AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Craquement sinistre

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cold
Chef des Chimères - Gentil bisounours !
avatar

Nombre de messages : 313
Temps passé à Hollow Dream : Longtemps, trop longtemps
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Craquement sinistre   Jeu 19 Jan - 23:52

Cold s'était élancé vers la jeune humaine. Avec toute la rage et la force dont il pouvait faire preuve. Attaquer les plus sensibles, attaquer ceux qui le méritaient le plus. Cette détonation, cette odeur de poudre terrible qui avait envahie les poumons de Cold à la seconde même où elle s'était répandue dans l'air ambiant, comme une poison aérien et toxique.

Pourtant encore plus que cette colère qui le prenait, il y eu celle de Vincent et sans même pouvoir faire grand chose il se retrouva à terre. Le dos le lançant terriblement. La fureur avait rendu les coups de l'Ombre moins précis mais pas moins douloureux, surtout que la douleur du moment se mêlait à cette sensation de froid qui suivait. Frapper dans le dos, sombre idiot qu'il était, il n'avait pas pensé une seconde que Vincent se laisserait à un acte aussi facile, même en proie à une certaine rage. Et pourtant, quand il dut rouler sur le coté mais pour mettre fin au martelage efficace de l'Ombre, il admit qu'il s'était lourdement trompé. Cette idée lui parvint avec la fureur d'un 4x4, et autant dire qu'il en connaissait l'effet. Pas le temps de se relever. Dans le dos, le concept lui échappait encore et le regard qu'il lança alors à l'Ombre fut alors un mélange d'une profonde surprise. Regard qui ne fut certainement pas vu puisque bientôt le silence morbide de l'église fut rompu par une voix aigre.
« »

« Pauvres vermines, vous voila donc affligés de vos instincts guerriers ? Cette bataille va t'elle durer encore longtemps ? La mise a mort est une chose prenante et efficace, ce soir je veux voir votre spectacle. »

Quelques instant, le regard froid de Cold balaya la pièce pour savoir d'où provenait ce son inattendu. Une silhouette se dessina alors. Une ombre, est des plus singulières d'autant plus. Inconnue aux yeux de la Chimère mais sûrement pas à ceux de Vincent. Devant son apparence, Cold ne put retenir une grimace de dégoût. La chimère était habituée aux belles choses et certainement pas à ça.
Pauvres vermines.. sale fantôme.


« Nos races, sont elles vouées à se faire la guerre pour des temps encore immémoriaux ? Notre existence semble sans limite ici bas, alors élevons nous, ne devenons pas serfs de nos instincts. Vincent, mon petit, toi que je suit depuis déjà trop longtemps, tu n'as toujours pas changé. Cold, petite chimère, tu es bien jeune encore pour ce monde, tu ne vaut pas mieux que l'humaine, Vincent ou moi ! »

Petit chimère ? Si il n'avait pas été aussi placide, le chef des chimères se seraient bien étranglés face à cette appellation. Décidément, les Ombres avait le cerveau qui enflait ces derniers temps. L'apparition se rapprocha de Cold et Vincent. Non sans que Cold n'esquisse un mouvement de recul pour éviter toute approche.

« Votre combat n'est pas pour l'instant, la fin de ce monde, ce n'est pas vous qui allez la décider, ce combat est finit ! »

Et elle donnait des ordres ! Cold se releva malgrès le fait que la douleur qui lancinait le dos. De là à ce que les coups aient réussit à lui déplacer une vertèbre, même de façon minime. La chair était tuméfiée, il le sentait et quelques gouttes de sang coulaient des plaies créée par cette stupide manie des Ombre à redevenir tangible quand ils avaient encore le bras à l'intérieur L'ombre se dissipa devant un haussement de sourcil de Cold. La chimère observa les autres combattants quelques minutes. Non, il n'avait pas du tout envie de partir et de suivre les directives arbitraires du fantôme. Il se recula, de façon suffisante pour s'asseoir sur un des bancs encore intact sans appuyer son dos. Si Vincent voulait l'humaine qu'il la prenne ! Et qu'ils s'entretuent serait encore mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://night.darkbb.com
Vincent
Chef des Ombres - Idole martyrisée
avatar

Nombre de messages : 1098
Temps passé à Hollow Dream : Trop longtemps...
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Craquement sinistre   Dim 22 Jan - 23:43

La voix fantômatique qui interrompit Vincent dans son accès de rage eut au moins le mérite de le ramener à une attitude plus raisonnable. Haletant, un genou à terre et son bras valide soutenant son corps, il observa avec méfiance Cold prendre ses distances. Non, apparemment la Chimère ne souhaitait pas prolonger le combat. Peut-être qu'un soupçon de sagesse subsistait dans cette caboche de brute. Bien, comme cela Vincent allait pouvoir régler le petit problème d'insubordination qui se posait à lui.

Le chef des Ombres se releva sans vaciller le moins du monde, aidé en cela par son insensibilité à la douleur. Il avait juste froid, très très froid, et il avait hâte de se réchauffer d'une bonne goulée d'angoisse. Son regard noir aux éclats de prédateur se posa un instant sur Mary, avant de revenir à la demi-silhouette qui flottait devant lui.

Sorrow. Arrogant, futile Sorrow. Ombre qui se donnait des grands airs parce qu'elle était plus ancienne que tous ceux de sa race, mais que Vincent ne parvenait pas à estimer. Tout d'abord parce que cet être était mort jeune, un peu trop au goût de l'ancien interne qui avait presque atteint la trentaine au moment de son coma. Ensuite parce que l'apparence de Sorrow aurait dégoûté la moins sensible des créature: toute la rancoeur qui pourrissait le coeur des Ombres, celui-là la portait sur ses traits. Enfin et surtout, Vincent en voulait à Sorrow parce que lorsque le chef des Ombres s'était acharné à structurer sa race, à installer leur QG au manoir, l'ancienne créature s'était contenté d'observer de loin, peu désireuse d'engager son image auprès du nouveau meneur. Un passif. Vincent n'avait jamais aimé la passivité.


"Retourne d'où tu viens."

Son ordre, sifflant, contenait tout le mépris et l'irritation qui tourbillonaient à l'intérieur de son corps. Il n'avait vraiment pas besoin que l'un des êtres censés rester sous ses ordres le défiât devant les chefs des deux autres clans, qui plus est alors qu'il était blessé. Il allait devoir régler ses comptes avec Sorrow, le plus tôt serait le mieux, mais certainement pas devant Cold et Mary. Vincent jeta un nouveau coup d'oeil vers la jeune femme au ventre balafré par les soins de la Chimère, puis il pivota complètement pour lui faire face. Sans qu'il eut besoin de prononcer le moindre mot, tous les individus présents comprirent très bien ce qu'il voulait. Particulièrement Mary.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hollowdream.forumactif.com
Mary Malone
Without a trace
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 34
Temps passé à Hollow Dream : 4 longues années...
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Craquement sinistre   Lun 23 Jan - 18:13

La douleur lancinante qui s'échappait de son ventre monopolisait l'attention de la jeune femme. Aussi fut elle soulagée de voir Vincent s'attaquer à Cold, lui laissant un moment de répit. La tentation de se laisser aller était grande. Et dire que les humains, "en bas", ne savaient même pas ce qu'il fallait endurer pour survivre... Et eux, ils débranchaient allègrement les gens comateux, insensibles à leur lutte pour la vie. Ce n'était pas juste! Quand elle reviendrait, elle lutterait contre ça! Il fallait juste espérer que l'on gardait ses souvenirs, ce qui était peu probable...

Elle reporta son attention sur les deux hommes. Vincent avait plaqué Cold et le choc avait du être douloureux. Néanmoins celui-ci se releva. Mary pouvait sentir la fureur de l'Ombre, ce qui était bien plus effrayant que celle de la chimère. C'était comme imaginer une chimère faire preuve d'un calme glacial... Vincent la voulait, parce qu'elle avait osé lui échapper. Elle s'efforça de ne pas penser à sa peur à l'idée de s'être fait un tel ennemi.

Soudain, le silence se fit et une voix caverneuse le déchira. Mary chercha le porteur de cette voix et étouffa un cri en voyant l'être. Il était immonde et terriblement malsain. Rongé par la mal, dévoré par la rancoeur. Une abomination. Elle écouta son discours et un sourire ourla ses lèvres. Esclaves de leurs insctincts... Se doutait-il seulement que les humains, ici n'étaient esclaves que de leur instinct de survie? Si les Créatures n'étaient pas un danger pour eux, ils n'auraiane pas à se battre! Dommage qu'ils n'aient pas tous la philosophie de cette Ombre. Mais, bon, elle n'allait pas rajouter son grain de sel, Cold semblait déjà suffisamment énervé par la moral. Quand à Vincent... Apparemment qu'on lui fasse la leçon ne lui plaisait guère : surtout devant les autres chefs. Evidemment, il perdait un peu de crédibilité. Ce devait être énervant... Il siffla un ordre à l'Ombre et se tourna vers Mary. Pourquoi n'en avait-elle pas profiter pour fuir? Quelle idiote! Jurant intérieurement, elle croisa le regard de Vincent. Et ce qu'elle y lut la fit frissoner. Il voulait sa peur, ses sentiments... Il la voulait entièrement pour lui. Cette fois, elle ne comptait plus jouer la brave. La porte était juste derrière elle... Et le refuge, pas très loin non plus. Pourvu qu'elle soit assez rapide! Portée par sa détermination, son regard vert se durcit. Et sans prévenir, elle pivota, tentant de fuir. Blessée comme elle l'était, elle n'avait aucune chance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent
Chef des Ombres - Idole martyrisée
avatar

Nombre de messages : 1098
Temps passé à Hollow Dream : Trop longtemps...
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Craquement sinistre   Sam 28 Jan - 17:50

Le corps maltraité et depuis longtemps entièrement tangible de Vincent ne l'était pas au point d'avoir perdu ses réflexes, et la vision de l'humaine qui cherchait à fuir déclencha en lui une réaction aussi vive et impulsive que s'il avait été en parfaite santé. Libéré de la surveillance de Cold, le chef des Ombres s'élança d'un bond leste qui n'était pas sans rappeler celui d'un chat qui fond sur sa proie. D'une implacable rapidité, il rejoignit Mary sans lui laisser la moindre échappatoire et la percuta de son épaule intacte, l'envoyant au sol. Le roulé-boulé de l'humaine s'achevait à peine que l'Ombre était déjà sur elle. Les doigts fins de Vincent se refermèrent sur sa gorge tandis que de l'autre main il agrippait le poignet armé et le détournait de sa personne. Le fait qu'il fût assis à califourchon sur le ventre blessé de sa proie ne semblait pas lui importer outre mesure.

Etrange tableau que ces deux êtres, d'un côté une superbe métisse avide d'espoir et de vie, de l'autre l'incarnation diaboliquement attirante du désespoir et de la jalousie. Le sang sombre qui s'écoulait des plaies de Vincent tombait goutte à goutte sur l'humaine qu'il maintenait au sol, et le noir se mêlait au rouge sur le plancher de l'église - c'était à se demander comment une substance aussi obscure pouvait couler sous cette peau à la blancheur de marbre tout en restant invisible. Vincent dévorait littéralement Mary du regard. Chaque seconde qui passait rendait la peur de l'humaine plus accessible, et pourtant elle résistait encore... Ivre de frustration, l'Ombre resserra légèrement sa prise sur la gorge au teint doré. Ses yeux brûlaient, contraste terrifiant avec son visage d'une impassibilité surréaliste. Cette peur, cette angoisse que Mary retenait de son mieux... il la voulait, et il l'aurait. Lentement, pour que cela dure le plus longtemps possible.

Son visage descendit vers les traits bien formés de l'humaine, si près qu'il pouvait sentir l'odeur ambrée de la jeune femme. Ses yeux noirs passèrent sur le regard vert, détaillèrent avec gourmandise la peau cuivrée, la chevelure sombre... Oh oui il l'aurait. Mais rien que pour lui, sans que ni Cold ni Sorrow ne fussent là pour le détourner de son plaisir. Bientôt. De toute façon, il avait l'éternité devant lui. Mais se relever maintenant, partir ainsi... Sa main remonta sur la gorge de Mary pour immobiliser sa tête, et ses lèvres allèrent emprisonner celles de la jeune femme dans leur étreinte glacée. Quelques secondes, juste le temps de déclencher une émotion vive chez la meneuse humaine, de goûter à ce qui serait sien tôt ou tard. Contact chaud, ô combien délectable... Vincent rouvrit les yeux et sa bouche se détacha de celle de Mary, non sans murmurer d'une voix étrangement suave:


"Je t'aurai."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hollowdream.forumactif.com
Mary Malone
Without a trace
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 34
Temps passé à Hollow Dream : 4 longues années...
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Craquement sinistre   Dim 29 Jan - 20:16

Le choc fut rude, très rude. Mais la suite fut infiniment pire. Etourdie, Mary n'eut pas le réflexe de se relever. Mais quand bien même aurait-elle eut tous ses moyens que Vincent l'aurait prise de vitesse. Il se jucha sur elle, lui arrachant un gémissement, alors que le tissu rèche de son pantalon frottait ses plaies à vif. Elle voulu se débattre, mais une main d'acier immobilisa son bras armé tandis qu'une autre enserrait son cou délicat.

Puis, ce fut la sensation d'étouffement, de suffocation qui entraîne inéluctablement la panique. Mary se força au calme.


*Ne lui donne pas ce qu'il veut... il ne te tuera pas tant qu'il ne se sera pas nourri...*

C'était son meilleur atout. La où la chimère l'aurait dévoré sans pitié, l'ombre devait patienter, attendre que la peur l'envahisse. Hors, cette peur, elle la refoula du mieux qu'elle put. Ce qui ne plut pas à Vincent. il resserra son étreinte implacable. Totalement impuissante, Mary ne pouvait rien faire, sauf lui résister émotionnellement. c'était sa seule chance! Elle ouvrit les yeux et planta son regard vert dans celui, d'un noir d'encre de Vincent. Il n'était que rancoeur et jalousie. il la voulait parce qu'elle était vivante, tellement vivante et ivre d'espérances et de liberté. la jalousie empoisonnait Vincent. Le regard de la métisse brillait d'une lueur de moquerie et de défi, ainsi que de peur, bien évidemment.

Le visage de l'ombre se rapprocha du sien, la lorgnant sans vergogne. Et la lueur qu'elle lut dans les yeux sombres n'avait rien pour la rassurer. De l'envie? Avait-il envie de ce cors doré, symbole de la vie? Ou simplement de l'essence de la métisse? Difficile à dire... Incroyable comme on peut réfléchir, même dans une telle situation.

La main de Vincent remonta, immobilisant la tête de la métisse. Qu'allait-il faire? Soudain les lèvres froides de l'ombre furent sur celles, délicieusement chaudes de l'humaine. cette fois, incapable de réfléchir et de commander ses sens, la coeur de la métisse fit un bond dans sa poitrine, tandis que son corps se mettait en émoi. Malgré elle, son corps réagissait à ce baiser. Cela faisait si longtemps... plus de 9 mois... Cérébralement dégoutée, mais physiquement ravie, un torrent d'émotions se déchainaient dans le corps sublime de la métisse, nourrissant l'ombre sournoise. Enfin, il s'arracha à son baiser et murmura d'une voix caressante, comme celle d'un amant :


Je t'aurai

Oui, mais dans quel sens? Mary soutint le regard noir, furieuse et honteuse de sa réaction. Mais ce fut d'une voix tremblante qu'elle rétorqua :

- "Jamais..."

La tête lui tournait. Conséquence de la blessure d'où s'échappait sa vie ou du baiser? Soudain, sa main libre partit en direction du visage de l'ombre, dans l'espoir de lui administrer une gifle monumentale, à la hauteur de la colère de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vincent
Chef des Ombres - Idole martyrisée
avatar

Nombre de messages : 1098
Temps passé à Hollow Dream : Trop longtemps...
Date d'inscription : 23/12/2005

MessageSujet: Re: Craquement sinistre   Mer 1 Fév - 23:04

Il peut se dérouler bien des scènes étranges dans une église, sans autre témoins que les icones murales et le Chris supplicié au-dessus de l'autel. Figures toutes absentes de l'église d'Hollow Dream. La croix, les murs étaient vides, désertés de longue date par des représentations saintes qui refusaient d'être les témoins silencieux de l'hérésie profonde qu'était l'existance même de cette vallée. Seules les gargouilles étaient restées, sculptures de bois dissimulées dans les recoins de la charpente. Elles en avaient vu beaucoup, des cris, des pleurs, des prières, des meurtres, des duels... Mais on ne les avait encore jamais gratifiées du spectacle d'une claque aussi splendide.

Le mouvement de Mary fut si furieux que la tête de Vincent partit légèrement sur le côté. Pas la moindre trace rouge ne vint marquer sa joue blâfarde, mais le coeur y était largement. Le chef des Ombres ramena son regard sur le visage de l'humaine, et un étrange sourire vint flotter sur ses lèvres pâles, pas tant malfaisant qu'amusé. C'est qu'elle lui avait fait mal, en plus... La main qui maintenait le visage de la jeune femme fila d'un geste invisible saisir le poignet fautif, écartant toute tentative de récidive. Il s'accorda encore quelques secondes de contemplation, inscrivant chaque trait de la métisse dans son esprit. Il souriait toujours, l'air presque rêveur.

Elle pouvait le gifler avec toute la conviction qu'elle pouvait rassembler, lui comme elle savaient tous les deux que ce baiser ne l'avait pas laissée indifférente. Vincent avait sentit son corps se cambrer sous le sien, d'une manière à peine perceptible et pourtant délicieusement excitante. C'était décidé: il la voulait, il l'aurait. Dans tous les sens du terme. Mais ce n'était pas le viol qui l'attirait - c'était un manque total de raffinement digne d'une Chimère, et encore. L'Ombre voulait mieux. Un consentement, par exemple. Il n'était pas de délice plus suave que de vampiriser un être qui avait l'illusion d'être volontaire. Avoir le corps et l'essence vitale dans le même instant relevait alors du fantasme. Et Vincent était un fantasmagorique.

"Bientôt."

Il se releva avec un naturel troublant, en époussetant son gilet noir taché de poussière comme s'il n'était pas couvert de sang. De l'hémoglobine sombre qui coulait d'ailleurs en filets nettement plus ténus depuis que Mary avait eu le bon goût de lui faire don d'un peu d'émotions. Vincent tapota son épaule presque régénérée tout en adressant un signe de tête goguenard à l'humaine. Le message qu'il voulait transmettre était parfaitement compréhensible: merci beaucoup.

"Viens Sorrow."

Un ordre sec, en désaccord avec l'attitude presque légère de Vincent. Il devait mettre quelques irritants détails au point avec l'être fantômatique, et le plus tôt serait le mieux. Le chef des Ombres récupéra son manteau, toujours déposé sur un banc intact, et le renfila d'un geste nonchalant. De bonne humeur (enfin d'humeur moins massacrante que d'habitude), il daigna même accorder un dernier regard à Cold avant de quitter l'église. Nul autre être que Mary ne put voir le coup d'oeil brûlant qu'il lui lançait. Bientôt.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hollowdream.forumactif.com
Sorrow
Invité



MessageSujet: Re: Craquement sinistre   Jeu 2 Fév - 1:14

Le spectacle se déroulant sous le crépuscule de cette nef abandonnée, donnait à Sorrow des vapeurs d'excitation. Le combat était tellement excitant, son petit interlude avait marchée comme il l'avait désiré. Désormais, c'était en spectateur émerveillé qu'il regardait la suite de la scène.
Évidemment le pathétique vient soudain inondé l'église en ruine. La chimère tout auparavant fière et forte, se retira laissant victoire l'ombre bien faiblarde en cette soirée. La pauvre humaine, complètement abasourdi par les évènements ne semblait offrir nulle résistance. Comble de l'ironie, voici maintenant que le fils de sombres, prenait chair d'une créature de Dieu.
Lui pourtant auparavant si fier, si distant, si caché sous sa carapace, se dévoilait enfin au grand jour.

*Finalement Vincent reste un homme. Piégé par ses désirs... Pathétique... Et il se dit Ombre.... Pathétique...Pathétique... Pathétique... Pathétique...*

Le mot raisonna sans cesse dans tous les angles de la chapelle, pour être sur que le prince des ténèbres Vincent, l'entende suffisamment longtemps, pour que son esprit dégénère. Désir du corps, plaisir de la chair, deux lèvres se touche, le désir, suivit par le rejet. Une violence déployée mais pourtant sans effet. Le coup était certes rapide et puissant, mais face a la ténacité du maître des Ombres nul doute que 100 coups n'auraient pu en venir a bout. La chimère ne regardait même plus le combat, semblant absorbée par une mante religieuse mangeant un cousin, sur une herbe sortant d'entre deux dalles, d'ou perlait une fine gouttelette de rosée. Pathétique également, la chimère contemplant sa propre chaîne alimentaire.

Puis elle tourne la tête semblant dérangée par un mouvement. Vincent en a fini de l'humaine, il la laisse choir, à l'agonie.. Il a la faiblesse de croire qu'il trouvera seconde chance pour une délectation de ses peurs ténébreuses. La fierté et la trop grande confiance en soi ne sont pas dignes de lui appartenir. Il les laisse le guider comme si il devenait pantin de bois, animé par ses envies. L'être qui depuis le début de la scène, restait planquée derrière son voile fantomatique, fut soudain réveillé par l'appel hautain de Vincent.

Enfin la rencontre, enfin une discussion, après tant d'années d'observation, voici que le maître rencontre le sage. Une rencontre des Ombres, celle ou ne peut subsister aucune lumière, a part celle des esprits. Une communion spirituelle, ou un déchirement verbal. Évidemment les deux approches étaient plausibles, mais Sorrow dans sa grande amabilité, avait envie d'un peu d'animation. Une joute verbale allait avoir lieu, sous cette lune si pâle qui resplendissait sous des milliers d'yeux.

[mama jme lance dans les rimes lol, En plus mon post n'est pas long, on va ou mon ptit blond ?]
Revenir en haut Aller en bas
Mary Malone
Without a trace
avatar

Nombre de messages : 1749
Age : 34
Temps passé à Hollow Dream : 4 longues années...
Date d'inscription : 27/12/2005

MessageSujet: Re: Craquement sinistre   Lun 13 Fév - 15:48

[Pardon pour le retard Embarassed ]

Mary regardait l'air victorieux de vincent, furieuse. Il avait senti la réaction de son corps, ce traître! Comment avait-elle pu se cambrer ainsi au baiser de cette créature? Elle se dégoutait. Certes, Vincent ne manquait pas de charme, mais il était...mort. Il était son ennemi! Son arrogance le poussa à la laisser vivre encore, se délectant déjà d'une prochaine rencontre, rencontre illusoire, mais qui rimait avec victoire, dans le cerveau malade de l'Ombre.

Enfin, Vincent la quitta enjoignant à l'autre pourriture de le suivre. Ca allait barder pour l'ombre viciée. Dommage qu'elle ne puisse assister à ce règlement de compte... L'Ombre lui décocha un dernier regard brûlant. Leur prochaine confrontation serait terrible. Cold ne bougeait pas. Avait-il seulement assisté à la scène ou faisait-il autre chose? Peu pressée de le savoir, Mary décida de s'éclipser en catimini de cet endroit, désormais maudit. Sa blessure lui faisait mal et l'affaiblissait, tandis que la honte et le dégout enflammait son sang. Vincent paierait cher son arrogance! Finalement la jeune femme sortit furtivement de l'église, laissant Cold seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Craquement sinistre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Craquement sinistre
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» [Wirskeïnfyl]Une chambre d'ami bien sinistre [PV Nedylene]
» Horloge ! Dieu sinistre, effrayant, impassible [...] ? Amy (L) & Lilieth
» Sinistre progression d'une marée noire
» Le Manoir Oublié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: BROUILLON :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: