AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le grand salon

Aller en bas 
AuteurMessage
Soren
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 200
Age : 30
Temps passé à Hollow Dream : Une vingtaine d'années
Date d'inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Le grand salon   Mar 19 Sep - 22:24

Soren venait d'entrer dans l'imposante pièce. Il se hâta de déposer la banshee sur un magnifique fauteuil de cuir rouge; car même si cette dernière n'était pas très lourde, le jeune homme manquait cruellement de force pour se permettre de la trimballer sur des kilomètres...

*Je lui reparlaerait quand elle aura récupéré...*

L'ancien bibliothécaire en profitat alors pour observer l'immense salon. De très beaux tableaux représentant pour la plupart des paysages étaient accrochés aux murs. Etonnament ils étaient très bien conservés, tout comme la tapisserie ou les meubles. Un doute saisit alors Soren. Si c'était le manoir des ombres, comment ce faisait il qu'il n'y avait personne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendre
Invité



MessageSujet: Re: Le grand salon   Jeu 21 Sep - 7:58

La jeune femme dormait, mais son sommeil -si on pouvait appeller ainsi la recuperation de son énergie dans un monde de coma- était toujours aussi agité. Ses yeux vides et globuleux, jamais fermés, comme couverts d'une pellicule blanc-gris terne, les mêmes yeux qu'un aveugle en version boules de billard, étaient toujours dans le vague. Sa bouche grande ouvert laissait échapper la vapeur rouge qui tachait le visage lisse de Cendre de points écarlates. Ses bras nus reposaient sur les accoudoirs et ses mains fines et délicates se crispaient périodiquement sur le cuir du siège.

Encore un rêve, toujours un cauchemard. La salle blanche aux odeurs de désinfectant, les carreaux aseptisés. Maëlle, la comateuse sembla soupirer imperceptiblement dans son sommeil. Pourtant, la conclusion avait été rapide. Elle n'avait même pas tenu quelques minutes en stade 3. Il en était ainsi de certains. Diagnostic et il avait été décreté qu'elle n'était plus qu'un légume misérable, sans plus de famille que d'amis. Bientôt, on s'en débarasserai.

On se débarasserai de l'indigne qui n'avait pas su devenir ce à quoi elle était destinée. On s'en débarasserai. Bientôt, bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Cendre
Invité



MessageSujet: Re: Le grand salon   Sam 16 Déc - 0:05

[Hum...Je continue, n'étant pas pleine du désire de stagner quelques semaines de plus...]
Elle dormait. Toujours dormir, au plus profond du coma. Yeux ouverts, mains crispées. Depuis des jours. Des nuits. Des millénaires de pensées, des siècles d'amnésies.
Yeux ouverts, mains crispées, coeur aux battements anarchiques.
Dormir, cauchemarder, rêver, au monde réel, au jardin battu par la pluie, qu'elle s'imaginait fort bien, sordide et minuscule.
Dormir, pietinée par le mépris et l'oubli. Une femme anonyme, une morte, une inconnue. Une fine poussière grise entassée par le vent entre les dalles, au pied des rosiers grisâtres et des fleurs fânées.
Battu par la pluie...
Revivre, encore, le jour sordide, à peiner dans la boue et les herbes spongieuses. Pour recevoir, au final, ni grâce divine, ni revelations, mais plusieurs centaines de kilogrammes sur la boîte cranienne. Nettement moins poétique.
Entendre les rires des êtres.
Ils tiraient ses cheveux décolorés par les larmes de son esprit, seul esprit à l'influence sur son enveloppe (plus ou moins) charnelle. Ils griffaient sa chair maigrie et palpitante.
Un tronc de femme nue flottait étrangement dans le vide. Cendre disparaissait. Rarement, une ombre sombrait dans un desespoir plus profond. La poussière claire accumulée sur le sol, partout ou elle avait encore eu la force de se trainer frémissait doucement. Cendre se perdait. Encore une fois, encore toujours, s'était-elle déjà trouvée une seule fois, parmis les brumes troubles de son âme?
Les dernières loques de la chemise de nuit étaient à terre depuis longtemps, brunes et déchiquetées, comme arrachées un jour d'étouffement. Elle s'en moquait. Ce qu'elle avait ici n'était pas un corps. Un fantasme, seulement, une illusion à elle-même qui s'effritait. Une statue de cendres grossièrement taillée. Tangible, mais tout juste. Personne n'aurait pensées de profiter de la léthargie de Maëlle. L'esperait-elle? Elle attendait. N'importe quoi. N'esperant donc pas. Que l'on fasse ce que l'on voudrait d'elle. Elle voulait disparaître. Sans le pouvoir, à l'abris, presque, emprisonnée au milieu des ramures et au milieu des ronces.
Seule dans la pièce vide.
Au milieu des ronces.
En enfer.
La femme evanescente, avait respiré, et une brise rouge et poisseuse s'était collée au mur de pierre. La femme avait gémit. Banshee trop épuisée pour le moindre hurlement.
Les doigts s'étaient refermés sur une mèche de cheveux pâles et l'avaient arrachée. Pas de douleur, à peine un picotement.
Cendre ne s'était pas nourrie, pas une seule fois. Déperissante, et pourtant, la dernière étincelle d'énergie en elle se débattait avec furie contre...
La mort? L'oubli.
Ou était l'ombre qu'elle avait déjà vue? Soren. Et...Kana, non? Si lointains. On l'avait oubliée, elle ne savait pas ou. Elle ne savait pas ou, on l'avait oubliée. Dans le grand salon d'un manoir froid et vide, on l'avait oubliée.
Revenir en haut Aller en bas
Soren
Nouvel arrivant
avatar

Nombre de messages : 200
Age : 30
Temps passé à Hollow Dream : Une vingtaine d'années
Date d'inscription : 09/09/2006

MessageSujet: Re: Le grand salon   Sam 23 Déc - 18:00

*Elle... Sa respiration devient de moins en moins régulière! Elle est en train de mourir!*

Pas de doutes, il fallait qu'elle se nourrisse. Mais a chaque ombre avait ses spécificitées, Soren le savait... Qu'allait il faire? Elle était trop faible pour chasser par elle même. De toutes façons notre protagoniste ne voulait pas la voir faire du mal a des humain... Pacifiste un jour, pacifiste toujours, que voulez vous...
L'ombre valide était restée assise dans un fauteuil en face de l'ombre endormie. Le bibliothécaire lisait "Les fleurs du mal" depuis un sacré moment d'ailleurs. Combien de temps c'était écoulé? Bonne question, un lecteur absorbé dans son livre ne le voit pas passer...
Le fantôme hésite. Il n'est qu'a la moitiée de son energie et tient a la garder mais... Il ne voulait pas laisser la nouvelle arrivante crever comme ça. Il aposa sa main sur le front moite de Cendre puis se concetrat. Le bibliothécaire sentit une partie de son energie le quitter. C'était le but, il donnait de sa force vitale a la banshee pour qu'elle survive. Un quart. Si elle sortait se nourrir, il allait sûrement devoir venir avec elle parce que lui aussi allait manquer... Enfin si elle se reveillait, parceque malgrès cette perfusion energétique, elle ne bougeait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le grand salon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le grand salon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Grand Salon « Orchestra » (attenant au Casino)
» LE CHÂTEAU DE SERRANT
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hollow Dream :: BROUILLON :: Archives :: Archives RP :: Saison 1-
Sauter vers: