autre, il y avait quelques réserves de fourure. Doubler une veste trop grande pour Anthea la réajusterait et lui tiendrait chaud contre la neige. C'était encore des détails à voir.


"Il faudra aussi qu'on te trouve des chaussures plus chaudes, celles-là ne suffiront pas si tu devais sortir."

Une perspective qui ne réjouissait pas du tout Soledad. Mais garder un enfant enfermé relevait de la torture. Il faudrait bien qu'elle puisse au moins aller marcher autour de la bibliothèque, jouer sur le manteau blanc et froid, faire des bonhommes de neige pourquoi pas! Tout et n'importe quoi pour l'empêcher de se sentir l'âme d'un oiseau en cage, ce qui pouvait être aussi dangereux que les monstres.

Mais elle a pourtant eu à peine le temps d'achever sa phrase qu'Anthea se prit les pieds dans son pentalon et chuta en avant. Elle n'eut qu'à écarter les bras pour réceptionner la fillette pas nécessairement maladroite, juste peu coutumière des pentalon beaucoup trop grands. Avec une expression de surprise, Soledad chancela à son tour. Agenouillée sur le sol, elle n'avait à vrai dire pas vraiment de prise et bascula un instant en arrière, écartant une main d'Anthea pour la poser au sol et ainsi éviter de s'étaler plus loin.


"Ils sont décidément un peu trop grands, non? Atend, je vais te replier le bas. On te trouvera de gros chaussons pour te tenir les pieds au chaud."

Du mieux possible, elle aida la fillette à se redresser, non sans lui avoir tout de même rendu ce qui aurait peut-être dû être un calin. Ainsi elle se pencha, ses doigts attrappant le bas du pentalon pour commencer à replier le bras, remontant un peu plus haut pour dégager un peu les pieds d'Anthea, les exposant de nouveau à la fraîcheur ambiante. Mais ce ne serait qu'une question de temps après tout. Et mieux valait qu'elle ait froid un moment plutôt qu'elle prenne le risque de se casser la figure dans les escaliers ou quelque chose d'autre de tout aussi peu engageant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mar 18 Sep - 0:11

(Comment cela, louche..? Crying or Very sad *Se met à pleurer et s’enfui en courant vers la forêt en s’imaginant que Sol ne l’aime plus*]

Une fois de plus, mais fallait-il en douter.. ? Soledad sauva la vie de Anthea... Certes, certes, le terme était certainement quelque peu exagéré, car tout au plus la fillette se serait-elle lamentablement écraser au sol comme une vieille chose dont on se serait débarrassé sans l’ombre d’un quelconque remord. Mais ce qui ne souffrait aucune discussion, c’était bien le fait que emporter par son formidable élan digne d’une note d’appréciation approchant les dix, Anthea se serait fait très mal en s’étalant platement de tout son long sur le parquet de la chambre improvisée. Heureusement, sa protectrice lui avait fait rempart de son corps puissant et celle-ci leur avait éviter, dans un geste des plus assuré, une double chute à toutes les deux...

Pour la fillette, il ne faisait vraiment aucun doute que la jeune femme était son héroïne !

‘’Merci Sol... Tu m’as encore sauvée...’’

Lui dit-elle alors tandis que la jeune femme l’aidait à se redresser tout en en faisant de même avec sa propre personne. Anthea se dit qu’elle était décidément bien maladroite, et se jura intérieurement de faire très attention dorénavant afin de ne plus faire de frayeur à la sud-américaine. Mais ce que la fillette ne savait pas, ou ne pouvait sans doute comprendre, était que même si elle ne faisait aucune bêtise dangereuse, Sol ne pourrait s’empêcher de s’inquiéter pour sa petite personne bien fragile en ce lieu étrange ou les monstres étaient aussi réels que la neige qui tombait du ciel à gros flocons... Peu importait que ce comportement soit le fruit d’un instinct maternel inconscient ou bien encore de l’altruisme inné de la jeune femme qui lui avait fait choisir une vie ou elle se dédiait à la protection et la sauvegarde de ses semblable... Le fait était que Sol s’inquiéterait toujours pour Anthea, quoi que fasse cette dernière...

Preuve en était, le geste quasi maternel de la jeune femme qui, si elle n’offrit finalement qu’un avant goût tout relatif d’un câlin à Anthea, Se pencha à ses pieds afin de lui relever les jambes de son pantalon assassin en deux bords plus ou moins égaux... Mais peu importait à la fillette que ces bords soit joliment équilibré ou non... Le principal était que Soledad s’occupe d’elle comme le ferait sa mère, et la jeune femme s’employait assez bien selon elle. Bien sur, la sud-américaine faisait quelque peu preuve d’une certaine hésitation du à son manque d’expérience concernant les enfants, mais Anthea n’en avait cure. Elle faisait de son mieux, et puis elle s’améliorerait avec le temps pour le plus grand bonheur de la fillette qui ne pu se retenir de rosir légèrement dans un bonheur certain. Le bonheur de ne pas s’être retrouver seule et abandonnée dans cet endroit bizarre... Le bonheur aussi, d’avoir eu la chance de trouver Soledad qui prenait maintenant bien soin d’elle...

Lorsque Sol parla de trouver des gros chaussons à Anthea, celle-ci s’exclama aussitôt :

‘’Je peux garder mes souliers tu sais Sol, je ne voudrais pas que tu te donne trop de mal pour moi... Je ferais attention de ne pas marcher trop dans la neige, c’est promis...’’

Cette dernière parole fut accompagnée d’un large sourire, qui voulait sans doute souligner le fait que la fillette était contente de ce que Soledad lui avait déjà apporté en terme de vêtements. Bien sur, cela n’était pas tout à fait exact... Anthea ressentait de nouveau le froid ambiant sur ses pieds offert à l’air libre, même si ce froid n’était plus aussi mordant que celui qui l’avait précédemment envahi.. Mais paradoxalement à son besoin chronique d’attention, la fillette voulait aussi ne pas gêner autrui. C’était la une étrange et sans doute incompréhensible dualité, qui tourmentait continuellement Anthea bien qu’elle ne s’en rendait, en définitive, compte que durant de rare moments de lucidité de son état. C’était d’ailleurs la, les raisons de ses mélancolique moments de solitude qu’on ne lui connaissait parfois. Un état difficile à vivre pour une enfant, mais que pourtant Anthea vivait depuis toujours seule...

Comme pour changer de sujet, et aussi sans doute pour faire oublier cette histoire de chaussons à Soledad, Anthea recula d’un ou deux pas, et tournoya doucement sur elle-même en étendant les bras...

‘’Tu as vu Sol... Je suis toute jolie aussi avec un pantalon, non.. ?’’

La fillette s’arrêta finalement de tournoyer sur place et, faisant de nouveau face à Soledad, elle croisa ses mains derrière son dos et offrit une fois de plus un bien joli petit bout de langue rose à la jeune femme tout en plissant tendrement ses adorable petits yeux pétillant de malice, en dépit d’un éclat légèrement défaillant du à son état de santé encore quelque peu incertain...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Jeu 20 Sep - 1:34

[Naaaaan!! Mais pars pas!!! Ah, les mioches... *Poursuit Anthea.*]

Heu... Sauvé... Admettons. Mais empêcher un étalage de haut niveau ne la privait pas de la chance qu'elle avait d'être sur le parcours aérien de la fillette. Sans ça, Anthea aurait effectivement goûté au plancher à pleines dents, et de façon douloureuse. Alors de là à dire que la sud-américaine était héroïque... Il n'y avait dans son acte qu'un réflexe que n'importe quel être humain aurait eu, ou aurait pensé avoir dû en s'étalant sous l'assaut maladroit de la fillette. Elle redressa les bords du pentalon du mieux possible, mais il n'était pas difficile de remarquer que la pauvre Soledad avait un talent de couturière proche de celui d'un catcheur professionnel. Une calamité... Mais au moins comme ça, il serait plus difficile à la fillette de se casser la figure, surtout qu'il n'y aura pas nécessairement une paire de bras pour la rattrapper.

En revanche, et sur un point, Soledad serait intraitable. Pas de prise de risque inutile. Anthea avait survécu au froid et la chance y était pour beaucoup. Sa santé était fragilisée, ce qui allait l'obliger à se tenir le maximum au chaud sous peine d'attrapper une quelconque maladie difficilement traitable dans un endroit pareil.


"Anthea, il fait froid ici aussi, il vaut mieux que tu porte quelque chose pour tenir tes pieds au chaud. Et on trouvera aussi de quoi te faire des bottes. Après tout autant éviter d'abimer tes jolis souliers, non?"

Elle agrémenta son commentaire d'un petit clin d'oeil. Des vernis dans la neige, ou por n'importe quelle activité potentiellement mouvementée, ce n'était pas vraiment l'idéal. Et avec la glace ou le givre, ce genre de chaussure devait se transformer en patins à glace. Autant dire qu'il fallait adapté l'entier de la tenue de la demoiselle.

"En attendant que tu puisse avoir des bottes, garde-les, mais met au moins quelque chose pour tenir tes pieds mieux au chaud. Les couloirs de ce refuge sont pleins de courants d'air."

Heureusement ça le limitait au moins à ça. Mais Anthea n'était pas encore en pleine forme, et il fallait tenir compte de cette information. Mais au moins d'un point de vu purement psychologique, la fillette semblait bien aller, ou faire son possible pour éviter d'avoir à s'attarder sur des sujets gênants pour laisser toute son espièglerie enfantine ressortir, comme lors de son tournoiement ou de son tirage de langue.

"Tu es ravissante! Mais ça ne t'empêchera pas de mettre des chaussons."

Elle lui rendit d'ailleurs un petit tirage de langue également,s ans méchanceté, avec un sourire qui se prêtait bien à l'ambiance enfantine. Finalement c'était une bonne chose, ça remontait le moral.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Ven 21 Sep - 14:15

[*Cours, cours... Et se ramasse lamentablement dans la neige en un vol plané des plus divinement aérien* Kof ! Kof ! *Recrache la neige avalée*]

Anthea se mit à éclater d’un petit rire cristallin, lorsque Sol lui rendit son tirage de langue... La fillette était très contente, en dépit de sa situation qui, vu de l’extérieur, était sans doute bien plus que lamentable que la vision que Anthea pouvait en avoir...Sol était gentille, très gentille même, et ce qui ne gâtait rien, elle était amusante aussi. Grâce à la jeune femme, Anthea n’avait pas encore réellement conscience du monde qui l’entourait. Bien sur, elle avait bien compris que ce monde était rempli de monstres affreux, et que les gens devaient faire attention de ne pas les rencontrer... Tout comme elle avait partiellement compris qu’elle ne pourrait pas rentrer chez elle de sitôt. Toutefois, la raison précise de cet empêchement lui échapper toujours. Anthea savait ne pas pouvoir rentrer chez elle parce que c’était un autre monde, et que en réalité elle dormait. Mais ce qu’elle n’arrivait nullement à comprendre, c’était le processus exact de toute cette situation... Dans son esprit de petite fille, il lui était tout simplement impossible de rentrer chez elle pour le moment, voilà tout...

‘’D’accord Sol... C’est promis, je mettrais des chaussons bien chaud !’’

Finit-t-elle par dire à la jeune femme en lui rendant son clin d’oeil taquin tout en levant une main en l’air comme une promesse ou la parole donné était semblable à une promesse. Anthea farfouilla alors dans les affaires restantes sur le lit voisin durant plusieurs secondes. Que cherchait-elle.. ? Ma foi, certainement de quoi couvrir ses pieds sans pour autant plongé ces derniers dans les affres d’une éventuelle future chute malencontreuse. En dépit du tas d’affaires assez conséquent apporté par Sol, la fillette ne trouva toutefois que des pantalons, des pulls, des maillots... Tiens, il y avait même un bout d'écharpe... Mais ce dernier paraissait avoir été arrachés, et Anthea se dit alors que la personne avait du s’accrocher violemment quelque part. A elle aussi, cela lui était déjà arrivé... Elle courait, courrait, courrait... Et puis finalement, dans sa précipitation son écharpe s’était accrocher à quelque chose qui avait bien failli l’étrangler pour de bon. Heureusement, l’écharpe avait cédé avant le souffle de la fillette empressée.

‘’Un maladroit...’’

Dit-elle à Soledad tout en se retournant afin de lui présenter l’objet en question dans un sourire amusé. Puis, elle replongea dans ses recherches, qui malheureusement n’aboutir à rien de bien concluant. Si Anthea devait trouver des guêtres de fortune, alors ce ne serait pas dans l’amas de textile qui se retrouvait à présent dispersé sur toute la surface du lit. Un léger soupir de déception fusa alors de ses lèvres fines... Anthea était déçue. Non pas déçue de ne rien avoir trouver pour protéger ses pieds, mais déçue de ne pas avoir pu satisfaire Sol. Se retournant de nouveau en direction de cette dernière, la fillette baissa quelque peu la tête avec un air contrit...

‘’Désolée Sol... Je n’ai rien trouver... Mais je te promets de chercher encore, promis...’’

Certes, Anthea ne savait pas encore ou chercher, ni ce qu’elle allait devoir chercher précisément, mais ce n’était finalement là que des points de détails secondaires qui n’arrêterait pas la brave petite archéologue du textile qu’elle était devenue par la force des choses... Puis, Anthea redressa lentement la tête et son regard croisa celui de Soledad. L’échange dura quelques secondes ou le silence prit alors étrangement place, et puis la fillette s’élança en direction de la jeune femme les bras grand ouvert. Elle s’écrasa alors lourdement contre la poitrine de la sud-américaine qu’elle enlaça avec force tendresse, et lui murmura doucement...

‘’Merci Sol...’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mer 26 Sep - 21:03

[*Ramasse la gamine.* Ah la la...]

Le souk ambiant dans le tas de vêtements qu'elle avait rapporté était vraiment astronomique. Sur le coup, Soledad n'avait pas été très brillante, mais elle était aussi assez peu habituée à ce genre de shopping archaïque. En vérité elle avait zappé pas mal de textiles utiles, ce qui n'était pas pour arranger son affaire, mais bon. Pour le moment Anthea avait au moins de quoi s'habiller, même si la trace de sang qu'affichait son pull donnait un arrière-goût morbide à Soledad. Quand la fillette se retourna avec un morceau d'écharpe abimée en ne prononçant qu'un seul mot, elle s'empressa d'hocher la tête d'un air entendu, même si à son avis la maladresse n'y était pas pour grand chose. Pour détruire pareillement une écharpe, il avait fallu tirer très fort dessus. Quel monstre fuyait donc l'ancien propriétaire pour qu'il soit aussi peu soigneux? Ou non, la question la plus adaptée était sans doute quel monstre avait usé de ses crocs pour détruire cette protection avant de s'en prendre à la gorge exposée de cette personne sans doute morte depuis un certain temps.

Pour chasser ses considérations sinistres, Soledad se passa une main sur les yeux, comme pour effacer également des images sanglantes qui lui venaient en tête. Elle profita de l'instant où Anthea fouillait dans le tas de vêtements pour se permettre ce geste sans doute mal venu devant un regard encore trop innocent vis-à-vis des horreurs qui se produisaient par ici. Elle avait repris une figure plutôt neutre quand la fillette, l'air contri, avoua son échec. Ce n'était pas bien grave, Soledad avait dû tout simplement oublié d'en prendre. Lui en restait-il dans ses affaires? Peut-être pas. Soledad n'allait prendre dans la réserve que de quoi s'habiller au jour le jour sans mettre de côté des choses pour son usage personnel. Sans doute par soucis de laisser des objets disponibles pour ceux qui en avaient immédiatement besoin. Il lui faudrait de toute manière retourner dans la réserve pour rapporter les habits qui n'avaient pas passés la sélection et trouver d'autres choses plus utiles à Anthea, comme un paire de bottes ou une veste, par exemple.

Mais elle n'eut pas vraiment l'occasion de se plonger dans ce tye de réflexion qu'Anthea releva vers elle un étrange regard. Se sentait-elle coupable de ne pas avoir trouvé ce qu'il fallait? Peu probable. Après tout elle n'y était pour rien si Soledad avait été incalable de ramener ce qu'il fallait. C'était d'ailleurs ce qu'elle s'apprêtait à dire en réponse aux secondes de silence lorsque la fillette se précipita sur elle. Un "ouf" de surprise échappa à la sud-américaine prise au dépourvu face au choc certes peu conséquent, mais largement innattendu. Elle entendi pourtant très clairement le remerciement de la fillette, ce qui la surprit tout autant que le geste. Mais attendrie, elle reserra à son tour ses bras autour d'elle, comme lui dictait quelque chose qui devait s'apparenter vaguement à de l'instinct maternel.


"Ne me remercie pas. Tu le feras quand tu seras de nouveau avec ta maman, d'accord? Et ne t'inquiète pas pour les chaussons, j'ai tout simplement dû oublier d'en prendre."

Le remerciement lui semblait assez étrange en vérité. Elle en avait entendu, des "merci", mais la situation était différente. Autrefois, les gens qui le disaient étaient hors de danger. Pour Anthea, les problèmes ne faisaient que commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Sam 29 Sep - 15:01

[*Baisse les yeux tandis que Sol lui nettoie les vêtements du revers de la main... Puis lui fait un gros calinou pour se faire pardonner*]

Toujours accolée à la poitrine de la jeune femme, Anthea hocha la tête en un oui silencieux à la dernière parole de celle-ci concernant le remerciement qu’elle lui avait donné. La fillette soupira alors, tandis que Soledad maintenait son emprise autour de sa petite personne, finalement bien fragile, contrairement à ce que Anthea voulait bien laisser croire. Ce fut un soupir long et presque lasse, le genre de soupir que l’on pouvait pousser lorsque l’on se rendait compte que le chemin était encore long jusqu’au retour au bercail... Le genre de soupir qui signifiait que l’on avait bien conscience de la situation présente qui était la notre, mais qui en même temps était l’expression d’un bref instant de repos avant de se forcer à reprendre courage et à continuer d’avancer encore et encore... Un soupir bref mais quasiment silencieux, dont seul le souffle sur la poitrine de la jeune femme trahissait la présence éphémère...

Le soupir d’une petite fille courageuse mais perdue, qui avait eu la chance de trouver quelqu’un pour l’aider à avance sur cet étrange et inquiétant chemin qui allait la mener en direction d’un monde étranger, qui pourtant ressemblait comme deux gouttes d’eau à celui qui l’avait vu naître...

Combien de temps, Anthea resta-t-elle ainsi blotti contre Soledad.. ? Plusieurs secondes.. ? Plusieurs minutes.. ? difficile à dire, tant la notion de temps était délicate à mesurer sans le soutien d’un quelconque soutien temporel. La fillette aimait cette douce sensation de chaleur qui l’envahissait de plus en plus... Bien sur, les vêtements que la jeune femme lui avait amené y était certainement pour beaucoup dans ce ressenti, mais plus encore qu’une chaleur purement animal, c’était avant tout un chaleureux réconfort émotionnel qui assurait cette douce tiédeur qui s’était emparée de Anthea depuis plusieurs minutes maintenant. Soledad était forte, courageuse... Mais en même temps, tendre et chaleureuse... Comme une maman... La fillette resserra à son tour ses bras fin mais étonnement costaud autour de la jeune femme, et se conforta encore un peu plus contre cette présence rassurante qui lui avait jusqu’ici permis de ne pas s’effondrer en larme en se mettant à paniquer comme une véritable furie... Encore que ce terme ne pouvait pas réellement s’appliquer à la fillette, dont la nature profonde était, sans aucun doute possible, d’être une bien merveilleuse douceur qui ne demandait à être apprivoisée.µ

Finalement, et à son grand regret, elle se devait bien de l’avouer, Anthea se détacha légèrement de la jeune femme sans pour autant la laisser s’en aller de ses bras affamée de tendresse et d’attention. Son regard se leva doucement en direction du visage de sa maman de substitution, et son regard encore empreint de cette innocente malice toute enfantine, plongea sans sourciller dans celui de Soledad. Etrange moments fugace que celui ou deux regards se croisent, sans un seul mot pour venir déranger ce lien si intime qui pouvait unir deux personne à l’insu de tous les autres. Anthea hésita à briser la perfection de ce moment qu’elle appréciait tant... Mais elle savait aussi que la situation, dont elle n’avait pour tout dire pas encore réellement conscience, ne lui permettait pas de se laisser aller à ces extrémités dont elle était devenue coutumière. Anthea savait que si elle voulait que Sol continue à l’aimer, la fillette devait se montrer à l’image de la sud-américaine. Contrairement à sa véritable mère, Soledad était une femme d’action, une personne qui ne devait sans doute pas s’intéresser aux petites filles qui ne faisait rien d’autre que de rester dans leur coin à pleurnicher... Non, non... Anthea se devait de prendre sur elle et de surmonter ses éternelles appréhension de tout et de tous.

Sans quitter la jeune femme des yeux, Anthea lui sourit. Un sourire pas vraiment lumineux, en demi teintes, qui soulignait le fait que la fillette comprenait tout de même la situation et la gravité qui y était attachée. Certain dirait un sourire triste, mais en réalité il s’agissait plutôt d’une certaine forme de résignation douloureuse, que la fillette tentait de dissimuler sous le couvert de cette expression si simple, et pourtant étonnement rassurante quelle que soit la situation dans laquelle on pouvait se trouver.

Anthea soupira une fois de plus, puis elle demanda d’un ton calme et étrangement adulte pour son âge :

‘’Et maintenant Sol.. ? Qu’est-ce qu’on va faire.. ?

Une interrogation des plus simple, et pourtant éminemment des plus difficiles à combler en la situation actuelle qui était la leur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mar 2 Oct - 21:57

Oh oui, le chemin serait long. Certains survivants se battaient depuis des années pour s'en sortir, d'après ce qu'elle avait entendu. Mais curieusement elle se surprenait à croire que l'attente serait considérablement écourtée avec Anthea. Pourquoi? C'était une excellente question. Mais elle avait maintenant une raison supplémentaire de trouver rapidement une solution pour quitter cet endroit. Et elle comptait bien tout mettre en oeuvre le plus rapidement possible, pour la fillette. Les bras de la sud américaine se resserrèrent sensiblment, elle passa une main sur la chevelure douce de la petite demoiselle. Finalement Anthea choisi elle-même ce cesser cette étrainte, ou tout du moins de la diminuer, mais le sourire qu'elle donna était étrangement douloureux pour Soledad. Un peu comme si l'arrivée à Hollow Dream incitait la fillette à quitter bien trop tôt son innocence. Ce n'était qu'une simple illusion, sans doute. Mais qu'adviendra-t-il de ce sourire si la sud-américaine ne se montrait pas à la hauteur des attentes d'Anthea et... D'Ingrid aussi?

Elle secoua la tête, tant pour chasser les mauvaises idées que pour signifier son ignorance sur ce qu'il convenait de répondre à Anthea. Que faire à présent? Elle savait ce qu'il fallait faire, du moins elle avait une idée sur ce qu'il fallait faire. Mais ceci suffira-t-il? Et surtout arrivera-t-elle à ses fins ou pensait-elle à un chemin qui se terminerait pas une impasse? Elle ne pourrait le savoir qu'en essayant.


"Ce qu'on va faire, c'est trouver un moyen de partir d'ici."

Un peu facile à dire, surtout quand elle-même tâchait de trouver une solution depuis déjà plusieurs mois. Mais autant avant elle laissait les idées aux autres pour se concentrer sur des activités communautaires comme la chasse, que maintenant elle en venait à se dire qu'il lui faudrait affronter un peu mieux sa peur des monstres pour trouver une solution, puisque visiblement personne n'était capable de le faire convenablement parmi les survivants.

"Et en attendant, tu vas pouvoir découvrir le refuge, te faire aussi des amis, et t'amuser! Il ne faut surtout pas que tu t'ennuie. Peut-être trouveras-tu des enfants de ton âge? Il diot bien y en avoir."

A vrai dire elle n'était pas certaine. Depuis quelques temps, Soledad évitait au maximum de fréquenter d'autres survivants. Tant par la méfiance que par soucis de calme. Si des débats politiques sur la gestion des survivants devaient avoir lieu, elle ne répondrait plus de rien. Autant ne pas tenter le diable inutilement, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mer 3 Oct - 18:33

Sortir d’ici... Ces simples mots ravivèrent le sourire de Anthea qui passa instantanément de l’ombre à la lumière. Pas un seul instant, la fillette ne douta de la parole de la jeune femme. Alors si Soledad disait qu’elle allait trouver le moyen de les ramener dans le monde réel, c’était qu’elle allait le trouver ce moyen... Anthea ne savait ni quand, ni comment, mais elle était certaine que la sud-américaine ne la décevrait pas le moins du monde.

Confiante petite fille qu’était la petite écossaise, lorsqu’une personne avait l’honneur de rentrer dans ses bonnes grâces...

‘’Je te fais confiance Sol, je sais que tu nous sortira de ce vilain monde rempli de monstres...’’

Anthea se pencha alors légèrement en avant, et déposa un doux bisous sur la joue chaude de la jeune femme. Un simple bisou, mais qui pour la fillette n’était pas une chose qu’elle distribuait à n’importe qui, comme ça... Non, ses bisous n’étaient pas donné au premier venu, il fallait les mériter... Et avec la fillette, il n’y avait qu’un seul moyen de les mériter ses adorables petits bisous, c’était de lui prêter attention et amour... sans compter ni son temps, ni ses efforts, ce que Soledad faisait merveilleusement bien. Lorsque la jeune femme lui parla de visiter le refuge et de rencontrer les autres gens qui s’y trouvait, Anthea acquiesça d’un hochement de la tête et se détacha brièvement de Soledad afin de se diriger vers le lit ou elle agrippa rapidement Griffin avant de le caler confortablement contre sa poitrine. Puis elle revint vers la jeune femme, et lui prit la main en la tirant à reculons en direction de la porte de la chambre de fortune...

‘’Viens Sol, tu vas me faire visiter le refuge et me présenter tout le monde, et ensuite je t’aiderais à trouver un moyen de retourner chez nous...’’

Dit quelque peu joyeusement Anthea en tirant avec le peu de force qu’elle avait pu récupérer sur le bras de la sud-américaine. Une force, finalement pas si petite que cela. La fillette paraissait récupérer ses forces plus que rapidement, en dépit d’un apparent état de fragilité qui semblait habiter ses traits encore légèrement las... En tout cas, à ses yeux il ne faisait aucun doute qu’elle allait aider Soledad, ou qu’elle aille. Elle s’était promis de se rendre utile après tout, et Anthea n’était pas une fillette à revenir sur la parole donnée... Fut-ce à elle-même...

La jeune femme aurait-elle le courage de dire non à l’adorable fillette remplit de tant de bonne volonté.. ? Sans doute, Soledad était adulte et bien consciente de l’environnement qui les entourait, contrairement à Anthea... Mais saurait-elle y mettre les formes, afin de ne pas décevoir la fillette débordante d’envie de plaire à sa maman d’adoption.. ?

Cela, c’était déjà une tout autre histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mer 3 Oct - 19:42

Au moins le but premier de ses paroles était atteint. Anthea semblait nettement plus motivée, du moins nettement plus positive qu'elle n'en avait eu l'air précédemment. Maintenant il fallait qu'elle apllique ses sages paroles. Au moins elle était déterminée, c'était un bon commencement. D'ailleurs pour mettre en application sa promesse, il lui faudrait faire des recherches plus poussées, le genre de chose pour laquelle il lui faudrait sortir, loin, dans la neige, sans protection. Le genre de sortie à laquelle Anthea ne devait pas participer. Elle profitera du prochain repos de celle-ci pour son escapade, c'était décidé. Mais le dit repos n'aurait pas encore lieu avant un certain temps, ce même temps qui sera bien rentabilisé à jouer les touristes dans le refuge. Anthea devra bien connaître leur environnement après tout. Et surtout trouver d'autres personnes avec lesquelles créer des liens, ne serait-ce que pour ne pas s'ennuyer. Et surtout pour que Soledad soit tranquille lorsqu'elle devrait s'absenter.

Enfin, pour ce faire il fallait déjà quitter la chambre improvisée et au moins la fillette semblait plus que motivée pour aller voir ce qui se passait de l'autre côté de la porte. Elle avait d'ailleurs une force surprenante pour quelqu'un qui venait tout juste d'affronter les éléments sinistres d'Hollow Dream. Amusée par l'engouement d'Anthea, Soledad se releva. Après tout elle n'avait pas vraiment le choix, vu la volonté de la fillette.


"D'accord, d'accord! Je vais te montrer le refuge, et tu pourras voir du monde. Ensuite on cherchera ensemble si tu veux, mais il faudra se répartir le travail dans ce cas."

Un prémice dans le but de faire comprendre plus tard à Anthea que certains travaux ne lui conviendraient pas. Enfin plutôt que Soledad ne voulait pas qu'elle participe à certains travaux. La perspective d'entraîner la fillette à l'extérieur ne lui plaisait pas du tout.

"On va commencer par le rez-de-chaussée. Ici, il y a surtout des pièces reconverties en chambres."

Laissant son manteau sur le lit, Soledad se laissa entraîner vers la porte, ramassant au passage le plateau de nourriture qu'elle avait apporté au tout début. Quitte à descendre, autant rapporter vers les cuisines improvisées ce qui n'avait pas été consommer, ça pourrait toujours être réutilisé par la suite. Pour pouvoir porter le tout, elle défit sa main de celle de la fillette.

"Je te laisse ouvrir la porte, et c'est tout de suite à gauche."

Là où le couloir menait aux escaliers, là où elle était passée avec Anthea dans les bras quelques heures plus tôt.


[Je te laisse poster où tu veux ou on clos le topic? Comme tu le sens!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mer 3 Oct - 23:29

[On visite ! on visite ! on visite ! *ouvre un paquet de pop-corn caramélisé.. Tu en veux.. ?*] ^^

‘’D’accord Sol...’’

La réponse d’Anthea fut presque murmurée, un peu comme si toute la force et l’entrain que la fillette avait mis à tirer Soledad vers la porte de la chambre l’avait subitement vidé. Mais plus vraisemblablement, c’était la une réaction plus mesurée voulu par cette dernière. En effet, il fallait qu’elle prouve à la jeune femme qu’elle pouvait lui faire confiance, si elle tenait à ce qu’elle la laisse l’aider... Et comme le lui avait dit bien des fois sa mère, ce n’était pas en faisant la petite folle qu’on lui ferait confiance. Une leçon difficile et douloureuse pour son ego de fillette en demande constante de reconnaissance, mais que, comme à chaque fois et avec une étonnante capacité d’adaptation pour une enfant, Anthea avait su rapidement apprivoiser afin de peaufiner encore un peu plus précisément son art de l’attendrissement...

Laissant à regret Soledad échapper à son étreinte afin qu’elle puisse s’emparer du plateau repas qu’elle lui avait amener quelques heures plus tôt, Anthea se dirigea vers la porte qu’elle ouvrit avec une prudence sans doute quelque peu exagérée, mais comme à chaque fois qu’un lieu lui était nouveau, la fillette se montrait d’une grande prudence. Après tout, on ne savait jamais ce qu’il pouvait y avoir dans un endroit inconnu, n’est-ce pas.. ? Il ne faudrait pas que quelque chose ou quelqu’un puisse la séparer de Soledad alors qu’elle ne connaissait absolument rien de la disposition du refuge... Comment ferait-elle pour la retrouver alors.. ? Et puis les autres, Anthea ne les connaissait pas après tout, qui savait si elle pourrait leur faire confiance dans un tel cas de figure.. ? Fidèle à son habitude, la fillette préférait prendre toute les précautions pour éviter d’avoir à affronter le pire...

Heureusement, la chance était avec elle et Soledad... Il n’y avait personne à l’horizon, et c’est dans un sourire innocent qu’elle annonça à la jeune femme :

‘’On peux y aller...’’

Joignant le geste à la parole, Anthea quitta la chambre et attendit que Sol fasse de même afin de refermer la porte derrière elle. Etre polie et serviable, c’était quelque chose qui plaisait beaucoup cela... des valeurs sûr pour la fillette, sur lesquelles elle savait pouvoir s’appuyer sans risque de se tromper. Tout en se dirigeant vers les escaliers qui menaient au rez-de-chaussée, Anthea demeura presque collée à la jeune femme... Pas trop, afin de ne pas être une gêne pour celle-ci, mais suffisamment pour ne pas se retrouver à marcher devant elle. Chemin faisant, la fillette fit la conversation à la sud-américaine , notamment concernant ce qu’elle lui avait dit sur son aide...

‘’Tu as raison Sol, tu sais... On sera bien plus efficace en se partageant le travail... Et de fait, on ira beaucoup plus vite dans nos recherches... Tu m’as dit qu’on était dans une bibliothèque, non .. ? tu crois que les livres pourraient nous aider à trouver quelque chose d’utile.. ? On devrait peut-être commencer par-là, tu ne crois pas Sol.. ?’’

Maintenant que son état s’était quelque peu amélioré, l’esprit de Anthea fonctionnait presque à plein régime. Sa logique reprenait le pas sur son émotionnel, même si ce dernier n’était jamais bien loin, prêt à resurgir à la première occasion. Il paraissait donc logique à la fillette que quelque chose dans les livres puisse les aider à atteindre leur but. Elle le savait, on pouvait tout trouver dans les livres, c’était pour cette raison qu’elle les aimaient tant. Certes, certes... Soledad ne lui avait pas dit qu’il y avait des livres dans le refuge... Mais c’était une bibliothèque, donc il devait forcément y en avoir, sinon ce serait un non sens des plus complet que Anthea ne pouvait accepter comme logique...

[Je te laisse me faire visiter, poste ou tu veux... ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Sam 6 Oct - 4:00

[Et hop! Juste aux archives, pour commencer.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sommeil d'un ange
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: BROUILLON :: Archives :: Archives RP :: Saison 2-
Sauter vers: