AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le sommeil d'un ange

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Ven 18 Mai - 13:42

Peut-être la réponse apportée allait rendre la fillette inquiète, soucieuse... Si ce n'était pas uniquement un rêve, s'il y avait autre chose derrière ce genre de révélation, Anthea serait-elle donc capable de converser avec le monde des morts? Voilà qui faisait un étrange remake Hollow Dreamien du sixième sens... A la différence prêt que c'était une nouveauté, et pas une malédiction qu'elle vivait depuis des années. Mais déjà que ce monde était étrange, si en plus des capacités spéciales venaient à apparaître, qu'en serait-il sur le long terme? Enfin pour le moment ce phénomène ne s'était produit qu'une fois, une seule et unique fois, peut-être une simple coïncidence?

Moui, il valait mieux se limiter à ce genre de raisonnement pour le moment, mieux valait ne pas commencer à se faire des films qui risqueraient de provoquer bien des conflits dans l'esprit peu adapté de Soledad. Voir les morts... Ah ben ça elle aurait bien voulu! Entre sa douce Ingrid, son oncle, il y avait bien des personnes qu'elle aurait voulu revoir, avec lesquelles elle pourrait peut-être discuter. Finalement, c'était même plutôt bien, comme capacité! Si Soledad l'avait eu, elle aurait bien été capable de s'y perdre, préférant se laisser aller dans cet autre monde.

Mais c'était impossible, elle n'en avait pas le droit. Il lui fallait vivre et elle avait tous les arguments nécessaires pour ça, et plus encore avec les paroles rapportées par Anthea. Il était hors de question de se laisser aller, de se plonger dans un passé disparu. Ce furent les bras de la fillette qui le lui rappelèrent tandis qu'elle l'enlaçait tendrement. Etrange réaction, tendre mais troublante tout de même. Elle aussi prendrait son rôle au sérieux? Celui-là même que la blonde lui avait donné? Il fallait croire que oui. C'en était affreusement touchant!

La main de Soledad, celle-là même qui était passé sur le visage d'Anthea, alla se glisser sur la tête de celle-ci, son bras l'enlaçant à son tour. La petite fille aussi allait avoir besoin de soutient, et bien plus qu'elle de totue évidence. Déjà son arrivée ici en devenait bien étrange, plus que celle de la plupart des nouveaux arrivants. Et ensuite? Qu'allait-il se passer si les étranges rêves d'Anthea se reproduisait? Si elle pouvait voir certaines choses affreuses du passé des survivants? Et encore, cela se limiterait-il aux survivants?


"Ce n'est rien, tu n'y ait pour rien dans tout ça, les excuses sont inutiles."

Et ça en tout cas, c'était vrai. Evoquer le passé ne troublait que celui qui n'arrivait pas à s'en défaire, finalement c'était la faute de Soledad, finalement elle était bien faible, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Ven 18 Mai - 18:45

Anthea accueilli les paroles réconfortantes de Sol avec un doux soupir de satisfaction... Il était vrai que la fillette n’y était pour rien, mais maintenant il ne tenait qu’à elle de faire en sorte que la jeune femme ne soit plus jamais triste... Plus jamais... Et pour cela, Anthea devait se remettre très vite, se montrer très forte aussi, afin de ne pas être un poids pour Soledad... Elle allait avoir du travail, mais le courage était heureusement une qualité qui ne lui faisait en aucun cas défaut. Déjà, ce sommeil, même troublé par ce rêve qui n’en était pas un, lui avait fait beaucoup de bien. Un œil averti aurait même pu remarquer que l’apparition de ce don étrange, celui de voyager au travers des souvenirs, avait en quelque sorte, allégé Anthea d’une importante part de son état de santé défaillant... D’ailleurs...

« Sol... » dit la fillette tandis qu’elle appréciait à sa juste valeur, ce merveilleux contact des plus rapproché « J’ai encore faim... Tu n’aurais pas des gâteaux à grignoter.. ? Je voudrais boire aussi s’il te plaît... Tu as du lait.. ? J’aime beaucoup le lait, tu sais... »

Etrange, ce sentiment de faim qui s’emparait de nous, lorsque le sommeil nous fuyait tel un amant infidèle... C’était comme si la vie chimérique qui était la notre, nous épuisait tout autant physiquement que moralement, que si nous étions dans la vie réelle. Les mystères du sommeil, que sans doute ce dernier conservera encore durant très longtemps. Le froid, s’il n’était pas encore entièrement évanoui, avait quitter les entrailles de la fillette qui ne ressentait plus le besoin de grelotter. En fait, tout au plus ressentait-elle une chaleur pesante sur ses yeux, son front et ses joues, qui lui semblait être égale de celles des hamsters lorsque ceux-ci remplissaient leurs bajoues de nourriture. Se laisser aller ainsi contre le corps de Soledad lui faisait énormément de bien, car alors elle se perdait dans un bien-être ou elle avait l’étrange impression de fusionner avec la forte présence rassurante qui l’avait tirer des griffes de la mort.

La mort... Anthea y avait échapper de très peu finalement, et sans doute aurait-elle fini comme cette petite fille qui vendait des allumettes dans les rues de Londres au dix-neuvième siècles. Comment s’appelait cette histoire déjà.. ? Ha oui, elle s’en souvenait... La petite fille aux allumettes. Anthea avait trouver cette histoire très triste lorsque sa mère lui avait raconter cette histoire... D’ailleurs elle s’en souvenait... La fillette avait pleurer en entendant la fin de cette triste histoire. Une petite fille perdue, seule et abandonnée de tous... Anthea la comprenait tellement bien... Elle aussi craignait énormément ce sentiment d’abandon qui s’était emparé d’elle, au point de l’entraîner dans la mort dans la plus totale des indifférences. Mais non, cela n’arriverait pas à Anthea, elle ferait tout pour que cela n’arrive pas, jamais... La fillette allait prendre soin de Soledad, et celle-ci ferait de même avec elle...Ce serait un échange, ou chacun aiderait l’autre. Une symbiose comme disait son professeur de biologie... Une échange ou chacun des deux protagonistes dépendait de l’autre pour vivre... Anthea vivrait pour Sol, et Sol vivrait pour Anthea... Oui, oui... Cela serait comme cela, et pas autrement.

Anthea déposa alors ses lèvres sur la poitrine de la jeune femme, et lui fit un léger bisou tendre...

« Je ne t’abandonnerais jamais Sol, promis... » lui dit-elle alors sans plus d’explication, avant de reprendre sa position initiale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Dim 20 Mai - 19:28

[Et après elle prétend être réellement innocente... XD]

C'était devenu une habitude, mais par précaution Soledad repasse une main sur le visage d'Anthea, autant à but tendre que pour tester le niveau de température. Un peu chaud, mais rien de trop alarmant, Dieu soit loué! Le passage du froid glacial au chaud laissait la peau encore un peu rougie, mais le corps se défendait bien contre une possible maladie. Tout s'en allait, dans une journée tout au plus la fillette aura pleinement repris ses forces. Restait encore à lui donner de quoi récupérer les dites forces. Des gâteaux et du lait? Un bol de lait chaud avec une cuillère de miel, oui, ce serait assez bien également, mais...
Des vaches à Hollow Dream... Cette perspective aurait sans doute fait éclater de rire la sud-américaine.

Non en fait elle se contenta d'un faible sourire, n'osant paraître moqueuse. Il n'y avait rien de drôle, c'était même plutôt tragique en fait. Idem pour les gâteaux. Et des cookies aux pépites de chocolat? Soledad en avait toujours trois ou quatre paquets dans l'armoire de sa cuisine, denrée indispensable quand on a des amis qui ont la fâcheuse manie de débarquer n'importe quand, sans avoir mangé au préalable. Mais ici... Elle aurait mieux fait de se faire enfumer avec sa cuisine! Pourquoi n'avait-elle apporté avec elle qu'un semblant d'uniforme même pas utile? Même pas assez chaud face au froid mordant de ce maudit hiver?

Non, pas de lait ni de gâteau, hélas. Mais il y avait d'autres ressources, enfin d'autres choses que l'hiver ne leur avait pas encore enlevé, d'autres réserves encore sauvegardées, mais pour combien de temps encore? C'était ça la question. L'hiver en lui-même était aussi redoutable que les monstres qui peuplaient la vallée.


"Désolée, je n'ai pas de lait ni de gâteaux. Ici, j'ai de l'eau mais c'est tout. En bas il doit y avoir de quoi manger, de la soupe, de la viande aussi..."

Entre elle et d'autres chasseurs, même si le gibier se faisait rare, ils trouvaient le moyen de se nourrir encore assez bien. N'avait-elle pas ramené un faisan la veille? Peut-être restait-il quelques morceaux à réchauffer...

"Dis-moi, tu veux que j'aille chercher un peu de tout en bas? Tu n'auras ensuite plus qu'à choisir ce que tu veux manger."

Et puis tant qu'on était malade, il valait mieux avaler ce qu'on voulait, généralement l'organisme et les goûts se calibraient dans ces moments-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Dim 20 Mai - 21:12

[Personne ne la comprend, la pauvre petite Anthea... Crying or Very sad *Pense à retourner en forêt, seule et abandonnée de tous*] Sad

Anthea fit une moue légèrement déçue... Pas de lait... Ni de gâteau... Un soupir triste se fit alors discrètement entendre entre les lèvres de la fillette. C’était sur, elle allait avoir du mal à se déshabituer de son petit confort matériel et de tous les avantages et facilités culinaires et ludiques, qui étaient les siens dans le monde réel.

« D’accord... » répondit-elle tout simplement à la proposition de Soledad de descendre lui chercher de quoi choisir en terme de sustentation.

Ce ne serait pas des gâteaux et autres friandises dont elle raffolait, mais au moins aurait-elle le choix... C’était toujours mieux que rien après tout. Afin que la jeune femme puisse se lever et descendre en bas, Anthea se détacha à regret de sa présence rassurante et se détourna dans la direction opposée afin de reposer sur le lit à proprement parler. Elle ressentit alors un léger frisson la parcourir, résultant autant de la séparation d’avec Soledad, que du fait que, sans doute, la fillette commençait imperceptiblement à réaliser que sa vie n’allait plus être la même que celle qui avait été la sienne jusque là. Sous le couvert de son cocon protecteur composé du manteau de Sol et de la couverture, elle resserra doucement son étreinte sur Griffin...Lui au moins, ne la quitterait jamais, de cela Anthea en avait la certitude absolue. D’ailleurs, ne l’avait-il pas suivi dans cet endroit étrange, alors qu’il était bien sagement installé sur le lit de sa jeune maîtresse.. ?

Affectueux et indéfectiblement fidèle Griffin s’il en était... Anthea avait parfaitement conscience qu’il n’était qu’une peluche, mais... En fin de compte... Les objets n’ont-il pas une âme après tout.. ?

La fillette demeura ainsi, silencieuse, attendant que Soledad se lève afin de quitter la pièce... Avec le vœu secret, qu’elle revienne au plus vite à ses côtés. Le doute envahit alors la fillette. Sa douce et bienveillante protectrice sera-t-elle toujours aussi attentionnée, lorsqu’elle se sera remise entièrement de son mauvaise état de santé.. ? Il n’y avait rien de moins sur à vrai dire... Anthea, loin d’être stupide en dépit de ce que les gens pouvaient s’imaginer, avait parfaitement conscience de la situation qui était la sienne. Perdue, au beau milieu d’un tas d’étrangers... Bien sur, il y avait Sol... Mais la encore, la fillette n’était pas dupe en dépit de ses certitudes naïves. Elle avait besoin de la jeune femme, elle le savait... Mais ce qu’elle savait aussi, c’était que la jeune femme, elle, n’avait en fin de compte, absolument pas besoin d’elle. Une pensée bien cruelle que Anthea s’efforçait de reléguer au plus profond de son esprit, mais qui en réalité ne cessait d’effleurer la surface de sa conscience enfantine...

Une pensée, qui la poussa à écarter plus que légèrement les pans de cocon protecteur, afin que se dernier puisse se remplir de la fraîcheur du monde extérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Dim 20 Mai - 22:21

Eh non, pas de tendres sucreries, mais il fallait dire qu'en ce moment, Soledad elle-même se voyait rappeler le goût de toutes ces petites choses qu'elle aimait tant déguster. Cruel souvenir! Il fallait vite qu'elle s'éveille. Tien, voilà la première chose qu'elle demanderai à l'infirmière en ouvrant les yeux: des brownies! Ceux avec les noix de pécan! Ah la la, si seulement elle pouvait en avoir un là, tout de suite... Ou au moins les ingrédients pour tenter d'en cuisiner un, pourquoi pas! Mais non, même pas...

Dommage, mais il y avait d'autres choses, et sur le coup, la nécessité prenait le pas sur le goût. Elle sorti donc du lit, réalisant que malgré le conduit de cheminée qui offrait sa chaleur à la pièce, il y avait toujours un petit courant d'air froid qui s'insinuait par ici. Sa petite chair de poule le lui rappela, mais enfin... Elle offrit un dernier sourire à Anthea, se penchant par-dessus celle-ci. Elle ne devait pas avoir froid, pas avant d'avoir repris plus de forces alors... Elle tira un peu plus la couverture, par prudence autant que par attention. Si Ingrid et elle avait eu un enfant, aurait-il été comme Anthea? Peut-être.


"Je reviens vite. Surtout reste bien au chaud, d'accord?"

Puis se détournant, elle traversa la pièce en direction de la porte, la franchit et la referma derrière elle pour empêcher ce vicieux courant d'air de s'installer. Ses pas purent être entendu sans peine dans le couloir, puis dans les escaliers, s'atténuants peu à peu pour finalement disparaître. Combien de temps exactement? Un temps certain sans doute. Dans les étages inférieur, Soledad allait fouiner un peu partout, sans nécessairement demander la permission aux autres survivants. De toute manière elle avait des circonstances atténuantes si on le lui demandait, sinon mieux valait éviter le contact. Certaines tensions étaient palpables et le moindre mot était prétexte à une dispute entre partisants et détracteurs.

Mais finalement les pas revinrent, au bout d'une dizaine de minutes peut-être. Des pas cependant nettement plus lents, plus lourds aussi. Les mains encombrées d'un large plateau improvisé, Soledad rouvrit la porte tant bien que mal. Comme serveuse on pouvait trouver mieux! Mais au moins il y avait de tout. Des légumes en morceaux, en soupe, de la viande froide, une autre en ragout, un jus d'on ne sait trop quel genre de mélange, un thé improvisé à base de racines plutôt parfumées, il y avait vraiment de tout! L'ensemble était disposé dans différents petits boles certains envoyant leurs vapeurs odorantes, d'autres non.

Avec prudence, elle poussa du pied deux tabourets qu'elle dirigea vers le lit, disposa à une certaine distance pour poser le plateau dessus, créant une petite rable à hauteur respectable. Restait encore à voir si Anthea y trouverait son bonheur. Une enfant aurait sans doute plus de peine à se faire une raison sur le plan culinaire, mais là encore, il fallait voir. Relevant les yeux de son buffet improvisé, Soledad porta un regard amusé sur Anthea. Sans doute avait-elle donné l'impression en marchant dans la pièce que son plateau allait lui échapper et ce à plusieurs reprises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Lun 21 Mai - 13:26

Une fois Soledad hors de la pièce, Anthea sourit tendrement...

« Tu as vu Griffin.. ? » chuchota-t-elle alors à la féline peluche « Elle à fait attention à moi... Comme une vraie maman... »

Outre le sourire qui lui fit évidemment un bien immense, la fillette pensait surtout à ce geste empli de tendresse qu’avait eu la jeune femme, en lui remontant délicatement la couverture qu’elle avait elle-même repoussé afin que le froid la pénètre de nouveau. Ce n’était pas vraiment dans son intention, mais quelque part cela avait été comme un test pour la sud-américaine. Si elle ne s’était pas préoccupée du fait de relever cette couverture afin de protéger Anthea, alors la fillette aurait eu une crainte immense pour la suite... Mais heureusement, elle l’avait fait ce geste non calculé, mais en fin de compte très appréciable par la fillette encore fiévreuse.

« Il va falloir se montrer très courageux Griffin... » dit-elle encore « Il ne faut surtout pas décevoir Sol, d’accord.. ? Je compte sur toi hein... » conclu-t-elle en plissant légèrement les yeux de satisfaction.

Bien sur, bien sur... Griffin n’était qu’une peluche et Anthea le savait... Mais était-ce une raison pour ne pas lui parler.. ? A son merveilleux et fidèle Griffin, le fillette disait tout, absolument tout, sans jamais rien lui cacher Griffin était son meilleur ami, son confident, son journal intime sur pattes... Il en savait bien plus sur sa jeune maîtresse, que n’importe qui au monde... Même sa propre mère, que pourtant elle désirait plus que toute autre chose au monde, n’en connaissait pas autant sur son compte. Cette idée n’avait encore jamais effleurée l’esprit de Anthea, mais... Si jamais Griffin devait un jour disparaître de sa vie, jamais elle ne s’en remettrait... Elle en était persuadée...

Tout à son contentement, Anthea ferma les yeux et se perdit dans le souvenir, pourtant très récent, des bras de Soledad. Elle se disait qu’elle avait eu de la chance, de trouver une autre maman dans un endroit aussi bizarre. Une jolie maman de surcroît, ce qui en soi n’était pas le plus désagréable... Et puis... Quelle maman... Une héroïne, une vraie de vraie, qui sauvait des vies. Anthea eut un rire bref, en se disant qu’elle avait toujours imaginée que les femmes qui faisait un métier d’homme, devaient forcément ressembler à homme... Grande et musclée, sans la moindre touche de féminité que l’on pouvait trouver chez les mamans. Elle était bien heureuse de s’être trompé.

Mais un bruit de pas la tira de ses pensées... Un bruit de pas lent et plutôt pesant... Lorsque la porte s’ouvrit de nouveau, ce fut pour laisser apparaître une Soledad les bras encombrés d’un plateau rempli à ras bord, que la fillette aperçut en se retournant sur elle-même. Cela eu pour effet de la découvrir encore un peu plus, mais qu’importe... Elle rendit son sourire à Soledad, qui visiblement avait fait mille et un effort fin de ne pas se retrouver ventre à terre avec son plateau aux essences envoûtantes, aux sens de la fillette qui mourrait littéralement de faim. Après que la jeune femme ai déposé le plateau sur la table improvisé, Anthea s’avança péniblement vers celle-ci, encore empêtré dans son cocon chaleureux. Bien sur, elle se sentait encore bien faible, et sans doute aurait-elle aimé que la jeune femme la nourrisse de ses mains... Mais elle se dit aussi qu’il fallait qu’elle se montre forte... Que Sol voit que, elle aussi, faisait des efforts pour mériter son attention et sa tendresse...

Anthea regarda le plateau durant quelques secondes... Rien de bien follement excitant à vrai dire... Mais Anthea était une petite fille bien élevée, aussi se ferait-elle une raison puisqu’elle n’était pas chez elle. Sortant un bras timide et encore quelque peu frissonnant, la fillette désigna du doigts plusieurs plats...

« Je voudrais ça Sol s’il te plait... » dit-elle « Et puis aussi ça... Et ça... Et encore ça... »

Assurément, le plateau se révèlerait bien plus léger lors de son départ, que de son arrivée... Anthea n’en donnait pas l’impression avec sa taille fine et déjà bien dessinée pour son âge, mais elle était une véritable gloutonne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mar 22 Mai - 21:33

Pour grandit ne fallait-il pas mangé? Anthea ausair signifié qu'elle comptait dévorer tout ce qui se trouvait sur le plateau que ça ne l'aurait étonnée qu'à moitié.
Bon, il fallait dire qu'avec le"sport" qu'elle faisait de son vivant, enfin du temps où elle était dans le monde réel, Soledad devait nécessairement bien se nourir, et ça passait inévitablement par des quantités jugées surréalistes par moment.

Enfin depuis qu'elle était ici, il lui semblait qu'elle avait perdu du poind. Chasser pour manger rendait les choses quelque peu différentes, n'est-ce pas? Enfin, le plus important pour le moment était que le dit plateau de victuailles soit arrivé intacte juste sur son trépied improvisé et que la fillette ait eu assez de force pour venir d'elle-même reluquer leur contenu plutôt qu'elle ne les lui présente sous le nez.

Les yeux de Sol glissèrent sur les plats indiqués. Bon, elle avait fait ses choix, ce qui était bien. Restait à voir si ces mêmes choix allaient lui convenir.
Peut-être le goût ne serait-il pas à la hauteur? Bon, quand faut y aller... Elle attrappa le premier plat indiqué ainsi qu'une cuillère, enfin un bout de bois taillé en cuillère, toujours utile.


"Bien! Alors, surtout tu ne te force pas. Il faut que tu prenne ce que tu aime, et si quelque chose ne te convient pas, laisse-le de côté."

Elle se redressa avec les objets qu'elle avait saisi et contourna la table basse improvisée pour retourner s'assoir sur le bord du haut du lit, de manière à se trouver derrière Anthea pour qu'elle puisse s'appuyer contre elle pour plus de confort.
Elle lui tendit la cuillère en bois pour commencer, afin de voir si Anthea aurait suffisemment de forces pour manger toute seule ou s'il fallait qu'elle l'aide. Après tout le froid avait peut-être fait des dégâts, même si elle en doutait. La fillette bougeait, si quelque chose n'allait pas elle aurait trahi une douleur ou toute autre signe d'un quelconque problème.




[Désolée c'est un peu court, je manque de temps... T_T]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mer 23 Mai - 11:06

^^

Anthea acquiesça aux propos de Sol concernant son goût ou non pour les aliments qu’elle avait choisi... Ne pas se forcer, certes... Mais la fillette était bien élevé, bien trop pour ne pas finir son assiette en dépit du fait qu’elle n’aimait pas ce qu’il s’y trouvait. Après tout, ne pas faire à honte à sa maman, et maintenant à Sol, était en quelque sorte un de ses leitmotiv. Mais heureusement, le premier plat avait l’air plutôt succulent vu l’arôme que celui-ci dégageait. Une soupe visiblement, avec des petits morceaux de viande...

La fillette fut ravi que la jeune femme reprenne sa position auprès d’elle, afin de lui offrir un doux support... Un doux support dont d’ailleurs, elle ne se priva pas d’user et d’abuser. C’est donc toute lascive et avec un léger sourire aux lèvres, que Anthea se laissa tendrement choir contre la présence rassurante de la sud-américaine. Cette dernière lui tendit alors la cuillère en bois, ou plutôt quelque chose lui ressemblant. La fillette se fit une raison... Elle devait aussi faire des efforts, alors autant commencer maintenant. D’un geste lent et encore quelque peu incertain, elle attrapa celle-ci et regarda l’assiette qui lui faisait face. Heureusement, Soledad ne lui avait pas tendu l’assiette, sinon Anthea n’aurait pas su quoi faire. Bien sur, elle aurait été tenté de la prendre afin de démontrer son courage, mais pour cela elle aurait du lâcher Griffin... Cruel dilemme, s’il en était. De plus, la fillette ne se sentait pas vraiment encore capable de tenir une assiette pleine et elle craignait de la laisser tomber dans un élan de faiblesse. Mais Sol devait sûrement l’avoir compris, évidemment... Ne prenait-elle pas amoureusement soin d’elle après tout.. ?

Anthea se cala encore un peu plus confortablement contre la jeune femme, et enfin elle plongea l’ersatz de cuillère dans le liquide parfumé. Elle fut rapidement rempli à ras bord mais, Anthea tremblotant légèrement, plus de la moitié du liquide recueilli retourna rapidement dans l’assiette. *Zut...* Se dit alors la fillette, en tentant vainement de contrôler ses petits soubresauts nerveux. Elle avala doucement le peu de liquide recueilli, puis elle soupira... C’était bon... Elle ne pouvait dire de qu’elle viande il s’agissait, ni quel était ce petit goût « en plus », mais en tout cas c’était drôlement bon. La cuillère replongea de nouveau dans l’assiette, toujours aussi fermement tenu par une Soledad visiblement très attentive aux moindre desiderata de sa ‘’fille’’ par défaut, et cette fois-ci Anthea récupéra, en plus de la soupe, un morceau de viande. La fillette l’approcha de son mignon petit nez avec une certaine forme de suspicion. Le goût n’était pas mauvais dans la soupe, mais en serait-il de même avec la viande inconnue elle-même.. ? Pleine d’un courage indéniable, elle ouvrit grand la bouche et y enfourna le morceau de viande d’une seule traite. Surprise... En dépit d’un aspect quelque peu désobligeant, la viande n’était pas mauvaise... Pas mauvaise du tout même...Anthea la mâchonna avec un réel plaisir, avant de l’avaler goulument...

« C’est bon... » dit-elle alors à Sol, comme pour la complimenter.

Anthea continua d’avaler sa soupe, en dépit de ses petits tremblements qui doublaient le temps de dégustation de la soupe en lui en faisant perdre la moitié à chaque fois. Puis, au bout d’un moment, sans toutefois se priver de continuer d’avaler comme une vilaine petite goinfre, la fillette interrogea de nouveau la jeune femme...

« Sol... » dit-elle « Tu veux bien me parler encore des monstres dis.. ? »

Ah ça... Voilà bien une chose que la sud-américaine aurait sans doute bien voulu laisser de côté... Surtout, concernant cette troisième catégorie de monstre, à laquelle elle n’avait fait qu’un brève allusion. Mais même mal en point, Anthea restait Anthea... Et si son corps la trahissait quelque peu, cela n’affectait en rien son intellect, parfois des plus dérangeant avec sa curiosité sans limites...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Ven 25 Mai - 0:16

Soledad considéra longuement les premiers gestes tremblants d'Anthea. Devait-elle l'aider et la nourrir elle-même? Pendant un moment elle y a songé, surtout en voyant la première cuillerée retomber dans l'assiette. Pourtant elle ne fit rien.
Pourquoi? Difficile à dire. Anthea avait la volonté nécéssaire pour s'imposer la force indispensable à son appétit. Ne devrait-elle pas apprendre au plus vite à se débrouiller sans aide? Non, il aurait été ridicule de trop l'aider, d'autant plus que la petite demoiselle s'en sortait finalement très bien. Puis après le doute sur la capcité à manipuler la cuillère, ce fut l'interrogation sur le goût. Etait-ce au moins bon ou se contentait-elle d'avaler simplement parce qu'elle avait besoin de récupérer des forces?

Soledad conserva le silence, regardant simplement la petite faire, une main toujours prête à rattrapper quoi que ce soit qui devrait tomber. Un de ses bras était même venu entourer les épaules enfantines, tant pour la soutenir que pour maintenir la chaleur présente, la couverture ne pouvant tout recouvrir.
Il allait falloir qu'elle lui trouve de quoi la couvrir mieux que ce qu'elle portait. Il devait rester des fourures des précédentes chasses, ainsi que des vêtements délaissés ou récupérer sur le corps de ceux qui n'avaient pas survécu. Un peu morbide, mais il tous avaient vite appris à faire la part des choses: la survie avant tout, n'est-ce pas?
D'ailleurs tout ce que Soledad portait n'était pas nécessairement à elle au départ.

Mais pour le moment chaque bouchée était la préoccupation première de la jeune femme. Rassurée par le commentaire d'Anthea sur la nourriture, elle fit un faible sourire. Il lui faudra penser à remercier ceux qui s'occupaient de la cuisine! Sur bien des points ils transformaient un repas de survie en festin digne d'une fête! Preuve en était faite sur ce qu'Anthea arrivait à avaler et même à apprécier.

Cependant la question fatidique ne tarda pas à tomber. Décidément elle avait un esprit extraordinairement vif pour son âge! La plupart des enfants auraient sans doute occulté ce genre de souvenir suite au froid. à l'épuisement et au sommeil bien étrange qui s'en était suivi. Mais pas Anthea. Décidément cette petite avait des ressources bien surprenantes! De toute manière il faudrait le lui dire, alors autant profiter de ce genre d'environnement calme et rassurant.


"Et bien... Les derniers monstres, personne ne sait ce que c'est. Ils sont arrivés avec la neige et je pense, enfin j'espère qu'ils ne sont que deux. Et ils attaquent n'importe qui, même les autres monstres. Pour le moment, on ne sait presque rien sur eux, on sait juste qu'ils sont dangereux et qu'ils semblent rester dehors, caché quelque part."

C'était effectivement à peu près tout ce qu'elle savait. ça et le fait que hors du refuge humain, chaque seconde pouvait être comptée encore plus qu'avant. Mais pour une fois, tous tremblaient, tant les humains que les ombres ou les chimères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Ven 25 Mai - 12:49

« Des monstres... Qui attaquent les monstres.. ? » Demanda Anthea, visiblement très perplexe par rapport à cette affirmation...

En effet, des monstres qui attaquaient les humains, elle pouvait comprendre... Mais des monstres qui attaquaient des autres monstres... Une autre question vint alors à l’esprit de la fillette. Une question que certains trouveraient sans doute comique, mais qui, selon elle, était d’une logique tout bête...

« Sol... Ces deux monstres... C’est... Un mâle et une femelle.. ? » Demanda-t-elle en avalant une gorgée de soupe.

Celui lui paraissait des plus évident, sinon pourquoi seulement deux bêtes.. ? Pourquoi pas, une meute tout entière.. ? Anthea retourna toutes ces données sur les monstres, bêtes, chimères et ombres dans sa tête, et une évidence s’imposa à son esprit...

« J’ai du mal à comprendre, tu sais... » dit-elle finalement à la jeune femme « C’est trop bizarre tout ça... »

Puis elle continua à avaler sa soupe, en silence. Mais si sa voix s’était tu, son esprit, lui, travaillait dur. Anthea ne comprenait pas bien, mais elle voulait y arriver, absolument. Pour cela, la fillette était prête à assommer Soledad d’interrogations en tous genres, quitte à lui faire perdre la tête. Mais chaque chose en son temps et un temps pour chaque chose ne cessait de lui répéter sa mère. Une manière élégante, de faire comprendre à Anthea qu’il fallait parfois se montrer patiente, lorsque l’on n’avait pas ce que l’on désirait dans l’immédiat. Perdu dans ses pensées, elle avala de travers une cuillérée de soupe qui la fit tousSer durant quelques instants. Elle recracha quelque peu le liquide qui dégoulina alors sur son menton, tout en laissant choir la cuillère de fortune dans l’assiette presque vide.

« Pardon... » s’excusa-t-elle entre deux soubresauts « J’ai manger trop vite... Je suis une vilaine gourmande... » dit-elle encore entre deux crachats, comme pour se donner une raison de s’être ainsi étouffer, mais en même temps pour ne pas inquiéter Sol.

Agrippant de sa petite mains blanche le bras que la jeune femme avait enroulé autour de ses frêles épaules, Anthea se racla très fortement la gorge afin de la dégager définitivement de cette obstruction qui avait failli la faire s’étouffer comme une pauvre petite idiote... Tout cela, parce qu’elle dévorait comme un ogre selon elle... Quelle mauvaise manière, il fallait vite qu’elle se reprenne, sinon...

« Voilà... Ca va mieux Sol, tu vois... » enchaîna-t-elle en se laissant lascivement retomber contre la poitrine de la sud-américaine.

Un légère soupir doux s’échappa alors des lèvres de la fillette, qui avait enfin reprit son souffle. Dieu qu’elle était bien ainsi, en dépit de son faible état de santé... Son regard se perdit brièvement dans le vide comme si quelque chose y avait attirer son attention. Mais en réalité, elle était sereine... Tout simplement... Anthea demanda alors le plat suivant à Soledad, une assiette de légumes et de viande, puis, une fois de nouveau confortablement installé contre sa maman d’adoption, Elle recommença à manger. Mais plus doucement cette fois-ci.

« Dis moi Sol... » demanda-t-elle une fois de plus, entre deux bouchées « Si on ne peux pas sortir à cause des monstres, qu’est-ce qu’on fait alors pour passer le temps.. ? Vous avez la télévision.. ? » demanda-t-elle sottement, sans même imaginer qu’il ne pouvait pas ne pas en avoir une...

Visiblement, l’esprit de la fillette était encore bien embrumée pour poser une question aussi stupide... La télévision... Et pourquoi pas, une bataille de boule de neiges avec les chimères, tant que l’on y était.. ? Encore que cela, c’était bien plus crédible qu’une hypothétique télévision à Hollow Dream...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Jeu 31 Mai - 1:31

[A la boooouuurreuh!]

Bon, au moins maintenant Anthea devait être quelque peu rodée face aux informations de mauvaise augure qui étaient fréquente par ici. Même si dans le genre cauchemar horrible on peut difficilement faire pire, Hollow Dream devait bien avoir ses bons côtés, non? Par exemple, les vilaines bestioles, dernières nées de la vallée meutrière, faisait aussi le ménage dans les camps adverses. C'était bien pratique, il fallait l'avouer! Après tout pour le commun des survivants, bêtes ou non, le danger restait le même. Sortir signifiait pouvoir mourir à tout instant, alors que cela soit dans le dédespoir d'une ombre, dans les griffe d'une chimère ou sous les crocs d'une bête, cela ne changeait pas grande chose au final.
Seulement encore fallait-il que la fillette accepte ce genre de point de vue quelque peu minimaliste!

Mais visiblement ce type de premières interrogations ne lui passa pas par la tête et, le plus naturellement du monde elle lui demanda ce qu'elle-même ne s'était jamais demandé. Un biologiste expert en monstruosité aurait peut-être pu les renseigner sur la nature sexuelle de ces monstres.
Un mâle et une femelle? La question la fit rire malgré elle. C'était tellement naturel comme demande qu'elle en venait à ne pas comprendre pourquoi elle-même n'avait pas imaginé une réponse. Après un petit rire franchement amusé tant par l'innocence que l'évidence d'Anthea, Soledad répondit.


"Alors là, j'en au aucune idée! Sincèrement j'espère que ce sont deux êtres du même sexe, car s'ils en venaient à pouvoir se reproduir, ce serait un peu dangereux quand même."

Et pas qu'un peu, à bien y réfléchir. Un meute entière, papa, maman et rejetons compris, aurait de quoi terroriser l'entier de la Vallée.

"Tout le monde a un peu de peine à comprendre, mais pour le moment, on se contente d'accepter et de se prémunir contre les dangers du mieux possible."

Et ceux qui en ont la possibilité pourront se pencher un peu plus sur ce type d'interrogation. Mais pour le moment, Soledad ne pensait qu'à survivre, ramener de la nourriture et surtout éviter de se faire bêtement tuer. Ses considérations sur la survie furent vite interrompues par les soubresauts d'Anthea. La faim l'incitait-elle à manger trop vite? C'était une possibilité. Elle resta contre elle pour lui permettre de se maintenir droite et de recracher ce qui l'avait étouffer tandis que, d'une main, elle alla récupérer le tissu dont elle s'était déjà servi plus tôt pour le passer contre le menton de la fillette.

"Prend ton temps! Être gourmande n'est pas un mal, mais il faut aussi se laisser le temps d'en profiter! Je suis contente que cette nourriture te plaise."

Elle écarta ensuite le plat à présent vide pour saisir celui indiqué par la demoiselle. Tant qu'elle mangeait, c'était bon signe! A ce rythme, Anthea aura vite repris des forces. Cette petite était décidément bien surprenante! Et encore cela ne se limitait pas à sa capacité de récupération. Dans les questions aussi, elle était surprenante.

"Non, malheureusement il n'y a pas de télévision. Mais heureusement il y a toujours quelque chose à faire! Et si vraiment rien ne reste, il y a toujours la possibilité de jouer aux cartes ou aux dés, d'autres personnes en ont fabriqué, c'est toujours utile quand la tempête est trop forte pour sortir."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Jeu 31 Mai - 12:16

^^ *Contente* ^^

Continuant d’avaler ses légumes avec une lenteur mesurée afin de ne plus s’étouffer bêtement, Anthéa assimila les propos nouveau de Soledad. Pas de télévision.. ? La fillette en fut tout de même déçue, elle qui adorait se vautrer sur le canapé du salon avec sa mère pour regarder des dvd, tandis que la neige tombait au dehors en fins flocons cotonneux qui s’entassaient, doucement mais sûrement, sur le pas de leur porte. *Tant pis* se dit-elle alors dans un profond soupir qui dépassa ses petites lèvres de future femme fatale. La fillette savait que la vie ici allait être un peu différente de celle dont elle avait l’habitude mais, si le savoir était une chose, le vivre en était une tout autre. Sans doute, Anthéa en aurait-elle parfois assez de ce confinement stérile... En effet, difficile pour une enfant de se faire une raison et d’accepter une promiscuité ou l’échappatoire de la distraction et de la sortie à l’extérieur se révélait tellement Restreinte. Et puis, elle ne connaissait encore personne à part Sol... Les autres étaient-ils gentils.. ?

Dans un frisson fugace, Anthea se colla un peu plus encore contre la poitrine de la jeune femme, puis elle l’enjoignit à resserrer encore un peu plus son étreinte autour de ses épaules avide de chaleur, tout autant animal que humaine, d’une petite main tactile et délicate. Entre deux bouchées, la fillette pensa alors à un aspect un peu plus pratique de sa situation. Ou allait-elle trouver des vêtements bien chaud, pour ne pas mourir de froid.. ? Si elle ne pouvait pas retourner chez elle, elle allait devoir se contenter de sa petite jupe plissée, ainsi que de son léger pull sans manche... Tout de même, un peu léger pour supporter le froid qui régnait au dehors de la bâtisse.

« Sol... demanda-t-elle alors, sans prendre le temps de vider complètement sa bouche et en laissant sa tête reposer contre l’épaule de la jeune femme « Vous avez des vêtements pour les enfants.. ? Il fait très froid ici... » poursuivit-elle « J’espère que le printemps va bientôt revenir... »

Pauvre petite Anthea, si elle savait seulement qu’à Hollow Dream, les conditions climatiques n’étaient en aucun cas régit selon un cadre météorologiques des plus ordonné... L’automne avait céder sa place à l’hiver, mais l’hiver serait-il aussi généreux avec le printemps.. ? Parce que bon... La fillette aimait beaucoup la neige, mais pas trop longtemps non plus.
Anthea vida finalement son assiette, mais cela ne la rassasia guère en réalité puisque presque aussitôt elle enjoignit Sol de lui apporter une troisième assiette. Celle-ci, ne contenait que de la viande. Une viande à l’aspect un peu étrange selon la fillette, qui n’osa pas en demander la nature de peur de vexer la jeune femme. Bon... C’était de la viande après tout, et si Sol la lui avait apporter, c’est qu’elle devait être bonne pour elle finalement. Ne pouvant toutefois ne pas s’empêcher d’avoir un regard soupçonneux envers cette nouveauté alimentaire, Anthea joua assez longuement avec sa nourriture, en la faisant tourner dans tous les sens avec le bout de sa cuillère en bois. Mouais... L’odeur n’était pas trop mauvaise à vrai dire... Inconnue, mais pas vraiment désagréable... Elle fint par en prendre un morceau qu’elle enfourna très prudemment dans sa bouche, et... Humm... Ce n’était pas mauvais finalement se dit-elle, même si l’aspect n’était pas des plus accueillant.
Après cette courageuse première bouchée, la fillette s’enhardit et en avala une seconde... Et puis une troisième... Et une quatrième... Finalement, c’était bon... C’était même très bon... Elle songea alors que Soledad cuisinait très bien en fin de compte.

Bonne maman... Bonne cuisinière... Intérieurement, Anthea se réjouit de sa chance d’avoir trouver la sud-américaine...

Tout à son repas sans fin, la fillette interrogea de nouveau Soledad qui devait sans doute en avoir par dessus la tête de toutes ces incessantes questions...

« Comment ils sont les gens ici Sol.. ? » demanda t’elle alors « Ils sont gentils.. ? Et les enfants.. ? Il y en a beaucoup dis.. ? »

Comme toujours avec Anthea, les questions pratiques étaient de mise. Il y avait-il des gens à éviter.. ? D’autres, en revanche, à qui parler sans crainte.. ? Et les enfants, quels âges avaient-ils.. ? La fillette espérait bien qu’il y aurait beaucoup de fille et, de surcroît, plus ou moins de son âge, afin qu’elle puisse s’amuser avec elles tandis que Sol serait occuper à ses tâches journalières...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mar 5 Juin - 12:27

[*S'tape* Désoléééeeeuh!!]

Bon, il fallait admettre que ce type d'environnement déjà peu agréable pour un adulte, risquait d'être particulièrement pénible pour une enfant. Si sortir était dangereux et rester enfermé apportait une sacrée dose d'ennui, dans l'ensemble l'un comme l'autre pouvait mettre à mal un quelconque avenir. Il fallait vraiment s'empresser de trouver un moyen de se sortir de là, au moins pour le bien d'Anthea.

Soledad reserra son étreinte autour de la fillette, tant par l'invitation que pour l'empêcher de se refroidir. La tenue vestimentaire d'écolière n'était décidément pas de circonstance dans un endroit aussi froid qu'Hollow Dream. Au moins la pièce en elle-même restait dans des températures agréables, ce qui permettait à ceux qui y dormaient de ne pas avoir à subir le mécontentement d'un rhume au réveil.
Si seulement le printemps pouvait "revenir"! Soeldad n'avait vu qu'un automne qu'on prétendait éternel et un hiver subit qui lui en revanche promettait d'être sacrément long.


"On va te trouver des vêtements chauds, ne t'inquiète pas. Ce ne sera peut-être pas de la dernière mode, mais on peut toujours se débrouiller."

Pour ça au moins, pas de gros problème. Même si rien qu'à voir le manteau rapiécé de Soledad qui devait autrefois être une simple veste se voyait maintenant affublée de pièces de fourrures pour maintenir la chaleur, on pouvait douter de la possibilité de trouver des vêtements intact, il devait bien y avoir dans la réserve quelques tenues adaptées à une taille enfantine. Hollow Dream avait ce côté ignoble qui ne faisait aucune distinction de sexe, d'origine et d'âge pour attirer ses victimes. Anthea n'était donc très certainement pas la première enfant à avoir été piégée. Le tout était de savoir s'il y avait eu des enfants avec sa taille. Bon, il y avait toujours possibilité de jouer du fil et de l'aiguille de toute manière.

Pour en revenir à des considérations un peu plus actuelles, Anthea avait déjà terminé sa seconde assiette pour en réclamer une autre. Un tel appétit était rassurant! Du moins pour l'état de la fillette. A ce rythme, elle serait pleinement sur pieds bien plus tôt que ce que Soledad supposait. Rassurant, non? Elle pourrait aussi faire la connaissance d'autres eprsonnes. Sans doute beaucoup apprécierait cette nouvelle bouffée de fraîcheur et d'innocence dans le refuge improvisé. Pourtant en un sens, Soledad restait inquiète des attitudes à venir. Les disputes commençaient à devenir fréquentes, certains ne s'appréciaient pas, certains se mettaient des batons dans les roues. Anthea devait-elle nécessairement être témoin de ce genre de choses? Si elle pouvait, Soledad préférait l'éviter.


"Oui, les gens ici sont très gentils, tu verras! Pour le moment je n'ai pas vu d'enfants, mais comme jusqu'à maintenant je n'étais pas souvent ici, peut-être qu'il y en a!"

Peu présente? Surtout soucieuse de se tenir écartée des différents tout en rendant ses actions un tant soit peu utile pour la communauté, contrairement à certains autres...

"Dès que tu auras assez de forces, on ira te chercher des vêtements chauds et tu pourras aller faire connaissance avec les autres personnes qui vivent ici!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mer 6 Juin - 13:25

[Pas grave... Ma petite maman à moi !]

Tout à sa discussions avec Soledad, Anthea avait entamé sa quatrième assiette de nourriture... On disait parfois que les enfants étaient de véritables monstres, mais si l’on raisonnait en terme d’appétit la fillette n’était pas un monstre... Elle était un ogre, un véritable gouffre, aussi grand que celui de Padirac ! D’ailleurs, les plus pessimistes penseraient certainement, en la voyant ainsi avaler, que si les ombres, les chimères ou bien encore les bêtes n’avaient pas leur peau, Anthea finirait sans doute pas les faire mourir de faim. Pourtant, elle semblait bien fragile cette petite fille grelottante qui avalait petit à petit cette nourriture chèrement acquise par les humains survivants de ce monde de cauchemar... Mais si jamais Anthea représentait effectivement un quelconque danger pour les survivants, ce ne serait sans doute que celui de se faire irrésistiblement aimer... Car il fallait bien l’avouer... Pour qui avait encore un cœur en parfait état de marche, la fillette ne pouvait être qu’irrésistiblement adorable dans son attitude d’innocence mature, paradoxalement délicieuse. Lorsque Sol dit à Anthea qu’il n’y avait visiblement pas d’enfants, celle-ci parut un peu déçue...

« Tu crois que je suis la seule enfant Sol.. ? » demanda-t-elle alors en laissant doucement retomber sa cuillère en bois dans son assiette

Anthea soupira alors lascivement d’une petite voix... « Tant pis... » dit-elle tristement, tandis que sa cuillère se remplissait de nouveau avant de se retrouver une fois de plus dans sa bouche délicieusement gourmande. Bah... C’était vrai après tout, tant pis... Même si la fillette était la seule enfant, elle avait Sol. Anthea songeait déjà qu’elle pourrait aider la jeune femme à faire... A faire... Hé bien... A faire ce qu’elle avait à faire finalement, même si elle ignorait totalement en quoi pouvait bien consister ce ‘’à faire...’’
Continuant d’avaler en silence le contenu de son assiette, Anthea ne pensait plus. C’était certes une chose incroyable à entendre, mais effectivement elle ne pensait plus à rien d’autre que ce qu’elle avalait. Après tout, penser autant devait sans doute fatiguer la fillette tout autant que si elle faisait des efforts physiques. Alors qu’elle enfonça une fois de plus une cuillérée dans sa bouche, Anthea se sentit soudainement pleine. Cette dernière bouchée lui causa d’ailleurs un début de haut-le-cœur, qui lui signifiait que sa limite d’absorption n’était pas loin d’être atteinte. Elle avala lentement cette bouchée, afin de la faire passer plus facilement, puis elle reposa la cuillère dans l’assiette. La fillette regarda cette dernière d’un oeil interrogateur... Elle savait que si elle continuait ainsi, elle risquait de ne pas garder ce qu’elle avalerait. Mais d’un autre côté, gaspiller ce n’était pas bien, sa maman ne cessait de le lui répéter... Et puis... Il ne restait pas grand chose dans son assiette finalement...

Anthea hésitait... Devait-elle se montrer raisonnable et arrêter là son repas, ou bien finir son assiette afin de ne pas gaspiller.. ? Difficile de se décider. La fillette déposa sa joue sur l’avant bras de Soledad qui lui enserrait les épaules, et s’y frotta doucement. Elle songea que cette dernière serait peut-être déçue si jamais elle ne finissait pas son assiette... *Aller... Courage !* se dit-elle finalement en son for intérieur. Prenant son courage à deux mains, Anthea remplit de nouveau sa cuillère en bois en l’enfourna dans sa petite bouche hésitante. D’après elle, l’assiette devrait être entièrement vide en trois ou quatre bouchée, ce n’était pas insurmontable après tout. Pour faciliter l’ingestion de ces ultimes bouchées, elle avala très lentement. Tellement lentement, qu’il était évident à quiconque ayant un minimum de bon sens, que la fillette peinait à les avaler. Mais Anthea tenait bon, elle était une petite fille courageuse et elle ne décevrait pas la sud-américaine. Finalement, et après bien des efforts, l’ultime trace de nourriture de cette quatrième assiette fut définitivement engloutit

Ourf ! ! ! Enfin, Anthea avait fini. Elle avait l’impression que son ventre allait éclater, mais au moins avait-elle tout avaler...

« Pu faim... » se contenta-t-elle alors de dire dans un soupir las, tout en se laissant retomber contre l’épaule de Soledad.

La fillette avait l’impression qu’elle allait littéralement éclater. Sa respiration se fit légèrement plus lente et forte à la fois, signe évident qu’elle reprenait un souffle longtemps contenu afin d’avaler plus facilement.

« Sol... » demanda-t-elle de nouveau d’un ton tout aussi las que sa respiration, tandis que sa main encore hésitante caressait le bras de la jeune femme « qu’est-ce qu’il va se passer maintenant.. ? »

Bien que l’interrogation pouvait paraître des plus innocentes, elle ne l’était pourtant pas. En effet, la fillette avait bien compris ce que Sol lui avait expliqué, mais... Entre comprendre et agir, il y avait tout un monde. Parler des monstres était une chose, mais les affronter en était une autre... Même si Anthea ne le disait pas ouvertement afin de ne pas décevoir sa maman de substitution, elle avait peur de ce qui allait se passer. Bien sur, tant que Sol serait auprès d’elle, la fillette serait forte... Mais si jamais la jeune femme se désintéressait-elle.. ? Toujours ce doute... Ignoble et cruel, qui faisait tant douter la fillette et qui, bien souvent, la poussait aux pires extrémités afin que l’on s’occupe d’elle... Devrait-elle en arriver la avec Sol.. ? S’il le fallait, la fillette n’hésiterait pas, elle le savait au plus profond d’elle-même...

Mais Anthea ne s’en sentait pas coupable pour autant, car en contrepartie la fillette était prête à tout pour satisfaire Sol... Absolument tout... Même à affronter les monstres eux-mêmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Ven 8 Juin - 13:39

La seule enfant? C'était une bonne question. D'un côté elle espérait que non, ainsi Anthea ne serait pas seule à porter le poid de l'innocence dans la vallée maudite, mais d'une autre côté, pouvait-elle décemment souhaiter qu'un autre enfant soit piégé par ici? Anthea n'aurait jamais dû arriver ici, elle en était convaincue. Peut-être certains adultes méritaient ce chatiment, peut-être elle-même avait une raison d'être ici, mais qu'est-ce qu'un enfant aurait bien pu faire pour mériter un sort pareil? S'il existait, ce gros barbu qui fait des choix pour l'humanité, elle lui aurait bien collé son poing dans la figure pour lui apprendre à être impartiale. Et si ce n'était pas utile, au moins ça lui ferait du bien. A qui pouvait-elle bien reprocher cette injustice? ça, c'était tout particulièrement rageant.

"Je crois, oui. En tout cas pour le moment."

Pas d'autres enfants, non. En tout cas Soledad n'en avait pas croisé, elle s'en serait souvenue. Quelque part, la déception d'Anthea était contagieuse. Soledad ne pourrait pas rester à s'occupper d'elle tout le temps. Un autre enfant avec lequel partager le temps aurait été parfait! La plupart des adultes sont si ennuyeux... Combien pourraient-ils faire de la peine à Anthea en lui racontant des horreurs ou en disant que de toute manière le clan humains n'étai tpas assez uni pour survivre bien longtemps?

Enfin, au moins Anthea n'était pas encore baignée totalement dans cette vision d'incertitude. Le premier soucis qui l'accaparait était visiblement de terminer son assiette. Assiette d'ailleurs bien difficile à vider sur les dernièers bouchées. Soledad la lui aurait bien retiré en constanant que les dernières cuillerrées peinaient à passer, mais en même temps si Anthea ralentissait la cadence pour une autre raison, elle s'en serait voulu de lui ôter la nourriture comme ça.

Plus faim? Elle s'en doutait. Déjà avec la quantité ingurgitée... Depuis combien de temps la fillette n'avait-elle pas mangé? Elle avait dit qu'elle sortait de l'école, donc... Un bon moment si on compte la marche dans la neige, le temps pour revenir, le sommeil et la faible soupe qui ne pouvait pas vraiment être considérée comme un repas vu la faible dose ingurgitée. Qu'est-ce qui va se passer ensuite? Là au moins il n'y avait rien à cacher. Et donner un plan d'action rassurerait sans doute la petite.


"Alors ensuite, nous allons continuer à chercher un moyen pour sortir d'ici, pour que tu puisse aller rejoindre ta maman! Mais en attendant, je vais te trouver des vêtements chauds, et comme ça tu pourras visiter un peu ce bâtiment, et aussi parler aux gens. Dès que tu seras totalement remise, bien sûr."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Sam 9 Juin - 14:40

Le programme énoncé par Soledad ravit à coup sur Anthea et, si ce n’était la lourde pierre qui pesait sur son estomac, sans doute la fillette aurait-elle sauté de joie en entendant la jeune femme dire qu’elle allait continuer à s’occuper de sa petite personne. Mais si son corps se révélait bien incapable d’afficher son immense joie intérieur, le malheureux Griffin en fit toutefois les frais en se voyant doucement étouffé par le bras de la fillette qui l’enserrait tendrement. Elle n’en avait pas l’air à première vue, Mais Anthea était une petite fille assez musclé pour son âge. D’ailleurs, il fallait bien qu’elle le soit pour se remettre de toutes ces chutes qu’elles avait plus ou moins sciemment provoqué depuis qu’elle était toute petite... Peut-être aussi, avait-elle une chance des plus insolente de ne jamais rien avoir eu de plus grave qu’un membre cassé... Mais au yeux de la fillette, c’était toujours pour la bonne cause, alors c’était plus que justifié finalement.

Toutefois, lorsque Soledad confirma à Anthea l’absence total d’enfant autre que elle-même, cette joie se teinta d’une infime touche de déception... La seule enfant... D’un côté, Anthea allait se retrouver toute seule au milieu d’un tas d’adultes, qui auraient sans doute mieux à faire que de s’amuser avec elle. Mais d’un autre côté, Anthea allait se retrouver toute seule au milieu d’un tas d’adulte... Une enfant unique, parmi des adultes... La fillette le savait parfaitement, les adultes aimaient beaucoup les enfants. Pour ces derniers, les enfants étaient une chose précieuse et, comme toute chose précieuse, plus les enfants étaient rares, et plus ils avaient droit à de l’attention et des soins de leur part. Cela, la fillette l’avait compris depuis bien longtemps à vrai dire. Finalement, et à bien y réfléchir, ce n’était sans doute pas plus mal qu’il n’y ai pas d’autres enfants que elle-même... Comme le dirait un homme d’affaire avisé : à concurrence inexistante, profit infini...

Toutefois, toutefois, Soledad demeurait son objectif principal, celui qu’elle ne se devait, en aucun cas de perdre... Se remettant doucement mais sûrement de son absorption massive d’aliment en tous genre, Anthea soupira lascivement tout en appréciant avec délectation le contact de la peau nue de la jeune femme. Elle laissa d’ailleurs son visage tomber sur la côté, afin que sa joue entre en contact avec le cou de cette dernière. Qu’est-ce que la sud-américaine pouvait être chaude, en dépit du froid qui régnait à l’extérieur... La fillette se serait bien volontiers laisser aller à une béatitude des plus savoureuse, dans son abandon entre les bras de son héroïne, mais elle savait aussi que, tôt ou tard, elle allait devoir se bouger quelque peu. Non pas que cela l’enchantait, mais elle savait aussi que même pour une enfant, il n’y avait rien sans rien.

« Je suis bien avec toi Sol... » Ne put s’empêcher de dire alors Anthea, dans un soupir qui sentait bon la satisfaction et le bien-être...

C’était vrai que la fillette était bien entre ces bras puissants et protecteur... Une pensée traversa alors son esprit. Une pensée, une fois de plus logique et pratique, qui démontrait, avec une certaine forme de perversion dangereuse, que Anthea avait un esprit d’enfant très largement mâtiné d’adulte. Un mélange que d’aucuns jugeraient amusant, voir même attendrissant, mais qui au yeux de certains autres serait comme une chose des plus effrayante... Une enfant ayant des réactions d’adulte mature... Un monstres dissimulé derrière le visage d’un ange diraient les plus suspicieux... Pourtant, rien chez la fillette n’était calculé. Du moins, rien ne l’était dans le mauvais sens du terme... Tout ce qu’elle faisait finalement, c’était pour que l’on s’occupe d’elle, rien de plus...

« Dis, Sol... » finit-elle par demander avec un accent d’hésitation dans la voix « Ou... Ou je vais dormir en attendant que l’on parte d’ici.. ? »

En effet, puisqu’elle était condamné à rester dans cet endroit durant un certain temps, la fillette allait bien devoir dormir quelque part... Dormirait-elle encore dans ce lit, ma foi assez confortable.. ? Et sol, ou dormait-elle.. ? Anthea aimerait bien dormir avec elle à vrai dire... Avec la jeune femme à ses côtés durant son sommeil, la fillette savait qu’elle passerait des nuits longues et sereines puisqu’elle serait là pour la protéger...

La petite main claire agrippa celle plus sombre de la jeune femme, et s’y glissa aussi doucement qu’une caresse tendre... Sans être réellement forte, l’étreinte de la fillette était toutefois pleine de force... Le genre de force que l’on employait généralement, afin que l’objet de notre convoitise ne nous échappe par inadvertance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mar 12 Juin - 13:04

Chaque chose en son temps, ce serait déjà pas mal. Il fallait à Anthea tout de même un certain moment pour tout apprendre, plus encore pour se remettre pleinement en état de santé. Pourtant elle se montrait si impatiente de tout savoir, de tout prévoir, tellement même que ça surprit largement Soledad. Jamais encore elle n'avait vu même un adulte penser à autant de choses dans un laps de temps aussi court depuis l'arrivée. Certains mettaient des jours à prendre réellement conscience du danger, n'afrontant les cxas que lorsque les problèmes venaient à se présenter. N'en avait-elle pas fait de même? Mais Anthea en revanche, elle se demandait les choses avant d'être confrontée au problème. Une capacité d'anticipation assez peu commune aux enfants.

"Eh bien... On peut te faire un lit de fortune où tu veux, ou alors tu peux continuer à dormir ici, c'est comme tu préfère."

Bah. Soledad ne faisait pas grand cas de ce genre de détail, d'autant plus qu'en tant qu'enfant, tous les lits lui seront accessibles. Qui oserait refuser qu'une petite fille vienne prendre du repos sur sa couche? Sans arrières-pensées bien entendu. Les temps étaient durs, chacun se devait de soutenir l'autre, à plus forte raison une enfant. Anthea n'aurait vraiment pas de problèmes de ce côté-là.

Et faire un lit de plus n'était pas vraiment difficile, encore faudrait-il qu'il soit suffisemment confortable, mais avec des bouts d'étoffes et toute autre matière douce récupérable dans les autres pièces, il ne sera pas vraiment impossible de créer un lit digne de ce nom. Les préférences de la fillette feraient ce qu'il faut! Mais ce qu'il lui fallait était-ce vraiment un lit pour être seule? Son comportement jusqu'à présent montrait clairement qu'il lui fallait de la compagnie pour être tranquille. A chaque occasion, elle se blottissait d'avantage, cherchait le contact, des choses qui peut-être lui étaient indispensable pour bien dormir.


"Si jamais tu veux encore te reposer tranquillement, je peux aller te chercher des vêtements le temps que tu dorme un peu plus."

Ah ça aussi, il faudrait qu'elle le fasse, et assez rapidement, Rien qu'à l'intérieur, un pull sans manche doublé d'une mini-jupe n'allait très certainement pas tenir Anthea au chaud. Et à l'heure actuelle, mieux valait qu'eller este encore au lit, même si ce n'était que pour quelques petites heures supplémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mar 12 Juin - 21:22

« Non, reste..! » s’écria presque Anthea lorsque Soledad émit l’idée de s’en aller une fois de plus...

Son petit coeur inquiet se mit subitement à battre plus rapidement, tandis que l’étreinte qu’elle exerçait sur la main de la jeune femme se resserra légèrement. Elle était bien trop heureuse ainsi, pas question de laisser Sol s’en aller... Du moins, pas encore... En dépit de toute sa bonne volonté et de son courage apparent, la fillette ne voulait pas encore affronter ce monde étrange toute seule. Bien sur, elle savait qu’elle allait devoir le faire, mais plus le moment se rapprochait, et plus la peur de cet inconnu, au danger omniprésent, l’envahissait. Malgré tout le courage et la maturité dont elle pouvait parfois faire preuve, Anthea restait fondamentalement une petite fille avec ses peurs et ses craintes, encore plus dans ce monde ou tout lui était étranger excepté la sud-américaine.

Toutefois, Anthea avait un peu honte de son comportement. En effet, qui aimerait une petite peureuse qui ne saurait pas affronter le danger.. ? Elle se dit qu’elle venait de faire la une erreur, et elle chercha alors rapidement un moyen de la faire oublier à Soledad.

« On ira ensemble si tu veux bien Sol... » finit-elle par lui dire « Comme ça, on ira plus vite, non ? » l’interrogea-t-elle, sans attendre une réelle réponse de sa part...

Evidemment, c’était là une bien pathétique tentative de faire penser à la jeune femme que Anthea disait cela pour lui rendre service à elle, et non pas pour que Sol lui demeure présente encore un peu plus. Mais comme toujours dans l’urgence, le brillant petit cerveau de la fillette avait tendance à se montrer très légèrement moins performant qu’en temps normal... Qu’importe, car en fin de compte la fillette trouva qu’elle s’en était plutôt bien sortie en dépit de l’urgence de la situation... Toujours faire croire à l’autre que c’était mieux pour lui, c’était là une chose que Anthea avait assimilé assez rapidement en fait. Les adultes aimait visiblement que l’on pense à eux, et sur ce point Anthea ne pouvait décemment pas leur en vouloir. La fillette décida de relancer la question concernant l’endroit ou elle allait dormir, autant pour faire oublier encore un peu plus son erreur, que pour entamer ‘’la’’ question délicate...

« Tu sais Sol... » poursuivit Anthea, tout en se frottant doucement la joue contre le cou de la jeune femme « Je.. Je voudrais dormir à côté de toi... Comme cela, Griffin et moi on pourra bien veiller sur toi... »

En fait, la fillette aurait préféré dire ‘’dormir avec toi... Dans le même lit... Tout contre toi...’’ Mais elle s’en abstint, jugeant sans doute que c’était là encore trop tôt. Soledad était très gentille, mais il ne fallait surtout pas la brusquer sinon elle risquait de fuir et Anthea, de tout perdre. Dieu, que c’est compliqué l’amour... Aurait pu songer la fillette, si elle raisonnait en des termes aussi simpliste que amour et haine. Mais malheureusement (ou bien heureusement ?) cela n’était pas le cas. Rien n’était jamais ni tout blanc, ni tout noir pour Anthea. En général, c’était un curieux mélange de gris et de couleurs, qui lui faisait parfois voir le monde avec des yeux aussi unique que sa manière d’être envers autrui.

Un soupir las s’échappa des lèvres de la fillette... « Je vais mieux tu sais... » dit-elle à sa maman désignée, sans toutefois en être elle-même entièrement convaincue. En effet, elle ressentait toujours une petite faiblesse, là, au coeur même de son corps à peine tiédi par la chaleur environnante.

« Bientôt, je pourrais t’aider Sol... » conclu-t-elle dans un léger sourire empreint de fatigue.

L’aider à quoi faire, Anthea ne le savait pas vraiment... Mais au final, ce n’était pas cela le plus important... Simplement, la fillette voulait que Soledad sache qu’elle pourrait bientôt compter entièrement sur elle... Pour tout ce qu’elle voudrait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Ven 15 Juin - 12:57

Quel engouement subit pour sa présence. Anthea avait-elle donc peur de se retrouver seule? En même temps elle ne connaissait rien de ce monde dans lequel elle avait atterri, c'était don correct de ne pas vouloir se retrouver isolé d'une quelconque manière, non? Avec ces histoires de monstres qui hantaient la vallée, elle avait de quoi paniquer si elle en venait à se retrouver toute seule. Finalement ce genre d'angoisse était commune à presque tous les survivants. Si certains laissaient supposer que la solitude ne leur faisait pas peur, c'était sans doute pour avoir l'air fort et courageur.

Soledad elle-même était contente de retrouver le foyer humains après une chasse, même si c'était pour affronter les dissentions du groupe. Tout plutôt que l'abandon, trop propice à la peur, au désespoir ou à la mort, voire même pire: la transformation en un de ces affreux monstre. Car à deux, aller plus vite pour choisir des vêtements, ce ne serait pas forcément une évidence. En tout cas pas pour Soledad. Il faudrait d'abord trouver des choses aux mesures de la fillette et ça... Enfin bon, il lui faudra sûrement jouer de fils et d'aiguilles pour accorder une tenue à la taille d'Anthea!


"Tu sais, si tu ne veux tout simplement pas te retrouver seule pour le moment, tu peux le dire tout simplement. C'est normal d'avoir peur, surtout dans un endroit inconnu."

Et surtout dans un endroit horrible. Soledad ignorait totalement que cette peur de la solitude n'était peut-être pas uniquement dûe à son arrivée dans les neiges d'Hollow Dream. C'était comme cette excuse de veiller sur elle, comme si finalement une petite fille armée d'une peluche était un gardien hors du commun. Enfin oui, c'était plutôt hors du commun. Ce genre d'image d'ailleurs passa dans la tête de la sud-américaine, ne manquant psas de lui arracher un sourire de franc amusement. Et si Anteha arrivait à taper du monstre à coup de peluche?

"Griffin, c'est donc le nom de ta peluche? C'est mignon."

Avait-elle eu une peluche avec un nom? Aussi loin que remontaient les souvenirs de Soledad, jamais elle n'avait pu s'attacher à un objet, au plus grand damne de sa mère. Un enfant avec un doudou, c'est tellement plus mignon! Mais non, il n'y en avait jamais eu. Si Anthea allait mieux, ce n'était pas une évidence. Mieux physiquement, mais la fatigue était toujours là, toujours prenante. Il lui faudrait nettement plus de repos pour s'en remettre, pour pouvoir faire quoi que ce soit d'ailleurs. L'aider? Sa simple présence aidait déjà bien plus qu'elle ne pouvait l'imaginer. Les enfants n'étaient-ils pas porteurs d'espoir?

"Tu as l'air épuisée. Il faut que tu dormes encore si tu veux pouvoir faire quoi que ce soit. D'accord?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Ven 15 Juin - 22:18

Avouer qu’elle avait peur.. ? Que voilà une drôle d’idée selon la fillette... Aucun adulte n’aimait les enfants qui avait peur, sinon pourquoi leurs disaient-on toujours de se montrer courageux.. ? De montrer qu’ils étaient grand.. ? Non... Soledad voulait certainement la tester, Anthea en était persuadée. C’était donc à la fillette de se montrer digne de l’attention de la jeune femme, qui la soumettait sans doute à ce test après avoir vu qu’elle avait eu peur de se retrouver toute seule... Voilà bien une erreur de comportement, que la petite fille allait faire en sorte de ne pas réitérer.

« Je n’ai pas peur Sol tu sais... » finit-elle par dire avec un certain aplomb dans la voix « Je suis courageuse... Comme toi... »

Bien que ce voulant net et sans bavure, cette dernière paroles ne put s’empêcher d’être accompagnée d’une certaine fragilité dans son affirmation. Rien de bien appuyé, certes... Et sans doute, une personne ne prêtant que peu d’attention à Anthea ne relèverait-elle pas cette fragile nuance dans le propos, qui contrastait très fortement avec l’image de petite fille sur d’elle que l’intéressée paraissait vouloir donner à la sud-américaine. Lorsque Soledad parla de Griffin et de son prénom qu’elle trouvait mignon, Anthea sourit... Si la jeune femme aimait aussi Griffin, alors c’était bien... C’était un plus sur lequel la fillette pourrait jouer, afin de conserver la jeune femme auprès d’elle. Dans un geste lent, elle se découvrit et amena la féline peluche devant le visage de Soledad. Le regard pétillant de malice de la peluche croisa alors celui de la jeune femme, et Anthea les regarda tous les deux avec un profond sentiment de bien-être. Les deux être les plus important à ses yeux dans cette étrange endroit allaient bien s'entendre finalement. Peut-être même Griffin allait aider sa jeune maîtresse à se rapprocher de Soledad, au cours des nuits à venir... Brave petit Griffin, qui s’était toujours révélé un allié fidèle et des plus précieux pour la fillette. Anthea l’aimait profondément ce brave petit chat tout rond, au visage étrangement si vivant...

« Tiens, prends le Sol... » dit finalement la fillette en souriant « Griffin aussi va prendre soin de toi, tu verras... On va bien s’occuper de toi, comme promis à Ingrid... »

Effectivement, Anthea n’avait pas oublier la promesse qu’elle avait faite à la jolie blonde disparue qu’elle avait rencontré dans son rêve qui n’en était pas vraiment un. Une promesse était une promesse pour la fillette, et sa mère lui avait appris qu’il fallait toujours tenir ces dernières afin que les gens aient toujours confiance en nous. Comme à chaque fois, c’était là une leçon que la fillette avait religieusement retenue.

Quand la jeune femme fit comprendre à Anthea que si elle voulait l’aider il fallait qu’elle se repose encore un peu, la fillette acquiesça d’un geste vertical de la tête qui lui signifiait ainsi son assentiment concernant son propos. S’il n’y avait que cela pour que Soledad accepte que Anthea l’aide, la fillette était prête à dormir encore plusieurs heures... Toutefois, elle s’autorisa l’audace d’y mettre une condition...

« D’accord, Sol... » dit-elle à la jeune femme « Je vais me reposer encore un peu, et puis ensuite je viendrais t’aider pour tout ce que veux...Mais... Prend Griffin avec toi, comme cela il prendra soin de toi pendant que je dormirais, d’accord.. ? »

Assurément, si Sol gardait la féline peluche auprès d’elle, ce serait pour la fillette comme si elle était elle-même auprès de la jeune femme. Certes, certes, ce n’était pas encore ce qu’elle souhaitait réellement, mais finalement... Un lien indirect était toujours préférable à pas de lien du tout, n’est-ce pas.. ? En tout cas, pour Anthea cela avait son importance. De plus, avec Griffin dans ses bras, Soledad n’oublierait pas sa jeune maîtresse... Cela suffisait pour rassurer la fillette.

Du moins, pour l’instant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Dim 8 Juil - 1:33

[Un mois... Mes plus plates excuses ma belle!!]

pas peur? Courageuse? Oh elle n'en doutait pas. Il fallait être sacrément courageux, surtout pour une enfant, d'assumer un tel changement d'environnement avec autant de calme et de poser autant de question sans même laisser le moindre tremblement troubler l'intonation. Oh oui, Anthea était décidément une petite bien courageuse, plus sans doute que Soledad ne devait l'être au même age. Les yeux de Soledad cependant quittèrent la fillette pour loucher sur la chose poilue amenée tout près de son visage. Alors voilà plus clairement le dénomé Griffin. Oui, ce nom collait plutôt bien au spéciment en question avec ses yeux de peluces qui semblaient dire "prend-moi dans tes braaas" comme à peu près tous les jouets enfantins présentés aux bambins. Quoiqu'il fallait bien avouer qu'avoir une peluche à l'âge d'Anthea... Mais quel âge avait-elle au fait?

La reflexion fut quelque peu écourtée par l'invitation à saisir l'amas de poils étrangement doux. Avoir un doudou était peut-être quelque chose de bien? Sa mère lui avait souvent reprocher de ne pas avoir eu de jouet favori ni d'objet pelucheux ou non auquel s'attacher. Il fallait dire qu'avec ses façon barbares de jouer, Soledad avait massacré plus d'une poupée. Le nom d'Ingrid avait ressurgit comme un fantôme. Elle aussi avait eu un doudou, comme Anthea. Un truc en tissu assez moche d'ailleurs mais qu'elle avait conservé même adulte. Le dit tissu était-il toujours à sa place dans la table de nuit? Jamais elle n'avait osé s'en débarrasser. La promesse, oui. Une promesse faite au fantôme d'un souvenir. Cela avit-il du poids? N'était-ce pas qu'un simple rêve? Pourtant Soledad avait besoin d'y croire, de se donner quelque chose d'autre à quoi se raccrocher.


"J'ai comfiance, à nous trois on pourra veiller les uns sur les autres!"

Et puis heureusement, Griffin ne demanderait pas trop de soins, du moins sur le plan alimentaire. Après il faudrait le préserver de l'humidité et toute autre source de massacre de tissu, mais dans l'ensemble ce ne devrait pas être trop difficile, non? Quoique... Devoir se promener avec une peluche le temps qu'Anthea dorme... Heu... Ouais, pourquoi pas après tout.

"Si tu veux... Je ne serais pas loin longtemps, je vais juste aller dans une autre pièce pour prendre quelques vêtements et je reviendrais ici, comme ça tu pourras essayer ce que tu veux à ton réveille. Griffin m'aidera à trouver des choses à ta taille!"

Bien qu'il fallait avouer que l'aide d'une peluche en matière de sélection vestimentaire était quelque peu limitée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Dim 8 Juil - 22:33

[je pardonne tout à ma Sol à moi... ^^]

"J'ai confiance, à nous trois on pourra veiller les uns sur les autres!"

Cette seule phrase émise par Soledad soulagea Anthea bien mieux que tous les médicaments du monde entier. Nous trois, la jeune femme avait dit nous trois... Intérieurement, la fillette jubila comme mille feux de Bengale, même si extérieurement elle n’en laissa rien paraître de plus qu’un sourire lumineux. Soulagée, voilà que qu’était finalement Anthea. La sud-américaine avait visiblement et pleinement acceptée son rôle de mère d’adoption, même si sans doute cette dernière voyait plutôt cela comme une sorte de relation de grande sœur à petite sœur... Mais quelle différence finalement, le plus important était qu’elle acceptait volontairement de s’occuper de la fillette qui avait jeter son dévolu sur elle. Littéralement, Anthea se sentait au ange... A tel point que si elle n’avait pas promis de dormir en attendant que Soledad revienne avec des vêtements plus adaptés aux circonstances, elle aurait était capable de se lever et de l’accompagner. Mais elle avait promis, alors il fallait qu’elle dorme maintenant.

Mais au moins, Griffin l’accompagnerait-il durant cette absence que la fillette espérait très courte. Son ami fidèle entre les bras de sa Sol... Anthea ne pouvait pas rêver meilleur emplacement pour le petit chat pelucheux dans le seul caresse pouvait consoler les plus atroces chagrins et adoucir les moments de solitude les plus cruels. Griffin avait fait du bon travail avec sa jeune maîtresse, et maintenant il se devait de faire de même à l’encontre de la jeune femme. Mais de cela, Anthea n’en doutait pas... Griffin ne la décevrait pas.... Griffin était... Parfait !

Se retournant légèrement sur elle-même en prenant appui sur le lit, la fillette se suréleva afin d’arriver à la hauteur de la joue hâlé de Soledad. Elle en approcha alors doucement sa petite bouche encore légèrement chaude, puis déposa ses lèvres jointes en un geste délicat mais incertain du au fait de son équilibre précaire en appui sur le moelleux de sa couche actuelle. Anthea goûta longuement ce bisou tendre, tant la peau de la jeune femme lui était merveilleusement agréable au toucher buccal. Elle n’avait certes pas le même goût que sa mère, mais Soledad avait un petit quelque chose qui la rendait terriblement délicieuse selon le ressenti de la fillette. Pas de doute Anthea allait adorer cajoler longuement la jeune femme qui prenait aussi bien soin d’elle... Et elle ne doutait surtout pas que ses nuits allaient être des plus apaisantes, en dépit de l’étrangeté des lieux et des monstres horribles qui rodaient à l’extérieur...

‘’Griffin et moi on t’aime bien Sol...’’

Dit alors simplement la fillette, avant d’offrir un regard pétillant de plaisir à la jeune femme et de, finalement, se laisser retomber contre son oreiller en un sourire qui en disait long sur son moral. Anthea remit tant bien que mal les couvertures sur elles et ce jusqu’au cou, et dit encore :

‘’Je vais dormir Sol, comme ça je serais prête lorsque tu reviendras... Reprend ton manteau, je ne voudrais pas que tu attrape froid par ma faute tu sais... Je m’en voudrais beaucoup...’’ lui avoua-t-elle dans un murmure...

Anthea se cala doucement dans le lit l’espace de quelques secondes, puis elle dit de son petit air courageux :

’’Reviens vite Sol... S’il te plaît...’’

Courageuse, mais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rage
Furie d'Amour - adore les petits moustiques
avatar

Nombre de messages : 440
Temps passé à Hollow Dream : Un peu plus de deux ans
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Mar 17 Juil - 14:15

Ouf, Anthea était pleinement d'accord pour qu'elle la laisse se reposer tranquillement. Pendant un instant elle aurait cru que la fillette ne lui demande de rester, effrayée sans doute par tout ce qui pourrait potentiellement se glisser dans la pièce lors de son absence. Mais ce ne fut pas le cas, sans doute la promesse de prendre la peluche avait-elle son effet?

Etrangement Soledad aurait plutôt imaginé le contraire, que le jouet soit un support indispensable à tout sentiment de sécurité. C'était probablement le cas, mais pas dans le sens où Soledad l'avait considéré. Le baiser fini de rassurer la sud américaine qui craignait que pendant le repos de la fillette, celle-ci ne soit prise d'un cauchemar ou de quelque chose d'autre qui pourrait nécessiter une présence, mais... Il valait mieux aussi un calme complet pour récupérer des forces.

En réponse, la main de Sol passa sur la joue de la fillette, écarta une mèche de cheveux, puis calmement elle se releva. Non, elle n'avait pas l'intention de l'abandonner, pas après lui avoir promi d'être là pour veiller sur elle. Griffin dans les bras, sans trop oser imaginer la tête que pourraient faire d'autres personnes en la croisant par la suite avec une peluche, elle se résolu pleinement à emporter le précieux... Animal? Oui, ce devait être un animal à l'origine. Un truc avec des oreilles un tantinet pointues. Peut-être un chat? Ah moins que ce ne soit un personnage de dessins animés. Enfin peu importe.


"Garde le manteau, je n'en aurai pas besoin, et il faut que tu reste le plus possible au chaud. Je n'attrapperai pas froid."

D'ailleurs elle se pencha et tira vers le haut le dit manteau et la couverture de fortune pour qu'Anteha soit bien couverte. Soledad en moins, le lit perdait une source de chaleur supplémentaire, alors autant laisser le manteau, d'autant plus que Soledad n'aurait pas à affronter les éléments pour trouver quelques vêtements chauds.

"Je reviens vite, ne t'inquiète pas. Repose-toi bien surtout, d'accord?"

Un large sourire, un petit clin d'oeil, c'était les seules choses rassurantes qu'elle pouvait dispenser pour justifier son départ, même pour une durée courte. Elle déposa un simple baiser sur le front enfantin puis se redressa pour reculer de quelques pas et se diriger vers la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthea Glen'finnen
Innocente égarée - syndrome du moustique en pleine nuit
avatar

Nombre de messages : 710
Temps passé à Hollow Dream : Plus d'un an déjà... On fait une fête d'anniversaire..?
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Jeu 19 Juil - 11:58

Le tendre geste protecteur de la jeune femme réchauffa encore un peu plus le cœur, mais surtout l’âme de Anthea. En effet, quelle plus douce chaleur pour le réconfort de la fillette, que ces paroles rassurantes et ces gestes tendrement attentionné comme celui de Soledad en train de lui remonter délicatement la couverture de fortune doublé de son chaleureux manteau.. ? Si on faisait exception de l’endroit et de son étrangeté, Anthea était aux anges... Et son ange à elle toute seule se nommait joliment Soledad.

Après le doux baiser de celle-ci sur son front, Anthea rougit légèrement. Une coloration qui teinta agréablement son joli petit minois angélique quelque peu blafard, signifiant qu’elle n’était pas encore au sommet de sa forme. Pour un peu, on aurait pu la prendre pour l’une de ces anciennes poupée de porcelaine au visage étrangement expressif, avec toutefois ce sentiment d’irréel du à la perfection lissé de ses traits. A cela, il fallait bien sur ajouter ses deux petites perles d’ébène ténébreuse, qui scintillèrent de plus belle après le contact des lèvres de la sud-américaine sur son front encore quelque peu brûlant... Oui... En dépit des circonstances et du fait que Anthea ne reverrait pas sa mère avant un petit bout de temps, la fillette se sentait bien... Et cela, grâce à sa jolie petite maman d’adoption...

Soledad S’éloigna alors, et Anthea se cala confortablement dans le lit en fermant doucement les yeux. Elle avait bien chaud, elle était plutôt heureuse en dépit des conditions... Et surtout, elle n’était plus toute seule. Cela étant, ce fut étrange pour la fillette de dormir sans son petit Griffin, car de mémoire cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas passer une nuit sans lui auprès d’elle. Mais même si cela lui créa une légère appréhension que la fillette supporta bravement, elle savait qu’il n’était pas loin... Ou plutôt, qu’il ne l’avait pas abandonnée. Non, Il était avec Sol, Griffin, ce petit bout d’amour tout plein de courage, protégeait sa sol à elle... Dans l’esprit de Anthea, Que le brave petit animal soit avec la jeune femme c’était en quelque sorte comme si elle était elle-même avec Soledad... Cela créait comme une sorte de lien affectif très fort, qui rassurait la fillette en l’absence de sa peluche et de la sud-américaine. Sans doute, ce genre de raisonnement ferait sans doute rire bien des gens, mais pour Anthea il était logique et, surtout, très concret Soledad, Griffin et elle formait une sorte de trinité, à laquelle rien ne pouvait arriver tant qu’elle était ensemble...

Finalement bien plus las qu’elle ne l’avait supposée, Anthea sombra dans le sommeil moins d’une minute après que ses yeux se soit clos... Son esprit inconscient vagabonda durant ce qui lui parut une éternité dans le néant le plus complet, et pourtant la fillette trouva cela plutôt agréable... Presque normal... Le calme et la quiétude ambiante lui donnait un paradoxal sentiment de réconfort, et la fillette se laissa alors doucement aller au grés de ce vent invisible qui la transportait apparemment sans réel but. Puis, les ténèbres s’éclaircirent peu à peu pour finalement laisser place, quelques secondes plus tard, à une éblouissante lumière. Anthea songea alors à cette lumière qu’elle avait vu juste avant d’arriver à Hollow Dream... L’idée lui vint alors que, peut-être, elle allait retourner chez elle, dans le vrai monde... Malheureusement, la fillette déchanta rapidement lorsqu’elle s’aperçut qu’elle était tout simplement revenue dans la clairière qui l’avait vue arrivée dans ce monde étrange. Mais, chose curieuse, quelque chose différait... Premièrement, et même si elle ressentait la caresse glaciale de la bise, Anthea n’avait pas froid... Ensuite, la clairière n’était pas vide... En effet, il y avait un homme qui se tenait debout, à quelques mètres de sa position. Vu de dos, la fillette ne sut dire s’il s’agissait d’un humain, ou bien de l’un de ces monstres dont lui avait longuement parler Sol. Après quelques instants d’une profonde observation, Anthea se dit que finalement il ne ressemblait pas à un monstre. Elle fit alors quelques pas dans sa direction...

‘’Monsieur.. ?’’ Interpella-t-elle alors l’inconnu, après s’être tout de même prudemment arrêté assez loin de ce dernier pour rester hors de sa porté. Anthea n’avait pas oublier les paroles de Sol... Les monstres ressemblaient aux humains.

Après quelques secondes durant lesquelles la fillette crut que l’homme ne l’avait pas entendu, ce dernier se retourna finalement et offrit son visage à la fillette qui ne put réprimer un léger mouvement de recul. L’homme ne ressemblait pas vraiment à un monstre, mais pourtant quelque chose dans son apparence effraya la fillette. Son visage lui sembla dur, ses traits sévères... Son physique évoqua étrangement des lames de couteaux aux yeux de la fillette, qui commença alors doucement à reculer, prête à partir en courant. De plus, il gardait un silence dérangeant tout en fixant Anthea de son regard perçant et terriblement inquisiteur... La fillette commença à avoir peur, et dans un réflexe inconscient elle enserra ses bras sur un Griffin qui n’était bien évidemment pas présent. Elle faillit alors paniquer... Mais très rapidement, Anthea se ressaisit. Griffin protégeait Sol, ainsi Sol était avec Anthea. La fillette se devait donc de se montrer courageuse, afin de ne pas décevoir la jeune femme. Elle arrêta donc de reculer, et fit face à l’homme dans un rapport de force plus que déséquilibré.

Qu’allait-elle faire, puisque l’homme ne semblait pas vouloir lui répondre.. ?

Sans trop savoir que décider, Anthea vit alors l’inconnu faire un pas, et puis un deuxième... La fillette frissonna, mais elle se montra forte. Elle refusait de fuir et de décevoir Sol... Non, il fallait qu’elle soit comme elle, forte et courageuse, ainsi elle n’en serait que plus fière et plus aimante à son égard. Arriové à moins de deux mètres de la fillette, l’homme s’arrêta. Son regard pénétrant remplit Anthea d’un malaise certain, et puis ce dernier parla... Il parla, mais aucun son ne sortit de sa bouche. Il semblait répéter sans cesse le même mot, mais Anthea ne comprenait pas. Peu à peu, il articula de plus en plus lentement, hachant presque chacune des syllabes de ce mot. La fillette commença alors doucement à comprendre...Sa.. ? Chat.. ? Non... d’après le mouvement des lèvres de l’homme, la fin du mot ressemblait à un ‘i’, ou bien encore un ‘é’...Saé.. ?Chaté.. ? Non, définitivement non, cela ne voulait absolument rien dire... Sai.. ? Chai.. ? Il y avait visiblement une dernière lettre... Un ‘d’, si Anthea se fiait à ses propres essais verbaux... Il lui vint alors la plus évidente des réflexions... Saîd... Cet homme disait le nom Saïd...

‘’Vous vous appelez Saïd.. ? Demanda-t-elle alors d’une voix hésitante mais non dénué d’un courage certain. ‘’Moi je m’appelle Anthea...’’ lui dit-elle alors dans une tentative de conciliation amicale...’’

L’homme cessa alors de parler, et il offrit un large sourire à Anthea en découvrant une rangée de dents parfaitement alignée dont les deux canines témoignaient d’une excroissance des plus effilée. Ce sourire devint alors celui d’un prédateur, et le regard de l’homme se fit soudainement menaçant. Anthea eut alors peur... Elle eut même très peur... Sol avait raison, les monstres ressemblait beaucoup aux humains. Alors qu’elle se demandait ce qu’elle allait bien pouvoir faire, elle s’écria d’une petite voix fluette mais étrangement résolue :

‘’Va-t-en le monstre, j’ai pas peur de toi !’’

C’est alors que, sans raison apparente, la réalité parut se distordre rapidement et Anthea se retrouva de nouveau seul dans le cocon réconfortant des chaudes ténèbres qui l’avait accueilli lors de son endormissement. Mais elle n’y resta pas très longtemps, car dans un sentiment empressé les yeux clos de la fillette s’ouvrirent tel un diable monté sur ressort. Le souffle court et le cœur battant la chamade, Anthea fut rassuré de constater qu’elle était de retour dans la chambre ou elle était en sécurité. Elle ne bougea pas durant quelques secondes, puis finalement elle leva timidement sa petite tête brune afin de regarder si Sol était déjà de retour. Malheureusement, la fillette dut se rendre à l’évidence et constater que cela n’était pas le cas. Elle laissa alors sa tête retomber sur l’oreiller moelleux, et referma doucement les yeux. Elle ignorait combien de temps elle avait pu dormir, tant le temps était distordus dans le monde onirique... Mais cette fois-ci, ses yeux clos ne la ramenèrent pas au sommeil.

Anthea soupira doucement, songea sans doute avoir fait un mauvais rêve... Après tout, quel monstre irait s’appeler Saïd.. ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chahîd
Chimère Sauvage - livré avec hachoir et psychose
avatar

Nombre de messages : 1375
Age : 46
Temps passé à Hollow Dream : il a déjà oublié... mais d'autres s'en souviennent peut être
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   Lun 23 Juil - 19:18

]j'espère que ça ira]

Quelque chose lui heurta le dos, quelque chose le heurta.
Quelqu’un.
Quelqu’un qui rêvait.
Il sourit et ferma les yeux, laissant le vent vif lui caresser les joues dans cette clairière maintenant déserte.
Et c’était comme une lumière qui venait de clignoter au fond de son esprit.
Enfin il avait la réponse,
enfin il savait.


*Enfin quelqu’un qui ose… Les humains rêvent encore… ici…
un rêve dans le rêve….*


Une joie infâme s’empara de lui, une joie naïve, aussi.
Il se concentra sur la forme qui lentement s’approchait, pâle esquisse dont les traits s’accentuaient doucement.
Le lien était encore si ténu qu’il ne fallait à aucun prix le briser.
Il prit garde de ne rien brusquer, de rien défaire trop vite, de ne pas l’effrayer et cela lui demandait davantage d’effort que cela n’en eut demandé à l’humain qu’il avait été…
Tant de possibles s’offraient à lui désormais, tant de ravages.

*Approche…*

Une enfant et il fit signe d’approcher


*Qu’il est doux de rêver, qu’il est doux… moi je ne me rappelle pas…*


Il n’avait pas cherché, elle était venue d’elle même, ce qui lui sembla étrange. Mais maintenant qu’elle était là, il entrait à son tour.
Il entrait par la porte qu’elle avait eut l’intrépidité, la malchance…
le hasard ? d’ouvrir, car, il saurait la retrouver désormais,
où qu’elle soit, où qu'elle aille,
dès qu’elle fermerait les yeux, dès qu’elle baisserait sa garde,
dès qu’elle s’abandonnerait au sommeil
il serait là....


-« Chahîd
-C h a h î d »


Il prononça son nom et le répéta maintes fois.

*Ne l’effraie pas….c’est si précieux…*


Et elle le regardait maintenant de ces deux grands yeux noirs et profonds.
Il répéta lentement son nom et les mots fondaient dans sa bouche
comme de la mie dans un verre de lait.
Tout était encore si lointain, comme enrobé dans du coton,
atténué par un voile.


* Faut qu’elle approche… plus près…*

« Chahid… ! Chaî… »


L’image se brouillait doucement, la peur se dessinait maintenant sur le visage de l’enfant,
greffant son masque de laideur sur ses traits.
Il lui faudrait gagner sa confiance pour qu’elle revienne,
qu’il entre dans son rêve et communique véritablement avec elle…

*faut qu’elle revienne….
Une petite humaine… petite humaine…
que risque tu dans ton rêve après tout….*


Elle disparue tout à fait et il n’avait pu établir de contact, mais elle reviendrait, il le savait qu’elle reviendrait parce qu’elle l’avait trouvé lui
et qu’elle cherchait quelqu’un,
on ne peut que chercher quelque chose ou quelqu’un pour faire ce genre de rêve là, non ?.
Et les enfants ne sont ils pas curieux… ?

Dans cette Vallée il y a avait donc des humains qui avaient gardé intact la capacité de rêver, peut être même des créatures…
Comme…
non… ce cauchemar là il voulait délibérément l’oublier,
ne pas y participer… pas encore,
il lui avait trop profondément marqué l’esprit pour qu’il l’oublie mais il s’était efforcé de le nier, de ne plus y penser,
et quant on est une chimère, cette fois, c’est un avantage…

*Des humains qui rêvent… et donc une potentielle porte de sortie quelque part… *

se prit à rêver la chimère….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cachtice.forumchti.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sommeil d'un ange   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sommeil d'un ange
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...
» Fiche Technique de Danaël Ashlott [Ange ou démon ? Pourquoi pas les deux]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: BROUILLON :: Archives :: Archives RP :: Saison 2-
Sauter vers: